Fermeture de Fessenheim: Les salariés d’EDF appelés à faire grève…

Encore des tergiversations, pour la fermeture de la doyenne des centrales françaises. On ne parle pas du danger, seuls les emplois sont visés. Pourtant pour le démantèlement il faudra du monde, beaucoup de monde et ce, pendant des années. Alors s’il y a fermeture, manquera t-on de courant? Attend on l’accident avant d’agir? S’agit il se faire perdurer encore, pour ne pas avoir les déchets à gérer et dont on ne sait pas quoi faire?

carte-risque-nucleaire-2013-grand-format L’arrêt définitif de Fessenheim, promesse de campagne de François Hollande en 2012, est fixée à l’horizon 2018…

La fermeture ne passe pas. Les salariés d’EDF sont appelés à se mobiliser et à faire grève mercredi contre la décision de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), à l’occasion d’un comité central d’entreprise (CCE) convoqué sur ce dossier. Les quatre syndicats représentatifs de l’électricien, CGT, CFE-CGC, CFDT et FO, ont tous déposé un préavis de grève pour protester contre cette décision jugée « scandaleuse » par les élus du CCE qui y sont « unanimement opposés ».

>> A lire aussi: EDF refuse de débrancher la centrale

L’Etat et EDF ont trouvé en août un accord sur les modalités d’indemnisation de l’électricien, portant au minimum sur 400 millions d’euros, qui ouvre la voie à la fermeture de la doyenne des centrales françaises. L’arrêt définitif de Fessenheim, promesse de campagne de François Hollande en 2012, est fixée à l’horizon 2018.

Une indemnisation par étapes

L’accord doit être présenté mercredi pour consultation au CCE, appelé à rendre son avis d’ici fin octobre. EDF rappelle de son côté que le conseil d’administration devra se prononcer d’ici à la fin de l’année sur ce protocole d’indemnisation et la demande d’abrogation de l’autorisation d’exploiter.

L’accord prévoit une indemnisation par étapes, avec un premier versement « de 100 millions d’euros » au moment de l’arrêt de la centrale, en service depuis 1977, et « des étapes ultérieures en fonction de plusieurs paramètres, dont le prix de l’énergie » dans les années suivant la fermeture, selon le ministère de l’Energie. Parmi ces étapes, un second versement « fixe » de « 300 millions d’euros » a déjà été acté, avait précisé en août une source au fait des discussions.

> A lire aussi: Fermera? Fermera pas? Les atermoiements du gouvernement en 5 GIFS

Une « aberration industrielle, économique, sociale et climatique »

Pour les syndicats, cette fermeture ne passe pas. « On n’a pas exploré » toutes les conséquences « sur le réseau électrique français et les répercussions économiques et sociales », avait réagi la CGT, premier syndicat chez EDF, dès l’annonce de l’accord. Pour la CFE Energies, il s’agit d’une « aberration industrielle, économique, sociale et climatique ». « Où est donc la cohérence d’un gouvernement qui se gargarise dans le même temps de refonder la filière nucléaire ? », se demande la fédération mardi dans un communiqué.

La CFDT aussi se mobilise avec un préavis de grève « contre la fermeture de Fessenheim et le processus associé ». Quant à FO, elle fustige une « indemnité ridicule versée par l’Etat » et qualifie la fermeture de « non-sens économique et social ». Outre la grève, un rassemblement est prévu devant le siège du CCE, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), auquel devrait participer une centaine de salariés de Fessenheim.

Source 20Minutes

Normal 1er avait promis la fermeture fin 2016, et depuis? D’ici qu’il s’en serve comme argument de campagne, il n’y a pas des kilomètres, on pari?

14 commentaires

  • Liloup

    Quelle bande de cons, ces syndicats !

  • ROY

    Les syndicats du nucléaire ont toujours défendu ce à quoi ils se sont constitués (1), et la CGT est là la première dans la lutte (sic), ils ont toujours été mis en avant par EDF.
    Les syndicats du nucléaire seront peut être mis au pied du mur quand il n’y aura plus d’autre solution à un moment donné, il faudra alors prévoir la reconversion des personnels et ceci n’est pas encore à l’étude à ma connaissance.
    L’arrêt du nucléaire en général est purement hypothétique, et Fessenheim prouve que l’on est pas prêt d’arrêter toutes ces centrales qui à l’origine étaient faites dans des buts militaires ne l’oublions pas (le plutonium qui est utilisé pour réaliser des bombes atomiques existant faiblement à l’état naturel)…bref…
    L’Association pour la Protection contre les Rayonnements Ionisants (APRI) fondée en 1962 par Jean Pignero a de nombreuses fois dénoncées les supercheries du nucléaire dans ses brochures. Quand on parle de Fessenheim j’ai une pensée pour Ferone de la Selva qui avait courageusement rendu public le plan Orsec-Rad dans le cadre de son association « Ecologie et Survie », c’était un visionnaire, et une personnalité vraie, les guignols verts aujourd’hui ne manquent pas il est vrai, et tout comme ces syndicats du nucléaire on se demande si ils sont vraiment conscients des dangers de ces centrales nucléaires, depuis le temps que l’on nous mène en bateau, pour moi il n’y a que les résultats qui comptent, or, en la matière…la maitère grise fait défaut pour résoudre la fin de cette énergie dangereuse (3) pour l’humanité toute entière.
    Rappelant que la CRIIRAD avait en son temps déclaré dans un de ses bulletins que les antinucléaires étaient des guerilleros, nous ne l’oublierons jamais !
    Comme dans les syndicats il y a des organisations jaunes, il est vrai que les signaux de danger du nucléaire sont sur fond jaune mais derrière tout ceci (comme par hasard) on retrouve toujours des membres du Parti socialiste…des manipulateurs, des membres de la CFDT notamment…que l’on retrouvent chez « Les Verts » (comme par hasard…mais où sont passés les écologistes ?)…
    Ils sont partout, la preuve est que la CFDT n’est pas contre la loi travail, elle est pour la flexibilité etc etc et bien évidemment ne participera pas à la manifestation nationale de demain !
    Ils sont partout et se retrouvent aux meilleures places (ministres, secrétaires d’Etat, députés, sénateurs, députés européens etc etc)…
    En fait tous ces guignols nous manipulent il est temps d’ouvrir les yeux pour « voir clair et plus loin », comme le disait Marcel Massiou fondateur du Mouvement d’Action Ecopolitique (2) (bien avant les ecopolitiques qui sont à la solde du PS (encore comme par hasard) …(tous pour un, tous pourris…)…

    Bref, Fessenheim repoussé, ceci n’est pas étonnant mais pourrait être un jour détonnant.La santé des populations dans tout ceci quand les centrales arrivent en fin de vie, ce n’est pas leur souci.
    Ils sauront reculer encore et encore la fin de Fessenheim, MAIS jusqu’à quand ?
    La question est posée, les responsabilités devront être prises par tous ces misérables profiteurs des masses qui ne savent que défendre leurs petits intérêts personnels et ceux de leurs amis, des voyous, des voyous que ces gens là !

    1) C’est à dire la défense de leur outil de travail, et des personnels.
    2) Auteur du livre « De l’angoisse à l’espoir…en passant par la route verte »
    http://www.ethnopharmacologia.org/bibliotheque-ethnopharmacologie/de-l-angoisse-a-l-espoir-par-la-route-verte/
    3) En france nous avons en plus la centrale de Dampierre-en-Burly avec ses quatre réacteurs qui utilisent comme carburant du mox.. .en cas d’accident le Pu se libérera… 2 nanogrammes suffisent pour induire un cancer des voies respiratoires…
    Ils manquent pas d’air tous ces politiques, d’autant qu’ils nous préparent à vivre avec un autre danger dans peu de temps, celui de l’EPR…

    • engel

      Faut quand même relativiser cette phrase de pure propagande:
      « toutes ces centrales qui à l’origine étaient faites dans des buts militaires . »

      En 1973, date de lancement du grand programme « tout nucléaire » par VGE, la France était déja dotée de son arsenal de bombes et d’ogives nucléaires… et ceci dans sa presque totalité.

      Et comme ces bombes ne s’usent que si l’on s’en sert… l’argument prend un sérieux « plomb dans l’aile ». http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • bonjour

    « homosapienssapiensdestructor  » au nom du pouvoir et de l’avoir est au sommet de sa connerie… la chute sera rude.. empoisonnement des éléments vitaux (eau, terre , air) .. que du plaisir pour les enfants et petits enfants……..

  • JBL1960 JBL1960

    Et dans le même temps, on peut lire ceci sur une centrale nucléaire à vendre à Yankland = https://fr.sputniknews.com/international/201609141027740806-centrale-nucleaire-vente-etats-unis/ Alors le gonze précise bien que n’importe qui peut l’acheter, même Poutine, du moment que y’a du fric à se faire… Bon j’exagère un peu, mais à peine…

  • Grand marabout Grand marabout

    quand elle aura pété,il n’y aura plus local syndical
    pour boire le café
    (je sors)http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • rouletabille rouletabille

    De toute façon certaines radiations durent + de 100.000 ANS et AUCUNES n’est bonne pour notre santé,ils n’ont qu’à donner les clefs à BIG PHARMA ils feront des vaccins enrichis à l’uranium.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Balou

    Qu’on les envoie à Fukushima nettoyer la merde qu’ils représentent, ça les fera réfléchir au sens de leur grève..! Le village nucléaire au charbon !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • ROY

    Pour rappel : la période de l’U 238 est de 4’469’000’000 d’années… ce qui est l’espérance de vie de notre système solaire.
    Certes l’U 238 est « faiblement radioactif »… mais il y a une accumulation dans l’organisme et pour moi même les faibles doses sont dangereuses…
    Allez demander l’avis des enfants qui jouaient avec des restes de tanks (et autres) en Irak… du moins si à ce jour ils sont encore en vie…
    Dès qu’une cellule est altérée (son ADN) elle se réplique et c’est ainsi que les cancers apparaissent (leucémies etc).

  • Balou

    Gregory Jaczko (ex-président de l’autorité de sûreté nucléaire des États-Unis)

    Gregory Jaczko a été, de mai 2009 à mai 2012, le président de l’autorité de sûreté nucléaire des États-Unis. Tirant les leçons de Fukushima, ses récentes déclarations sont véritablement fracassantes. Les pronucléaires américains le considèrent désormais comme un ennemi…

    Deux ans après Fukushima, l’ex-patron de la sureté nucléaire des Etats-Unis… estime que les réacteurs nucléaires représentent un danger inacceptable.

    http://www.sortirdunucleaire.org/Gregory-Jaczko-ex-president-de-l-autorite-de

Laisser un commentaire