Plus de leucémies chez les enfants résidant près de Mol-Dessel

L’information est extrêmement grave. Nous savions que le fait de vivre à proximité d’une centrale nucléaire augmentait le nombre de cancers, il en serait donc de même à proximité des sites de traitement des déchets nucléaires, comme c’est le cas avec celui de Mol-Dessel.

La leucémie est Nucléaire Tchernobyl Fukushima atomiquedétectée deux à trois fois plus fréquemment chez les enfants de moins de 14 ans résidant aux alentours du site de traitement de déchets nucléaires de Mol-Dessel, selon une enquête rapportée par De Morgen lundi.

Les résultats détaillés d’une enquête épidémiologique démontrent que la leucémie a été détectée deux à trois fois plus souvent chez les enfants vivant dans un rayon de 15 kilomètres autour du site de Mol-Dessel qu’auprès des autres enfants de leur âge.
« En outre, un lien est établi entre la distance du site et l’orientation du vent transportant les émissions de gaz radioactif », stipule un article publié dans le journal scientifique European Journal of Cancer Prevention.
Lodewijk Van Bladel, expert en radiation à l’agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) et co-auteur de l’enquête

, confirme qu’il s’agit d’une poignée de mineurs malades, si bien qu’un doublement ou triplement des données est vite atteint. « Une autre recherche sur un plus large groupe est donc nécessaire », préconise-t-il.

Source: 7sur7.be

Il y a vraiment de quoi avoir envie de fuir dans une région du monde dénuée de nucléaire, pas vraiment difficile de les trouver, il suffit de se référer à une carte fournissant les informations sur le sujet.

la-carte-mondiale-de-la-radioactivite-naturellePour faire simple, cette carte présente une vue globale de la radioactivité naturelle de la planète et des différents réacteurs nucléaires qui s’y trouvent. La radioactivité naturelle est générée par les éléments radioactifs dont regorgent nos sols : potassium, thorium, uranium, etc. Ils sont présents en quantité plus ou moins importante dans la croûte et le manteau terrestres. Pour être plus précis, cette carte reflète les émissions d’antineutrinos, des particules subatomiques dégagées par la croûte terrestre.

Sur cette carte, plus la radioactivité est forte, plus le rouge est foncé. Deux explications possibles : soit cette zone connaît une forte accumulation de roche (montagnes, etc.) et donc une forte accumulation d’antineutrinos… Soit les réacteurs nucléaires y sont présents en nombre : c’est le cas au Japon, en Russie, en Amérique du Nord ou encore en France.

Article en intégralité sur Ouest-France

Un commentaire

Laisser un commentaire