Ondes électromagnétiques : « Il faut appliquer le principe de précaution »

Le seuil d’exposition aux ondes 126069438139948353892071642779370nélectromagnétiques en France a été fixé par un décret de 2002. Il est plus de… cent fois supérieur au seuil adopté par le Conseil de l’Europe. Vincent Corneloup, avocat de l’association Robin des toits, condamne l’attitude des gouvernements français, alors que de nombreuses études scientifiques attestent des dangers des ondes électromagnétiques.

Vincent Corneloup est avocat, associé du cabinet DSC Avocats. Docteur en droit (université Paris 2), il conseille notamment les collectivités territoriales et les associations en matière de droit de l’environnement. Il est l’avocat de l’association Robin des toits, qui milite pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil.


Reporterre — En quoi le principe de précaution n’est-il pas respecté concernant l’exposition aux ondes électromagnétiques ?

Vincent Corneloup — Selon le code de l’environnement [1] le principe de précaution impose de prendre les « mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque de dommages graves et irréversibles à l’environnement » en cas « d’absence de certitude, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment ».

Pour que le principe de précaution soit respecté, il convient donc de prendre en compte les risques potentiels et pas seulement les effets avérés sur l’environnement.

Or, par le décret du 3 mai 2002, les valeurs limites d’exposition aux ondes électromagnétiques ont été arrêtées par rapport aux effets avérés des ondes sur la santé humaine. Ce qui signifie que si ces valeurs sont dépassées, il est acquis qu’il y ait des conséquences sur le plan sanitaire. Mais ceci est insuffisant puisqu’il n’existe aucune certitude, bien au contraire, de l’absence de danger de ces ondes pour la santé humaine en-dessous de ces valeurs limites, notamment pour des expositions permanentes, multiples et toujours croissantes, comme c’est le cas désormais dans les agglomérations.

En pratique qu’est-ce que ça veut dire ? Personne ne dit qu’il ne faut pas utiliser la téléphonie mobile ou le wifi. Mais voulons-nous attendre d’avoir la preuve que des millions de personnes développent des pathologies du fait des ondes ? C’est ce qui s’est passé avec le tabac ou l’amiante ; qui, aujourd’hui, remet en cause que nous aurions dû agir plus tôt ? Alors, agissons, appliquons le principe de précaution, c’est la responsabilité que je demande de prendre au Conseil d’État.

Il faut aussi rappeler que le principe de précaution a une valeur constitutionnelle et il donc est supérieur à toutes les lois et à tous les décrets.


Le danger est-il établi ? Qu’en disent les scientifiques, les médecins ?

De nombreuses études scientifiques internationales et indépendantes démontrent les risques potentiels des ondes électromagnétiques sur la santé humaine en cas d’exposition à des niveaux inférieurs aux seuils fixés par le décret du 3 mai 2002. Le rapport BioInitiative, rédigé en 2007 puis actualisé en 2012 par 29 scientifiques provenant de 10 pays (dont les États-Unis, la Suède, le Canada, l’Italie, l’Autriche…), a ainsi recensé des milliers d’études allant dans ce sens. Une synthèse de ces études a été présentée dans le rapport Jean Huss [2] exposé devant la commission de l’Environnement du Conseil de l’Europe en mai 2011.

Pour sa part, l’OMS a classé les champs électromagnétiques au sein du groupe 2B, c’est-à-dire comme étant potentiellement cancérigène pour l’homme, au regard d’un risque accru de gliome, un type de cancer malin du cerveau. Le directeur du Centre international de recherches sur le cancer (Circ) de l’OMS a déclaré que, « étant donné cette classification, il est crucial que des recherches supplémentaires soient menées [et qu’en attendant] il est important de prendre des mesures pratiques afin de réduire l’exposition ».

Mais c’est l’inverse qui se passe, avec le développement des nouvelles technologies, notamment l’internet à haut débit pour les smartphones, on ne cesse d’augmenter les expositions.

Une des plus importantes études jamais réalisées, menée par le ministère états-unien de la Santé, vient de montrer sans équivoque que l’exposition aux formes d’ondes employées en téléphonie mobile favorise l’apparition de tumeurs du cœur et du cerveau chez le rat [3]. J’invite les membres du Conseil d’État à la lire et à prendre leurs responsabilités.

En France, l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), dans son rapport « Radiofréquences et Santé » d’octobre 2013, a reconnu qu’il était impossible d’affirmer que les ondes n’auraient aucun effet nocif sur l’homme en dessous des seuils d’exposition réglementaires. Le troisième plan national 2015-2019 Santé – Environnement précise quant à lui que « les incertitudes scientifiques sur ce sujet nécessitent une vigilance et un suivi ».

Il existe de très nombreux autres éléments circonstanciés qui accréditent l’hypothèse selon laquelle les ondes, même en cas d’exposition à des seuils inférieurs aux valeurs fixées par le décret du 3 mai 2002, constituent un risque de dommages graves et irréversibles (des cancers, notamment) pour la santé humaine.



Les institutions ont-elles pris en compte ce danger ?

Oui. On peut citer notamment la recommandation de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe qui, dans sa résolution n° 1815 en date du 27 mai 2011, conseille aux États de fixer, conformément au principe de précaution, une limite d’exposition de 0,6 V/m puis de 0,2 V/m. Tenez-vous bien, c’est 100 et 300 fois moins que les valeurs appliquées en France pour les niveaux d’exposition à la 3G !

En France, le législateur, par la loi n° 2015-136 du 9 février 2015, dite loi Abeille, reconnaît le caractère potentiel des risques liés aux effets des ondes sur la santé humaine, pose le principe de sobriété et limite l’exposition des personnes les plus vulnérables, comme les enfants.

Des juridictions françaises ont également reconnu ce caractère potentiellement nocif des ondes, même à des niveaux inférieurs aux seuils réglementaires (notamment les cours d’appel de Montpellier et de Paris).

Il convient enfin de rappeler que les compagnies d’assurance tendent à exclure la couverture des risques en lien avec les ondes et que les réassureurs (notamment les Lloyd’s de Londres et Swiss Re) excluent les aléas liés aux ondes.


Comment sont fixés les seuils autorisés d’exposition ?

Le décret du 3 mai 2002 (qui a été pris entre les deux tours de l’élection présidentielle par Lionel Jospin en sa qualité de Premier ministre sur le départ) est fondé sur les travaux de la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (Ciprni) qui a proposé des valeurs limites d’exposition aux champs électromagnétiques en 1998.

Ces travaux ont donc près de 20 ans et n’ont ainsi pas pu prendre en compte les nombreuses études internationales qui ont démontré depuis un danger ou, au mieux, qui n’ont pas pu écarter tout danger. Sans compter que les progrès de la téléphonie mobile impliquent des formes d’ondes nouvelles et complexes.

Source et article en intégralité sur Reporterre

Maintenant, si vous souhaitez aller un peu plus loin sur le sujet, je vous conseille cet article fournissant nombre de détails sur les champs magnétiques et leurs effets.

15 commentaires

  • Grand marabout Grand marabout

    il y a sur le forum,quelques ME qui ont fait des sujets sur ce propos
    mais ça n’a pas soulevé beaucoup de réponses,ni d’échange..

    • laspirateur

      Nos chers Nazis bien planqués pourront bientôt s’enorgueuillir d’avoir mis en place des antennes qui pourront anéantir toute une population. Imaginez qu’un jour ces malfrats de PDG d’Orange et compagnie décide demain d’augmenter sur tous les réseaux d’antenne la puissance pour atteindre la 10G ou plus. Qu’adviendrait-il alors de notre cerveau? D’ailleurs jusqu’à quelle maximum la fréquence des antennes relais peut-elle être poussée?

  • Planete bleu Planete bleu

    Tout est vibration, pas étonnant que les ondes électromagnétique ont un effet sur nous

    « Rien ne repose; tout remue; tout vibre. »

    Loi de vibration

    http://www.mondealaveclunivers.com/loi-de-vibration.html

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif Tu parles demain Orange m’oblige à changer ma box pour une plus puissante et donc encore plus toxique ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif …le cercueil se rapproche; …mais est-ce si grave après tout ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • C’est exactement sur ce principe qu’il faut se baser pour refuser le Linky. Pour le moment, le CPL qu’il injecte est le G3 (je ne sais pas pourquoi on ne parle pas de 3G, peut-être pour noyer son monde ?). Il passera ensuite, comme le portable, en 4 puis 5G. Rien ne pourra arrêter l’augmentation de la puissance.

    Pour ce qui concerne le portable, il faudrait aussi se calmer car bien des gens se plaignent que « ça ne passe pas ». Voilà un bon argument pour justifier des moyens plus puissants.

    Enfin la wi fi et le micro-onde. Si vous les utilisez, c’est que vous êtes indécrottables. Il ne faudra pas alors vous plaindre ! Nous sommes AUSSI responsables !
    Même si je reste persuadée que ces histoires d’ondes ont une origine unique et un dessein d’une gravité inégalée. Ne donnons pas d’eau au moulin des fossoyeurs de l’humanité.

    • Jaline

      Linky a été posé dans mon immeuble il y a 2 semaines.

      Dans cet immeuble de 3 étages, nous étions plusieurs a avoir envoyé une lettre en RAR de refus à Enedis.

      Mes voisins du premier et ceux du troisième ont eu le Linky, mais pas moi, au deuxième étage.
      J’avais mandaté un huissier, et collé sur mon compteur la « sommation de ne pas faire ».

      La feuille étant en A4, elle chevauchait aussi le compteur de mon voisin de palier, qui n’a pas eu le Linky (nous sommes 2 par palier).

      Maintenant, je reçois des appels de la société qui pose le Linky (j’en suis au 5ème), et à chaque fois on tente de me convaincre que je n’ai pas le droit de refuser.

      On a même tenté de m’intimider mais je tiens bon.

      Par contre, maintenant, je suis prise en sandwich, et ce n’est pas très bon !!!

  • Habituel marronnier de Rentrée..
    Robin des toits, avant de faire reluire son ego, devrait suivre une sérieuse formation.. avec son « détecteur d’ondes », il fait penser à Ghost Busters ;)

    Les scientifiques sérieux on laissé tomber cette histoire de « cancer du cerveau » comme autres cancer des dents ou du gros orteil ;)

    L’éventail des ondes électro-magnétiques s’étend de 30kHz à.. à la lumière; la lumière est-elle mauvaise pour la santé pour autant ?
    Les ondes électro. doivent être vue comme les couleurs de l’arc en ciel.. finement. Chaque tranche du spectre a, à nos yeux ses qualités, défauts
    Va t’on à l’hôpital à cause du WiFi, ou des nombreux « oscillateurs » que contient un téléviseur ? votre ordi portable ? oscillateurs dans le tableau de bord de la bagnole ou de la machine à laver ? Non.
    Par contre – effectivement : comme présenter son ventre (humide à l’intérieur) au four à micro onde sans grille de protection (Cage de Faraday), monter sur la tour de contrôle de Roissy, et se tenir debout devant les antennes radar présente un réel danger de « cuisson » (voir les cadavres de pigeons :( De profondis). Mais on ne monte pas sur cette tour tous les jours. Et la « puissance » s’amenuise selon l’inverse du carré de la distance ~~ Comme Robin devrait le savoir.

    Outre le spectre, il y a la puissance (exprimée en watts) qui elle, est souvent déterminante.. votre WiFi génère quelques milliwatts tandis que le radar de Roissy c’est trois ou quatre cent MEGAWATTS – rapport : un milliard !

    • Mata Hari Mata Hari

      Viens passer quelque temps dans mon appart, en face de 2 antennes relay, à moins de 15 m d’un transformateur, avec 2 portes à ouverture électro-magnétiques de chaque côté de mon appart, tous les compteurs gaz, eau , électricité, contre le mur de mon salon dans le couloir, un tableau de compteur à un mètre de ma chambre à coucher, je n’ai pas de micro-ondes, sans parler du quadrillage d’onde partout dans la ville, la Wifi dans beaucoup de rues à la disposition de tous, les portables dans les bus et tramway, tous les gogos ont çà dans les mains, et les ampoules à économie d’énergie, et tout ce qu’on ne sait pas, résultat, acouphènes, problèmes cardiaques, malaises, vertiges, saignements de nez, insomnie, maux de tête, et j’en passe et des plus graves, donc résultat des courses, plus le temps passe, plus j’ai des problèmes, donc je pars, j’ai trouvé une maison à la campagne loin de tout ce bazar mortifère, et tout le monde va être touché d’une façon ou d’une autre ! Les micro-ondes pertube le métabolisme, modifie l’ADN et bien d’autres choses dans l’organisme humain. et cet instrument de génocide de masse aide à l’apparition de cancer, point ! Mesures ou pas mesures, les faits sont là, et ils y a déjà des centaines, voir des milliers de malades dont certains l’ignorent encore !!!

    • Grand marabout Grand marabout

      Ondes science et Manigances Réalisateur : Jean Heches
      Synopsis et détails: Une enquête choc qui révèle les manipulations des industriels de la téléphonie mobile.Dans le monde, depuis dix ans, la contestation contre les antennes de téléphonie mobile augmente. Elle s’appuie sur de nombreuses études scientifiques qui révèlent les effets des ondes électromagnétiques sur la santé.
      Pourtant, les Etats, les industriels et une partie de la communauté scientifique affirment qu’il n’y a pas de risques sanitaires.
      A travers les parcours de lanceurs d’alerte, citoyens, journalistes, scientifiques, électro-hyper-sensibles, ce film dévoile comment les industriels de la téléphonie mobile manipulent la science pour créer un doute scientifique artificiel sur la nocivité de cette technologie.
      Cette «stratégie de défense de produit» permet au lobbyistes de s’appuyer sur une « fausse science » pour faire voter des lois qui protègent les intérêts de l’industrie, au dépens des politiques de santé publique.

  • Les ondes electro magnétiques sont nocives pour l’etre humain, ainsi que pour les plantes et les animaux.
    Nocives pour le vivant. C’était enseigné a l’école nationale de radio électricité appliqué, ENREA.
    Mais selon les interets financiers qui sont derriere, elles sont devenue gentilles et inoffensive. :)
    En clair PMPUC. (prends moi pour un con)

  • Jaline

    Grande Réunion Contre Linky
    le jeudi 8 septembre 2016
    à 18 h
    à la Parole Errante,
    9 rue François Debergue
    93100 Montreuil
    Métro Croix de Chavaux
    paris.demosphere.eu/rv/49260

  • les ondes électromagnétique et autre wifi peuvent conduire à l’impuissance ! si si… J’ai mené ma petite enquête il y a quelques mois :
    – Exclusivité Akasha pour les Fils de la loi de Un : Le wifi endommage les ovules et le sperme !
    http://tinyurl.com/zbukbyg

    Akasha.

  • Mya

    L’être humain accumule et se charge comme une pile avec toutes les ondes qui l’entourent, le meilleur moyen de les décharger, c’est d’être en contact avec la terre.

    J’utilise des dispositifs de reconnexion à la terre (la marque « Earthing »), ça m’aide énormément avant de pouvoir m’exiler vers un endroit moins pollué électromagnétiquement. Vous pouvez en trouvez aussi sur le site de l’association « Les Pieds à la Terre » (https://electroconscience.com/)
    C’est possible d’en faire soi-même pour ceux qui sont un peu bricoleur.

    J’utilise aussi un collier de shungite, ça boost l’aura. Mais ça n’aide pas quand il y a vraiment une trop forte cumulation d’ondes. Apparemment toute les shungites ne se valent pas. Donc si cela vous intéresse, trouvez un site qui accepte le retour si non satisfait.

Laisser un commentaire