Bilan de la lutte contre le virus zika aux États-Unis: 2 millions d’abeilles de tuées en 2 heures!

Comme Jésus l’a dit (mais pas exactement avec les mêmes mots…): « Pardonnez-leur père, ils sont tellement cons! ». Car la peur est entretenue autour de ce moustique, et pour lutter contre ceux-ci sans véritables preuves que ceux-ci soient porteurs du virus, ce sont les gros moyens qui sont utilisés, style chars d’assaut. Bilan: 2 millions d’abeilles de tuées en 2 heures…

6119136-abeilles-l-enigme-de-leurs-alveoles-hexagonales-est-resolue

L’idée était de lutter contre Zika et contre l’augmentation de la population de moustiques.

Des remords, mais trop tard. En Caroline du Sud, le comté de Dorchester a présenté ses excuses, mardi 30 août, pour avoir tué involontairement des millions d’abeilles en pulvérisant un insecticide anti-moustique deux jours plus tôt. Repérée par Le Parisien, l’affaire est relatée par le quotidien américain The Post and Courier.

Au départ, les autorités s’alarment de quatre cas (pourtant non-autochtones) de personnes contaminées par le virus Zika, qui ont été signalés dans la région. Le 28 août au matin, elles procèdent à des pulvérisations aériennes d’insecticide entre 6h30 et 8h30, sans avoir prévenu spécifiquement les apiculteurs.

L’idée était aussi de réduire la population de moustiques, qui a explosé après une année historiquement pluvieuse, un hiver doux et l’extrême chaleur et humidité de l’été.

Une hécatombe, avec 46 ruches dévastées

Dès le dimanche après-midi, des apiculteurs constatent l’hécatombe. Au total, plus de deux millions d’abeilles de 46 ruches auraient été tuées par le produit.

Le comté de Dorchester a utilisé un insecticide appelé Naled, pourtant autorisé à l’usage aux Etats-Unis depuis 1959. Pour les autorités sanitaires américaines, il serait efficace contre les moustiques porteurs du virus Zika. Mais il est très toxique pour les abeilles, selon des chercheurs américains. La preuve semble faite, avec ce désastre écologique.

Source: France tv info

 

7 commentaires

Laisser un commentaire