Régimes détox : fonctionnent-ils vraiment ?

Les régimes de détoxification (régimes détox) sont plus populaires que jamais.carrot-1085063_960_720

Prétendument, ces régimes purifient le sang et éliminent les toxines néfastes du corps.

Leur fonctionnement n’est cependant pas entièrement clair, ni ce qu’ils sont supposés éliminer ni même s’ils sont vraiment efficaces.

Voici un examen détaillé des régimes détox et de leurs effets sur la santé.

Qu’est-ce qu’un régime détox ?

Les régimes détox sont généralement des interventions alimentaires à court terme censées éliminer des toxines du corps.

Une régime détox typique comporte des périodes de jeûne, suivies par une alimentation strictement à base de fruits, de légumes, de jus de fruits et d’eau, et parfois des herbes, du thé, des compléments alimentaires et des nettoyages du colon ou des lavements.

Ils sont censés :

  • Reposer les organes grâce au jeûne.
  • Stimuler le foie en se débarrassant des toxines.
  • Favoriser l’élimination des toxines par les selles, l’urine et la sueur.
  • Améliorer la circulation sanguine.
  • Fournir aux corps des nutriments sains.

Les thérapies de détoxification sont plus généralement recommandées à cause d’expositions à des produits chimiques toxiques de l’environnement ou de l’alimentation. Parmi ces produits se trouvent les agents polluants, les produits chimiques synthétiques, les métaux lourds et d’autres composés néfastes.

Ces régimes sont également censés aider pour divers problèmes de santé, dont l’obésité, les troubles digestifs, les maladies auto-immunes, les inflammations, les allergies, les ballonnements et les fatigues chroniques (1).

Les recherches sur les régimes détox sont cependant insuffisantes, et les quelques études publiées présentent de sérieuses lacunes (2, 3).

Conclusion : Les régimes détox sont des interventions à court terme conçues pour éliminer des toxines du corps. Elles sont censées aider pour de nombreux problèmes de santé.

Les méthodes de détox les plus répandues

Il existe plusieurs façons de suivre un régime détox, allant de la privation totale de nourriture aux simples modifications alimentaires.

La plupart des dérimes détox impliquent au moins l’un des éléments suivants (1) :

  • Jeûner 1 à 3 jours.
  • Boire du jus de fruit et de légumes frais, des smoothies, de l’eau et du thé.
  • Boire seulement des liquides spécifiques, comme de l’eau salée ou du jus de citron.
  • Supprimer les aliments riches en métaux lourds, contaminants et allergènes.
  • Prendre des compléments alimentaires, des herbes, des plantes (ex: 6 plantes très efficaces pour detoxifier le foie)
  • Éviter tout aliment allergénique, puis les réintroduire progressivement à votre régime.
  • Utiliser des laxatifs, et faire des lavements ou des nettoyages du colon.
  • Faire régulièrement de l’exercice.
  • Supprimer complètement la consommation d’alcool, de café, de cigarettes et de sucre raffiné.

Les différents régimes détox varient en durée et intensité.

Quelles toxines éliminer ?

Les régimes détox identifient rarement le type de toxines qu’ils sont censés éliminer, ou comment ils les éliminent.

Il n’y a d’ailleurs que très peu, voire pas du tout, de preuves qui affirment que les régimes détox éliminent des toxines dans votre corps.

Plus important, aucune donnée scientifique ne valide la thèse selon laquelle notre corps est chargé de toxines et doit être purifié.

Votre corps est d’ailleurs tout à fait capable de se purifier lui-même, grâce au foie, aux selles, à l’urine et à la sueur. Le foie rend les substances toxiques inoffensives, et s’assure qu’elles soient éjectées du corps (3, 4, 5, 6, 7).

Malgré cela, il existe quelques produits chimiques qui peuvent s’avérer difficile à éliminer par ces moyens, dont les polluants organiques persistants, le phtalate, le bisphénol A (BPA) et les métaux lourds (3, 8, 9, 10, 11).

Ils ont tendance à s’accumuler dans les tissus gras ou dans le sang, cela peut prendre beaucoup de temps – parfois des années – pour que le corps s’en débarrasse (12, 13, 14).

En règle général, ces composés sont cependant retirés des produits commerciaux, ou limités au maximum (15).

Quoi qu’il en soit, il existe peu de preuves qui affirment que les régimes détox aident à éliminer ces composés.

Conclusion : Les régimes détox identifient rarement les toxines spécifiques qu’ils sont censé éliminer, et peu de données indiquent qu’ils éliminent précisément certaines toxines. Votre corps peut se purifier lui-même de la plupart des toxines grâce au foie, aux selles, à l’urine et à la sueur.

Les régimes détox fonctionnent-ils ?

Certaines personnes affirment se sentir plus concentrées et plus énergiques pendant et après leur régime détox.

Ce bien-être peut cependant simplement être dû à la suppression d’aliments transformés, d’alcool et d’autre substances malsaines de leur alimentation.

On peut ajouter à cela un apport en vitamines et minéraux qui manquaient peut-être avant le régime.

En revanche, beaucoup de personnes disent se sentir malades pendant le régime détox.

Certaines preuves tirées d’études effectuées avec des animaux montrent que la coriandre, une algue appelée chlorelle, ainsi que plusieurs types de fruits acides et la pectine peuvent contribuer à éliminer des métaux toxiques et des polluants organiques (2).

Régimes détox et perte de poids

Très peu d’études scientifiques se sont intéressées à l’efficacité des régimes détox quant à la perte de poids.

Même si certaines personnes personnes peuvent rapidement perdre beaucoup de poids, cela semble être expliqué par la perte de fluide et de réserves de glucides, plutôt que de graisse. Le poids perdu est donc généralement regagné rapidement par la suite lorsque vous vous remettez à manger normalement.

La perte de poids occasionné par un type de régime détox, appelé « régime détox au citron », a récemment fait l’objet d’une étude effectuée avec des femmes coréennes en surpoids. Le but est de ne consommer qu’un mélange de sirop d’érable ou de palmier organique et du jus de citron pendant 7 jours.

Ce régime réduit considérablement la masse corporelle, l’indice de masse corporelle, la quantité de graisse corporelle et le tour de taille, en plus de réduire les signes d’inflammation du corps (16).

Les résultats indiquent également un effet bénéfique sur les hormones en réduisant la résistance à l’insuline et le niveau de leptine.

Si un régime détox implique une réduction sévère des calories, il vous fera alors très certainement perdre du poids et apportera des améliorations à votre métabolisme.

Ce type de régime « choc » ne mènera cependant sans doute pas à des résultats sur le long terme à moins que vous ne changiez aussi votre style de vie.

Conclusion : Les études associent les régimes détox à la perte de poids sont insuffisantes. Certaines indiquent qu’un régime détox peut aider à perdre du poids à court terme.

Régimes détox, jeûne de courte durée et stress

Différentes sortes de régime détox peuvent avoir des effets similaires à ceux d’un jeûne de courte durée ou du jeûne intermittent. (voir les 10 bienfaits du jeûne intermittent sur la santé)

Le jeûne à court terme peut améliorer divers marqueurs de maladies chez certaines personne, dont la sensibilité à l’insuline et la leptine (17, 18).

Ces effets ne s’appliquent cependant pas à tout le monde. Des études effectuées avec des femmes ont montré qu’un jeûne de 48 heures et une réduction de l’apport en calories sur une période de 3 semaines pouvait augmenter le niveau des hormones de stress (19, 20).

De plus, les régimes choc peuvent être une expérience stressante. Il faut résister aux tentations, à la faim et la à privation.

Conclusion : Certains régimes détox ressemblent à des régimes de jeûne par intermittence, qui peuvent améliorer certains marqueurs de santé.

Aspects bénéfiques des régimes détox

Il existe quelques aspects des régimes détox qui peuvent avoir des effets bénéfiques pour la santé (4).

Parmi ceux-ci, on trouve :

  • Éviter les métaux lourds et les polluants organiques persistants.
  • Éliminer les « toxines » des graisses corporelles en perdant la graisse superflue.
  • Faire de l’exercice et transpirer régulièrement.
  • Manger des aliments bio, nutritifs et sains.
  • Éviter les aliments transformés, et la junkfood. (voir Comment nettoyer son foie, les aliments à éviter)
  • Boire de l’eau et du thé vert.
  • Limiter le stress et bien dormir. (découvrez un exercice de sophrologie pour dormir)

Suivre ces directives est généralement lié à une amélioration de la santé, que vous suiviez un régime détox ou non.

Conclusion : Plusieurs aspects des régimes détox sont généralement liés à une amélioration de santé, notamment la limitation des toxines de votre environnement, l’exercice, les aliments nutritifs, boire de l’eau, limiter le stress et se détendre.

Sûreté et effets indésirables

Avant de vous engager dans un régime détox, il est important de prendre connaissance des effets indésirables potentiels.

Réduction drastiques des calories

Plusieurs régimes détox recommandent de jeûner ou de réduire drastiquement votre apport en calories. Un jeûne à court terme et une limitation des calories peuvent occasionner fatigue, irritabilité et mauvaise haleine.

Un jeûne à long terme peut occasionner des déficiences en énergie, vitamine et minéraux, ainsi qu’un déséquilibre électrolytique, voire même la mort dans certains cas extrême (et extrêmement rares) (23).

De plus, les méthodes de lavement du colon, qui sont parfois recommandées pendant les régimes détox, peuvent entraîner déshydratation, crampes, ballonnement, nausée et vomissements (24).

Overdose

Certains régimes détox peuvent entraîner un risque d’overdose de certains compléments, laxatifs, diurétiques et même d’eau.

L’industrie détox manque de régulation et de surveillance, et beaucoup d’aliments détox et de compléments n’ont aucune base scientifique.

Dans les pires cas, les composés des produits détox ne correspondent même pas à ce qu’indiquent l’étiquette. Cela peut entraîner une overdose et des effets très néfastes, voire fatals (25).

Qui devrait éviter les régimes détox ?

Certaines catégories de personnes ne devraient pas entamer de programmes de détox ou de régimes à forte réduction de l’apport calorique, du moins pas sans consulter leur médecin préalablement.

Cela concerne les enfants, les adolescents, les personnes âgées, les personnes mal nourries, les femmes enceintes ou allaitantes, et les personnes qui présentent des problèmes de glycémie ou des pathologies comme le diabète ou des troubles de l’alimentation.

Conclusion : Les régimes détox peuvent limiter considérablement votre énergie et votre apport en nutriments. Certains impliquent également des méthodes et des compléments qui peuvent être néfastes. Certains groupes de personnes ne devraient jamais suivre de régimes détox.

Ne consommez pas d’aliments malsains

Nous sommes confrontés à des substances toxiques en permanence dans notre environnement, et notre alimentation.

La plupart du temps, votre corps arrive à s’en débarrasser tout seul sans problème, et sans aide extérieure.

Cependant, si suivre un régime détox vous fait manger mieux, et vous sentir mieux, tant mieux !

Mais cela n’a probablement rien à voir avec l’élimination de toxines, mais simplement le fait que vous consommez moins d’aliments malsains.

Une approche plus intelligente est tout d’abord d’éviter d’ingérer des composés toxiques (via junkfood, cigarettes etc …).

Sources : therapeutesmagazine.com

14 commentaires

  • Bonsoir :)
    C’est un chouette sujet et bien étayé.

    Les régimes détox n’ont de raisons d’être que si ils sont associé à un régime saint durant toute l’année sinon ça s’apparente à mettre une rustine sur une jambe de bois.

    Ensuite c’est comme pour tout il faut garder un juste milieu et faire preuve de discernement et ne pas faire confiance à n’importe qui. Par exemple si vous n’avez jamais jeûné, ne partez pas sur trois jours. Contentez-vous d’un jour pour voir comment vous réagissez.

    Les lavements peuvent s’avérer dangereux ne le faire qu’accompagner par un professionnel !

    Personnellement je ne pratique pas de jeûne, c’est trop contraignant pour l’organisme et risque à terme de dérégler le métabolisme. Je préfère suivre tout les deux mois trois ou quatre jours d’aliments crus et liquides comme expliqué plus haut dans l’article, c’est selon moi la méthode la plus éprouvée.

    Akasha.

  • clipart

    Bonjour,

    je pense que dans le mot « régime », certaines personnes peuvent le voir comme une contrainte, dans ces cas là, je ne suis pas persuadé que le régime fonctionnera correctement!

    Je ne fais pas de régime particulier, j’écoute d’abord mon corps, même si c’est l’heure du repas, des fois, je ne mange pas parce que je n’ai pas faim.

    Mais tout cela doit se faire en conscience et en confiance, et chacun n’a pas les mêmes contraintes, phisyque, psychique, affective et sociale, donc, les régimes doivent être accompagnées pour obtenir de bons résultats en fonction de ses problèmes

  • john galt

    Le régime détox a un grave défaut: il n’agit pas sur la cause principale du mauvais fonctionnement de l’organisme, à savoir l’encombrement des voies biliaires par des calculs !
    Il est prioritaire de se nettoyer le foie d’abord, ce qui va fluidifier le sang et donc apporter un bienfait immédiat à tout l’organisme et ensuite on tirera un maximum de profit d’une cure détox.

  • clarita

    Merci pour cet article intéressant. Ca fait un moment que je me demandais d où venait cette idée de detox et si cela reposait sur une base scientifique. Apparemment, c est surtout du marketing. Comme vous le dites, personne ne dit de quoi on est censés se detoxifier. Impossible donc de vérifier l efficacité des produits recommandés…
    Bref, encore du bidon qui fait vendre !

  • sephiros

    le foie et les reins a nettoyer
    perso je pratique le jeûne régulièrement et c’est très bon pour le corps d’ailleurs dans les religions il y a des sortes de jeûne différent qui servait a quelque chose
    le jeûne développe beaucoup les sens et la méditation est plus puissante, perso j’ai déjà tenu 15 jours plutôt bien sans grande faim (régime cétogene sa aide) si je mange du sucre avant impossible pour moi de tenir le jeûne
    au passage les légumes vert se transforme (bactérie) en acide gras a chaîne courte soit du gras saturé
    les fruits ses bien mais il sont dénaturé séléction au fil des année du (sucre,volume) au détriment des bonne chose pour le corps préférer les baies, fruit sauvage, plante sauvage

    • Bonjour Sephiros ;)
      Au fait le « problème » avec les légumes verts est qu’ils apportent des omégas 6 et 9 ainsi que du 3 mais celui-là ne pose aucun problème, mais apporte également de bonne fibre et des vitamines B12. Surtout une bonne quantité de calcium qui la plupart des gens vont chercher dans les laitages avec les désagréments que cela comporte..Il est donc intéressant d’aller les chercher dans les légumes vert comme les choux par-exemple (brocoli et choux de Bruxelles..). En réalité on ne peut pas parler d’acide gras saturé pour les oméga 6 et 9 mais d’acides gras essentiels (AGE), de plus les légumes verts ont des propriétés anti inflammatoires grâce à ses stérols végétaux qui limite l’absorption du cholestérol (LDL) dans le sang et ses antioxydants limitant les radicaux libres.

      Les légumes verts ont aussi l’avantages de bien synthétiser les macronutriments (protéines glucides, lipides) lors de la digestion. On sais par-exemple que lors du repas du soir il n’est pas nécessaire de consommer trop de glucides qui va apporter un surplus d’énergie inutile qui sera donc stocké par le métabolisme dans les tissus adipeux. La stratégie consistes donc de remplacer les glucides du repas du soir (pâtes, riz, pomme de terres..) par un légume vert pour bien digérer les différents aliments qui compose votre repas qui pour un omnivore devra être léger et maigre .

      Pour bien comprendre vous pouvez lire : http://tinyurl.com/jssqj8b et http://www.nutripur.com/fr/info-sante/29-circulation-les-omega-3-6-9-des-gras-benefiques-pour-votre-sante.html ou encore http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/contents/160-sterols-vegetaux

      Akasha.

      • sephiros

        Les fibres alimentaires ingérées progressent le long du gros intestin où elles fermentent partiellement ou complètement sous l’effet des bactéries intestinales. Plusieurs sous-produits, des acides gras à chaîne courte (saturé) et des gaz, se forment au cours du processus de fermentation.

        • Oui mais il faut bien différencier les fibres solubles des fibres insoluble, car c’est sous l’effet de l’hydrolyse (dégradation des fibres par les enzymes digestives), qui va déterminer le taux de fermentation qui va circuler dans l’intestin grêle jusqu’au colon. C’est à se moment déterminent qu’il y aura dégradation complète ou partielle qui libérera des acides gras (à chaine courte) qui je rappel est essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. Cela s’appelle l’homéostasie (équilibre), Se sont les fibres dites insolubles qui auront un effet plus contraignent par l’absorption de l’eau dans le système digestif créant ballonnement et autre flatulence. Il y a aussi prolifération de bactérie avec les insolubles.

          Il ne faut pas oublier que c’est grâce à la fermentation que les glucides non digérés sont directement entraîné dans le colon seront partiellement ou totalement fermenté et grossiront la contenu des celles et seront donc expulsé. Car la fermentation de ces glucides va entraîner une production d’acides gras à courtes chaines comme je l’ai signalé plus haut. Or les acides gras à courtes chaînes, créent une charge osmotique, ce qui va entrainer leur absorption et leur métabolisation par les cellules du colon et celles du foie . La fermentation des fibres alimentaires influence directement la formation des matières fécales via la rétention d’eau qu’elles entraînent. La fermentation va aussi agir de façon indirecte sur la flore intestinale du colon en stimulant sa croissance et donc se qu’on nomme la biomasse microbienne.

          Donc à partir de là on vois l’utilité de la synthèse et la dégradation des fibres. Ce qu’il faut c’est de bien équilibrer son apport entre fibres solubles et insolubles. On préférera celles apporté par des légumes et réduire celles des céréales qui après 16 h doivent être évitée de par sa longue dégradation par le foie.

          Akasha.

  • julio421

    site qui est une véritable source sur le sujet : http://regenere.org/

Laisser un commentaire