Lutter pour une utilisation libre des semences paysannes

Ce qui suit est l’un des témoignages proposés par le site Libertepourlespaysans.org, sachant que tous sont importants et intéressants. Nous devons défendre les semences traditionnelles, celles qui ne se basent pas uniquement sur le profit de quelques uns trop puissants pour être combattus. Bien évidemment, certains nous ont expliqué qu’au nom de la sécurité de l’humanité, un silo à grain colossal a été créé à Svalbard, celui-ci est destiné à abriter le patrimoine végétal qui servira en cas de guerre, catastrophes et autres calamités. Mais sachant que ce « frigo » est financé par  diverses fondations, telles Mélinda et Bill Gates, Sygenta ou Rockefeller, on ne peut que préférer les solutions plus locales, même si ces dernières sont moins riches en variétés…

Vandana-Shiva-1Dr Vandana SHIVA, fondatrice de Navdanya, ONG altermondialiste indienne

Dr Vandana SHIVA est une féministe écologiste engagée. Elle a fondé Navdanya, ONG altermondialiste indienne, en 1991 et a reçu le prix Nobel alternatif en 1993. La ferme de Navdanya est une banque de semences communautaire modèle, qui réclame le retour des semences dans le bien commun.

Pourquoi avoir créé une banque de semences ?

Parce que les paysans doivent se souvenir qu’ils sont les premiers cultivateurs de semences et qu’il y a seulement 20 ans, ils étaient encore les principaux producteurs de graines. Depuis, les compagnies qui produisent semences hybrides et pesticides ont tout fait pour criminaliser la sauvegarde des semences et rendre les paysans dépendants. Navdanya doit aider ces paysans à mener le « seed satyagraha »… Un « combat pour la vérité » – à la manière de Gandhi – sur les graines.

Pourquoi les paysans ont-ils besoin de produire leurs propres semences?

La première raison pour les paysans de produire leurs propres semences, c’est de pouvoir disposer des graines. D’où l’importance de la banque de semences. Nous avons aidé 120 « maisons de semences » à voir le jour qui ont pu sauver près de 4 000 variétés de riz, 150 variétés de céréales, et des semences natives de légumineuses, d’oléagineux et de légumes par centaines. Cette lutte fondamentale pour laisser aux paysans la liberté de leurs semences à travers une reproduction participative nous a aussi amenés à nous battre contre la Loi européenne des semences de 2014… Et même à soutenir des groupes américains incriminés pour leur activité de sauvegarde.

Pouvez-vous nous parler de votre combat contre les semences OGM ?

Le « miracle des OGM » comme seul moyen de nourrir le monde est une double duperie. D’abord c’est le produit d’une idéologie qui fait passer le profit des entreprises avant la vie des peuples et la biodiversité, et qui nie le droit de chacun à produire et à se nourrir du fruit de son travail. Et puis on voit bien, après 20 ans de commercialisation des OGM, que la faim et la malnutrition sont toujours d’actualité.

Le cas du « Bt cotton » Monsanto est symptomatique, non ?

Complètement. Malgré la loi indienne qui ne permet pas de breveter les graines, Monsanto contrôle aujourd’hui 95% des semences avec son coton OGM. La multinationale a gagné 900 millions de dollars sur le dos des petits paysans indiens, en les endettant de façon drastique. Avant qu’elle ne détruise les alternatives au Bt Cotton – y compris le fournisseur local de graines hybrides – les semences locales s’achetaient entre 5 et 9 roupies le kilo… En 2006, le prix avait grimpé à 1600 roupies les 450 gr, soit 1250 roupies de « taxe qualitative » encaissées par Monsanto !

Et pour une amélioration très relative ?

C’est le moins qu’on puisse dire. En 2010, après 8 ans de commercialisation, Monsanto reconnaît sur son propre site web que son coton transgénique Bt Bollgard I n’est plus efficace contre le ver rose du coton … Et en profite pour vanter la deuxième génération, le Bt Bollgard II, déclenchant ainsi une véritable épidémie suicidaire parmi les 5 millions de paysans qui plantaient du Bt I en Inde. 300 000 paysans indiens se sont donnés la mort entre 1995 et 2013, et on doit une mention spéciale à la ceinture cotonnière du Maharashtra où on a dénombré 53 818 suicides.

D’où votre lutte pour le droit des paysans à cultiver leurs semences ?

Oui ! Avant la mondialisation, 80% des semences indiennes appartenaient aux paysans qui les cultivaient. Et tous nos efforts doivent tendre à y revenir. Car nous n’avons pas besoin des droits de propriété intellectuelle de l’industrie génétique – qui ne profitent qu’à elle – pour construire un monde sans faim.

Propos recueillis par Charlène NICOLAY
Crédit photo : Kartikey Shiva

Suite des témoignages sur Libertepourlespaysans.org

Si vous aussi vous souhaitez trouver ou échanger des semences traditionnelles, voici une petite liste d’adresses pouvant vous aider dans ce sens:

Sauvegarde et diffusion de variétés anciennes

Le Biau Germe
Groupement de producteurs de semences issues de l’agriculture biologique & biodynamique.
www.biaugerme.com

Germinance
Production et vente par correspondance de semences potagères, située en Anjou (Maine et Loire). Cooordonne la production d’une quinzaine d’agriculteurs dont la plupart sont en biodynamie (en Anjou et dans moitié sud de la France).
www.germinance.com

Les Semailles
Production et commercialisation de semences en Belgique.
www.semaille.com

kokopelli
Production et vente de variétés anciennes, publications
www.kokopelli.asso.fr

Fruits oubliés
perso.wanadoo.fr/association.fruits.oublies

Savoirs de terroir
Conservatoire courges, pommes de terre, Formations, revue et publications
savoirsdeterroirs.free.fr

Parc Naturel du Queyras
sauvegarde et valorisation de variétés anciennes ou locales de pomme de terre et céréales
www.pnr-queyras.com

Conservatoire végétal régional d’Aquitaine
www.conservatoirevegetal.com

Croqueurs de Pommes
www.croqueurs-de-pommes.asso.fr

Biodiva
Biodiva est une association locale (Nord Aveyron) dont la banque de semences est gratuite et accessible uniquement aux membres qui produisent les graines mises en commun.
biodiva.free.fr

Centre National de Ressources Génétiques du Nord Pas de Calais
Le Centre régional de ressources génétiques a constitué depuis plusieurs années une collection d’une centaine d’espèces potagères cultivées traditionnellement dans le Nord-Pas de Calais. L’objectif est de sauvegarder ce patrimoine et de relancer la diffusion de semences potagères régionales.
www.enr-lille.com/fr

Fruitiers.net
bourse d’échange de greffons avec 533 fiches descriptives
fruitiers.net

Lacegarden
Site de jardinage et d’échange de graines (pour les tomates). Belgique
www.lacegarden.be

Tomodori
Site sur les anciennes variétés de tomates, avec conseils pratiques et forum
www.tomodori.com/

Échanges de graines potagères : semeur.net
Une bourse aux semences non hybrides entre jardiniers amateurs (5792 variétés) et une encyclopédie wiki des variétés avec leurs descriptifs et photographies. Site internet gratuit, sans publicité, et indépendant.
semeurs.free.fr

Confédération paysanne d’Aquitaine
Rubrique « bourse d’échange », accessible aux membres
www.confederationpaysanneaquitaine.org/

GUIDE DES POMMES
www.pomologie.com/pomme1/fpommes/varietes.html

Pro Specie Rara
Fondation Suisse pour la diversité patrimoniale et génétique liées aux végétaux et aux animaux
www.prospecierara.ch

FERME
Association de sauvegarde des animaux de ferme menacés d’extinction. Elle fait un travail d’information également. Il est possible de télécharger certains documents sur le blog : la.ferme.de.paquerette.over-blog.com
sourire-ferme.pagesperso-orange.fr/BIODIVERSITE.pdf

Jardinage bio, écologie, botanique

Alterrenat Presse
revues et publications sur les initiatives et les alternatives dans l’univers de la bio l’environnement, culture et jardinage bio, médecines naturelles, habitat sain, …
www.alterrenat-presse.com

Editions de Terran
www.terran.fr

Terre vivante, l’écologie pratique
Terre vivante, l’écologie pratique
www.terrevivante.org

La Garance Voyageuse
revue du monde végétal, publications, études, conseils
www.garancevoyageuse.org

La revueDurable
Pour s’informer et s’engager sur l’écologie
www.larevuedurable.com

Ecorev
Revue critique de l’écologie politique
www.ecorev.org/

lagedefaire
Journal de l’écologie active
www.lagedefaire.org

L’écologiste
revue et libraire
www.ecologiste.org

Tela Botanica

Agriculture biologique et semences

Inter Bio Bretagne
sélection participative du choux pour l’agriculture biologique
www.interbiobretagne.asso.fr

Bio d’Aquitaine
Sélection participative de populations et variétés de pays (maïs, tournesol, soja), action pilotée par AGROBIO PERIGORD
www.agrobioperigord.fr

ECOPB
Consortium européen pour la sélection biologique
www.ecopb.org

Organic Seed alliance
www.seedalliance.org

 

Réseaux semences paysannes dans le monde

Red de Semillas
(Espagne)
www.redsemillas.info

GRAIN
ONG internationale
www.grain.org

Rete semi rurali (Italie)
www.semirurali.net

Association des organisations professionnelles paysannes (Mali)
semences.aopp-mali.org/

ProSpecieRara
Fondation suisse pour la diversité patrimoniale et génétique liées aux végétaux et aux animaux
www.prospecierara.ch

Arche de Noah (Autriche)
réseau de 6500 membres
www.arche-noah.at/etomite/index.php?id=25

Heritage Seed Library (Royaume-Uni)
www.gardenorganic.org.uk/hsl/

Liste issue de l’annuaire du site Semencespaysannes.org

 

 

 

4 commentaires

  • Graine de piaf

    Je suis d’accord, mais y a-t-il encore des paysans sur le beau sol de France ? rares sont-ils, maintenant ce sont des « agriculteurs » avec tout le négatif que ce mot a apporté.
    « Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France, » disait Sully avec raison, maintenant c’est fini, nous sommes à l’heure industrielle même dans ces domaines !

  • Pinpin

    Un peu d’humour…

    Cré bonsoir, j’avions lu su’l bélant enragé une bafouille qui disions.. ,  »’sachant que tous sont importants et intéressants. Nous devons défendre les semences traditionnelles, celles qui ne se basent pas uniquement sur le profit de quelques uns trop puissants pour être combattus…. »’

    Dam’ bondiou.. Si vous savez ou qu’elle est c’te banque de s’mences, j’vais allez t’y met’ un p’tit coup d’la mienne, d’la vraie, d’la rustique, d’la celle qui fait des solid’ gaillards… C’est point la Volti qui ira dir’ l’contraire dam bon d’jou….!!!

    (Aie.. Ouilke…pititié volti, pas la tête…aie… T’es pacifiste… Aie..ouille..).

Laisser un commentaire