Résumé SOTT: Juillet 2016 – Météorites, conditions météorologiques extrêmes et changements terrestres…

Traduction Sott.net

Juillet 2016 a été un mois fou à plus d’un titre. Un pic mondial dans les attaques terroristes et un nombre accru de personnes « perdant les pédales » ont apparemment été reflétée par Mère Nature.


© Sott.net
Parmi les événements et les tendances météorologiques extrêmes dans les bouleversements de l’environnement le mois dernier, nous avons observé :
    • une destructrice flambée de tornades s’est abattue en Afrique du Sud (où c’est l’hiver) ;
    • des grêlons de la taille d’une balle de golf sont tombés – entre autres – sur la Colombie et le Brésil ;
    • d’intenses tempêtes électriques ont fait rage un peu partout, avec des coups de foudre qui continuent de frapper les populations dans une proportion alarmante ;
  • des pluies diluviennes ont emporté au loin des personnes et des voitures de Mexico à Berlin en passant par le Maryland aux États-Unis ;
  • des inondations dévastatrices ont touché la Chine, l’Inde et le Népal ;
  • de multiples trombes d’eau ont touché terre à Cuba ;
  • des attaques d’animaux sauvages ou en captivité ont tué plusieurs personnes ;
  • un énorme météore s’est fragmenté au-dessus du sud-ouest des États-Unis d’un bout de l’horizon à l’autre.

© Sott.net

Musique: « Escape from the Temple  » par Per Kiilstofte. Sous licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Pour mieux comprendre ce qui se passe, consultez le livre Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique que nous avons récemment publié en français.
Visualisez les épisodes précédents de cette série – maintenant traduite dans plusieurs langues – et d’autres vidéos de SOTT ici ou ici.

Si vous aimez cette vidéo, partagez s’il vous plaît !
Visitez notre site Web
Aimez notre page Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Vous pouvez nous aider à chroniquer les Signes des temps en envoyant vos suggestions de vidéo à [email protected]
Considérez une donation pour garder le phare de SOTT.net allumé

NOTICE D’UTILISATION : Nous ne revendiquons pas la propriété des séquences contenues dans ce mixage vidéo. Nous mettons ce matériel à disposition dans un effort pour faire progresser la compréhension de l’environnement, la politique, les droits de l’homme, l’économie, les sciences, et les questions de justice sociale, etc. Nous pensons que cela constitue une « utilisation équitable » de tout matériel sous copyright comme prévu à l’article 107 de la loi étasunienne sur le copyright. Conformément à l’article 17 U.S.C. section 107, le matériel de cette vidéo et le canal médias de SOTT sont distribués sans profit pour ceux qui ont exprimé un intérêt dans le fait de recevoir des informations à fins de recherche et d’enseignement.

Nonobstant les dispositions des articles 106 et 106A, l’utilisation équitable d’une œuvre protégée, y compris l’utilisation par reproduction de copies ou phono-enregistrements ou par tout autre moyen spécifié dans cet article, à des fins telles que la critique, le commentaire, les comptes-rendus d’information, l’enseignement (y compris les copies multiples pour utilisation en classe), les bourses d’études ou de recherches, ne sont pas une violation du droit d’auteur.

Les revendications DMCA et autres revendications de droits d’auteur sont du harcèlement lorsqu’elles sont lancées par un titulaire du droit d’auteur dans le but d’utiliser ces mêmes droits d’auteur afin de violer les droits constitutionnels d’autrui (voir aussi : Bill of Rights, la Constitution étasunienne) à travers de malveillantes attaques, et sont en violation directe des lois d’utilisation équitable.

Source SOTT

 

11 commentaires

  • Planete bleu Planete bleu

    Les hommes déséquilibrent les écosystèmes de notre planète, détruise la vie sur notre planète sans états état d’âme, ne la respecte plus, ne savent plus vivre en symbiose avec elle. La terre est un être vivant qui a été très patiente avec nous, il y a des limites à ne pas dépasser. Ce n’est pas étonnant qu’elle ce révolte de plus en plus et de plus en plus violemment. Quand aux animaux sauvages qui attaquent de plus en plus d’humains, ce n’est pas étonnant non plus vu tout le mal que nous leur faisons et la destruction de leur environnement et je crois aussi qu’ils ressentent la colère de la terre et ça a un effet sur eux, comme sur nous d’ailleurs!

  • Evey

    Chère Planette Bleue,
    Une fois de plus je suis d’accord avec toi,… mon coeur saigne chaque jour un peu plus de voir tant d’horreurs, d’ignominies faites à notre si belle et généreuse Gaïa, et d’autant plus suis-je anéantie de constater que peu prennent conscience de l’urgence d’une remise en question totale sur le bien fondé de notre manière de vivre de penser et d’agir… Nous ne sommes pas seuls, nous sommes Un et donc, tous concernés. Si l’homme pouvait cesser d’être égoïste, égocentrique…un peu d’altruisme, de générosité et une bonne dose de bon sens…. que diantre !

    • Planete bleu Planete bleu

      Bonjour Evey,

      Les humains me désespère de plus en plus, le respect de la nature commence près de chez soi. J’ai un superbe parc près de chez moi, mais il devient de plus en plus dégueulasse, les gens jettent tout et n’importe quoi (bouteille, plastique, emballage en tous genre, papier, carton…) alors qu’il y a des poubelles et ceux qui sont payer pour entretenir le parc ne ce casse pas la tête à les ramasser, quand il coupe l’herbe, il passe dessus. Je ramasse ce que je peux quand je m’y balade, mais je peux rien faire pour les déchets qui ce retrouve dans la rivière, l’étang ou les buissons

      • Le veilleur

        C’est pareil pour moi planète bleu, derrière chez moi il y a un petit chemin peu fréquenté mais j’ai du ramasser 3 gros sac de poubelle laisser ça et là dans le ruisseau et au bord du chemin, les gens ne respectent plus rien, certain ont même la flemme d’aller jusqu’à la déchèterie jeter leurs frigos et gazinières et préfèrent les laisser au bord de la route c’est hallucinant.

        • Planete bleu Planete bleu

          En plus je croise dans le parc de plus en plus de personne seule la plupart du temps entrain de picoler, ce qui est triste, notre société va vraiment mal. Et bien sûre qu’en je repasse le lendemain il y a plein de bouteille partout. L’année dernière il y en avait 2 qui ce cachaient près de la rivière pour boire et ils avaient tellement bu qu’ils avaient éparpiller et oublier leur course au bord de la rivière, notamment des barquettes de viande entrain de chauffer au soleil. On ce sent impuissant, face à ce genre de situation

  • Graine de piaf

    Je ne peux qu’être de votre avis !
    Une année je croise dans les bois une colonie de vacances avec quelques monitrices, les enfants mangeaient des bonbons et jetaient les papiers par terre. J’ai interpelé les responsables et je leur ai demandé de ramasser tout ce qui avait été jeté. Je ne raconte pas les regards noirs que j’ai reçus en réponse, mais devant les gosses, elles n’ont pas osé me dire ce qu’elles pensaient de mes remarques… et tout a été nettoyé. Non mais.

    Une autre fois, je débarque au détour d’un chemin, toujours dans les bois, sur une dame qui se soulageait, se croyant seule, près de sa voiture, il y avait déjà du papier par terre. En passant et sans me retourner, je lui ai intimé de ramasser ce qu’elle venait de déposer. A mon retour une heure plus tard l’endroit était net.
    Comme quoi, il ne faut pas hésiter à intervenir, poliment mais fermement ! Cette femme se croyait seule avec son compagnon, n’envisageant même pas que quelqu’un d’autre pouvait passer par là au mauvais moment, je pense qu’elle doit se méfier maintenant !
    Dans la rue il m’est aussi arrivé, voyant un mouchoir en papier ou autre, jeté à terre après usage, de dire « madame, ou monsieur, vous avez perdu quelque chose » avec un grand sourire, mais en restant sur place et montrant l’objet du délit. Jusqu’à ce jour, j’ai obtenu satisfaction sans rouspétance.

  • Le veilleur

    Je suis d’accord avec les commentaires et je rejoins planète bleu, les hommes déséquilibrent les écosystèmes de notre planète, détruise la vie sur notre planète sans états état d’âme, ne la respecte plus, ne savent plus vivre en symbiose avec elle et je pense que le compte à rebour a commencé pour ceux qui ne la respectent pas, ce n’est pas une vengeance personnelle de la terre mais un besoin de survivre.

    « On donnera à l’homme ces avertissements; s’il n’en tient pas compte, il ne peut y avoir d’espoir, car seuls les enfants de la Terre s’affranchiront des cancers de l’humanité. Ce sont les enfants de la Terre qui apporteront un nouvel espoir à la nouvelle société, vivant plus proche de la Terre et de l’Esprit. La Terre est en train de mourir. La destruction de l’homme est proche, si proche, et nous devons tous agir pour changer cette voie de la destruction. Il ne peut pas y avoir de trêve, et nous ne pouvons pas nous enfuir; beaucoup trop de gens par le passé se sont enfuis. » Stalking Wolf.

    Pour être « enfants de la Terre », il faut déjà considérer la Nature comme une Mère, comme un être vivant ayant besoin de soins physiques et spirituels. Tel est l’essence du message de Stalking Wolf qui nous renvoi à notre responsabilité…

    Les prophéties de Stalking Wolf

    http://www.pierre-lassalle.org/les-propheties-de-stalking-wolf/

  • ycn

    Ne pas confondre ‘intempéries’ avec ‘pollution’ et ‘modification de la nature’
    Les intempéries ont toujours existé. La différence vient de l’information disponible: Actuellement vous avez une couverture médiatique mondiale très rapide, avec la radio, les TV et internet, et aussi votre disponibilité pour être informé.
    Je vous joins un exemple : https://www.google.ro/search?q=paris+inondation+1908&client=opera&hs=byy&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwib1KOh6ePOAhWBWxoKHTTpDxIQsAQIKQ
    Cet exemple tempère un article comme celui-ci. Et vous pouvez trouver bien d’autres exemples …

  • ycn

    «  » »…un énorme météore s’est fragmenté au-dessus du sud-ouest des États-Unis d’un bout de l’horizon à l’autre… » » »
    C’est quoi ‘Enorme’ 100g, 1 kg, 10 Kg, 100 kg, 1000kg, 10000kg ?
    C’est très très subjectif.. ..
    Rappelons qu’il y a toujours des météorites qui chutent. Cela n’est pas nouveau. La différence avec ‘avant’, vient du flux d’information, du nombre de terriens pour observer, des moyens techniques disponibles et de votre disponibilité pour acquérir de l’information.

    Il fut un temps où des personnes ont témoigné de chute de pierre sur leur sol tout en étant ridiculisés par les autorités de l’époque car cela semblait impossible. (Il ne peut pas y avoir des pierre dans le ciel)

Laisser un commentaire