Polémique en Espagne avec la diffusion d’une vidéo « sportive » abjecte

Officiellement, la corrida est considérée comme étant un sport, un sport responsable de la mort de 250 000 taureaux à travers la planète chaque année, et de 200 chevaux suivant les données fournies par PETA France. Ce que beaucoup ignorent, c’est que ce « spectacle » qui parfois atteint des sommets de cruauté, est parfois précédé de la préparation de l’animal, afin de réduire ses chances dans l’arène: « Avant les corridas, les taureaux sont souvent délibérément affaiblis, et ils ne s’en sortent jamais vivants. Parfois, les taureaux se font limer les cornes afin de les désorienter, des sacs de sable sont lâchés sur leur dos et leurs yeux sont enduits de vaseline pour rendre leur vision floue. L’animal mutilé et hébété n’a pas la moindre chance contre le matador muni d’une épée, qui tentera de le tuer lentement, prolongeant sa torture afin de créer un effet plus « spectaculaire ». »

slide_251968_1550476_freeEt c’est une vidéo diffusées par l’association PACMA qui fait polémique depuis quelques jours en Espagne, avec le véritable calvaire subit par un jeune taureau, un véritable carnage pour un animal qui n’a rien demandé…

La scène se passe lors des traditionnels becerradas, à Valmojado (province de Tolède dans la communauté autonome de Castille-La Manche). Il s’agit de la mise à mort d’un taureau de moins de deux ans par des apprentis toreros.
« Une manipulation »
La vidéo, d’une barbarie sans nom, montre le calvaire enduré par l’animal, agonise au fil des nombreux coups de pique, se fait couper les oreilles alors qu’il est encore conscient, crache du sang, avant de s’écrouler, sous les acclamations du public. Elle a déjà été retweetée près de 20.000 fois.
L’organisation de l’évènement estime pour sa part que les images révélées par PACMA sont une « manipulation » et qu’elles ne reflètent pas « l’essence de la fête populaire ».

Source: 7sur7.be

Un argument de plus pour refuser la corrida…

15 commentaires

  • Graine de piaf

    Par pitié, épargne-nous ces photos horribles ! la réalité l’est bien assez. Se repaître de la souffrance d’un animal est indigne du genre humain. On a beau crier sur tous les toits que la corrida c’est fini, elle existe toujours hélas ! j’espère que tous ceux qui s’en délectent finiront dans une autre vie, ou dans celle-ci dans des camps d’extermination – il en existe encore – oui, je sais ce que je dis est horrible, mais pas plus que ce que les hommes font subir aux animaux quels qu’ils soient !

    • Le veilleur

      C’est vrai que là aussi je suis d’accord avec toi graine de piaf, il faut arrêter avec ces photos horribles même si c’est la réalité, il y a des âmes sensibles qui ne supportent pas les images d’horreurs sur les animaux, pas besoin de nous montrer les photos pour nous rappeler que tous les jours l’animal paie un lourd tribu sur terre par la faute d’hommes sans compassions qui devraient être punis par la loi. L’image d’un taureaux heureux gambadant dans les champs aurait un plus grand impact sur notre conscience car il véhicule l’image du bonheur auquel l’homme et l’animal ont tant besoin.

      Chaque homme qui fait souffrir un animal aggrave le karma de l’humanité et un jour nous devrons compenser ce karma en apportant du bien aux animaux. Je serais d’accord que les toréadors aillent dans l’arène sans épée et là ils pourront peut-être nous impressionner mais nous savons que dans cette pratique honteuse, le corps à corps n’est pas équitable et que l’animal à le plus souvent peu de chance de s’en sortir vivant. Mais nous pouvons quand même reconnaitre le formidable combat que mène les anticorridas depuis quelques années et qui a permis de remporter des victoires pour sauver ce magnifique animal de la bêtise humaine.

  • asjacks asjacks

    Tant qu’on coupera pas les couilles de ces barbares, cela continuera. Ca fait bien longtemps que l’on ne peu plus rien faire avec de simples mots.

    • Grand marabout Grand marabout

      tout à fait,asjacks
      les mots ne servent plus à rien,sur ce sujet et pour bien d’autres encore

      il faut faire quelques exemples,pour mater tous un tas de fumiers
      qui se permettent tout,de nos jours
      des barbares aux politiciens,le choix ne manquent pourtant pas
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

  • alba13

    Nous sommes ici assez au courant de ces pratiques pour que vous puissiez éviter de mettre en « une » une vidéo aussi ignoble ….

  • Planete bleu Planete bleu

    Quand on y pense, des millions d’animaux souffre chaque jour à cause de l’homme et de toute les manières, il n’y a pas quoi être fier d’être humain

    • Le veilleur

      C’est eux qu’ils font souffrir, de toute façon, ils payeront un jour leur ignominie sur les animaux. Ces gens-là s’en prennent à l’innocence. Aujourd’hui nous savons que la plupart des serial Killers ont d’abord torturer des animaux avant de tuer des gens, ce sont des gens torturés qui se vengent sur l’innocence qu’ils ont perdu et qu’ils ne supportent pas.

      • Planete bleu Planete bleu

        Ceux qui vont voir ça sont aussi coupable que ceux qui leur fond du mal. Sans eux il n’y aurait pas ce spectacle macabre. De plus je ne faisait pas que référence à la Tauromachie. Comment peut-on ce dire civilisé et évolué quand des millions d’animaux souffrent dans les laboratoires, les élevages intensifs, les abattoirs, les cirques, dans certains zoo et quand certain maltraite leur chat, leur chien ou les abandonnes.
        Et que dire aussi de ces pays asiatiques qui arrachent les poils des lapins Angoras vivant sous les hurlements de douleurs de ces pauvres bêtes, des chiens qu’on tabasse, qu’on dépece leur peau ou qu’on ébouillante vivant, tout ça parce que la viande serait meilleur! Des ours mutilé pour leur bille et les tigres affamé pour prendre leurs os et en faire du « vin de tigre »… Vous imaginez toutes les souffrances, les horreurs qu’ils subissent de la main de l’homme, chaque jour, chaque mois, chaque année

    • Pinpin

      Je ne trouve plus la référence mais j’avais lu une reflexion qui disait :

       » L’homme est un prédateur qui, ne chassant plus pour assouvir ses besoins reporte ses pulsions animales primaires refoulées par de la violence organisée et ‘gratuite. La coridas n’est elle pas en fin de compte qu’une version  » plus humainement conforme » que les combats de gladiateurs de l’antiquité.

      L’homme est un prédateur qui ne s’est jamais habitué a son évolution.. Plus il est dit ‘civilisé’…plus sa violence a été refoulée et s’exprime par de l’agressivité détournée… L’homo sapies s’est tellement mal adapté au cour de son évolution, qu’il cpnstruit, inexorablement sa propre extinction qui permettra a l’équilibre ‘naturel’ de reprendre ses droits…

Laisser un commentaire