L’Allemagne crée des minijobs à 80 centimes de l’heure pour les réfugiés

Il y a deux infos intéressantes au sujet de l’Allemagne qui font l’actu, le fait que la Deutsche Bakn est au plus mal, puisque les bénéfices de celle-ci ont chuté de 98% le mois dernier et que son cours à la bourse atteint son plus faible rendement depuis 2002, mais également que des mini-jobs auraient été créés pour les réfugiés, pas vraiment un jackpot, juste 80 centimes d’euros de l’heure…

Mais comment réellement définir cette rémunération, sont-ce réellement des mini-emplois comme le prétend le titre de l’article? Ce qui pourrait ramener le débat aux propos de ce ministre allemand qui il y a plusieurs mois se réjouissait d’une arrivée de travailleurs à bas prix avec les migrants. Ou est-ce une façon de faire participer ces migrants sans papiers (et donc dans les faits des immigrés clandestins) vu le coût de leur prise en charge qui peut s’avérer conséquent pour les états…

Wien_-_Westbahnhof,_Migranten_am_5_Sep_2015Photo d’illustration. Migrants en Allemagne. Source: Wikipedia

Le gouvernement allemand souhaite offrir 100 000 emplois dans des structures d’accueil pour faciliter l’intégration des migrants qui ne possèdent pas de titre de séjour.

C’est une proposition qui choque. L’Allemagne veut créer 100 000 emplois pour les migrants sur son sol d’ici trois ans, payés 80 centimes d’euro l’heure. L’objectif est de faciliter leur intégration et leur permettre d’apprendre l’allemand à travers le monde de l’entreprise, relate France Bleu ce mardi. De tels mini-emplois existent déjà pour les chômeurs longue durée dans le pays, mais ils sont rémunérés 1,05 euro de l’heure, ce qui est déjà minime. Les recrutements ont déjà débuté.  

« Ni un salaire, ni un vrai travail »

Les réfugiés seront logés gratuitement dans des centres d’accueil, qui les feront travailler dans la structure: restauration, nettoyage… « Ce n’est ni un salaire, ni un vrai travail, comme remplacer des vendeurs ou autre, mais des tâches qu’ils n’effectueraient sans doute pas en temps normal. Plutôt un travail d’utilité publique », explique la directrice générale de l’association des villes allemandes Gudrun Heute-Bluhm, interrogée par France Bleu.

« Ces activités ont été conçues pour des chômeurs de longue durée qui ont besoin d’une structure d’accueil où on les prend en charge au quotidien. Cela concerne des personnes qui n’ont pas travaillé depuis longtemps, ce qui n’est pas le cas des réfugiés, qui, eux, insistent pour trouver un emploi », conteste une députée des Verts, Brigitte Pothmer, auprès de France Bleu.


Source et fin sur l’Express

12 commentaires

  • Pinpin

    C’est magnifique a ce prix la, j’en prend 1000, je les fais pédaler sur des vélos en équipe 24h/24 et je crée LA PREMIERE CENTRALE ELECTRIQUE HUMAINE… (A vocation sociale bien sur…)

    Biensur que si c’est possible !!! L’idée germe déja….
    http://m.20minutes.fr/planete/660844-20110128-planete-les-salles-gym-recuperent-energie-sportifs-produire-electricite

    • lumpenproletariat

      Je sais pas si chaque gars aura assez d’argent pour acheter autant de calories qu’il devra fournir pour faire tourner la boutique…
      Tu risque de finir avec 1000 squelettes même pas foutus d’alimenter une diode.

    • rouletabille rouletabille

      Salut PINPIN.
      C’est génial les sportifs en mode UTILE hahaah
      mettre un récupérateur dynamo sur les vélos du tour de France,le foot en mode BALLE dynamique ,les salles de sports produisant de l’énergie au lieu de de servir bêtement l’effort,C’est GENIAL.
      Récupérer l’usure dynamique des objets en obsolescence (oui,je sais)pour produire de l’énergie,le champ est vaste,INFINI,des Auto routes récupérant l’énergie du déplacement lié ;ouche ,j’arrête le temps de décapsuler.
      hahah
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • lumpenproletariat

    Ben moi j’en veux bien un pour le faire tourner en rond pour rigoler pendant 8h par jour.

    Et si j’avais des milliards, je ferais tourner en rond plein de smicard dans des usines en leur faisant fabriquer des conneries qui servent à rien et que ces cons là achèteraient en plus. Ca existe déja?!! A ben merde alors…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • laspirateur

    L’holocauste social c’est maintenant en Europe!
    Après avoir fuit leur nation, chassés par Israël, les migrants deviennent une plaie pour le tissu économique européen déjà déchiré de partout!
    Grossir les rangs de la pauvreté c’est en majorité leur sort et c’est là la stratégie du chaos qui consiste encore une fois à affaiblir les pays Européens pour mieux les soumettre à la dictature sioniste qui ne fait que progresser. Qui veut croire encore à la nation et au devoir patriotique ne fait que servir la volonté suprême des oligarques d’entretenir la servitude des peuples. Je penses qu’à terme la troisième guerre mondiale aura un effet de reconfiguration des identités de nations bien plus fort que ce qu’on peut imaginer.(ils y travaillent depuis longtemps, ils nous baladent depuis toujours). Cette super méga plaisanterie durera sans que rien ne puisse réellement changer car la volonté des peuples est maintenant dissoute et va l’être de plus en plus. A moins d’une révolte sanglante et destructrice, de coup d’Etat, rien ne changera. Nous assistons à la mise à mort d’une population par effet de masse! Merci qui? Merci Bibi!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • criminalita

    L’esclavage déguisé en salaire social.
    Je veux porter plainte contre celui qui paie ce salaire.
    Je suis sûr que certains vont même éviter de payer leurs esclaves car c’est trop d’argent à 80ct l’heure. 10h ça fait 8euros X 30 jours = 240 euros / mois.
    Pourquoi pas monter une section éducation formation dans votre boîte et demander 5 euros par jour à l’élève travailleur.

    • Pinpin

      Conclusion :

      Soit on tu accepte de travailler ppur 240€/mois, soit tu rentre te prendre des bombes made in otan chez toi… Ils ont le choix et ils se plaignent encore…!! Que des ingrats…

      • clegiru

        Exactement ce que disait ce matin le ministre éthiopien du travail dans un reportage diffusé sur RFI.
        Après le témoignage d’ouvriers payés 30 euros par mois pour un travail de 7h30 à 21h, 15 mn de pause déjeuner 7 jours par semaine, 1 jour de repos par mois.
        Dans des usines chinoises avec contremaîtres chinois qui frappent les ouvriers.
        Faites le calcul, ce sont des emplois à 8 centimes de l’heure.
        Si ils sont pas contents, qu’ils démissionnent dit le ministre.
        Pendant ce temps, 1300 milliardaires en dollars se goinfrent sans jamais être rassasiés.
        Vivement que cela pète ce système pourri.

  • Olala

    C’est pas très clair leur truc…Les réfugiés sont payés pour faire le ménage et la cuisine dans leur centre d’accueil? Si c’est ça, ça ne me choque pas du tout. Dans certaines structures d’accueil pour les sans-abris (en France en tout cas), chacun participe aux tâches communes: faire la cuisine, le ménage des parties communes (et sans rémunération). Après tout c’est entretenir son lieu de vie, même si celui-ci n’est que provisoire.

    Si c’est pour autre chose, pour quelque chose qui n’a rien à voir avec l’entretien de leur lieu de vie…C’est choquant. Tout travail mérite salaire, et un salaire égal à travail égal, peu importe les origines.

    Je ne retrouve pas l’article, mais j’avais lu notamment que la Poste Allemande comptait embaucher des réfugiés comme facteurs à ce tarif là. Je ne sais pas si c’est vrai et si la source était fiable, c’est peut-être un hoax. Si c’est la vérité, c’est choquant, d’autant que l’entreprise avait licencié en masse assez récemment, et elle dit maintenant être en manque de personnel et donc envisager d’embaucher des réfugiés à bas prix. Pourquoi un facteur réfugié gagnerait-il moins qu’un facteur allemand, s’ils font exactement le même travail?

    Mieux que la délocalisation: le dumping interne sous prétexte humanitaire (avec des salariés encore moins chers qu’en Roumanie!). Les allemands peu qualifiés ont du souci à se faire.

  • la pive la pive

    c’est pas comme le STO pendant la guerre, décidément c’est le pays qui veut cà

Laisser un commentaire