La NASA publie en accès [presque] libre toutes ses recherches…

Le « presque » concerne les brevets, bien que des chercheurs partageurs, n’hésitent pas à publier en ligne. Que penser de cette décision de la NASA qui, bien que disposant de matériels de pointe, en matière de photographie, nous a « offert » de bien piètres images parfois. Ne soyons pas suspicieux, c’est une bonne chose que nous puissions enfin, avoir accès à des informations jusqu’ici payantes.

La NASA vient d’annoncer que toutes les recherches publiées et financées par l’agence spatiale seront désormais disponibles sans frais, à travers le lancement d’un nouveau portail Web public accessible à tous.

Le portail d’archive en ligne gratuit vient en réponse à une nouvelle politique de la NASA, qui exige que tous les articles de recherche financés par la NASA dans des revues évaluées par des pairs soient accessibles au public dans l’année de publication. « À la NASA, nous célébrons cette occasion qui permet d’étendre l’accès à notre vaste collection de publications scientifiques et techniques », a déclaré Dava Newman, administratrice adjointe de la NASA. « Par cet accès libre et par l’innovation, nous invitons la communauté internationale à se joindre à nous dans l’exploration de la Terre, l’air et l’espace. »

La base de données appelée PubSpace, permet au public d’accéder à des articles de recherche financés par la NASA en en recherchant par domaines, ou simplement en parcourant par journaux. « Rendre nos données de recherche plus faciles d’accès va grandement amplifier l’impact de nos recherches », a déclaré la chef scientifique de la NASA Ellen Stofan. « En tant que scientifiques et ingénieurs, nous travaillons en construisant sur des fondements posés par d’autres. »

À l’heure actuelle, il y a environ 861 articles accessibles sur la base de données et on ne peut que s’attendre à l’augmentation de ce nombre au fur et à mesure que les chercheurs financés par la NASA adopteront cette nouvelle politique. Les articles de recherche déjà accessibles vont de l’exercice de routines pour rester en forme au cours des missions spatiales de longue durée au risque de fausse-couche pour les agents de bord exposés au rayonnement cosmique. Tout cela est maintenant libre d’accès et téléchargeable par les chercheurs ou toute personne ayant un intérêt pour la science, un changement bienvenu quand une grande partie du contenu était jusqu’alors verrouillée ou payante. Mais toutes les recherches financées par la NASA ne sont pas accessibles par ces archives. Comme l’agence spatiale l’indique, les brevets régis par la vie privée, par des lois de propriété ou de sécurité sont exemptés d’avoir à être inclus dans PubSpace.

Ce mouvement de la NASA vient en réponse à une demande de 2013 du bureau politique scientifique et technologique de la Maison-Blanche, qui a dirigé les principales agences de financement scientifiques, dans le but de trouver des moyens d’accroître l’accès aux résultats de la recherche financée par l’État. Il suit également un mouvement général qui tend vers une plus grande ouverture de la recherche scientifique. En effet, beaucoup de chercheurs publient leurs résultats de recherche sur internet pour contourner le contrôle des entreprises possédant la publication scientifique. D’autres partagent illégalement des documents scientifiques en ligne afin de diffuser la connaissance.

Le nouveau portail de la NASA suit donc ce mouvement d’ouverture du savoir et permettrait de plus à l’agence spatiale de garder une trace de toutes les recherches et de pouvoir les retrouver facilement. « C’est la première fois que la NASA a toutes ses publications au même endroit » d’après la chef adjointe scientifique de la NASA Gale Allen.

Source : SciencePost relayé par Anguille-Sous-Roche
Voir aussi:

 

Le plus long pont en verre du monde s’ouvre au public en Chine

21 commentaires

  • Yanne Hamar

    ça sent le coup fourré, ils auront d’abord enlevé tout ce qu’ils veulent se garder puis ils piqueront toutes les données de ceux qui se connecteront à leur service. Un super espionnage.
    On commence à savoir comment ça marche. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    • C’est exactement ce que je me disais. On connaît le truc notamment lorsqu’on veut avoir accès à un dossier qui normalement est dit « personnel », dans le milieu du travail par exemple.

      Va-t-on y voir les données relatives à la Terre creuse ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

    • xif

      Et ben suffit de se connecter via Tor… et ta théorie tombe en ruine.
      Franchement, arrêtez la paranoïa irrationnelle, la NSA a pas du tout besoin qu’on se connecte au site de la NASA pour fliquer tout le monde… elle le fait déjà.
      Déjà, un progrès significatif serait de passer lesmoutonsenrages.fr en https par défaut

  • Anatole

    La plus vaste entreprise de désinformation, d’enfumage et de faussaires du Monde …
    Ils ont passé les trente dernières années à maquiller des clichés et fabriquer des films « d’exploration spatiale » en studio pour leurrer le pékin moyen et surtout pour lui masquer la réalité et garder secrètes des informations qui auraient pu éviter à l’humanité de devenir le gigantesque troupeau de moutons bêlants que nous connaissons.
    Crapules, à ranger au même rang que les empoisonneurs des chemtrails, peut-être sont-ce les mêmes.

  • Aura t on acces a des photos correctes de la lune et surtout de sa face cachee……?

    Par contre arretons la paranoia… Bon j avoue que ai ru fais parti d un groupe suceptible de porter le fer a tout moment contre qui que ce soit C EST JUSTIFIE…

    Apres c comme pour les lecteurs des lme… Ils s en tapent pas mal de recherches intetnet…

    Tant qu on est derriere un pc….on fait peur a qui?

  • On aura que la partie visible de Iceberg, par exemple les 2300 milliards disparu du Pentagone et annoncé le 10 septembre 2001 (équipe d’enquête pulvérisée par le missile le 11 septembre 2001), ont servi, sans doute, a financer le Programme Spatial Secret dont une partie la la NASA s’occupe !
    Savez-vous que les plans des soucoupes volantes ont été reçu par Maria Orsic en 1919, la première construction en 1923 puis une quinzaine de modèles jusqu’en 1945, dont les 5 derniers marchaient très bien en Allemagne (Photos sur google images en mettant Soucoupes Nazies).
    En 1947 l’Amiral Byrd a attaqué les Allemands en Antarctique (Opération High Jump) et s’est pris une raclée face aux soucoupes volantes nazies (Plus de 1500 morts et des bateaux détruits).
    Ensuite les américains ont négocié avec les nazis pour récupérer ces technologies et les équipes nazies se sont intégrées dans le complexe militaro-industriel américain et on pris petit à petit le pouvoir aux USA !
    Personne ne parle du Programme Spatial Secret qui a été sur la Lune en 1942 et sur Mars en 1945 (échec du premier vol avec 30 morts), mais qui s’est développé depuis avec l’aide de l’appareil industriel américain.
    A la fin de la guerre de 1945 en Allemagne il y avait 300 hommes qui récupéraient tous les documents et brevets des entreprises allemandes (150.000 tonnes de documents rapatriés) avec l’opération Papperclip et des centaines d’ingénieurs allemands pour récupérer le savoir faire allemand sur les soucoupes volantes !
    C’est pour cela que la Nasa n’a plus de programme de fusée ou autre, ils ont déjà tout pour aller visiter d’autres mondes sans problème !
    Cette base de données publiques est faite pour faire de la divulgation douce, petit à petit, lorsque les gens vont demander des infos sur les programmes cachés !

    Tiens je vois que je ne suis pas sur la liste des « Liens » alors que depuis le début « Les moutons » sont en lien sur mon Blog depuis 3 ans (Revue de Presse)!
    Chercher « Changera » dans le moteur de recherche : le premier Blog « Le Grand Changement » où l’on parle aussi du Programme Spatial Secret !

  • Pyramidion

    Ils vont surtout avoir accès aux données sur toutes les recherches de la planète une sorte de nouvel ordre mondial de la recherche ce qui en soit n’est pas plus mal, mais ce n’est pas par altruisme que cela se fait malheureusement mais pour en tirer tous les bénéfices c’est certain. PubSpace quoi http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Panurgie

    Bonjour, a la base cet article m’intéressant assez peu, et l’espace n’étant pour moi que lointain objet de contemplation je ne voulais pas commenter.

    Mais la lecture des commentaires que j’ai trouvé intéressants m’a incité à faire le contraire. Ce qui m’interpelle ce sont les sujets où se cristallisent les interrogation « conspi » (ne voyait pas de mal dans ce mot).

    Car entre la nasa, les chemtrails, le bouleversement climatique, etc… Ce sont des sujet éminemment techniques et complexes. Comme tous ici je ne possède pas de doctorat en astrophysique, et j’ai réellement du mal à m’exprimer sur le sujet, à démêler le vrai du faux.
    Ce sont des sujets très techniques surtout l’espace.

    Et si autant de sujets « conspi » se concentrent sur des sujets tellement complexe c’est que peut être 99% des gens (dont moi) sont incapable de lui apporter un démenti. Et à mon avis et ce n’est la qu’un apriori mais le nombre de fausses infos qui circulent sont légions.
    Pour faire un comparatif quand je vois un sujet historiquement faux (non pas traité de manière biaisé) et complexe je sais que les gens peuvent y croire car ils sont peu au fait du sujet, et il en va de même avec l’économie . Je ne suis pas pour un cloisonnement du débat entre experts, et je suis pour la vulgarisation mais j’ai vraiment du mal à partir du principe que je peux en savoir plus que des gens qui passent une vie sur le sujet.
    Ce qui fait que à mes yeux ce genre de sujet tourne un peu en rond, et surtout que il n’a pas l’occasion de se voir apporté un démenti sérieux, ou du moins un contre discour.

    C’est là une réfléxion face aux commentaires et non à l’article. Peut être naïvement à mes yeux l’ouverture de certains sujets de recherche de la nasa est une bonne chose, et reste au final un partage d’information, ne devant pas être tellement critiqué.

    • rouletabille rouletabille

      Ca alors.
      Perso ,tout ce qui vient de cette MAFIA US (la NASA en fait partie)n’est que mensonges pour faire court,ca m’intéresse pas et c’est pas la publication de leurs illuminations qui me feras changer d’avis hahahahaah.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • Pour la Nasa qui a été dirigé par un ancien Nazi (Von Braun), le nom est similaire !!!! ils sortent quelque fois des informations intéressantes (Photos de Lumières sur Cérès, ou montagne artificielle) pour dire qu’ils n’ont pas tout caché !
      Et puis sur certaines photos, ils ont oublié d’effacer des détails intéressants, donc comme avec google map, on peut découvrir, quelque fois des infos intéressantes, donc tout n’est pas à rejeter !
      Et sous la pression des révélations d’internet, ils vont devoir sortir de plus en plus d’infos !
      Et il faut qu’ils justifie leur budget, vu qu’il ne font presque rien officiellement, donc un site internet d’infos donne une vitrine d’activités !

      • Lol.

        Ils se sentiront pas obliges de sortir plis d infos a cause des sites d infos…

        Mais alors pas du tout!!

        Regarde google earth …. Les cartes de la lune en definition pourrie cote visivle et en 3d cote cachee…

        Il y a une petition depuis bien 10 ans qui tournent ou des milliers et des milliers d amateurs demandent des vraies images de la lune…

        Resultat… Causez toujours…

  • odc

    Hello,
    Petit H.S: (quoique en relation avec la photo)

    Quiz:
    Qui pourrait me citer le pays au centre de la photo de cet article ?

Laisser un commentaire