Après un impôt sur le soleil en Espagne, voici que le Portugal impose une taxe sur… le paysage

Tous les moyens sont bons pour dépouiller les populations, même les plus débiles!!! Ce qui est le cas aujourd’hui avec le Portugal qui a créé une taxe sur les jolis paysages, complètement dingue!!! Et il n’y a pas longtemps, c’était l’Espagne avec une « taxe sur le soleil », rien ne les arrête…

portugal_lisbon_river_night_buildings_coast_hdr_44100_1920x1080

Poisson d’avril? La plupart des Portugais l’ont cru aussi, mais le gouvernement n’entendait pas plaisanter: désormais, les chanceux qui apprécient chaque matin une belle vue par leur fenêtre doivent payer une taxe pour avoir cette possibilité.

Oui, c’est sérieux. Les propriétaires de maisons et d’appartements situés dans des zones pittoresques, ensoleillées, et ayant par conséquent une belle vue écopent d’une taxe supplémentaire, et pas modique de fait.

La vue sur la mer, par exemple, peut augmenter la taxe d’habitation de 20%, et les Portugais qui ont la chance de l’admirer devront dorénavant la payer, signale Deutsche Welle.

« Cette idée a été un gros bouleversement pour nous », a confié Louis Menesez Leitau, le chef de l’association des propriétaires de Lisbonne.

« Le gouvernement n’a pas discuté avec nous, et a pris la décision de modifier la loi au cours des vacances parlementaires, donc aucun débat n’a eu lieu à ce propos ».

Actuellement, les services financiers ont besoin de revenus supplémentaires car, lors de la crise, beaucoup moins de biens immobiliers ont été construits dans le pays. Les revenus de la taxe d’habitation sont en baisse, ce qui doit être compensé, d’où l’initiative en question.

Par conséquent, le peuple affronte une situation plutôt absurde: la taxe sur les appartements dans le même immeuble varie selon l’étage qui détermine le niveau du pittoresque de la vue. Ainsi, la vue sur un cimetière peut faire baisser la taxe, mais si derrière le cimetière commence la mer, la taxe augmentera…

Source:

Sputniknews

 

29 commentaires

Laisser un commentaire