Date à noter: le 24 Septembre pour faire le premier pas dans la transition citoyenne

Il faut des solutions, des alternatives, des sentiers à emprunter pour éviter les grandes autoroutes que l’on nous présente généralement comme les seuls solutions, et dans le domaine, il y a la « journée de la transition » organisée pour l’heure dans 96 villes de France!

images_libJOURNEE-TRANSITION-logoDef-2016-print

Le 24 septembre, des AMAPs, agriculteurs bios, et de nombreux autres acteurs de la transition se mobilisent aux quatre coins de la France pour organiser ou participer à des ateliers-débats, projections de film, villages des alternatives et bien d’autres.

Enercoop appelle les citoyen-ne-s à se mobiliser pour cette Journée de la Transition Citoyenne !

Le but ?
Inciter à passer à l’action en montrant que partout des solutions existent, à notre échelle aussi !
Ouvrir un livret Nef, rejoindre un groupe local de la transition, souscrire à l’offre de fourniture d’électricité Enercoop, ce sont des solutions simples dont chacun-e peut se saisir pour enfin faire le premier pas dans la transition citoyenne.

Les solutions sont là : à nous de faire le premier pas !

Comment ?
En vous engageant à nos côtés par exemple. Voici quelques idées :

  • Pour les ultra-motivé-e-s : Organisez un événement – un village, une rencontre avec un producteur, une visite guidée d’un lieu de production d’énergie renouvelable, ou plein d’autres idées tout droit sorties de votre imagination.
  • Pour les motivé-e-s : Participez à un événement organisé près de chez vous. Sur la carte de la Journée de la Transition, vous avez l’embarras du choix.
  • Intéressé-e-s : Suivez le Collectif pour la Transition Citoyenne* sur Facebook ou Twitter, relayer les informations de la Journée de la Transition Citoyenne et parlez-en autour de vous.

Pour vous accompagner, le Collectif pour la Transition Citoyenne met à votre disposition des kits d’organisation, outils de communication, etc. à retrouver ICI !
Vous pouvez aussi contacter votre coopérative Enercoop pour vous appuyer dans vos démarches.
Plus d’infos sur la page de l’événement.

Rendez-vous le 24 septembre pour réinventer ensemble nos façons de produire, d’échanger, d’habiter, de nous nourrir et construire pas à pas le monde de demain, plus respectueux, sobre, équitable et durable !

 

 

Depuis 2 ans, plus de 350 Journées de la transition ont été organisées en France (et ailleurs !), mobilisant plus de 40 000 participants !


La Journée de la Transition Citoyenne est le projet phare du *Collectif pour une Transition Citoyenne. Ce dernier regroupe une vingtaine d’acteurs engagés dans la transition :
La NEF, les Amis de la Terre, Réseau Cocagne, Alternatiba, Terre de Liens, Collectif Roosevelt, Villes et Territoires en Transition, Artisans du Monde, Énergie Partagée, Attac, la Plateforme pour le commerce équitable, le Labo de l’ESS, Bio consom’acteurs, On passe à l’acte, Mouvement Inter-Régional des AMAP, États généraux du pouvoir citoyen et Enercoop

Source: Enercoop.fr

 

17 commentaires

  • rouletabille rouletabille

    Que ne feraient ils pas pour vendre leur produits BIO qu’on trouve en grandes surfaces.
    Du blabla alors que vendre directement aux consommateurs ou en coopératives au lieu d’etre esclaves des grandes Scarfaces ,c’est curieux quand meme ,plus rien ne m’étonne de ces profiteurs que je côtoie régulièrement,se plaignent du temps,du vent,de la pluie,plus fort que la tribu et cachent leur produits à des fins personnelles ou pour le vendre comme en temps de guerre.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Graine de piaf

    Ici c’est moins cher qu’en grande surface ! et de beaucoup !

    • rouletabille rouletabille

      Tant mieux car le long des routes en Flandre ils emballent les pomme de terre UNE à UNE comme une denrée RARE,je vous dis pas les fraises du terroir au Mois de février hahahaahah,pour le boudin en GD Surface et au MARCHE ,C’est les mèmes 2 X plus cher,j’ai bien regarder les petits points de fermetures sur la peaux,C’EST JUSTE la meme chose.
      J’achèterais à FENRIR comme à ceux que je connais le vrais BOUDIN .
      Mais je ne crois plus à ces paysans du terroir qui vendent leur terrain de culture au prix du terrain à bâtir et se plaignent du manque à gagner.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • Bonne initiative. Il faut réfléchir à ce qu’on peut mettre en place. Même si, pour moi, lutter contre le Linky fait aussi partie des initiatives citoyennes, des alternatives. Le sujet est très vaste en tout cas…

    Les AMAP, c’est assez cher. Nous avons un paysan bio local, qui ne vend pas plus cher qu’en magasin bio, et au moins on l’a sous la main. Il est très sympa et serviable.

    Côté énergie, toutes les économies sont possibles. La meilleure énergie est celle qu’on ne dépense pas.

Laisser un commentaire