Les deux loups…

Une petite réflexion qui peut être salutaire, pour peu qu’on s’attache à creuser les recoins de notre conscience.

Les deux loups

Un soir d’hiver, un vieil homme de la nation Cherokee se réchauffe doucement au coin du feu alors qu’entre brusquement Tempête-de-vent, son petit-fils. Il est de nouveau très en colère. Son jeune frère s’est montré encore injuste envers lui.

– Il m’arrive aussi, parfois, dit le vieillard, de ressentir de la haine contre ceux qui se conduisent mal et surtout qui n’expriment aucun regret. Mais la haine m’épuise, et à bien y penser ne blesse pas celui qui s’est mal conduit envers moi. C’est comme avaler du poison et désirer que ton ennemi en meure. J’ai souvent combattu ce sentiment, car j’ai appris que la bataille entre deux frères, comme à l’intérieur d’une même nation, est toujours une bataille entre deux loups à l’intérieur de soi.

Le premier est bon et ne fait aucun tort. Il vit en harmonie avec tout ce qui l’entoure  et ne s’offense pas lorsqu’il n’y a pas lieu de s’offenser. Il combat uniquement lorsque c’est juste de le faire, et il le fait de manière juste.

Mais l’autre loup, hum…. celui-là est plein de colère. La plus petite chose le précipite dans des accès de rage. Il se bat contre n’importe qui, tout le temps et sans raison. Il est incapable de penser parce que sa colère et sa haine prennent toute la place. Il est désespérément en colère, et pourtant sa colère ne change rien.

Et je peux t’avouer, Tempête-de-vent, qu’il m’est encore parfois difficile de vivre avec ces deux loups à l’intérieur de moi, parce que tous deux veulent avoir le dessus.

Le petit-fils regarde attentivement et longuement son grand-père dans les yeux et demande :

– Et lequel des deux loups va gagner, grand-père ?

Le grand-père cherokee sourit et répond simplement :

Celui que je nourris. »

(Légende transcrite par Gilles-Claude Thériault à partir de diverses versions orales et écrites, en langue française et anglaise)

Source Homme-Libre

 

7 commentaires

  • sichri

    Magnifique photo !
    J’ai participé à l’enquête du ministère sur les loups ! Et bien elle a fait tout le contraire du résultat de l’enquête ! Elle a autorisé l’abattage de loups !

  • Graine de piaf

    Très belle histoire que je ne me lasse pas de relire de crainte d’en oublier la leçon !

    je suis furieuse quand j’entends parler d’autoriser l’abattage des loups, tout ça parce que les bergers actuels ne font plus leur boulot. Ce n’est pas moi qui ai tiré cette conclusion mais de vieux bergers avec lesquels j’ai discuté plus d’une fois.

    les anciens gardaient leurs troupeaux, où qu’ils se trouvent, et avaient rarement des pertes de brebis, cela concernaient surtout des bêtes malades ou blessées, et c’était « la part du loup », maintenant les bergers vont les voir deux fois par jour le matin et le soir, s’occupent des nouveaux-nés et redescendent, quand les bêtes sont à l’alpage, le soir les laissant seules avec les patous, de braves bêtes mais qui ne peuvent être partout quand le troupeau est dispersé et les loups sont très intelligents !

    Quand je parle de « vieux » bergers, ils ne sont pas si anciens que cela, car ils gardaient encore leurs bêtes il y a peu de temps. Je précise car ma phrase aurait pu laisser penser qu’il y a des décennies de cela.
    Au cours de mes randonnées alpestres, j’ai pu me rendre compte effectivement de l’absence totale des bergers actuels, sauf à de très rares endroits où ils passent l’été dans une bergerie avec leurs familles, mais encore une fois ce n’est plus du tout fréquent !

    j’ajoute que la perte d’une brebis attaquée par un loup rapporte beaucoup plus au berger que la vente sur pied ! encore une fois ce n’est pas de mon cru… on en tire donc les conclusions qui s’imposent d’elles-mêmes

    • Planete bleu Planete bleu

      Je suis d’accord avec toi, certain humains sont égoiste, ils voudraient la terre pour eux seul, au lieu de vivre en symbiose avec l’environnent, c’est pareil avec les renards et les requins (dés qu’un requin attaque un surfeur, ils veulent tous les éliminés, ce qui est insensé. L’océan est le milieu naturel des requins, tant dit que pour les humains l’océan n’est qu’un amusement
      Et certain veulent (surtout les chasseurs) détruire les renards pour réintroduire et défendre une espèce exotique (le faisan) venant d’asie, qui mange en plus des reptiles dont les espèces sont protégées en France. On marche sur la tête, tout ça pour le plaisir des chasseurs. Il faut pas oublié que le renard est le prédateur naturel des souris et des campagnols. Eliminer les renards et vous allez voir comment ces petites bêtes vont ce reproduire et saccager les champs!

      Lorraine : le renard chassé la nuit ?

      http://www.lequotidien.lu/grande-region/lorraine-le-renard-chasse-la-nuit/

      Fille de loups

      http://www.youtube.com/watch?v=drR1yW826Mw

    • Bonsoir GdP,

      Quel âge ont donc les « vieux bergers » que tu évoques ?

      Car s’ils ont gardés des troupeaux en gérant la présence du loup, il devait être en activité avant 1940…
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      Mais bon, laissons donc les mignons petits agneaux se faire croquer, par les chiens redevenus sauvages, par les loups, ou par les ours.

      Les brebis paniquées se fracasser les pattes dans les pierriers, et exigeons des bergers de vivre comme au moyen-âge, afin d’avoir la satisfaction de manger du mouton importé de Nouvelle-Zélande…

      En tout cas, c’est une belle histoire, Merci Voltihttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • La photo est superbe et l’histoire constructive. Merci Volti.

    Eh oui GDP, tu nourris justement le loup de la colère ! Comme chacune et chacun de nous bien sûr mais là, tu es exactement dans le bon sujet ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Graine de piaf

    Bien vu Biquette ! comme quoi…

Laisser un commentaire