Moins médiatisée, la crise migratoire est pourtant plus grave qu’il y a un an

Ce n’est pas par ce que les médias n’en parlent plus (ou à peine) que le phénomène est terminé. La crise migratoire continue inlassablement, et a même pris de l’ampleur…

Migrants_in_Hungary_2015_Aug_007

La crise migratoire en Europe s’est aggravée par rapport à l’année dernière. Plus de personnes entrent désormais illégalement en Europe et le nombre de ceux qui meurent en chemin est plus élevé.

Un an après l’entrée de centaines de milliers de réfugiés dans le sud-est de l’Europe, la route des Balkans est désormais déserte. Sa fermeture donne l’impression à tort que la tragédie humanitaire a pris fin en disparaissant des écrans de télévision du monde entier.

Selon les données de l’organisation internationale pour les migrations (OIM), les entrées sur le sol européen depuis le début de l’année ont en effet augmenté de 17% par rapport à 2015, passant de 219’854 à 258’816 personnes. Le nombre de morts, causées pour la plupart par des noyades, a augmenté de 15% à 3176 décès.

Bloqués dans des centres

En 2015, plus d’un million de personnes ont fui les conflits en Syrie, en Irak et en Afghanistan pour l’Europe. La majorité d’entre eux a emprunté le corridor maritime séparant la Grèce de la Turquie.

Avec la fermeture des frontières et la tentative de l’Union européenne d’arrêter l’arrivée des migrants, des milliers d’entre eux sont désormais bloqués dans des centres en Grèce et en Italie. Là-bas, ils sont désormais moins visibles, tout comme les nouveaux réfugiés qui gagnent encore l’Europe.

Source: Rts.ch

 

23 commentaires

  • Le veilleur

    Député: la France n’a plus de moyen de contrôler ses frontières qui n’existent plus.

    Vendredi quelque 200 migrants aidés par l’association No borders ont traversé sans obstacles la frontière italo-française et se sont retrouvés à Menton. Les migrants ont ensuite été arrêtés par la police française qui les a remis à l’Italie, dont la ville de Vintimille abrite toujours un millier de migrants. « C’est la preuve qu’on n’a plus aucun moyen de contrôler nos frontières qui n’existent plus », a relevé l’interlocuteur de l’agence.

    https://fr.sputniknews.com/france/201608081027211540-migrants-invasion-depute-france/

    « Menton vient comme Lampedusa enterrer Schengen! », un cri qui réveillera la France?

    C’est aussi à cause des accords de Schengen que nous sommes obligés de supporter sur notre territoire et d’accueillir toute une série de personnes dont nous ne souhaitons pas la venue. Nous craignons que parmi les centaines de migrants qui arrivent sur notre territoire, se cachent parmi eux de possibles terroristes en puissance. J’appelle surtout le gouvernement à rétablir les frontières nationales. Aujourd’hui, on ne les contrôle même plus, on le voit bien », a-t-il fait valoir.

    https://fr.sputniknews.com/france/201608101027240785-david-rachline-menton-enterrer-schengen/

    https://fr.sputniknews.com/france/201608101027232469-vintimille-tensions-migrants-calais/

  • fdiamella

    http://echelledejacob.blogspot.fr/2016/08/le-gouvernement-cree-3000-nouvelles.html
    « Nous allons, avant la fin septembre, plus que doubler les capacités de ces centres de répit, en passant de 2000 à 5000 places » promet Emmanuelle Cosse. Elle en profite également pour annoncer la création à Calais d’un centre pour mineurs isolés de 72 places. L’Unicef avait tiré la sonnette d’alarme au mois de juin à propos de la situation de ces mineurs dans les « jungles » françaises, où ils vivent sous la menace de la prostitution et de la violence

  • Graine de piaf

    Le gouv* a même l’idée d’imposer aux particuliers d’héberger un migrant !

    « Cette solution est avancée par le gouvernement pour pallier le manque de place en centres d’accueil.

    «Nous allons, avant la fin septembre, plus que doubler les capacités des centres de répit, en passant de 2000 à 5000 places», a promis mercredi Emmanuelle Cosse, la ministre du Logement, »
    (le Figaro)

  • Olala

    @GDP: il n’est nulle part question d’imposer aux particuliers d’héberger un migrant (encore heureux), mais de « subventionner » ce type d’accueil.
    Durant la vague d’immigration vietnamienne, de nombreux vietnamiens ont été accueillis dans des familles à leur arrivée. Des liens forts ont été créés, et l’intégration a été facilitée, effectivement.

    Après, on n’est pas sur le même type de population maintenant. Malheureusement, quand on voit le nombre « d’incidents » avec les migrants actuels, cela ne donne pas envie d’en accueillir un chez soi. C’est sans doute une minorité qui se comporte ainsi, mais ça dissuade.

    Si l’Etat virait illico presto tous ceux qui sont agressifs, violents, islamistes, sexistes, ou tout simplement profiteurs, je suppose que bien des français n’hésiteraient pas à héberger des individus/familles fuyant la guerre ou des violences politiques, et/ou ayant tout perdu. A l’époque, les français avaient été généreux.

    • Les incidents ne viennent pas manque de place dans les abris?

      Pas tous, mais camper en plein paris ca doit te pousser au « perdu pour perdu! »

      • Olala

        Vu le nombre d’incidents qui arrivent en Allemagne ou en Suède avec des réfugiés qui sont dans des centres et pris en charge, non, ça n’est pas un problème de place dans les abris, mais véritablement de mentalité pour certains.

        Pour d’autres oui, sans doute que la précarité les poussent à des extrémités, ainsi que la promiscuité.

        J’avais un camps de tentes pas loin de chez moi, au début tout était très organisé, très calme. Et quand il a grossi, ça a commencé à être le bazar et les violences ont commencé. Peut-être l’arrivée d’éléments perturbateurs, peut-être la trop grande attente en situation de précarité, peut-être une trop grande densité de population.

        Dans tous les cas, vu la situation en France, il me semble invraisemblable de prendre en charge des gens qui ne sont pas véritablement réfugiés, mais veulent juste « une vie meilleure ». Par contre l’accueil de réfugiés, tous les pays l’ont toujours fait en tous temps…

    • engel

      Ils le sont toujours.
      ….Mais faudrait pas leur chi.. dans les bottes trop longtemps, quand même!

  • ROSSEL

    Les migrants actuels n’ont rien à voir avec ceux qui sont arrivés jadis. Leurs différences culturelles ,leur nombre ,leur religion et leurs moeurs posent des problèmes insolubles. Beaucoup refusent même de s’intégrer. Quant à ceux capables et désireux de s’assimiler et ont vocation à devenir REELLEMENT français ,ils ne sont qu’une petite minorité. L’humanité n’est pas un troupeau indifférencié et chaque individu ,qu’il le veuille ou non est conditionné par son milieu. Les races animales ont leurs caractères innés issus d’une lente évolution ;il en est de même pour les peuples. Comme en cuisine ,tout est une question de dosage. Certains mariages prennent bien ,d’autres sont moins heureux. Tant si certains considèrent mes propos comme fleurant le racisme. Ceux qui refusent cette loi seront tôt ou tard rattrapés par la réalité.

    • Le veilleur

      De toute façon au bout d’un moment il va se créer un problème évident et insoluble avec l’arrivé de ces migrants; comment et où allons-nous les loger dans les années à venir car il est évident que les Français refuseront de les héberger pendant que leur enfants et petits enfants ont des difficultés pour trouver des logements.

      Il faudrait investir sur les logements sociaux mais cela coûte très cher aux contribuables et les communes pour la plupart n’ont pas assez de moyens. Je le vois par cher moi, les loyers des logements sociaux sont chers, la CAF ne pourra pas rémunérer la totalité de ces loyers et de plus ces gens ne peuvent pas continuer à vivre dans des centres sans qu’il y est de sérieux problèmes sanitaires, d’espaces et de compatibilités entre les migrants.

      Soyons lucide, il faudra un jour où l’autre penser à les renvoyer chez eux car notre pays ainsi que les autres pays d’Europe ne peuvent pas accueillir toute la misère du monde, c’est impossible. La plupart sont des jeunes migrants sans femmes, ni enfants qui espèrent trouver en Europe l’Eldorado mais il n’en est rien et nombreux sont ceux qui l’apprennent à leurs dépends une fois arrivés.

      • Ouaaaaaahh!!!!!

        C est vrai que les viets et la communaute asiatiques nous ressemblent en tout point…

        Puis faudrait arretez de donner du wiskas a nos chats.. Parceque quand tu vois ca a la tv tu te dis forcemment que c eldorado ici… Comment avec la tv comme vecteur insultant de notre wayoflife tu veux qu ils puissent conceptualiser la misere en france »???

    • donarmando

      Ils veulent fuir la guerre et la misère de leur pays, et la France est la terre idéale pour avoir des sous-sous et espérer obtenir un logement et toutes les aides possibles et imaginables… Quant au reste cela ne les intéresse guère il me semble… La culture ? Pfff ce n’est pas leur préoccupation majeure (normal). L’intégration ? on est si bien entre nous… Devenir Français ? Mais je suis musulman avant tout … Alors oui je ne sais pas ce que cela va donner dans quelques années …

      Et si les médias en parlent moins c’est tout simplement parce qu’ils savent que si ils en parlent trop, cela fait le jeu du FN…

    • engel

      Surtout quand, le pays est envahi par une faune composée pour beaucoup de « fond de panier »,…. pilotée, téléguidée par des forces destructives externes.
      … avec la complicité interne de traîtres.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • Yanne Hamar

    S’il devient obligatoire d’héberger un ou plusieurs migrants, c’est sûr , on élèvera un cochon dans la cour. ça fera le tri parmi les visiteurs.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

Laisser un commentaire