Le charbon végétal activé, un remède naturel ultra puissant

Il n’est pas de remède contre CHARBON_VÉGÉTAL_ACTIVÉl’empoisonnement qui soit à la fois plus simple et plus puissant que le charbon végétal activé. Cependant il se prête à bien d’autres emplois, puisqu’il peut détoxiquer en profondeur les intestins et le foie, absorber les métaux lourds, et même les venins de serpents ou d’insectes… Connu depuis 1550 ans avant J.C., c’est dans le traité médical du papyrus d’Ebers que l’on trouve les premiers écrits évoquant la puissance thérapeutique du charbon végétal

 

Le charbon végétal activé : un excellent remède a avoir dans notre petite pharmacie

Ensuite, vers 400 avant J.C., c’est au tour d’Hippocrate d’en faire l’apologie en tant que traitement pour soigner des troubles aussi divers que l’épilepsie, la chlorose ou « la maladie du charbon », que de nombreux tanneurs de peaux contractaient.
En 1846, un certain Garrod publie en Angleterre un article résumant l’expérience qu’il a faite sur des chiens, des chats et des lapins, pour neutraliser des poisons et des drogues comme la strychnine, l’opium, la morphine, l’aconitine, l’ipéca, la ciguë et quelques autres.

Puis en 1865, Hunter découvre son extraordinaire capacité à absorber les gaz, devenant avec Stenhouse le précurseur du masque à gaz au charbon utilisé pendant la guerre de 1914.
Mais c’est le chimiste français Bertrand qui fit, en 1813, la démonstration la plus spectaculaire de la formidable efficacité de ce remède ancestral en s’administrant en public une cuillère entière de trioxyde d’arsenic.
Une dose de cheval qui aurait pu à elle seule tuer un bataillon entier.

Les spectateurs médusés, qui crurent assister à un suicide, comprirent à la fin de l’expérience que c’est grâce au charbon activé ingurgité avant la démonstration, que ni mort, ni vomissement, ni même le moindre rejet ne se manifestèrent : l’antidote avait absolument tout neutralisé

 

Merveilleux médicament naturel

La différence entre le charbon de bois et le charbon végétal activé
Le charbon végétal activé, qu’il soit fabriqué à partir de bois ou de coques de noix de coco, diffère quelque peu du charbon que vous pouvez trouver dans la cheminée ou les feux de camps après la combustion d’un morceau de bois.

Si la carbonisation reste sensiblement la même, elle est réalisée à une température variant entre 600 et 900° en l’absence d’air, ce qui par conséquent lui évite de s’imprégner des pollutions ambiantes.

C’est à ce moment que le charbon ainsi produit est activé en étant calciné à nouveau, mais cette fois en présence de vapeur d’eau, d’air ou de gaz oxydants. Ce qui permet le développement d’un réseau très dense de micropores transformant chaque poussière de charbon en micro-éponge apte à piéger tout poison, toxine ou molécule indésirable. Après avoir subi ce processus particulier, le charbon peut engloutir jusqu’à :
97 fois son volume de gaz carbonique,
165 fois son volume d’anhydride sulfureux,
et 178 fois son volume d’ammoniac.

Les vertus anti-poison du charbon
Le charbon capture donc un bon nombre de poisons et de produits chimiques que nous pourrions bon gré mal gré ingurgiter ou subir à différentes occasions.
C’est pourquoi même lorsque l’on mène une vie saine et que l’on montre une grande prudence vis à vis des pollutions issues de la société moderne, il est tout de même conseillé d’entamer une cure de charbon au moins une fois par an.
Nous reviendrons plus en détail sur le principe de cette cure salvatrice, observons tout d’abord plus exactement de quoi ce charbon actif vous met à l’abri.

En premier lieu il neutralise les empoisonnements liés aux :

stupéfiants,
médicaments de synthèse,
alcaloïdes,
additifs alimentaires,
produits chimiques agricoles,
métaux lourds,
gaz toxiques,
détergents,
solvants organiques,
intoxications causées par des coquillages, l’histamine du thon ou diverses denrées mal conservées,
mycotoxines dont les aflatoxines, moisissures que l’on trouve parfois sur des graines stockées en atmosphère humide et chaude,
amines toxiques, utilisées ou produites dans de nombreux processus industriels, et en particulier dans l’industrie chimique
et aux chimiothérapies.

Notez cependant que les métaux lourds absorbés depuis trop longtemps ne sont malheureusement plus susceptibles d’être capturés par le charbon, compte tenu du fait qu’ils peuvent déjà être piégés dans les cellules graisseuses.

Mais il endigue aussi différentes formes de virus tels que :

le rotavirus causant la gastro-entérite,
l’entérovirus,
la variole
et la fièvre aphteuse,

et de toxines provenant de bactéries telles que :

les staphylocoques,
la salmonelle,
le corynebacterium diphtheriae, induisant la diphtérie,
le clostridium tetani, à l’origine du tétanos,
le clostridium botulinum, entraînant le botulisme,
ou encore le Clostridium perfringens.

Qui plus est, le charbon peut aussi servir de trousse de secours naturelle pour les vacanciers, ceux vivant en pleine nature ainsi que les aventuriers tropicaux, puisqu’utilisé sous forme de compresses directement posées sur les morsures et piqûres, il aspirera les venins de :

serpent,
abeille,
guêpe,
frelon,
taon,
scorpion,
araignée,
tique,
anémone de mer,
et physalie.

Les autres applications thérapeutiques du charbon
Au-delà de ses spectaculaires vertus anti-poison, le charbon végétal activé a bien d’autres propriétés.
Injustement cantonné à résoudre uniquement les problèmes de flatulences comme s’il n’était qu’un remède secondaire, il est en réalité indispensable aux détox les plus exigeantes.
En outre il fournit une aide insoupçonnée pour soulager les dérangements digestifs, prévenant et soignant :

la mauvaise haleine,
le hoquet chronique,
les flatulences et l’aérophagie,
la tourista,
les diarrhées,
et les douleurs abdominales.

Il sera aussi extrêmement efficace pour la détoxication du foie en cas d’excès de cholestérol et de triglycérides.
Enfin, on pourra l’utiliser pour assainir et résoudre différentes affections de la sphère O.R.L. et favoriser l’hygiène dentaire.
Cependant attention : malgré ses nombreuses qualités et bien qu’il conserve intacts les minéraux, vitamines et oligo-éléments déjà présents dans l’organisme, la prise de charbon inhibe l’effet des autres compléments nutritionnels, médicaments ou contraceptifs oraux que vous auriez l’habitude de consommer, les rendant parfaitement inefficaces.
Si c’est votre cas, il est donc indispensable de le prendre au moins quelques heures après leur assimilation.

Votre cure de charbon
Même en l’absence de troubles particuliers, comme nous l’avons vu, il est tout à fait souhaitable d’entreprendre une cure de charbon une à plusieurs fois par an pour se purifier et se détoxiquer.

  • Pour un adulte la cure de drainage sera réalisée avec deux cuillères à soupe avant chaque repas diluées dans la moitié d’un verre d’eau, pendant quinze jours.

Elle pourra se poursuivre avec trois cuillères à soupe par jour pendant le mois suivant, afin de drainer l’organisme plus en profondeur.

  • Pour un enfant, on divisera les cuillères à soupe par deux en les remplaçant par des cuillères à café.

Et à moins d’une intoxication particulière, quinze jours suffiront au processus de nettoyage.
Si l’on veut éviter d’avoir les lèvres et les dents noircies par le charbon, il suffira d’utiliser une paille pour pallier cet inconvénient.
Par ailleurs, sachez qu’il est totalement inutile de consommer du charbon et de l’argile en même temps, l’un annulant l’action de l’autre ; les compléments associant ces deux produits sont donc à proscrire.
En revanche, prendre de l’argile le matin et du charbon le soir est tout à fait possible et recommandé pour optimiser votre cure.
Quelques préparations en fonction des troubles

Contre la tourista et les intoxications alimentaires :
Buvez deux cuillères à soupe de charbon activé en poudre avec un verre d’eau froide toutes les quatre à huit heures jusqu’à ce que la diarrhée soit passée.

Contre les piqûres d’abeille :
Mélangez une cuillère à thé de charbon avec un peu d’eau afin d’obtenir une pâte que vous appliquerez sur la piqûre, puis posez une compresse par-dessus afin de permettre au mélange de ne pas s’étioler et le prolonger dans la durée.

Contre plusieurs piqûres :
Versez deux grands verres de charbon en poudre dans une baignoire et baignez-vous dans ce bain pendant une trentaine de minutes.

Contre les piqûres de moustique :
Humidifiez un morceau de gaze et saupoudrez-le de charbon jusqu’à ce qu’il devienne noir, puis recouvrez-en la piqûre.

Contre les morsures d’araignée et de tique :
Appliquez rapidement une compresse imprégnée de charbon ou baignez la personne dans une eau charbonnée.
Pensez à changer la compresse toutes les demi-heures pendant les huit premières heures, puis toutes les deux heures jusqu’à disparition de l’enflure.
Laissez ensuite un intervalle de deux à huit heures entre les compresses jusqu’à guérison complète.

Source: Reponsesbio.com via Sott.net

 

14 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif Tiens merci Benji, j’ai justement une légère diarrhée depuis 2 jours et mal à l’estomac ce soir ! …et comme il me reste quelques gélules de charbon végétal activé, je vais donc tester ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif …et je vous direz ensuite si ça a été efficace ou pas http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

  • Graine de piaf

    Merci pour cet article précieux pour ceux qui ne connaissaient pas les vertus du charbon activé.

    il y a quelques mois, voulant renouveler ma provision, je me suis rendue dans une pharmacie pour en acheter, quoi de plus naturel pensez-vous, et bien non ! devant le mot « activé » j’ai vu les yeux de la pharmacienne s’arrondir, s’agrandir, d’étonnement : »suractivé dites-vous ? – jamais entendu parler » c’est moi qui suis restée sans voix ! elle avait des gélules, des boîtes, mais pas de « suractivé » heureusement mon magasin bio en avait et bio en plus !
    Je n’avais malheureusement pas eu le temps de lui faire un cours sur les bienfaits de ce charbon, c’est dommage car je pense qu’elle les ignorait totalement !

    • engel

      « Charbon-actif », « charbon-sur-activé » ou « charbon de Belloc » sont les trois appellations courantes pour ce même produit.

      Ps: Le meilleur bois pour cette destination étant les coques de noix de coco.

      • Rédempteur

        Le charbon lavé pour le rendre microporeux ne fait que doubler sa surface collante dans le meilleur des cas.
        … mais ça sert de prétexte à l’industrie des empoisonneurs pour le vendre au prix de l’or.

        Personnellement j’utilise du simple charbon de bois de barbecue de la superette du coin de la rue, à 6 euros les 4 litres, que je réduis en poudre moi-même.

        http://se-preparer-aux-crises.fr/un-remede-traditionnel-presque-gratuit-contre-les-maladies-emergentes-incurables-par-les-medecins/

        Ca marche pour les intoxications aux métaux.
        Avant de commencer j’étais dérangé par les antennes relais à plus de 600 mètres, maintenant je cuis à environ 30 mètres. Donc ça signifie que je suis des milliers de fois moins sensible, donc qu’une quantité phénoménale de métal a déjà été expulsée de mon corps.

        Pour les « chélations », le traitements de détoxification des métaux, il est souvent question d’environ trois ans de traitement pour guérir.

        Le charbon ne fait pas que virer les métaux, il expulse aussi les pesticides, les traces de médicaments, des solvants et plein de substances non naturelles, donc mal chargées ioniquement, donc qui se collent au charbon dans le système digestif et partent chaque jour dans les cacas.

        En ce moment c’est la bonne saison pour faire pousser de la coriandre.
        Ca se congèle très bien.
        Les tiges et les feuilles fraiches augmentent d’environ 30% la quantité de métal dans les urines.
        C’est impressionnant comme il est facile de réfléchir après une cure de coriandre.

        Le citron permet aussi un nettoyage du corps en supprimant d’autres cochonneries qui encrassent les organes de rejet.
        C’est un puissant diurétique, donc pour ne pas se lever 10 fois par nuit il vaut mieux prendre le citron le matin.

        Je prends le charbon le soir, avant le couché, 4 ou 5 fois par semaine, en poudre dans un verre d’eau avec un peu de sirop pour parfumer.
        Comme le charbon se colle aux médicaments et les neutralise, c’est mieux avant le coucher. Comme ça si j’ai besoin d’un aspirine pendant la journée, ça fonctionnera.

        Le silicium organique vendu en pharmacie a la capacité de passer la barrière encéphalique pour y décoller l’aluminium. Ca aussi, ca augmente considérablement la capacité de réflexion. L’intelligence fait un bond impressionnant.

        Depuis hier seulement j’ai ajouté une demie cuillère à café d’huile de coco avant chaque repas. C’est un super aliment qui augmente le métabolisme, donc le nettoyage.
        Je sens que c’est un produit très actif puisque je respire aujourd’hui, alors que mon nez a été cassé 5 fois et qu’il est toujours bouché.

        C’est une graisse courte, par opposition aux chaines longues saturées et trop stables des aliments industriels transformés.
        Le mercure stocké définitivement dans le corps est liés à ces chaines longues de graisses industrielles. La jonction moléculaire est presque incassable, trop stable.

        Par contre l’huile de coco a des chaines courtes.
        Presque tous les organes sont capables de l’assimiler directement, au lieu d’attendre leur tour pour piocher dans les quelques miettes traitées par seulement deux ou trois autres. Donc, tout fonctionne plus vite.
        Le mercure destocké se repose moins en se recollant à des chaines longues de lipides.

        Tadaaaaa !

        Quelques aliments bien choisis pour leurs propriétés sont plus efficaces que les merdes chimiques vendues par les labos pharmaceutiques qui ont tout intérêt à ce que l’on reste malade.
        Les mêmes labos qui fabriquent le mercure pour les dents, les vaccins, les compléments alimentaires avec des gélules pleines de titane…
        … ces mêmes labos appartenant à des multinationales qui fabriquent de la malbouffe pleine de pesticides, qui vendent de la farine conservée à l’aluminium, qui vendent des boissons dans des bouteilles en plastiques suintantes ou dans des boites métalliques…

        Ce que je vois c’est qu’aucun médecin n’avait jamais eu de solution pour mon problème autre que « c’est dans la tête !, c’est une dépression ».
        Tous les médicaments chimiques n’ont eu que des effets secondaires depuis que l’armée m’a injecté une dizaine de cocktails de vaccins militaires il y a 20 ans.

        Il y a environ un an et demi j’étais cloué au lit en train de mourir lentement.
        Le contraste est impressionnant.
        Maintenant mon cerveau est tellement performant que je suis même candidat à l’élection présidentielle pour réparer mon pays, dont les cerveaux sont tellement ralentis par les métaux, les ondes, les additifs, les médicaments, que les gens ont voté françois hollande.
        Je suis le seul a avoir un programme gigantesque de centaines de choses à changer dans un peu tous les domaines, pour en finir avec les crises. Vous le verrez dans quelques jours.
        Tous les autres candidats se présentent sur leurs noms tristement célèbres de repris de justice, sans programme, pour se promener partout et commémorer des attentats devant les caméras.

        … on va voir dans quelques mois si un cerveau sans mercure peut vaincre ce système malade.

        ;-)

      • Graine de piaf

        je peux me tromper mais je ne crois pas que le « charbon de Belloc » soit suractivé.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
        un bon article sérieux :
        http://www.alternativesante.fr/detox/le-charbon-vegetal-active-indispensable-a-la-maison

        Carbo vegetabilis en homéopathie est plus agréable à prendre à mon avis et tout aussi efficace je m’en sers quand c’est nécessaire ou par cures.

        • engel

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Charbon_activ%C3%A9
          Extrait:
          – « On peut se procurer ce charbon activé (officinal ou commercial) ou Charbon de Belloc dans les pharmacies et dans des magasins d’aliments bio. »
          – « En France, le charbon végétal se fabriquait à partir du bouleau, du chêne, du hêtre, du peuplier, du pin, du saule ou du tilleul.

          Le charbon de peuplier, aussi connu sous le nom de « charbon de Belloc », se prépare à partir de pousses d’arbres de trois à quatre ans. Les pousses sont calcinées en vase clos. Le charbon est bouilli dans de l’acide chlorhydrique dilué à 1/32e. Il est ensuite lavé, séché et pulvérisé. Il se conserve à l’abri de l’air pour lui éviter d’absorber les gaz atmosphériques et l’humidité. »

  • Graine de piaf

    « Pour être au maximum de ses possibilités, le charbon actif végétal est obtenu en deux étapes :

    La carbonisation : On calcine du bois en le chauffant à une température variant entre 600 et 900° en l’absence d’air.

    L’activation : Le bois est recalciné aux mêmes températures, mais cette fois, en présence de vapeur d’eau, d’air ou de gaz oxydants. Ceci permet le développement d’un réseau de micropores qui seront de véritables pièges à molécules indésirables. L’extrudation de la poussière de charbon développe une surface de contact phénoménale : 1 cm3 de charbon pulvérisé présente une surface totale de 1 km2 et 500 g de charbon contiennent 50 000 millions de pores.  »

    Là il n’est pas question d’acide chlorhydrique…
    lire l’article que j’ai cité dans mon message précédent. Wikipedia a l’art de raconter un peu n’importe quoi mais peut-être que cela est employé dans d’autres préparations du charbon…dont le Belloc

Laisser un commentaire