Venezuela: Dans les zoos, la foule se rue sur les animaux pour se nourrir. C’est l’effondrement économique total !

Nous pensons être protégés et ne jamais connaître une telle situation, pourtant, nous avons pu voir avec la Grèce que le détournement des capitaux qui a également cours en France peut faire énormément de dégâts et que c’est toujours la population qui trinque, mais au Venezuela, la situation est tellement grave que les animaux des zoos finissent dans l’assiette des habitants qui n’ont pas trouvé d’autres alternatives. L’effondrement est prévu, mais connaîtrons-nous la même chose dans nos pays? C’est bien là la question importante…

venezuelaSource de l’image: Thepoliticalinsider.com

Si vous étiez affamé, seriez vous prêts à abattre des animaux dans les zoos pour vous nourrir ?

Pour la plupart d’entre nous une telle idée semble complètement farfelue, mais c’est pourtant ce qui se passe réellement au Venezuela actuellement. C’est un pays où les gens font la queue jusqu’à 12 heures par jour en espérant qu’il restera de la nourriture à acheter, et où les émeutes et les pillages sont devenus monnaie courante. Ainsi, même si l’économie américaine semble être dans une situation délicate en ce moment, nous devrions être reconnaissants de ce que nous avons encore, car au moins nous ne vivons pas un effondrement économique total comme peuvent le vivre actuellement les vénézuéliens.

Les étalons noirs font partie des plus beaux chevaux de la planète, mais les choses vont tellement mal cet été au Venezuela qu’au stade actuel, certaines personnes sont prêtes à tout pour s’alimenter. Ce qui est arrivé au zoo de Caricuao, à Caracas, capitale du Venezuela le dimanche 31 juillet 2016 est si horrible que je me suis vraiment demandé si j’allais ou pas partager cette information avec vous. Les gens désespérés font des choses désespérées, et lorsqu’ils deviennent affamés, ils arrivent à faire des choses comme celles que je vais vous expliquer ci-dessous

L’effondrement économique de l’Amérique du Sud est sur la bonne voie !

L’aggravation des pénuries alimentaires au Venezuela a eu de tragiques conséquences lors d’un spectacle avec des chevaux le week-end dernier lorsqu’un groupe d’intrus a fait irruption dans le zoo et ont extirpé un étalon noir de sa cage, puis l’ont abattu pour sa viande.

Les procureurs ont expliqué que cette tragédie avait eu lieu aux petites heures matinales du dimanche au zoo de Caricuao, à Caracas, où “plusieurs personnes” cachées par l’obscurité s’étaient infiltrées dans ce parc zoologique public et qu’elles avaient ouvert la cage de l’étalon. Ce cheval, le seul de ce genre dans ce zoo, a ensuite été conduit dans une zone plus isolée et a été dépecé sur place. Seule sa tête ainsi que les côtes ont été laissés et c’est cette horrible découverte qu’ont fait les gardiens du Zoo lorsque le jour s’est levé.

Malheureusement, cet animal rare n’a même pas été la première victime de ce zoo.

Il y a quelques semaines, les porcs et les moutons avaient déjà été ciblés

Malheureusement, ce cheval n’a pas été le premier animal de ce zoo à avoir été victime des conséquences des pénuries alimentaires au Venezuela. Certains porcs et moutons vietnamiens auraient été volés dans ce même zoo plus tôt ce mois-ci.

De plus, des dizaines d’autres animaux de zoos sont en train de mourir de faim étant donné qu’il n’y a même plus de nourriture disponible à leur donner. Pour être plus clair, on rapporte qu’au moins 50 animaux sont morts par manque de nourriture dans un seul zoo

Au Venezuela, près de 50 animaux sont morts de faim au cours des six derniers mois, au parc Caricuao, le grand zoo de Caracas, la capitale.

Depuis plusieurs mois, le pays traverse une grave crise économique et les pénuries alimentaires sont monnaie courante. Une situation dont pâtit lourdement la population mais également les pensionnaires des zoos.

Marlene Sifontes, la responsable syndicale représentant les employés des parcs zoologiques a déclaré à Reuters que le zoo avait perdu des lapins, tapirs, cochons vietnamiens, oiseaux, porc-épics après qu’ils aient été privés de nourriture pendant deux semaines. D’autres animaux du zoo sont en danger de malnutrition sévère. Les lions et les tigres du zoo de Caracas seraient nourris avec de la mangue et de la citrouille, faute de rations de viande, tandis que l’éléphant est alimenté de fruits tropicaux à la place de son régime alimentaire habituel qu’est le foin. Selon une source, les grands félins seraient nourris par la chair des pur-sang abattus sur une piste à proximité.

Si ce que vous venez de lire vous fait mal au cœur, n’oubliez jamais que ce ne sont pas seulement les animaux qui souffrent. Il y a des millions de d’êtres humains là-bas qui sont au bord de la famine pendant que vous lisez cet article.

Le Venezuela au bord de la faillite et de la pénurie

Les Vénézuéliens se ruent en Colombie pour acheter aliments et médicaments

Plus tôt cette année, le maire de Chacao à Caracas était venu expliquer au monde entier que certains Vénézuéliens en étaient rendus à chasser “chiens, chats et pigeons” pour se nourrir…

Suite sur Business Bourse

 

40 commentaires

  • Rik22

    Les mafias financières vont faire payer cher aux Vénézuéliens leur soutien à Chavez

  • Mata Hari Mata Hari

    La chasse, la pêche, la cueillette çà peut aider en derniers recours, et oui ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    moi j’aurais été à l’ambassade us pour bouffer les responsables

  • Le veilleur

    Comment en sont-ils arrivé là ? Quand un pays en arrive à de telle pénurie alimentaire il faut en partir mais vu comme c’est parti et après avoir consommé tous les chiens, chats, animaux des zoos et rats, le cannibalisme pourrait bien voir le jour dans les villes du Vénézuela si personne ne réagit. Il est temps qu’ils fassent une vrai révolution et qu’ils commencent par virer les mafias financières responsables de se désastre !

  • Rédempteur

    Il y a quelque chose qui commence à être sérieusement inquiétant en France.
    Le prétendu « changement climatique » (où les écarts de température imprévus jusqu’à + ou – 18 degrés de différence avec les prévisions météo et que j’ai observés être liés aux chemtrails, ciel totalement saturé par des milliers de traces épaisses, ciel sans une seule trace) ont un effet dévastateur sur les cultures.
    En plus il faut rajouter le fait que l’eau « potable » soit trop saturée de chlore depuis vigipirate plus plus plus. Le chlore sert par exemple dans les piscines pour tuer les algues. C’est aussi un désinfectant total.
    Quand il se dégrade au contact de substances organiques il devient un sous-produit encore plus toxique. Personnellement j’ai tué une taupe dévastatrice il y a quelques semaines en fabriquant un gaz de combat plus lourd que l’air comme celui qui a tué 200 000 soldats dans les tranchées de la première guerre mondiale, avec une pastille de javel et du vinaigre.

    Donc les plantes souffrent énormément de la chaleur anormale, mais l’arrosage empoisonné les tue rapidement puisqu’elles sont fragilisées.

    L’aluminium des chemtrails les élimine aussi.

    Déjà un quart des récoltes de céréales sont détruites, mais il semblerait que ce soit la même catastrophe sur presque toutes les cultures. Beaucoup trop de monde parle déjà de la pire récolte de l’histoire de l’humanité.

    … personnellement dans mon mini-jardin de survivaliste passionné par le jardinage d’autosuffisance, il doit y avoir 250 espèces ou variétés de plantes.
    Par exemple une dizaine de variétés de tomates, pour avoir un rendement minimal malgré n’importe quel imprévu météo.
    Je n’ai jamais récolté aussi peu.
    C’est une catastrophe presque totale.

    L’année dernière était déjà terrible, presque démotivante, écoeurante. Toute cette peine pour pas grand chose.
    Cette année est encore pire.

    Du coup, là j’en suis au point de penser à presque laisser tomber les petites plantes et me rabattre sur les plantes durables (arbres fruitiers, arbustes, vignes… que des choses avec une partie en bois)qui résistent beaucoup mieux, même si je commence aussi à perdre des arbres.

    http://se-preparer-aux-crises.fr/category/auto-suffisance-2/potager-d-autosuffisance/

    Là je ne vous cache pas que c’est la première fois que je suis inquiet.

    Le jardinage était une bouée de secours.
    Partout dans le monde où il y eu des catastrophes très graves (catastrophes naturelles, guerres, effondrement économique…), parmi ceux qui s’en sortaient le mieux il y a toujours eu ceux qui savent faire sortir de la nourriture de la terre.
    Apparemment, la terre n’en peut plus.

    On va peut être en arriver bientôt nous aussi à bouffer les animaux de zoo ou domestiques pour pouvoir survivre.

    • voltigeur voltigeur

      Triste constat, et il ne manquerait, comme en 1783, qu’une éruption du Laki islandais, pour qu’on comprennent.. Plus besoin d’accuser les chemtrails,
      «Sur une distance de 25 km, on trouve 130 cratères qui émirent 14 milliards de m3 de lave basaltique, d’acide fluorhydrique et de dioxyde de soufre, entre 1783 1784, causant l’éruption volcanique la plus importante des temps historiques, avec des conséquences catastrophiques pour l’Islande et des très importantes perturbations météorologiques en Europe.»
      http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2010/04/17/islande-1783-le-laki-volcan-qui-declencha-la-revolution-fran.html

    • .article35.

      Salut à vous.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif Volti.
      Redempteur je comprends ton inquiétude au sujet de ta production agricole .
      Je fais le même constat . Raisins brûlés par le soleil, feuilles cuites par les uv certaines périodes. J’ai même été obligé de mettre un écran de paille devant les haricots . Et pour les rampants ( courges, courgettes, concombres, melons…..)je ne désherbe plus, ça protège les fruits. Même si de tout temps les récoltes étaient plus ou moins variables il y a avait qd même une certaine moyenne . Maintenant c’est fini. Dans ma région beaucoup de gens se plaignent de ne pas avoir de tomates par exemple . Alors que chez moi c’est correcte . Il faut dire que j’utilise l’eau d’un ruisseau , elle n’est pas traitée .
      Tu parles de laisser tomber les  » petites plantes » au profit des arbres . je ne pense pas que ce soit une bonne chose. Un arbre est long à donner des fruits et une fois attaqué par un parasite ( qui sont de plus en plus nombreux ) c’est fini. De plus ils sont difficile à protéger à partir d’une certaine hauteur et les filets abiment les rameaux en les enlevant . Moi j’opte pour la production de grosses légumes, diverses courges et potimarrons. Elles se conservent pendant un an et sont facile à protéger . Je pense que l’année prochaine je vais faire une tentative de plantations sous serre afin de limiter l’exposition aux UV et de pouvoir aussi protéger des divers parasites . Le problème de l’eau va devenir très rapidement difficile à gérer , avec les sécheresses récurrentes les sols ne gardent même plus un degrés d’humidité minimum suffisant . J’ai planté en cumulus pour optimiser l’arrosage , mais même de cette façon la conso par jour pour une trentaine de bacs de culture monte à environ 200l. J’ai fait un test hier en creusant à 2m de profondeur, même là la terre est sèche, alors que c’est dans un petit talweg .
      Je pense que tes remarques devraient toucher ceux qui pensent qu’il suffit de jeter une poignée de graines dans la terre pour manger toute une année. Les choses ne sont pas aussi faciles que certains le laissent croire et comme tu le dis , la terre n’en peut plus .
      Maintenant comme le dit Volti, reste à voir ce que va nous jouer comme tour Mama Gaïa , un petit hoquet du Yellowstone remettra tout le mode d’accord .
      Mais perso je ne tuerai ni mes chiens ni mes chats pour manger . J’attendrai tranquillement de quitter ce monde en perdition en leur compagnie .

      • Rédempteur

        La semaine dernière j’ai ressemé dans les parties de terrain où rien de satisfaisant n’a poussé.

        Je teste le semis « maya » en trois graines :
        Une tige de maïs, qui fait une ombre protectrice au sol et qui va chercher les substances nutritives en profondeur.
        Un haricot à rame qui s’enroule et grimpe autour du maïs.
        Une courge qui couvre le sol pour empêcher l’humidité de partir trop vite.

        J’ai semé en vrac, sans rangées, à la volée.

        J’ai mis aussi quelques graines de fenouil et de tournesol pour augmenter les chances d’avoir des tiges.
        J’ai ajouté aussi quelques graines de potiron, de courgettes, de 3 variétés de melons et des concombres.

        Les plantes sont en concurrence. Les plus aptes à pousser profiteront de la terre.

        Je viens de penser que j’ai oublié de mettre des haricots nains. Je les rajouterai dans la soirée, après la grosse chaleur.

        Ha oui, important aussi : je fais un paillage très léger, très fin, qui n’empêche pas les graines de lever.
        Quand il commence à disparaitre en se décomposant, je rajoute quelques poignées de déchets verts bien étalés.
        Le sol ne devient plus une croute dure en surface. Il est de plus en plus beau. Une poudre sombre un peu humide. Donc finalement tout n’est pas perdu. Même si là pour les récoltes c’est un ratage presque complet, le sol, la base de tout, se repose et s’enrichit, pour les cultures d’hiver. Choux, fèves…

        • Rédempteur

          Ha oui, aussi, j’ai mis des pots partout sur les zones normalement trop à l’ombre chez moi. Par exemple dans un couloir étroit entre deux murs, une allée qui n’a le soleil direct que deux grosses heures par jour, le reste du temps c’est juste la luminosité ambiante.
          … et bin, ces plantes sont bien belles. Pas jaunâtres, pas desséchées, pas mourantes.

          Par contre c’est des plantes en pot, donc dans le meilleur des cas, elle ne donneront qu’un tiers de la production normale des mêmes plantes en pleine terre les années précédentes.

          … mais comme celles en pleine terre meurent, c’est déjà mieux que rien.

        • .article35.

          Merci pour l’idée du semi maya. je vais tenter de mon côté. J’ai des graines de maïs indien qui donne de petits épis sur des tiges assez basses . Mais les épis sont de vraies œuvres d’art de toutes les couleurs .
          Pour planter en pot j’utilise des demi cumulus la plante à de quoi s’enraciner et la production est quasi la même qu’en pleine terre .
          Upload images

    • engel

      Enfin quelqu’un qui parle et pratique le concret!

      Oui, je fais le même constat. Je confirme, d’année en année c’est de pire en pire.
      Cette année pour sauver ma culture de PdT je me suis trouvé contraint d’utiliser un fongicide chimique industrielhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif.
      Les tomates n’en parlons même pas http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif…pourtant c’est pas faute de soins et d’utiliser de l’eau sortie de mes puits.

      Et pour finir les arbres…..c’est pareil, ils sont malades!
      Et cette année, gelées tardives à répétition, puis humidité persistante avec fortes pluies, accompagnées d’inondations…. et pour finir, sécheresse.

      Résultat pour exemple : Actuellement et seulement maintenant, les noyers terminent la première pousse verte (feuilles)…avec seulement 3mois de retard.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
      Conclusion : Année AUSSI catastrophique pour les fruits (…du moins dans l’Est).

      Ps: Pour les cultures céréalières, il se dit que les récoltes françaises oscilleraient entre moins 10% et -60%, tandis qu’elles seraient exceptionnellement bonnes au niveau mondiale.

      • .article35.

        Salut Engel.
        « Conclusion : Année AUSSI catastrophique pour les fruits (…du moins dans l’Est). »
        Je te rassure en Corse aussi. Mon mirabellier n’a pas fait une seule fleur cette année. J’ai greffé qlq pieds sauvages , mais ils ne donneront pas avant deux ou trois ans encore .
        Mes noyers sont attaqués par une saleté qui pond dans les péricarpes, des tas de petits vers se développent et finissent par entrer dans la noix. Du coup je suis obligé de récolter maintenant alors que la noix a juste fini de se former . Ensuite je fais bouillir un cylindre de 100l d’eau et je jette les noix avec la coque verte pour cuire les vers . C’est pas sympa pour eux mais c’est le seul moyen de conserver qlq fruits . Ensuite je fais sécher le tout sur des claies au soleil . Je ne peux récolter que les noix basses, quand les autres sont à maturité et tombent, elles sont infestées par les vers .
        Plusieurs prophéties parlent d’une période où la terre ne produira plus de nourriture , on dirait bien qu’on s’en approche . http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

        • engel

          Salut.
          …Avec ton système tu vas avoir 100litres de brou de noix,… tu vas pouvoir teindre tout ton villagehttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
          http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

          • .article35.

            « …Avec ton systèmes tu va avoir 100litres de brou de noix,… tu vas pouvoir teindre tout ton villagehttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif »
            Ça donnera un petit air rustique , c’est pas pour me déplaire .http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
            Comme on fait dans la bonne humeur, je vais rattraper la fin un poil pessimiste de mon com précédent .
            Pour l’instant Mama Gaïa est encore généreuse, même s’il faut se bouger . Une petite photo de la récolte de la journée pour le fun et surtout pour motiver la troupe .
            Je précise que si la courgette est jaune c’est volontaire, je l’ai laissé murir pour récolter les graines . La petite poignée de haricots fait un peu honte mais comme j’ai eu des soucis avec les vers gris, c’est le début de production de mes seconds semis , le reste arrive.
            Et un grand bras d’honneur aux empoisonneurs en tout genre . Là dedans pas une goutte de pesticide, d’engrais , de désherbant et que des graines récoltées l’année dernière . Si je peux le faire, tout le monde peut y arriver http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif.
            Hebergeur d'image

        • engel

          Oui,
          ..en 15 ans j’ai vu une chute dramatique de la facilité/production de mon jardin potager.
          Nous sommes mures pour une famine au premier déréglement majeur de production. Qu’ils soient climatique ou technologique.
          C’est beau le progrès…

  • Rédempteur

    Oups… pour ne pas juste vous faire flipper mais rajouter un élément de début de solution (à adapter à votre propre situation, vos compétences, votre entourage…), là, personnellement je m’oriente de plus en plus vers la mondialisation.
    C’est curieux. Ce qui semblait être le mal absolu semble maintenant avoir une partie de la solution globale de survie.

    L’idée est d’internationaliser le plus possible mes nouveaux projets.
    Par exemple des images (photos, dessins, 3D) pour les banques d’images sur internet, qui vendent dans les 197 pays du monde.

    Pareil pour mes projets de mini-jeux vidéos. Quasiment pas de texte, juste des icônes à cliquer, compréhensibles pour toutes les langues.

    Voilà l’idée de base. A vous de prendre ce qui peut vous être utile.

    … sans mettre tous vos oeufs dans un seul panier.
    Par exemple des sites web qui génèrent des revenus publicitaires, des dessins dans les banques d’images pour vendre dans le monde entier, un petit boulot local, un potager d’autosuffisance pour de la nourriture gratuite…

    Plusieurs paniers au lieu d’un seul.
    ;-)

  • Quand j’ai vu cet article, j’ai tout de suite pensé au menu des bourgeois parisiens durant la commune de 1870 (à cette époque, l’Aigle était allemand…..)

    Le lien wiki:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Castor_et_Pollux_(%C3%A9l%C3%A9phants)

    Pour les chemtrails et la météo, je doute fort(1ch/10), comme je doute pour chemtrail et éruption solaire(6ch/10), seule une étude par calendrier pourrait le confirmer, et chez moi et mes amis aucun liens. (alors que nous en étions tous persuadés il y a plus de 10 ans…)

    Depuis que je ne plante plus en plein soleil mes tomates, elles vont largement mieux !?!?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    Je pense que l’effet abrasif du SOLEIL BLANC y est plus pour quelque chose…

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • .article35.

      Salut Avocat
      « Je pense que l’effet abrasif du SOLEIL BLANC y est plus pour quelque chose… »
      Bonne réflexion à mon sens . De plus le terme « abrasif » est très adapté , le soleil ne chauffe plus, il brûle . Il est possible que ce rayonnement solaire ai plus de facilité à pénétrer en profondeur la structure des plantes que le soleil jaune et comme elles sont très sensibles à ce rayonnement qui est vital pour la photosynthèse …..Il y a-t-il un botaniste dans la salle ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

      • engel

        Ouais sauf que la dernière fois que j’ai évoqué le « soleil blanc »… je suis passé pour un fou.
        Faut dire, qu’elles sont rares les personnes qui vivent encore au rythme des saisons.
        Et oui, plus grand monde ne sort la « tête de guidon ». …Alors, lever les yeux pour regarder le ciel ensoleillé.
        Seules les rétrogrades(vieux conshttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif)comme moi, nous, peuvent encore faire une chose aussi stupide.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

        • voltigeur voltigeur

          Depuis 1986 je ne me mets plus au soleil, ça me provoquait des cloques sur les avant bras. J’ai l’impression que ça brûle de plus en plus. Je jardine avec des tricots fins, à manches longues. Moi aussi on m’a regardée bizarrement dans le temps, maintenant, beaucoup de vieux paysans sont d’accord… :(

        • Héhéhé. Salut à vous!

          Pas besoin d’être papi (30ans) pour s’en rendre compte!

          *Les photos de ma jeunesse (soleil jaune au zénith),
          *le fait de regarder les eclipses à l’oeil nu (1999),
          *les coups de soleils en avril (méditérannéen d’origine),
          *le fait , à l’abri du vent, d’avoir chaud en hiver, avec un effet ON/OFF dès que tu vas à l’ombre,
          *la température à Noêl de ta voiture au soleil (30° en basse montagne avec T° ext à 5°…),
          *les constructeurs automobiles et de Varilux qui teintent de plus en plus les verres,
          *les couleurs de mes paysages favoris à l’heure de l’apéro qui se font de plus en plus « froid »,
          *l’augmentation incroyable du nombre de cancers de la peau etc…

          Pour les « sachants » : la magnétosphère faiblit, un tas de sites vous expliqueront de façon scientifique et officielle les conséquences sur notre perception sur Terre de la lumière du Soleil.

          http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

          • Enki13

            le soleil est toujours jaune ,
            s’est atmosphère de la planète qui a changer a cause de la pollution.
            peut être que la pollution agit comme une loupe sur nous ?
            vous cherchez toujours midi a quatorze heure pour vous rassurez que le problème vient d’ailleurs.
            désolé mais s’est l’humanité le problème.
            je ne ne crois pas que ce sont les ours blanc qui sont responsable de la pollution.(entre autres…)

  • Enki13

     » C’est la couche d’ozone qui est plus fine et, qui laisse passer les UV??  »

    je ne sais pas , mais imagine que l’on met un filtre sur un appareil photo et que l’on photographie le soleil.
    selon le filtre que tu choisi le soleil seras blanc (la pollution).
    pour moi cela agit comme une loupe que tu met entre le soleil et un feu que tu veut allumer…

    ps: pour certaines personne qui confonde notre soleil avec une naine blanche comme Sirius B :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Naine_blanche

  • Enki13

    s’est que tu a une poutre dans l’œil.
    ton orgueil viens de dépasser ton ignorance…

  • Pas de dispute, SVP. On en arrive là de toute façon: que ce soit le soleil qui blanchit, la couche d’ozone ou le bouclier magnétique, le résultat est là: on va finir comme des « poulets grillés » comme le disait Jova dans un de ses livres !

Laisser un commentaire