La sinistre du Travail, Myriam El Khomri, valide le licenciement d’un délégué CGT

Myriam El Khomri, ministre sans réelles compétences qui s’est vu refiler par Macron une loi bien air-france-crashpourrie à son nom (c’est le coup de la « patate chaude »), a donc validé le licenciement d’un délégué CGT qui a participé à l’arrachage d’une chemise de l’un des dirigeants d’Air France, arrachage totalement justifié soit-dit en passant… Il ne faut pas oublier que Air France qui battait il y a peu des records de bénéfices avait décidé de licencier un maximum de monde…

Par contre, pour rappel, si l’arrachage d’une chemise est ainsi condamnée et que leurs auteurs n’ont plus de travail, n’oubliez pas que nos députés ont refusé un amendement pour l’inéligibilité de ces derniers en cas d’agression sexuelle. Donc en gros, il est interdit d’arracher la chemise de quelqu’un même s’il le mérite si l’on est simple employé, par contre, si l’on est élu, on peut être condamné, avoir un casier judiciaire, et même violer quelqu’un, on garde son job, logique! Vive la France….

La ministre du Travail, Myriam El Khomri, a validé le licenciement d’un délégué CGT d’Air France, magasinier à la maintenance, accusé d’avoir participé à l’épisode de la « chemise arrachée », annonce son ministère dans un communiqué, lundi 8 août. L’inspection du travail avait pris une décision inverse en janvier.

« A l’issue d’une analyse longue et minutieuse des faits survenus le 5 octobre 2015 en marge du comité central d’entreprise du groupe Air France, et sur la base des éléments portés au dossier, il ressort que la faute reprochée est d’une gravité suffisante pour justifier le licenciement du salarié protégé », précise le communiqué du ministère.

Quatre autres salariés licenciés

« Cette décision est cohérente avec le licenciement des quatre autres salariés impliqués dans le même dossier, qui ne bénéficient d’aucun mandat syndical et dont le cas n’est donc pas soumis à l’autorisation de l’inspection du travail », ajoute le ministère.

Réintégré à son poste après une mise à pied, le délégué CGT est accusé par son employeur d’avoir agressé le DRH de la compagnie, Xavier Broseta, ainsi que deux vigiles le 5 octobre à Roissy (Val-d’Oise) en marge du comité central d’entreprise. Le cadre avait été obligé de fuir la foule en colère, en escaladant une grille, torse nu et la chemise arrachée. « Il est impossible de déterminer avec certitude » si le syndicaliste « bouscule des salariés volontairement, ou s’il est lui-même chahuté », avait estimé l’inspection du Travail.

Le secrétaire général de la CGT a jugé « proprement scandaleux » cette décision « éminemment politique » de Myriam El Khomri. Philippe Martinez y voit une « attitude revancharde » du gouvernement après la bataille menée par le syndicat contre la loi Travail.

Source: Francetvinfo.fr

 

12 commentaires

  • Grand marabout Grand marabout

    les larbins larbinent aux latrines
    menu rendu ou mal digéré..
    petite urine et grosse commission..
    ils sont contents à l’unisson..
    en parfait accord de pensées, de sentiments

  • Stef81

    Dans ma boite ca y va sec aussi. Pour la chemise, je sais pas si je pourrais me retenir. En plus mon DRH, c’est une femme. Peut etre qu’alors ils y verront une tentative de viol et que du coup, je n’aurais rien.

  • Ecomotard

    Comme quoi, quand tu tiens un DRH à portée, autant « finir le travail »…
    La caste des « avec dents » ne se rend pas compte que leurs excès de répression ne peut conduire qu’à la vendetta. Ils sont totalement déconnectés.

  • Libertaire22170

    Oh les enc….
    J’ai eu le malheur de défendre le geste de cette personne devant des collègues de travail et je me suis vu répondre : « mais attend, il y a un minimum de respect à avoir », nul doute que boucoup de personnes applaudiront ce licenciement. Honteux

  • Olala

    @Tous: je fais partie des personnes qui trouvent ce licenciement justifié. Je ne vois pas en quoi user de violence peut être défendable.

    Par ailleurs, il faudrait arrêter l’enfumage: les perspectives d’Air France ne sont pas bonnes. Les compagnies aériennes sont fragiles, et font faillite très rapidement (encore Air Méditerranée dernièrement). Air France est fragilisée par le fait qu’elle soit française: plus de 53% du prix du billet d’avion part en redevances et taxes (bien plus élevé que dans les autres pays européens). De plus la concurrence des low-cost (subventionnés) et des pays du Golfe (subventionnés) est rude. Ca c’est pour le côté perspectives.

    Par ailleurs pour connaître des personnes qui y travaillent, il y a de vraies bulles de personnes vraiment payées à ne rien faire (tandis que d’autres triment comme des malades pour essayer de faire tourner). On parle souvent des planqués de la fonction publique, là c’est la même chose, avec des avantages énormes. Quant aux syndicats, ils ont des pratiques…comment dire…disons qu’il fait bon être syndicaliste chez Air France, tout comme chez EDF. Je ne suis pas certaine que le principe d’être syndicaliste soit de s’assurer une planque royale en disant non à tout.

    Bref, je ne sais pas si le plan d’Air France est justifié ou non dans sa forme et dans son étendue. Par contre dire que Air France va super bien et a de belles perspectives, c’est faux. Se plaindre des conditions de travail, c’est un peu gros (on l’appelait « Air Chance » pendant mes études…).

    Quant à justifier la violence physique d’une personne envers une autre…non. Non de base. Et non surtout dans des conditions pareilles. On parle pas de la caissière qui se fait virer pour avoir utilisé un bon de réduction à 30c là. Et justifier cette violence physique par l’immunité de nos gouvernants (absolument scandaleuse soit dit en passant), non plus. Ce n’est pas parce que nos gouvernants sont des pourris qu’on doit l’être aussi.

    • Ecomotard

      Perso, je préfère voir 2 – 3 manipulateurs / menteurs professionnels (la base d’un DRH ou d’un politique) se faire casser quelques dents pour l’exemple plutôt que de vivre dans un pays qui compte, dans un silence assourdissant, plus de 11 000 suicides par an et des centaines de milliers de burn-out, dépressions.
      Ici on parle d’une malheureuse chemise vs des milliers de morts par an (soit 3 x plus que sur la route) dans la totale indifférence médiatique et donc moutonnière.
      Après on s’étonne que la France crée des centaines d’enragés qui vont se venger de leur triste sort avec un 19 tonnes…

      • Olala

        Y’a des DRH en burn-out…Faut arrêter de croire qu’ils sont tous des sa…..Certes il y en a, et beaucoup car en France il est difficile de grimper les échelons sans cela. Mais non, il ne le sont pas tous.

        Le seul moyen véritable d’éviter le burn-out, c’est qu’il y ait suffisamment de boulot pour pouvoir dire bye à son employeur quand ça ne va pas.

        Et c’est pas avec ce type d’image que des boîtes vont s’implanter en France. L’image grève/syndicalistes violents/taxes de la France à la l’étranger n’est pas un mythe, elle est même pire que ce qu’on peut penser (notamment au niveau des grèves).

        A ne rien vouloir lâcher, ce qu’ils vont gagner, c’est la clé sous la porte dans 10 ans (et donc tous les salariés sur le carreau). C’est arrivé dans d’autres boîtes.

        • Ecomotard

          Il se trouve que j’ai plusieurs expériences pro dans différents pays ultra-libéraux (et sur de longues périodes), alors jouer la caricature syndicale, ca ne va pas passer avec moi.
          Le management de soumission, généralisé en France (vs du management participatif à l’anglo-saxonne) ne peut conduire qu’à de la sur-frustration et donc à de la violence (pour l’instant retournée contre eux-mêmes).
          Ces gens doivent et devrons assumer leur culture de l’ordre stupide et de la soumission.
          Comme pour les politocards, les critères de promotion basé sur le bonimensonge ne peuvent plus durer. Les promus / traîtres devront assumer sur le terrain la colère générale une fois quelle sera bien analysé par les mougeons rouges.

          • Olala

            De même pour les expériences pro…j’ai bien dit qu’en France c’était pire qu’ailleurs, et effectivement management de la soumission c’est le bon mot. J’en suis à mon second job depuis mon retour en France, et c’est…atroce. La seule explication que j’ai c’est que dans les pays où j’étais, quand ça n’allait pas les salariés allaient voir ailleurs, et un management avec trop de turn-over était remercié. En France impossible. Du coup ils font ce qu’ils veulent, et en plus se « protègent » entre eux en mettant la pression sur ceux qui ont plus de sens humain/moral qu’eux pour qu’ils démissionnent.

            Après il est totalement exagéré de dire que TOUS les DRH etc sont comme ça. C’est tout simplement faux. J’en ai rencontré des bons, humains, avant mon départ. Généralement ça va avec la hiérarchie, le DRH représente bien l’intégrale du type de management de la boîte.

            Dans le cadre d’Air France, je connais des gens qui y ont bossé/y bossent. Et là, la réaction était hallucinante. Ca fait des années qu’il y a des blocages et que la direction kick the can, impossible de faire bouger quoi que ce soit, et pendant ce temps là les difficultés s’accumulent et mettent la boîte en danger. Je ne sais pas comment est ce DRH honnêtement, par contre les problèmes et blocages internes ont m’en avait parlé. Le management par la terreur, ça va dans les deux sens, et certains syndicalistes ne valent absolument pas mieux que les dirigeants qu’ils ont en face. Certains d’entre eux mènent à des situations catastrophiques, leur seul but est d’être visible pour monter dans la hiérarchie et avoir des planques en or, quitte à couler la boîte.

            • Ecomotard

              Bon, je vais être direct par gain de temps (pas d’animosité) : Tu enfonces des portes ouvertes.
              Forcément il y aura toujours quelques DRH honnêtes, mais ramené aux nombres de salariés gérés, c’est à la marge. C’est surtout une affaire de taille d’entreprise et donc de proximité (« a portée de baffe » dirait Bourdin). C’est applicable aussi aux polytocards.
              On a peut-être bien travaillé dans les mêmes pays et dire que c’est pire en France est un sentiment local forcément biaisé. Le point commun de ces pays ultra-libéraux c’est un nationalisme très poussé, donc une remise en question bien moindre, moins relayé par les média et donc une soumission salariale / sociétale plus importante.
              Évidement les médias de ces pays savent très bien entretenir ce nationalisme et se régalent au moindre saut d’humeur de la France qui représente pour eux un modèle social concurrent (public vs privé).
              Soyons factuel, je te laisse chercher le nombre moyen de jour de grève dans les pays de l’OCDE, tu vas être surprise. Et en considérant uniquement le privé, c’est bluffant.
              Pour les responsables syndicaux collabos, ca ne manque pas non plus, surtout quand la législation ultra libérale limite à un syndicat unique dans l’entreprise, une vrai mascarade organisée.

      • JBL1960 JBL1960

        @Olala = Fdiamella, ici-même, avait attiré notre attention sur cette caissière licenciée pour 0.85 € = http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160802.OBS5670/caissiere-licenciee-pour-85-centimes-comment-on-peut-me-reprocher-ca.html

        Et perso, fin janvier j’avais relevé ceci = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/29/00la-tete-a-toto/

        Nicolas Bourgoin, lui sur son blog le 14/01 dernier avait relevé que 8 salariés venaient d’être condamnés pour séquestration dans l’affaire Goodyear que je relaye en totalité par ce billet = https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/15/forts-avec-les-faibles/ Dans lequel j’explique déjà qu’à mon sens nous devons créer une société des sociétés la plus égalitaire possible en partant du particulier (la Commune) pour aller au général (la confédération des associations libres).

        Qu’est-ce qu’une chemise arrachée, même avec force, au regard de ces vies massacrées ?

        Et puisqu’hier tu te demandais comment transposer la pensée anarchiste d’Élisée Reclus dans notre quotidien je me permets de te recommander la lecture que propose R71 aujourd’hui (source E. Chouard) d’un Marat plus visionnaire que jamais = « Quelque heureux que puissent être les changements survenus dans l’État, ils sont tous pour le riche : le ciel fut toujours d’airain pour le pauvre, et le sera toujours… Qu’aurons-nous gagné à détruire l’aristocratie des nobles, si elle est remplacée par l’aristocratie des riches ? »
        https://resistance71.wordpress.com/2016/08/09/changement-politique-et-le-blaspheme-de-la-delegation-du-pouvoir-du-peuple/

  • Olala

    Il semble que le salarié licencié n’avait pas pris part aux violences, et qu’il y a des preuves…dans ce cas, j’espère qu’il sera réintégré et recevra dédommagements. Car là, c’est dégueulasse dans ce cas.
    http://www.20minutes.fr/economie/1906587-20160809-chemise-arrachee-air-france-contient-vraiment-decision-myriam-el-khomri

    Pour le reste:
    Autant le plan de délocalisation de 21 salariés d’Air France décidé en février (soit après les faits) est honteux (proposition: 400€ par mois et dédommagement de 15 000 euros, soit peanuts).
    http://www.air-journal.fr/2016-02-12-air-france-relation-client-primee-et-delocalisation-5157921.html

    Autant l’attitude des syndicats dans l’entreprise, qui bloque toute réforme et met en danger l’entreprise (et passe par la violence maintenant) est honteuse elle aussi.

    Le site s’appelle les moutons enragés. Regardez bien ce qui se trame.

    D’un côté le personnel des fonctions support avec des propositions honteuses de reclassement à 400€ à Budapest, et personne qui se bouge.
    De l’autre les pilotes et le personnel navigant, et là c’est l’émeute dès qu’ils n’ont pas ce qu’ils veulent.
    Côté pilote, il ont touché 7% d’augmentation en 2015 (mais normal car augmentation des heures de vols), une revalorisation de 45% des heures de nuit, 3% d’augmentation entre janvier et mai…et veulent encore 11% d’augmentation sur 3 ans (d’où les grèves actuelles). Les autres catégories de personnel ont eu une augmentation max de 1.5% sur la même période.
    http://www.latribune.fr/entreprises-finance/services/transport-logistique/air-france-les-revendications-des-pilotes-se-chiffrent-en-milliards-d-euros-577820.html

    SVP réfléchissez un peu à ce qui se trame vraiment. Regardez les différences de traitement entre les salariés. Vous les trouvez bien défendus? Vous trouvez que c’est productif tout ça? Vous trouvez normal de sacrifier toute une partie des salariés pour assurer des supers avantages aux autres, parce qu’ils sont plus bruyants/violents? Les difficultés financières d’Air France sont réelles, que faut-il faire? On parlait de responsabilités hier, de chacun qui doit faire un effort. Vous trouvez qu’il est fait?

    Globalement, dans ce type d’entreprise, regardez les plans sociaux, regardez quelles sont les catégories de salariés qui trinquent, et demandez-vous quelles sont les catégories de salariés massacrés.

    Certes, il y a un problème de management en France, mais pas que.

Laisser un commentaire