Les sociétés de cartes de crédit visent les américains les moins instruits et les moins cultivés financièrement

Nous nous dirigeons clairement vers une société sans argent liquide, ce qui permettra à la finance en général de mieux contrôler votre argent et de surveiller le moindre de vos achats, avec comme autres conséquences la fin des pourboires, de l’argent de poche aux enfants, des simples brocantes et des marchés qui permettraient de payer en liquide… En Chine, ils sont maintenant 424,5 millions à payer avec leur smartphone, mais il y a toujours la carte de crédit, et pour ,e pas changer, ce ne sont pas les plus fortunés qui rapportent le plus…

Mais ne parlons pas d’avenir ni de bonne idée, la société sans cash multiplie déjà les victimes, et est un des outils de la mondialisation.

Mais là où il n’y a réellement aucune surprise, c’est sur le type d’utilisateur réellement visé par les cartes de crédit, ce fut comme avec le scandale des subprimes, les prêts étaient surtout fournis à ceux qui ne pouvaient pas les assumer pour mieux les saisir (Foreclosure gate) ou qui ne comprenaient pas de quoi il en retournait, et je vous rappelle que c’est exactement ce qui est escompté pour la France!!!

Les grandes sociétés de cartes de crédit ne gagnent pas beaucoup d’argent en dehors Credit-Card-Trap-300x300de ceux qui honorent leurs règlements en temps et en heure. Elles ciblent souvent et spécifiquement les consommateurs les moins instruits et les moins cultivés financièrement qui n’appréhendent pas vraiment les dangers dans le fait de contracter des dettes en utilisant des cartes de crédit.

L’objectif est de trouver des gens qui traîneront un solde débiteur sur leur carte de crédit mois après mois, parce que c’est bien ainsi que les sociétés de cartes de crédit peuvent gagner de l’argent. Actuellement, le ménage américain moyen traîne mois après mois un solde débiteur sur leurs cartes de crédit d’environ 15.310 dollars. Avec un taux d’intérêt moyen d’environ 15 %, les profits s’accumulent très rapidement pour ces grandes sociétés de cartes de crédit. Cela fait des années que cela dure mais malgré tout, beaucoup d’entre nous n’ont toujours pas compris ce problème, et du coup l’endettement sur les cartes de crédit met en difficulté et paralyse des dizaines de millions de familles américaines.

L’année dernière, le niveau d’endettement sur les cartes de crédit aux Etats-Unis a bondi d’environ 71 milliards de dollars à 917,7 milliards de dollars, selon la dernière étude de CardHub.com. Et dans l’un des mes précédents articles, toujours selon l’étude réalisée par CardHub, j’avais relevé que “les américains avaient accumulé plus de dettes lors du dernier trimestre de l’année 2015 que sur les années 2009, 2010 et 2011 réunies.”

De nombreux analystes prévoient que le montant total de la dette sur les cartes de crédit dépassera 1000 milliards de dollars d’ici la fin de l’année 2016. Voilà pourquoi il y a un tel besoin d’éducation financière dans ce pays. Des millions et des millions d’américains sont pris au piège, et comme je l’ai mentionné précédemment, les grandes sociétés de cartes de crédit ciblent souvent ceux d’entre nous qui sont les moins éduqués sur les questions financières. Ce qui suit provient de Bloomberg

Les sociétés de cartes de crédit ont besoin d’avoir des gens qui dépensent plus que ce qu’ils ne possèdent, pas trop non plus mais juste assez pour qu’ils ne soient pas en défaut de paiement. Donc, ces sociétés pourraient cibler des personnes qui sont plus susceptibles d’avoir une faible culture financière pour en bénéficier. C’est le côté sombre de la finance comportementale.

Selon les dernières recherches réalisées par les économistes Antoinette Schoar du Massachusetts Institute of Technology et Hong Ru de l’Université technologique de Nanyang, on peut effectivement faire un tel lien. Ils utilisent les données d’une entreprise privée qui permettent de suivre les offres sur les cartes de crédit. Ils trouvent que les consommateurs les moins instruits – qui sont susceptibles d’être financièrement moins cultivés – prennent plus fréquemment des offres qui comprennent des paiements différés. Ce sont des offres qui commencent avec de faibles taux, mais qui augmentent dans le temps, avec d’importants frais en cas de dépassement et de retard de paiement. En d’autres termes, ceux qui sont susceptibles d’emprunter et qui prennent de mauvaises décisions financières – accumulent des dettes et paient éventuellement beaucoup plus du fait d’intérêts plus importants. Pendant ce temps là, les ménages les plus instruits ont tendance à ne pas souscrire à ces offres.

Vous comprenez ce que cela signifie ?

Les grandes sociétés de cartes de crédit essaient de trouver ceux d’entre nous les plus vulnérables, car c’est avec eux qu’elles peuvent réaliser leurs meilleurs profits.

Et bien entendu, à moment donné, la plupart d’entre nous ont connu des problèmes d’endettement liés à l’utilisation de leurs cartes de crédit. Que ce soit au lycée ou à l’université, on ne nous apprend pas à nous éduquer financièrement, et donc la plupart d’entre nous sommes très naïfs lorsque nous arrivons dans la vie réel. Les offres sur les cartes de crédit inondent les jeunes, et lorsqu’ils ont peu d’argent au début de leur vie professionnel, ils peuvent tomber rapidement dans la facilité qui consiste à “acheter maintenant et payer plus tard”

Psychologiquement, il est toujours plus facile pour quelqu’un de payer en utilisant sa carte de crédit, car il n a pas besoin de sortir de monnaie au sens physique du terme, selon Danford. Une étude de Dun & Bradstreet a constaté que les gens dépensent en moyenne de 12 à 18 % de plus lorsque qu’ils utilisent une carte de crédit à la place d’argent liquide.

” Je pense que c’est l’un des pièges. Il est presque trop facile d’utiliser une carte de crédit “, a déclaré Danford. ” Vous n’avez pas à penser aux conséquences.”

Selon les données d’Experian,l’américain moyen avait 2,24 cartes de crédit en 2015, en hausse par rapport au 2,18 cartes de crédit que l’américain moyen possédait en 2014.

Sur l’ensemble des utilisateurs de cartes de crédit, Quel est selon vous le pourcentage de ceux qui traînent un solde débiteur chaque mois ?

30 % ?

40 % ?

Eh bien, selon Time Magazine seulement 35 % de ceux qui utilisent des cartes de crédit seraient en règle chaque mois avec un solde créditeur. Cela signifie que 65 % de ceux qui utilisent des cartes de crédit ont un solde débiteur…

Seulement 35% des utilisateurs de cartes de crédit se trouvent pas en solde créditeur chaque mois, comme on est censé l’être normalement. Ils utilisent leurs cartes de crédit pour plus de confort, et peut-être afin d’accumuler des points de bonus et des récompenses, mais pas parce qu’ils ont besoin d’emprunter. Si vous faites partie de ce groupe, vous êtes connu comme un “utilisateur de confort.” (continuez mais ne dépendez pas de taux d’intérêt élevés, car cela n’a rien de réjouissant). L’autre groupe qui constitue la majorité avec 65 %, sont plus connus pour êtres des utilisateurs compulsifs des cartes de crédits puisqu’ils ne règlent pas entièrement leurs factures au comptant et s’endettent toujours plus en utilisant leurs cartes de crédit à la place. Pour eux, l’augmentation de leur limite d’endettement via l’utilisation de leurs cartes de crédit n’est juste qu’une invitation à dépenser plus. Une chose troublante: “concernant le crédit revolving, une augmentation de 10% du crédit engendre une augmentation de 1,3 % de la dette à moins d’un trimestre et une augmentation de 9,99% de la dette à long terme,” selon les révélations de l’étude.

Malheureusement pour ces grandes sociétés de cartes de crédit ainsi que pour l’économie américaine, le consommateur américain semble commencer à ne plus avoir un seul sou en poche.

Les ventes au détail ont chuté de 2,9 % en Avril, puis elles ont à nouveau chuté de 3,9 % en mai. Alors que les ventes au détail sont en train de baisser, les bénéfices des entreprises diminuent eux-aussi, et nous nous profilons selon les chiffres définitifs du second trimestre de 2016 vers un cinquième trimestre consécutif de baisse des bénéfices des entreprises aux Etats-Unis..

47% des américains ne peuvent même plus sortir 400 dollars pour couvrir un imprévu

Le “Rêve Américain” ?!, …. Les Américains eux-mêmes n’y croient plus !

Non, ce n’est pas le signe d’une “reprise économique”. Au contraire, c’est ce qui se passe normalement au début d’une récession majeure.

Et ne vous attendez à ce que le situation s’améliore de sitôt, parce que les américains n’ont plus ce revenu discrétionnaire qu’ils possédaient avant. Ce qui suit provient d’un article du New York Post intitulé “Un énorme pourcentage d’Américains sont trop pauvres pour faire du shopping “

Les détaillants ont pointé du doigt le temps, la faible progression de l’emploi et la génération de l’an 2000 pour expliquer leurs mauvais résultats de l’année, mais une nouvelle étude affirme que plus de 20 % des Américains sont tout simplement trop pauvres pour faire du shopping.

Ces 26 millions d’Américains doivent jongler avec deux voire trois emplois, en gagnant environ 27.000 dollars par an et le tout avec de deux à quatre enfants à charge – et passent sous tous les radars car on en entend jamais parler, selon l’enquête menée par America’s Research Group , qui suit les tendances d’achat des consommateurs depuis 1979.

Une grande partie de ce qui se passe en ce moment ressemble beaucoup à ce qu’il s’était passé en 2008. Il y avait eu une explosion de l’endettement liée à l’utilisation des carte de crédit juste avant l’effondrement.

Aucune leçon n’a été tirée de ce qu’il s’est passé en 2008, et maintenant les familles américaines vivront certainement des temps beaucoup plus difficiles encore que ce qu’elles ont pu vivre lors de la dernière récession.

Si vous êtes endettés actuellement par l’utilisation compulsive de vos cartes de crédits, il serait sage d’essayer d’arrêter et le plus rapidement possible, parce que si vous êtes couvert de dettes, vous serez confrontés à d’énormes problèmes lorsque les moments deviendront vraiment difficiles.

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

Traduction: Business Bourse

 

17 commentaires

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Finalement, si les gens s’appauvrissent au point de ne plus pouvoir faire du shopping, ils se retrouveront en situation de décroissance malgré eux, et ça c’est plutôt bon pour la planète et accessoirement propice à la chute des pourvoyeurs d’inutilité …

    M.G.

  • Pinpin

    C’est hallucinant… Existe t’il des chiffres pour l’europe ? La france ???

  • clegiru

    Attention, on parle ici de carte de crédit, pas de carte de paiement ou de retrait.
    C’est l’équivalent en France d’un crédit à la consommation avec les mêmes taux d’intérêt hallucinants. Soit 15-20%
    Les banques ne vivent plus que sur ces crédits et sur les découverts suite à émission de chèque. Le moindre trou sur votre compte se creuse ainsi à toute vitesse avant que vous n’ayez le temps de le combler, vous enfonçant ainsi encore plus la tête sous l’eau.
    Les banques laissent même passer des débits sur des cartes théoriquement limitées avec vérification avant dépense ou retrait afin de générer des découverts.
    Surtout pour les plus vulnérables, bande de chacals qu’ils sont.

    • Stef81

      Une carte de paiement avec un découvert autorisé, c’est bien une carte de crédit.

      • clegiru

        C’est un peu différent.
        Cela génère un découvert. Ce n’est pas un crédit revolving.
        Le résultat est effectivement le même sauf qu’un découvert est en général considéré par l’utilisateur comme un incident de paiement à éviter si possible. Le crédit renouvelable des véritables cartes de crédit est considéré comme une pratique normale et habituelle.
        D’où le danger supérieur d’endettement.

  • C’est la même chose pour les crédits en France, d’ailleurs j’aimerai la même étude chez nous.
    On laisse des gens faiblement informés s’endetter jusqu’à se ruiner. Quand j’avais 20 ans, j’ai signé un crédit revolving que j’ai compris plus tard. J’étais jeune et dans le besoin, j’ai signé sans trop réfléchir.
    Croyez-moi, c’est difficile de s’en débarrasser. Ils ont du l’avoir mauvaise à la BNP parce que leur carte de voleurs je ne l’ai jamais utilisé. Pas une seule fois ! Et heureusement qu’il s’agissait d’une petite somme !
    J’ai remboursé et basta ! Je me souviens de taux ahurissants sur chaque mensualité.
    Ce sont des méthodes de voyous ni plus ni moins.
    C’est comme les cartes qui fleurissent dans à peu prêt toutes les enseignes qu’on peut retrouver autour de chez soi. Ne les acceptez pas ! Et de toute façon c’est un des nombreux signes avant-coureurs d’une crise majeure qui se profile.
    Quand on en est réduit à faire du profit sur la misère des gens, c’est déjà que ça pue à des kilomètres.
    C’est le cas des affiches attrape-nigaud du genre « Achetez maintenant, payez dans 15 jours » …
    Notre système se casse la figure.

  • Le veilleur

    Comme le dit clegiru les banques ne vivent plus que sur ces crédits, arrêtons les crédits et nous stopperons les pratiques de ces banques voyous. MOUTON GRAIN a raison, c’est le serpent qui se mort la queue car les gens qui utilisent ces cartes de crédits se retrouvent toujours plus pauvres et endettés.

    Mais après tout ces idiots n’ont que ce qu’ils méritent car ils n’utilisent pas leur libre arbitre, ils devraient savoir qu’on ne dépense pas l’argent que l’on a pas et comme le disait Jacques Brel: « On ne joue pas les riches quand on a pas le sous » !

    L’argent Dette par Paul Grignon.

    http://www.youtube.com/watch?v=kgA2-bWXSN4

  • clipart

    Bonjour,

    quand on voit aujourd’hui les gens payer le pain ou les cigarettes avec les cartes de crédit sans contact, quelque part, je pense que l’on est mal barré pour garder le payement en liquide, c’est de pire en pire!…

    Déjà que ce n’est pas simple de gérer son budget mensuel en sachant que l’on peut avoir des imprévus, je n’imagine même pas avoir à rembourser un crédit en supplément!

    On voit bien qu’ils font tout pour que l’on nous supprime ce fameux liquide, interdit de payer des impôts au delà de 300€ en liquide, suppression des billets de 500€, puis ce sera au tour de celui de 200 €, etc…

    Seul le troc permettra de continuer sur une autre voie que celle qu’ils veulent nous imposer

    Bon dimanche à toutes et tous

  • mat40

    http://www.christianheadlines.com/columnists/al-mohler/the-scandal-of-biblical-illiteracy-its-our-problem-1270946.html

    Un sondage Barna a indiqué qu’au moins 12% des adultes Chretiens Americain croient que Jeanne d’ Arc était la femme de Noé . Un autre sondage auprès des diplômés aînés du secondaire a révélé que plus de 50% pensaient que Sodome et Gomorrhe étaient mari et femme . Un nombre considérable de répondants à un sondage a indiqué que le Sermon sur la Montagne a été prêché par Billy Graham .

    Un sondage Gallup , par exemple, montre que moins que 50% des Américains peut nommer le premier livre de la Bible (Genèse ) , et 25% ne sais pas ce qui est célébrée à Pâques ( la résurrection , l’ événement fondateur du christianisme )

    • Dans le même ordre d’idée un membre de chez-nous vient de poster cette vidéo, je ne sais pas si il faut en rire ou en pleurer (soupire).
      http://www.youtube.com/watch?v=8yLcagi1J8w#t=305 AFFLIGEANT !

      Orné

      • Le veilleur

        Olala !!! c’est pas affligeant c’est grave ! J’espère seulement qu’ils ne sont qu’une minorité comme ça sinon je crains qu’il n’y ait plus d’espoir pour notre humanité !

      • rouletabille rouletabille

        Merci du lien Orne et Akasha
        19 minutes hypnotiques m’ont fait douter de mon libre arbitre .
        Dans cette environnement la bestiole que je suis succombe aussi,j’ose le dire sans honte,comme quoi notre conception anachronique est préméditée pour..
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • clipart

        c’est le genre de grande messe de la croyance pour nous fourguer de l’ignorance, cela ne me fait pas rire ni pleurer, le peuple est devenu trop con pour comprendre ce qu’il ce passe à ce jour.

        J’ai mal à la tête pour notre terre, nous sommes mal barré pour tout ce troupeau qui va à l’abattoir avec ses smartphones et ses pokemon Go

        Tiens, je vais finir mon livre de chevet « Voyage au bout de la nuit » de Louis Ferdinand Céline, cela me montrera qu’en 1952, il y avait déjà des gens qui avait tout compris, tout comme « 1984 » de George Orwell écrit en 1950

        Un jour quand j’étais petit, on m’a dit que j’étais chrétien, finalement je me suis aperçu par la suite que j’étais surtout crétin, pour le reste des autres religions, je vous laisse lire ma première ligne en espérant que vous la comprendrer

        • rouletabille rouletabille

          Bien vu clipart,j’évite Céline et en mème temps ils me fascine ,je n’ai jamais osé lire 2 X ces livres tellement il m’engloutis .
          Bien sur il est unique et sans comparaison avec AUCUN AUTRE écrivain ,CELINE est unique .
          Idem,d’instruction catholique ,je renie à fond ce bourrage de crane,08.00H prière;avant et après la récré,prière etc,l’apprentissage des 10 Commandements et autres idioties par coeur t la confesse OBLIGATOIRE 1 X par semaine .
          J’arrête la.
          http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • Dans le genre, en un peu pus parodique, on a aussi cette vidéo bien ciselée :
        http://www.youtube.com/watch?v=Y2nzNm61_Lo

Laisser un commentaire