C’est l’histoire d’un curé, d’un rabbin et d’un imam à l’Elysée…

petit-guide-des-grandes-religions-en-france-9782867461941_0Nous sommes sauvés!!! Enfin!!! Les représentants religieux de France se sont réuni à l’Elysée pour lancer un message de fraternité et pour dire « non au terrorisme! » Mais c’est magnifique, sachant que si l’on regarde d’un peu plus prêt, nous avons:

Et tout ce petit monde reçu à l’Elysée par des politiciens qui bouffent aux tables des pays finançant le terrorisme sur la planète et l’Islam en France, tout est normal, nous sommes censés être rassurés!

Côté politique, c’est à celui qui utilisera le mieux la langue de bois, qui séduira le mieux les électeurs en vue de 2017, et l’ensemble de ce petit monde est relayé par la presse dont Nicolas Sarkozy qui se fit payer des conférences par les banques qataries, ou qui a tenté de monter un fond de pension (affaire Colombia) avec l’argent de ces mêmes qataris. Il peut condamner, il n’a pas fait mieux que les socialistes…

Bref, si vous souhaitez pratiquer une religion, je vous conseille vivement de pratiquer celle-ci chez-vous sans écouter ceux qui prétendent être un relai de la voix divine, surtout si ces derniers ne condamnent pas l’origine des maux, et manquent de franchises à leur tour…

François Hollande a reçu en début de matinée les représentants des cultes à l’Elysée. Une réunion programmée au lendemain de la mort d’un prêtre égorgé dans son église à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime). La conférence des représentants des cultes a réuni les églises catholique, orthodoxe, protestante, ainsi que les représentants de l’islam, du judaïsme et du bouddhisme en France.

 

A la sortie de la rencontre avec le chef de l’Etat, ils ont pris la parole chacun leur tour, avec un maître-mot, la fraternité. «Les catholiques ne doivent pas perdre la foi», a martelé Monseigneur André Vingt-Trois, archevêque de Paris, qui souhaite que «l’on se tienne tous ensemble dans cette espérance imprenable». «Nous devons avancer encore dans la rencontre et le dialogue», estime Ahmet Ogras, vice-président du Conseil français du culte musulman. Pour lui, pas de doute : «Daech perdra ! ». Entouré des représentants des cultes dans la cour de l’Elysée, il assure : «Cela, nous le croyons tous, ici-même».

 

Le recteur de le Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur a lui part du «deuil profond» et de la «sidération» ressentie par les musulmans devant «un sacrilège blasphématoire contraire à tout l’enseignement notre religion» Il a suggéré une «réforme» des «institutions» de l’islam en France et a également insisté sur la formation des imams. «Les musulmans de France doivent être à l’initiative d’une formation de nos religieux beaucoup plus attentive,» a-t-il estimé.

Ensemble, ils ont également fait part de leur inquiétude et demandé une sécurité renforcée des lieux cultes.

Article en intégralité sur Le Parisien

 

22 commentaires

Laisser un commentaire