Billet d’humeur: « Le culte médiatique des terroristes, ces nouveaux héros des médias »

227039-154706-human-bombCulte du terroriste et oubli des victimes pour la presse ou mal incarné qu’il faudrait oublier au plus vite?

J’ai reçu de nombreux e-mails en réaction à la tragédie de Nice qui n’aurait jamais du se produire, et qui aurait même pu être évitée puisqu’une nouvelle question se pose aujourd’hui au sujet de ce putain de camion (dixit Renaud) de 19 tonnes, ici sur Francebleu.fr: « Le camion utilisé pour commettre l’attentat de Nice n’est pas un camion frigorifique. Par ailleurs, les jours fériés, les poids lourds de plus de 7,5 tonnes n’ont pas le droit de circuler« .  Une question de plus qui restera sans réelle réponse… Et pendant que les gens pleurent, les médias s’intéressent surtout au chauffeur du camion qui au final en deviendrait presque « un héro », un mythe sur lequel s’appuyer pour mieux vendre, comme à chaque fois. L’auteur en deviendrait presque plus important que son acte, ce qu’un internaute m’a envoyé par e-mail aujourd’hui dans un billet qui propose un angle de vue un peu différent, ce qui change et fait du bien…

Je ne prétends pas m’étendre ici sur les prestations aussi honteuses que médiocres des médias pendant et après le massacre de Nice, et qui ont par ailleurs suffisamment défrayées la chronique, comme après chaque attentat, ce qui pourrait nous éloigner rapidement du thème qui nous importe…
On ne l’a que trop constaté, tout au long de l’année les médias s’illustrent par leur sensationnalisme bas de gamme, leur bienpensance exacerbée ou leur nullité absolue, outre leur servilité et partialité complices,  qui ne sont plus à démontrer… On l’a revu et de la façon la plus éhontée au moment des vagues de migrants (pardon, des réfugiés), du BREXIT, des élections Autrichiennes et j’en passe !

Ce qui d’ailleurs ne les dispense pas, acolytes empressés des oligarchies dominantes, de se croire encore les élites autoproclamées de la nation et uniques défenseurs des  vertus républicaines, en gardiens zélés de leur vision sectaire de la démocratie autocratique régnante… soit… Soumis, complices, serviles, sélectifs, corrompus et dédaigneux, autant de sobriquets flatteurs qui caractérisent cependant parfaitement nos medias républicains depuis bien des décennies. Liberté d’expression absolue, sauf pour leurs détracteurs, soumis aux autodafés médiatiques immédiats et frappés d’ignominie, avec son cortège de procédés  staliniens et de condamnations sans appel.

 

Mais force est de constater que nos medias « intègres » et si « responsables » se surpassent après chaque attentat en ce qui concerne la « personnalité » ou le « mode opératoire » de leurs nouveaux héros : Les terroristes ! Tels des stars de Télé Réalité, des frères Kouachi, en passant par Mohammed Merah, Amedy Coulibaly, Salah Abdeslam, jusqu’au « cerveau » Abdelhamid Abaaoud, c’est maintenant au tour de Mohammed Lahouaiej Bouhlel de rejoindre le panthéon médiatique des terroristes.On leur consacre toutes les « unes », leurs photos sont dans les journaux TV, écrits et medias existants… les quelques condoléances de rigueur passées, les bougies et le recueillement journalistique-ment ennuyeux (comme radio Paris Ment, Radio Paris est Alle-ment, vous vous souvenez ?), il n’y en a rapidement plus que pour eux.
On les décortique, on les analyse, on les porte à l’envie aux plus hauts degrés d’attention et de médiatisation !  Comble de la gloire… Pas un recoin de la France et du monde n’ignore plus rien de ces nouvelles stars de Télé-Terreur…

 

Appel d’air IRRESPONSABLE a tous les apprentis djihadistes en mal de célébrité, qui après Loft Story, Star Academy, The Voice ou Koh-Lanta espèrent eux aussi atteindre la gloire instantanée qui leur est offerte sur un plateau d’or par nos medias en mal d’audimat… Père et mère ont la parole et peuvent s’exprimer sur la gentillesse ou la normalité de leur progéniture maléfique, ainsi que leurs frères, sœurs, proches ou amis… on exhausse en moins d’une heure les rêves de célébrité les plus délirants des petits bad boys, malfrats, caïds et délinquants juvéniles ratés de nos ghettos urbains … Ces êtres ignobles et répugnants, tels les héros de leurs jeux vidéo préférés ou protagonistes des films sanglants tellement prisés par les ados, sortent instantanément de l’anonymat, connus jusqu’alors SEULEMENT des forces de l’ordre, pour se convertir à la fois en martyrs et en supères stars médiatiques, faisant aussitôt des émules parmi nos chères populations issues de la sacro-sainte diversité, si chère à cette République Hallal.

 

Une fois le terroriste identifiés, il devrait être rayé de la carte, disparaître à jamais des mémoires occidentales et rejoindre l’opprobre et l’anéantissement total… on ne devrait plus voir circuler une photo ni même un patronyme de ces auteurs dégénérés… Appelez les le Terroriste de Nice, le pourri 1, le pourri 2, le pourri 3, l’assassin ou le meurtrier du Bataclan, comme bon vous semble, mais ces sous-merdes doivent impérieusement disparaître de toutes les mémoires,  leur nom ne pouvant être associé qu’aux termes les plus péjoratifs, dégradants et  humiliants disponibles… Au lieu de cela, ce sont les victimes, toujours, qui sombrent dans le néant et la décomposition, tandis que nos « intègres » journalistes, tels des prêtres égyptiens, se chargent avec ferveur de l’embaumement et de l’immortalisation de ces assassins dégénérés…

 

Merci à Maurice pour son billet

 

 

9 commentaires

  • Pinpin

    Merci Maurice,

    Merci benji,

    Tout est dit….

  • rhubarbe

    Voilà qui méritait d’être dit , bravo; comme quoi les » merdias  » est une appellation adéquate ! les fouille-merde inconséquents de l’imMonde,de l’Est- Répugnant, de BFMerde, du Nouvel Obscurantiste et autres dangers publics font réellement le jeu de la terreur et du terrorisme en placardant à tout-va les sales tronches des abrutis d’assassins sans la moindre pudeur pour les victimes,leur mémoire ,leur famille…on n’est pas sortis de la fange avec cette barbarie mise à l’honneur.Les journaleux et autres infectes bonimenteurs devraient avoir honte et se cacher dans leur culotte,faire un noeud et se foutre à l’eau

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif Effectivement, ces merdias faiseurs de star sont plus qu’immonde ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif …ce sont eux les terroristes merdiatiques en puissance ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif …je rêve de voir des mecs faire sauter leur bui-bui; ça ne serait qu’un juste retour de manivelle ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Mouais…

    Ben, c’est pas si évident que cela.

    Pour celles et ceux qui suivent également les médias classiques, Le Monde (pour ne citer que lui), a pendant des semaines, pour ne pas dire des mois, mis à sa Une, des présentations de toutes les victimes des attentats du Bataclan, et apparemment, ils vont continuer avec celles de Nice…

    Il est exact que les victimes ne passeront pas à la postérité, mais c’est le sort des victimes.

    Au mieux, ils auront leurs noms sur une plaque commémorative, en attendant que certains réclament que soit rajouté leurs noms sur les Monuments aux Morts…

    Quand à la « célébrité » des auteurs d’attentats, elle restera marquée par l’opprobre générale.

    A titre comparatif, si tout le monde a entendu parlé de Kennedy, combien connaissent le nom de son assassin, et de l’assassin de ce dernier ? …

  • Très bon article, et qui explique bien pourquoi à chaque fois, on retrouve les papiers d’identité de ces merdes (de terroristes)

  • Panurgie

    Il faut vraiment arrêter de dire que cet attentat pouvait être évité, en réalité ce genre d’attentats sont largement imprévisibles et non stoppables.
    Cela dit les médias ont tendance à trop parler des terroristes c’est vrai, mais ce n’est jamais en bien. Beaucoup de journaux font au moins un article sur les victimes et le monde comme le dit fenrir à fait une série de portrait des victimes.
    La société tend naturellement à savoir qui lui a fait du mal, qui lui a fait peur. Mettre un nom et un visage sur l’acte est important pour les victimes et la société. Puis imaginez un peu les ME si on ne divulguait ni les noms, ni les photos, ni le mode opératoire. Il y aurait dix fois plus de rumeurs…

    Mais je suis quand même en accord sur le fait qu’on en parle trop. D’ailleurs à chaque fois qu’il y a un attentat et qu’on retrouve une carte d’identité: on a le droit à: « ahhhhh falseflag ». Mais si énormément de terroristes prennent leurs papiers avant leurs actions, c’est pour passer à la postérité, signer le geste macabre de leurs noms, bref connaître une sorte d’apothéose dans la mort. Et d’ailleurs dans dabiq il me semble que au delà des consignes sur l’allégeance avant l’attentat, il faut laisser son nom….

  • Graine de piaf

    Sans compter que sur la Promenade des Anglais, tous les véhicules de plus de 3T5 sont interdits de jour comme de nuit, ce qui rend d’ailleurs enragés les camionneurs car ils doivent faire de longs détours !

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Personne ne nous oblige de rester le cul vissé devant l’info-boucle made in BFM ou autre Itélé qui ne font que porter aux nues, et jusqu’à l’overdose, les raclures de chiotte qui dessoudent nos enfants.

    D’ailleurs, je suggère vivement aux accros de la zappette d’entamer de toute urgence un sevrage télévisuel s’ils ne souhaitent pas se retrouver avec un QI de mollusque dans quelques années, car cette boite à somnifère est devenue un cloaque regroupant ce qui se fait de pire en terme de divertissement, sans parler de cette désinformation perpétuelle instillée sournoisement dans les esprits pour mieux les contrôler.

    C’était mon billet d’humeur perso …
    M.G.

Laisser un commentaire