Plusieurs dizaines de morts dans un attentat à Nice pendant le feu d’artifice du 14 juillet

Horrible, à quelques jours de la levée de l’état d’urgence….

Un camion a foncé dans la foule réunie jeudi 14 juillet sur la promenade des Anglais à Nice pour assister au feu d’artifices organisés par la municipalité à l’occasion de la Fête nationale. La préfecture des Alpes-Maritimes a évoqué un attentat et demande aux habitants de rester cloîtrés. Selon la mairie et des témoins présents sur place, plusieurs victimes sont à déplorer.

L’ancien maire de la ville et actuel président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Christian Estrosi, évoque des « des dizaines de morts ». Une estimation confirmée par le sous-préfet des Alpes-Maritimes, Sébastien Humbert, qui a précisé que le chauffeur du camion avait été abattu.

Cet « acte criminel » a fait « plusieurs dizaines, peut-être une trentaine de morts »

, a déclaré M. Humbert à BFMTV. Il y aurait « peut-être une centaine de blessés mais le bilan est encore très incertain », a-t-il ajouté.

Le président François Hollande, qui se trouvait à Avignon, doit rentrer à Paris, où il se rendra directement à la cellule de crise mise en place au ministère de l’intérieur.

Vers 23 h 20, un important périmètre de sécurité était délimité à proximité de l’attaque, autour de la place Masséna. Un journaliste de Nice matin raconte « les gens courent, c’est la panique. Il est monté sur la Prome et il a foncé sur tout le monde. Il y a du monde en sang, sans doute plein de blessés ».

Aucune prise d’otage n’a suivi l’attaque, a déclaré le porte-parole du ministère de l’intérieur, infirmant de nombreuses rumeurs qui ont suivi l’attentat. « Un individu aurait foncé avec un camion dans la foule. Il a été neutralisé par la police, il est mort », a confirmé Pierre-Henry Brandet. « Des investigations sont menées à l’heure actuelle pour savoir si l’individu a agi seul ou s’il a bénéficié de complices qui auraient pris la fuite, raison pour laquelle il est préférable que les gens restent chez eux », a-t-il poursuivi.

Source et tweets en rapport sur Le Monde

 

 

22 commentaires

Laisser un commentaire