Réduction de l’estomac pour maigrir, attention danger!…

C04_junk-food_mal-bouffe
C’est l’été, avec la plage, le soleil et l’envie pour beaucoup de femmes, de ressembler à ces gravures de mode en bonne place, dans les journaux féminins. Les « régimes minceur » entamés avant l’été, pour être au top, risquent d’en décevoir plus d’une.

Chacun a sa morphologie, ses besoins et l’ignorer, ne saurait apporter ce bien être tant recherché. On se lasse vite quand les résultats, ne sont pas à la hauteur de l’espérance, et une mauvaise hygiène de vie, ne peut que contribuer, à ce que l’on se sente mal dans sa peau.

Logique! me direz vous, oui mais!.. La logique n’est pas l’apanage de ceux et celles, qui s’en remettent à la chirurgie après avoir TOUT(?) essayé pour perdre leurs kilos en trop. Parmi les techniques invasives, il y a la réduction de l’estomac ou sleeve, l’anneau gastrique, ou le by pass.

Pourquoi je vous parle de ça? Une amie a eu recours à la sleeve et, si sa silhouette y a gagné, son moral, sa peau affaissée qui fait ressortir pleins de rides, n’est pas une réussite. Sans compter les contraintes alimentaires et la prise à vie, de compléments vitaminiques.

Dans notre entourage, les femmes qui ont eu recours à cette méthode irréversible, sont nombreuses et tout aussi esclaves de leur décision. Elles ne le disent pas, se réjouissent même d’avoir fait ce choix. Pourtant! ces femmes jadis « enrobées », étaient belles, souriantes et débordaient d’énergie, ce n’est plus le cas.

Elles peuvent certes s’habiller sans chercher dans des boutiques dédiées, la bonne taille, car pour les « gros », c’est le parcours du combattant, les modèles pas très valorisants, et les moyens pas toujours là. Mais à part ça? Un air fatigué permanent, une peau relâchée, que tout le maquillage du monde ne parviendra pas à lisser.

Reste pour les gros moyens, la chirurgie esthétique. L’obésité peut être un gros handicap mais, et s’il suffisait de bien se nourrir avant d’en arriver aux extrêmes? Puisque le régime après une sleeve peut être suivi avant. Il faut de la volonté pour prendre soin de soi même, avec un bon régime alimentaire, pour celles qui n’en ont pas, les salles de sports sont une aubaine, pour peu qu’elles s’y rendent régulièrement. Sinon payer un abonnement et en profiter un mois, c’est tout bénéfice pour les salles qui, sans vouloir critiquer, ne mettent pas un « coach » derrière chaque personne pour la plupart.

Pour d’autres qui n’en ont pas les moyens, il y a la marche, la natation, exercices complets qui font brûler des calories. Quant aux « régimes miracles » dont un, passe en ce moment à la téléééé! avec une « sirène » au corps parfait, pour en prouver l’efficacité « sans effort », juste en dormant (Pfft!!)

Et les arnaques dénoncées de ces pilules miracles ICI, ICI ou autres « astuces » hyper-protéinées, font le bonheur des labos en mettant en danger la santé. Je ne porte aucun jugement, sur celles qui utilisent ces « produits », mais pour l’avoir constaté autour de moi, ça ne fonctionne pas.

Les kilos perdus en martyrisant son corps, avec des privations essentielles, se récupèrent d’autant plus vite qu’il est rare d’aller jusqu’au bout. Je ne suis pas nutritionniste, ni spécialiste en quoi que ce soit, je suis juste inquiète, pour une personne que j’aime beaucoup.

Je n’ai pas pu dissuader mon amie d’avoir recours à cette mutilation; les désagréments journaliers tels que, nausées si l’estomac est trop sollicité, brûlure gastrique, envie de manger à n’importe quelle heure, sans parler de la frustration lors d’un repas en famille où tout le monde fait ripaille, et où elle doit se surveiller sans arrêt …

Est ce que ça vaut le coup? Si vous pensez à une de ces solutions, renseignez vous, faites vous accompagner par un nutritionniste, ou un naturopathe qui saura prendre en compte, votre corps et votre mental. Ne faites pas n’importe quoi, comme « les copines »! Ce qui fonctionne chez les unes (pendant un temps), n’est pas forcément adapté à toutes. Sachez vous aimer, la beauté du cœur supplante de très loin, la beauté éphémère du corps. Prenez soin de vous et, merci d’avoir lu jusqu’au bout.

Volti pour lesmoutonsenrages

Pour aller plus loin, un site à consulter bon-coin-santé vous y trouverez de nombreux articles sur la santé au naturel, les vaccins, les cosmétiques, et plein d’autres rubriques, le site est en lien ami dans notre page d’accueil.

IMC = Indice de Masse Corporelle.

11 commentaires

  • Le veilleur

    Je vais en faire sourire quelques-uns mais en fait tout est dans votre animal intérieur, j’ai un livre à la maison qui s’appelle « l’animal intérieur », tous les amis qui ont pu tirer une carte de ce livre ont effectivement des traits physiques ou des comportements très ressemblant avec l’animal qu’ils ont tiré.

    Par contre si vous tirez Eléphants des mers, l’Hippopotame, l’Eléphant, vous ne serez jamais maigre ou de petit en taille je vous l’assure ! en revanche vous possédez dans votre caractère cette force tranquille qui vous permet de mener à bien tous vos objectifs.

    Si vous tirez l’écureuil comme animal intérieur, vous êtes sans doute de petite taille et avez une petite bouée au niveau du ventre impossible à perdre, votre chevelure est longue et volumineuse et possède sans doute des reflets roux par contre vous avez la capacité de maitriser l’énergie et vous êtes économe, à l’image de l’écureuil qui fait ses réserves de glands pour l’hiver.

    J’ai un ami qui est orang-outan et le plus drôle c’est que physiquement il a énormément de ressemble avec cet animal et c’est à mourir de rire.

    Pour moi il n’y a pas de régime durable. Avec le régime Dunkan par exemple il y a des résultats assez intéressant c’est vrai, malgré que manger que de la viande tous les jours ne soit pas sain. J’ai une amie qui a perdu 10 kg en peut de temps. Mais elle les a repris quelques mois après. Il ne sert a rien de se torturer avec des régimes draconiens ou en passant par la chirurgie.

    Le mieux c’est de faire de la marche ou un sport quelconque. Lorsque vous mangez, mangez doucement en prenant le temps de libérer l’énergie du prana contenu dans les aliments ainsi vous aurez moins de besoin de quantité de nourriture pour être rassasié et surtout il faut apprendre à s’accepter tel que l’on est sans pour autant tomber dans le laisser aller ou la psychose sur son poids.

    Peut-être que dans quelques années, la mode sera aux femmes rondelettes et à la peau blanche comme c’était le cas dans les années 30, alors ne nous attachons pas trop à la mode et à l’apparence, qui la plupart du temps, n’est qu’une histoire de fric.

    Seulement 10 % des femmes possèdes une taille mannequin, si les hommes devaient s’arrêter à la taille mannequin, ils auraient vraiment très peu de compagne en une vie. La diversité est belle car elle est la vie alors acceptons là et arrêtons de nous plaindre de ne pas ressembler à Cindy Crawford !

    Manger beaucoup sans grossir, c’est possible : on n’a pas tous le même métabolisme.

    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1251130-manger-beaucoup-sans-grossir-c-est-possible-on-n-a-pas-tous-le-meme-metabolisme.html

  • Kiline Kiline

    Je confirme par le biais d’un membre de ma famille qui a eu recours à la chirurgie pour rétrécir son estomac. Résultat, elle a failli laisser sa vie, c’était moins une. Elle a beaucoup de problème de santé depuis et elle ressemble plus à bouledogue , cela fait vraiment peur à voir. Tout ça parce qu’une amie à elle s’était fait rétrécir le ventre et que tout aller bien .
    Comme quoi, chaque individu est différent.
    Au lieu d’avoir recours à ces barbaries, ces gens là devraient commencer par une alimentation saine mais surtout s’accepter comme ils sont! Le paraître TOUJOURS le paraître… cela en devient consternant.

  • So So

    Qu’on arrête de nous « gonfler » avec le poids, la silhouette, l’IMC etc.
    Combien d’adolescentes anorexiques ? boulimiques ? dépressives ?
    Qu’on arrête de nous vouloir tous à l’image de ces mannequins étiques des magazines et de la pub, qu’on arrête de proférer des insultes, de nous stigmatiser parce que nous ne rentrons pas dans le moule et de brandir des menaces quant à notre santé. Qu’on arrête de nous stresser inutilement et de surcroit d’essayer à tout prix de nous rendre détestables à nous-mêmes. Dans le cas de figure, les conseilleurs ne sont jamais les payeurs.
    Il ne s’agit pas seulement de volonté, d’exercice physique ou de nourriture saine ; tant d’éléments entrent en jeu ! http://www.atlantico.fr/decryptage/pourquoi-perte-poids-depend-beaucoup-autres-facteurs-que-volonte-et-culpabiliser-resolutions-fait-ailleurs-grossir-jacques-2425139.html?google_editors_picks=true

    Les composantes génétiques, hormonales, la densité osseuse, la nature de la flore intestinale, la prise d’antibiotiques, le choix des aliments, le métabolisme, la qualité du sommeil http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/12838-Une-nuit-blanche-equivaut-a-6-mois-de-regime-gras, …et SURTOUT l’état psychologique. (je ne retrouve plus le lien concernant une étude sur le risque d’obésité des personnes ayant perdu leur emploi)
    Le stockage d’énergie (sous forme de graisse puisque c’est de cela qu’il s’agit, rendu possible du fait d’une alimentation suffisante et disponible dans notre pays) est une réponse de notre corps à l’environnement et aux situations auxquels il est confronté.
    Ne faudrait-il pas parler de caparaçon plutôt que de capiton ? destiné à protéger une âme fragilisée de la dureté du monde extérieur ?

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Billou223

    La seule méthode fonctionnelle et bienfaitrice pour le corps afin d’éliminer les graisses, c’est le jeûne, voir le jeûne sec sans eau (uniquement en jeûne alterné évidemment)… Mais il faut y aller en douceur au début, jeûne alterné (ne manger qu’un jour sur deux ou uniquement le soir), afin de permettre son corps d’éliminer les toxines dans les graisses en douceur.

    Il convient de bien comprendre les processus biologiques de notre corps :

    Phase 1 : le corps tape dans les sucres disponibles dans le sang.
    Phase 2 : le corps tape dans les stocks (réserves) de glucose du foie (glycogène hépatique)
    Phase 3 après 8 à 10h de jeûne SEC : le foie transforme les graisses (qui ne sont que la résultante de ce que le foie ne peut pas stocker) en corps cétoniques, possibilité de crise d’acidose (maux de tête principalement) le temps de l’adaptation du corps à ce nouveau mode de fonctionnement, mais cette dernière n’apparaît généralement pas sur un jeûne alterné sec, uniquement sur un jeûne long.
    À noter que durant cette phase, le système digestif se repose et se reconstruit, la flore intestinale se rééquilibre, les tissus abîmés refont également peau neuve rapidement, et l’adn exprime des gênes propres au jeûne, tout l’organisme rentre en mode « économie d’énergie ».

    Si l’on passe son temps à se limiter (la pire des solutions niveau régime), le foie n’entre jamais dans la phase 3 ou il tape dans les graisses disponibles et l’on s’affame, le corps s’épuise, les graisses ne sont pas éliminées hormis la nuit (qui induit un mini jeûne), et lors de la fin du régime, on reprends encore plus de poids.

    Attention, ce n’est pas conseillé pour les enfants, en pleine croissance ces derniers doivent manger à leur faim (mais pas par gourmandise s’ils sont en surpoids !)

    Néanmoins le jeûne, a de nombreux effets bénéfiques pour les pathologies, il permet l’élimination des mauvais tissus, et un repos de l’organisme absolu afin qu’il dispose de toutes ses ressources à l’amélioration de ceux ci, internes comme externes.

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      Intéressant ce que tu dis là Billou. Comme toi je suis convaincu que le jeûne est bénéfique pour le corps, mais je me pose quand même quelques questions : Comment gérer les phases d’acidose avec maux de tête et vertiges, notamment pour les personnes ayant des activités physique durant la journée, car 24h sans rien ingurgiter c’est plutôt difficile à gérer, surtout sans eau ? D’autre part, quelles sont les avantages du jeûne sec par rapport au jeûne classique, ou les différences ?

      Merci d’avance pour ce complément d’information …
      M.G.

      • Billou223

        Bonjour, heureux de pouvoir aider ! :)

        La crise d’acidose, maux de têtes et vertige, est surtout symptomatique de la détoxification,c’est pour ça que j’aurais tendance à conseiller de se lancer dans une pratique alternée, avec un bon repas unique le soir, histoire d’y aller en douceur, ça s’apparente un peu à ce qui se fait au Ramadan, sauf qu’il ne faut pas manger le matin sous peine de casser le jeûne et affaiblir l’organisme qui revient à la phase 1 et ne passera jamais en phase 3.
        Des périodes de 24H sont plutôt difficiles pour un début, pas tellement pour la crise d’acidose, mais surtout psychologiquement sans même avoir faim physiquement, l’envie de nourriture trotte dans la tête, je ne le conseille pas, d’ailleurs en ce qui me concerne, j’ai commencé très en douceur en testant la reprise à midi, puis j’ai progressivement repoussé.

        Je te rassure, ça deviens chaque jour de plus en plus facile, surtout si tu y vas très en douceur. :)
        Ensuite concernant l’eau il convient d’écouter son corps, si tu as soif, tu auras la bouche sèche, pâteuse, la gorge qui gratte/pique, c’est la vraie soif, sinon il n’y a pas spécialement lieu de boire, ça peut attendre, et évidemment, si tu restes sous un soleil de plomb toute la journée, il faudra quand même bien envisager de s’hydrater et faire ce que tu peux. Dans l’idéal, faire et boire régulièrement des jus de Céleri/Épinards (par exemple) peu beaucoup aider (centrifugeuse ou extracteur de jus), quelques antioxydants également (Curcuma en dur, et Gingembre en dur également, du frais ! Pas du séché ou réduit en poudre !), les fibres ne sont pas assimilables donc pas tellement utiles en l’état, mais les minéraux contenus dans ce jus permettent justement de fixer l’eau. Si l’on est déminéralisé, on peut boire autant qu’on veut mais l’on ne retiens pas beaucoup d’eau. L’on peut aussi pour adoucir le jus, concombre, et pour le goût pomme OU orange.

        Et la différence entre le jeûne sec ou non est simple, un jour de jeûne sec équivaut au bénéfice de trois jours de jeûne avec de l’eau (évidemment, si l’on a des problèmes rénaux on évite !), même l’assimilation de l’eau réclame de l’énergie et dilue le sang, le jeûne sec permet un repos total de l’organisme, favorisant sa régénérescence, mais ça explique aussi pourquoi la crise d’acidose arrive aussi rapidement, alors qu’en jeûne long avec de l’eau, cette dernière survient généralement au troisième jour.

        Enfin, de façon générale, ne pas oublier les bons conseils d’Hippocrate, toujours de rigueur aujourd’hui, l’on est ce que l’on mange, donc lors des jeûnes, long, alternés secs ou non, on choisit une alimentation saine qui va apporter le nécessaire à l’organisme, s’assimilant rapidement.
        Exit les céréales, légumineuses, courges, les produits laitiers, les graisses/viande cuite, snacks, sucres raffinés, produits gras et salés, qui acidifient le PH sanguin (avec toutes les conséquences que l’on sait => https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quilibre_acido-basique#Cons.C3.A9quences_d.27une_acidification_du_corps) et sont d’une part, mal assimilés et d’autre part réclame beaucoup d’énergie à l’organisme pour leur digestion.
        Donc en complément du jus dont j’ai parlé pour les minéraux, ne pas hésiter à se faire plaisir sur tous les légumes possibles, et surtout des fruits !
        Les légumes verts, l’artichaut, le choux, la salade, les orties (le must, elle a tous les acides aminés essentiels, masses de vitamines, protéines, etc… Pour des raisons évidentes, la privilégier en jus => https://forum.ubuntu-fr.org/viewtopic.php?id=388470), le maïs, les champignons, la betterave, le tempeh, le tofu, les oléagineux (Noix & cie) et graines/graines germées, le cresson, et bien d’autres encore…
        Et pour les fruits, n’a de limite que ton imagination, plus ils sont frais et plus ils auront mûris au soleil localement et seront de saison, mieux ce sera. :)
        Dans l’idéal, vu qu’on est en jeûne (au quotidien aussi idéalement, mais bon… Cher !), on privilégie une nourriture de chez soit ou bio française (à l’étranger, les normes, LOL), le bio n’est pas toujours parfait, mais c’est toujours bien moins pire, et surtout, le bio issu de France n’est pas irradié… On conserve donc les bénéfices des micronutriments qui n’auront pas été détruits, et des quelques micro-organisme bénéfiques présents. (Car notre organisme est essentiellement bactérien, et que cet équilibre dans nos intestins joue un grand rôle concernant nos défenses immunitaires => https://fr.wikipedia.org/wiki/Microbiote_de_l%27organisme_humain#Bact.C3.A9ries_et_sant.C3.A9 )
        Ne pas hésiter aussi à se tourner vers la fermentation lactique pour conserver et consommer des légumes ! :)

        Voilà, ce ne sont que des conseils que je te donne, je ne suis pas scientifique, et j’ai peut être écrit quelques inexactitudes, à toi désormais de voir ce que tu te sens capable de faire, de faire des recherches et t’informer, te faire ta propre expérience des choses, il faut un début à tout, et si changer ses habitudes n’est pas facile, ne pas oublier que la plus grande chance de l’homme, c’est sa capacité d’adaptation, couplé à l’amélioration de la résistance de son organisme lorsqu’il est soumit de petits stress. ;)

        Ps : à noter qu’un soudain changement d’habitudes alimentaires, va bouleverser quelque peut le système digestif, si les flatulences et des selles molles surviennent (voir limite colique, sensations que le foie travaille et rots, avec les jus, ), c’est normal, après des années de bouffe aseptisée et « pauvre » notamment du côté fruits/légumes & fibres, la flore bactérienne présente, déséquilibrée peut avoir un peu de mal au début, il faut laisser le temps à l’organisme de se refaire une santé pour que tout rentre dans la normale, d’autant plus que ça nettoie tout, et que de fait, l’organisme tente d’évacuer aussi vite que possible les toxines accumulées durant des décennies de mauvaises habitudes.

        • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

          Merci pour toutes ces précisions et précieux conseils qui seront fort utiles pour qui veut se lancer dans l’expérience du jeûne. Personnellement j’ai peut-être quelques kilos à perdre, mais ce qui m’intéresse avant tout dans cette pratique, c’est surtout le côté détoxifiant, « nettoyage en profondeur » de l’organisme et du système digestif, de plus je suis persuadé que cela nettoie également l’esprit. La méthode alternée me semble un bon départ, et bien sûr, comme tu le rappelles, la condition première est d’avoir une alimentation saine et riche en fruits et légumes!

          Encore merci et au plaisir …
          M.G.

  • Lilith Lilith

    La décision de perdre du poids ou pas est avant tout dans la tête, je connais une personne qui était atteinte d’obésité morbide. Rien ni faisait ni les conseils des médecins, entourage familiale et amis ni même sont petit garçon a l’époque qui avait 5 ans n’arrivait a la motivé suffisamment pour qu’elle perte et maintienne son poids , elle a jouer au yo-yo pendant des années se mettant en danger un plus a chaque régime car la prise de graisses était multipliée par 2 après chaque reprise de poids.

    Un jour cette dame a rencontrè lors d’une visite d’une amie qui avait un cancer, un praticien en décodage biologique après 3 visites elle a entamer un régime de 2 ans + 3 ans de stabilisation, depuis et cela fait plus de 25 ans elle n’a jamais repris du poids, en fait il et cela parait simple comme ça il suffit d’identifier le problème a l’origine de la prise de poids. c’est valable pour les maladies graves ou bénigne, pour certaines personnes il suffit de 2 a 3 séances pour d’autre c’est un peu plus longs et malheureusement pour certaine personnes cela ne fonctionne pas car elle ne veulent pas trouver la solution.

  • nuronuro nuronuro

    Bonsoir

    Je fréquente depuis de long mois ce blog. Et je peux comprendre que vous vous inquiétiez au sujet de cette amie.

    Certes la chirurgie est la finale solutions. On est constamment malade, fatigué et souvent peu fier d’un surpoids elevé, voire très elevé.

    Il est évident qu’un suivi psychologique est a effectuer avant et après l’operation. Si il y des séquelles importantes , c’est vraiment pas de chance. Mais retrouver la santé , le gout et la joie de vivre ne peut qu’améliorer sa vie.
    Votre article m’interpelle car je suis concerné . Début septembre 2016, je « renais » ; je sais ce terme est fort mais a plus de 160kg, on ne peut qu’y penser.

    Oui , quand on se rend compte qu’au bout de 20 ans rien n’a marché : psy, régime bidon ou pas , sport et que sais je encore, on a plus envie (pas manque de motivation).

    Ll’opération est toujours un risque mais je pense que l’on en sort gagnant. je vais retrouvé celui que j’étais avant et , j’avoue avoir un peu peur. Mais que faire alors ?espérer échapper a la crise cardiaque en croisant les doigt ? On peut agir : agissons et vivons mieux .

    Les médecins maîtrisent très bien cette chirurgie et oui il est évident que le résultât peut être différend de ce que l’on attend, mais on aura essayer .

    Tous mes vœux de bonheur a votre amie. Et a la fin de vos inquiétude.

    Salutations

    Nurofen

    • voltigeur voltigeur

      Merci pour mon amie Nuro :) Prends soin de toi et fais le meilleur choix. La technique est rodée, mais ce sont les suites. Bien que chacun réagisse différemment, c’est un traumatisme. Si tu es motivé parce que ça devient intenable et dangereux pour ta santé, réfléchis bien et fais toi aider tout au long du parcours. Tu te sentira beaucoup mieux sans le surpoids, mais une fois que ton corps aura son rythme de croisière, attention aux carences, à la fatigue etc. Et peut être qu’il faudra une autre intervention, pour retirer la peau qui a perdu son élasticité sur le ventre par exemple. Je souhaite que tout se passe bien pour toi!

Laisser un commentaire