Cela bouge à Bruxelles alors que les négociations sur le TAFTA reprennent aujourd’hui

Une cinquantaine d’activistes ont bloqué les quatre entrées du Centre de conférences Albert Borschette dans le quartier européen depuis 6h30. C’est là que doivent se poursuivre les négociations sur le traité transatlantique de libre-échange (TTIP), connu également sous le nom de TAFTA, que Nicolas Sarkozy appelait le « Nouvel Ordre Mondial » dans ses discours.

L’action militante appelée « TTIP Lockdown », se déroule dans le cadre des « TTIP Game OVER », un appel à mener des actions de désobéissance civile durant les négociations prévues du 11 au 15 juillet à Bruxelles. Le souhait de ces militants: l’arrêt total des négociations dans le domaine. Quant aux forces de l’ordre, elles se contentent d’obéir aux ordres et procèdent à des interpellations.

CnTq_orXEAAYCHxMais le plus tragique dans cette arnaque, c’est qu’à Bruxelles se décide l’avenir de l’Europe alors que la ville elle-même s’est déclarée « non-concernée » puisqu’elle est officiellement en zone hors-TTIP!

Source des images: Twitter.com/TTIPGAMEOVER

Aux dernières nouvelles, ils en sont à une quarantaine d’arrestations.

Une quarantaine de personnes ont été arrêtées administrativement jeudi matin devant les entrées du Centre de conférences Albert Borschette, dans le quartier européen de Bruxelles, alors qu’elles tentaient d’en bloquer l’accès.

L’action menée entre 06h30 et 08h30 visait à protester contre le traité de libre-échange en cours de négociation entre les Etats-Unis et l’Union européenne (TTIP). Les participants ont bloqué dès 06h30 les quatre accès au centre de conférences, où se déroulent cette semaine les négociations en vue d’un TTIP. Ils étaient entre 10 et 15 à chacune des entrées, en ce inclus les parkings pour les fournisseurs. Ils ont déployé des banderoles et se sont assis côte à côte en se prenant par les bras.

A l’entrée principale située rue Froissart, un militant s’est perché sur le poteau où est accroché le drapeau de l’Union européenne. Ce drapeau a été remplacé par une banderole avec l’inscription « GAME OVER ». Une grande banderole avec le message « TTIP LOCK DOWN » a été apposée sur le panneau d’entrée.

Tous les participants ont été arrêtés administrativement, soit au moins une quarantaine de personnes, d’après la police de la zone Montgomery. L’une d’elle a été appréhendée de manière brutale par les policiers, ont dénoncé les organisateurs.

Source: La libre

Un commentaire

Laisser un commentaire