Complètement débile… Maintenant ils veulent une sécurité sociale pour les robots!

C’est dans un petit article de l’Express que nous pouvons apprendre qu’une poignée de politiciens « socialistes et démocrates » (excusez-moi de rire) ont remis un rapport à la commission européenne dans lequel il est expliqué que les patrons « devraient être tenus de payer la sécurité sociale pour leurs robots employés et de respecter de nouvelles règles d’imposition ainsi que des règles de responsabilité légale« . Il n’y a donc aucun souci de savoir que ces patrons vont mettre du monde au chômage pour le remplacer par des machines, par contre s’il y a de l’argent à se faire là-dessus…

Ex-Machina-AvaLa joie de la sécurité sociale… Un robot juste avant son congé-maladie.

Ce qui est également pathétique, c’est que ces robots seraient considérés comme étant des « personnes électroniques ». Et elles vont finir par voter ou payer des impôts elles aussi?

Donc, selon les auteurs hautement qualifiés pour écrire un tel rapport, « l’automatisation croissante et l’intelligence artificielle ont besoin de nouvelles fondations en ce qui concerne la sécurité sociale« , à croire qu’une machine a plus de besoins qu’un humain… Et cette histoire est très sérieuse et devrait être débattu au parlement européen en Décembre.

Il est vrai que de plus en plus de robots finissent pas remplacer des employés humains, nous sommes effectivement sur le point de déclencher une nouvelle révolution industrielle qui va concerner l’ensemble des couches de la société, c’est clairement une partie du pouvoir qui risque d’être donné avec le temps à des logiciels, des algorithmes, des puces et des fils, chaque jour nous nous approchons de Skynet du film Terminator. Les législateurs considèrent donc qu’il est important d’en connaître les conséquences, que cela soit au niveau de l’emploi comme à d’autres niveaux.

Comme l’explique l’article: « Cette hypothèse s’avère préoccupante pour l’avenir de l’emploi et la viabilité des régimes de sécurité sociale, si l’assiette de contributions actuelle est maintenue, elle pourrait déboucher sur un creusement des inégalités dans la répartition des richesses et de l’influence ».

Et cela finirait sur la création d’une agence européenne de la robotique et de l’intelligence artificielle qui serait là pour encadrer le tout.

L’avenir qu’ils nous préparent dépasse l’entendement…

18 commentaires

Laisser un commentaire