Incroyable nature ! La mouche leurre…

La Nature emploie des trésors d’ingéniosité pour se protéger, le mimétisme est un des artifices employés par les animaux ou les plantes, pour assurer la pérennité de leur espèce. Merci à Galadriel.

Regardez : à priori, vous voyez soit une mouche prisonnière de deux vilains insectes qui immobilisent ses ailes, soit les mêmes, englués sur les ailes.  Et bien pas du tout !

C’est un LEURRE !

Lire la suite chez nos amis LesBrind’Herbes  

Papillon, Feuille morte du chêne, autrefois présent de l’Europe au Japon/Wikipédia

Voir:

https://gtaraignees.wordpress.com/2013/12/12/mimetisme-chez-les-araignees-1/

http://sweetrandomscience.blogspot.fr/2015/02/10-petites-histoires-de-mimetisme-et-de.html

 

4 commentaires

  • lumpenproletariat

    J’aime pas trop ce terme de leurre car je trouve qu’il entraine un « vice de réflexion » en faisant penser qu’il y a une sorte d’intention de la nature à se protéger, comme quand l’homme crée et invente lui même un camouflage.

    Il s’agit d’une sélection naturelle, les insectes qui ressemblaient le plus aux feuilles, il y a fort longtemps, ont été épargnés par leurs prédateurs, ce qui a, au fil du temps, renforcé ces caractéristiques.

    • Ben alors Camarade !

      Bien sur que c’est dans la Nature de se protéger, de se préserver, et de se reproduire.

      L’un des plus bels exemples que je connaisse, concerne un papillon qui de blanc, est devenu noir, afin d’être moins repérable sur les arbres et murs enduits de suies…

      Et depuis la fin de l’utilisation du charbon, il est redevenu blanc…

      C’est effectivement la sélection naturelle qui intervient.

      Et les homo sapiens qui savent ce qu’est une tenue de garde chasse écossais, et en ont l’usage, savent de quoi je veux parler…

      Bien à toi http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • Mario

      Bonjour lumpenproletariat …

      Je pense que la sélection naturelle n’est qu’une partie de la réponse. Le modèle de la mouche sur les ailes, a même les yeux !

      Il me semble que Darwin lui-même a laissé savoir que la sélection naturelle ne répondait pas à toute les métamorphoses de la nature, et n’oublions pas que c’est toujours une « théorie » !

      Beaucoup ont fait remarquer qu’il y a très peu – ou pas ? – de modèle ‘intermédiaire’ dans les fossiles. Mon exemple à moi c’est, où sont les «mi-girafes» fossilisées avec un cou à la moitié de sa longueur, entrain d’atteindre leur forme définitive.

      Il y a beaucoup de théorie alternatives ou complémentaires à celle de la sélection naturelle, mais comme toujours cela prendra probablement encore des décennies avant qu’elles fassent surfaces, peut-être quand les partisans du dogme disparaîtront ?

      C’est mon avis bien sûr !

Laisser un commentaire