À la rescousse de Bernadette, fermière de 67 ans dans le besoin, et d’Eugène de « Survivre au système »

Il est à l’heure actuelle difficile d’être paysan. De plus en plus d’éleveurs et d’agriculteurs ou de producteurs se retrouvent dans des situations inextricables, et finissent pas commettre le pire,chaque jour des artisans de la terre mettent fin à leurs jours, et ils ne verront pas le jour suivant.

S’il y a des moyens d’aider certains d’entre eux comme en passant par les AMAP, ou en achetant directement au producteur sans passer par le moindre intermédiaire qui se sert parfois grassement au passage, tous ne sont pas dans cette situation. C’est le cas de Bernadette qui fait l’actualité aujourd’hui, puisqu’un collectif a décidé d’alerter sur sa situation personnelle, tentant de la sauver de l’expulsion de sa ferme pour une dette de 25 000 euros. Pas bien gros comme dette, mais tellement colossal pour un petit bout de femme comme elle…

Cette retraité de l’Indre a besoin de 25.000 euros pour payer ses dettes et garder sa ferme et ses animaux. Une collectif d’artistes basé à Malakoff et touché par la situation critique des agriculteur, ont écrit une chanson et initié une levée de fonds.

Bernadette a 67 ans mais elle n’a pas encore levé le pied. Cette habitante de Pommiers, dans l’Indre, gère quotidiennement sa ferme et ses dizaines d’animaux, relate France Bleu. Veuve, elle a été contrainte il y a sept ans de quitter son logement à la mort de son mari et a ensuite perdu son emploi à la suite de trois hernies discales. Pour ne pas être à la rue, Bernadette a investi toutes ses économies dans une ferme.

Sur son exploitation, elle s’occupe de sa vache normande appelée Iris, d’une dizaine de chèvres et de moutons, des poules, des canards, des pintades ainsi que de ses deux chiens de compagnie. Grâce à sa production, Bernadette parvient à vivre en autonomie: ses 700 euros mensuels de retraite lui permettent de payer les 330 euros de crédit sur sa maison. Cependant, la sexagénaire est sur le point de tout perdre: surendettée, son dossier a été confié à la commission de surendettement qui lui a indiqué avoir jusqu’à la fin de l’année pour trouver 25.000 euros. Aujourd’hui, elle redoute la perte de sa ferme et ses animaux.

Une association met en place une levée de fonds

Touché par sa détresse, un habitant de Malakoff, en banlieue parisienne, a décidé de lui venir en aide. Stéphane Renaud a hérité d’une maison de campagne à Pommiers qui appartenait à ses arrières grands-parents, à proximité de la ferme de Bernadette. «Je suis très attaché à cette région et à mes souvenirs de vacances d’enfant ou entouré de fermes, je passais la majeure partie de mon temps avec les paysans», justifie-t-il sur internet.

Source et suite sur Le Figaro

Mais Bernadette reste une anonyme pour l’instant, car nous ne la connaissons pas. Alors découvrons-en un peu plus sur ce petit bout de femme au travers de cette petite vidéo de présentation:

Ce qui est tragique, c’est qu’une nouvelle fois, c’est à nous, simples internautes, citoyens, anonymes sans réels pouvoirs, d’aider une personnes qui aurait du l’être par un gouvernement qui se fout de sa population.

Et j’en profite pour lancer un appel pour aider Eugène, l’administrateur du blog « Survivre au système » qui est partenaire avec les moutons enragés. Il a malheureusement du arrêter toute activité, le blog, les vidéos, certains travaux, puisque le handicap de son épouse oblige cette petite famille à déménager et à laisser derrière elle des années de travaux et d’efforts pour transformer une ancienne grange sur un terrain abandonné en véritable maison orientée vers l’autonomie.

La maison, le terrain, tout est en vente pour prendre un nouveau départ obligé, avis aux intéressés.

1465943783

Bien le bonjour, bonsoir les z’Ami(e)s !

Vous l’avez sûrement deviné, quelque chose cloche.

Le handicap de naissance d’Aurélie refait trop fortement parler de lui et nous oblige à revoir notre quête d’autonomie dans tout son ensemble.

Cela a été mûrement réfléchit, nous avons passé les derniers jours (et nuits) à chercher des solutions pour le bien être familial, il n’y en a qu’une, c’est une maison de plain pied, donc :

Nous sommes bien obligé de vendre notre fabuleuse maison !

Nous allons poursuivre notre quête d’autonomie, mais ailleurs…pas le choix.

Cela n’altère en rien notre volonté d’autonomie ou notre énergie à agir mais, à l’heure actuelle, nous devons faire face de manière efficace et utiliser tout notre temps disponible pour vendre notre maison et, de nouveau, changer de vie, avec nos 3 loulous cette fois-ci.

Cela va nous demander un gros investissement personnel, malgré la joie que nous avions de partager avec vous notre aventure, nous ne sommes plus en mesure de gérer le site dans sa globalité.

On ne peut pas non plus se permettre de laisser « traîner » sur le net des informations qui à terme pourraient devenir erronées sans les gérer, c’est pourquoi nous mettons les vidéos de Eugène en mode « privé » ainsi que certaines pages du site, quand nous pourrons revenir sur la toile, nous réactualiserons tout ça en temps et en heures.

Le comble ! Nous voilà donc obligé d’annuler même le projet Ulule, si proche du but…

Tous les donateurs vont être remboursés par Ulule dans les plus brefs délais. Nous allons vous préparer un mail avec la marche à suivre, vous verrez c’est très simple, un simple bouton à appuyer et hop direct sur votre compte associé à votre carte, au cas où contactez-nous!

Pour les dons hors ulule, nous vous contacterons rapidement pour savoir votre préférence de remboursement.

Le projet était certes presque abouti en sachant que la plus grosse part de financement se fait généralement les derniers jours, selon les statistiques de Ulule, mais nous n’aurions pas pu faire les travaux une fois financé, alors…

Nous avons également annulé la venue du journaliste Phillipe Roch du Polulaire.

Merci à vous tous qui nous avez soutenu, nous ne l’oublierons pas soyez en certains…

Nous avons pensé que nous vous devions la primeur de la vente de notre maison!

Nous allons donc attendre quelques jours avant de faire intervenir des agents immobilier et mettre la maison en vente.

Nous voulons rendre accessible notre maison au plus grand nombre en proposant une partie en « Vente à terme ».

La « Vente à terme », c’est quoi ?

C’est très simple, le vendeur joue le rôle de banquier, nous acceptons donc que le futur acheteur paie une partie chaque mois durant X temps.

Nous souhaitons vendre notre maison 114 000 euros.

Nous souhaitons au minimum un prix fixe (bouquet) de 97 000 euros pour rebondir, nous vous laissons nous contacter par mail pour nous faire des propositions de vente à terme ou pas.

Par exemple : 97 000 + 200(environ) euros sur 7 ans = 114 000 Euros.

Bien entendu nous préférons un paiement global sans vente à terme et restons ouvert à toutes propositions…

Je ne vais pas vous vanter la belle énergie positive de la maison, ni la qualité des travaux :)

Situation Géographique : Arnac la poste, à 30 mn de Limoges (140 000 Habitants…) et 3 heures de Paris, Bordeaux et Toulouse.

Altitude : 350 M

Passons maintenant au descriptif du bien :

 

  • Total 155 M² Utile !

Cuisine 15 M²

Salle à manger 20M²

Salon 18 M²

Salle de bain 13 M²

Coin chambres 56 M²

Cellier 10 M²

Buanderie 15 M²

Couloir de rangement (bois de chauffage) 8 M²

 

  • Se rajoute là dessus 40M² environ avec l’abri à bois, 10 M² de l’ancien poulailler et la fameuse demande préalable validée par la mairie pour la construction d’un petit habitat hobbit (20m2)pour de la location.
  • La maison est équipée de 6 panneaux solaires et 340 Ampères de batteries, cependant il est possible de se raccorder aisément à EDF car un poteau est à 10 Mètres de l’habitation (ou d’utiliser l’option compteur de chantier).
  • Il y a une terrasse en bois de 20m2.

Parlons terrain maintenant : 3000 M2 environ

  • Le jardin attenant est exposé plein sud, protégé par une forêt de chênes centenaires, un micro climat permanent impose le calme et la sérénité du lieu.
  • Environ 400 M² de potager optimisé, réfléchi et médité selon les principes du respect du vivant.
    4 pommiers, 3 poiriers, 1 nashi, 2 pêchers, 2 cerisiers, 2 gojis, 1 kiwi, 1 cassis, 2 vignes, 2 groseilliers, 1 mûrier,des fraisiers et 8 framboisiers cohabitent avec une quantité astronomique de légumes (bien entendus non hybrides).
  • Une forêt de chêne de 2500 m² environ dans un endroit isolé à 5 mn de la maison fait partie du lot également.
  • J’allais oublier, il y a un puits dans le jardin :)

Le voisinage est extraordinairement gentil :

  • Des fruits vous arriveront gratuitement devant la porte.
  • Un jardin supplémentaire de 2500 M² avec une vingtaine d’arbres fruitiers vous sera également certainement prêté.
  • Un géotrouvetout, vous trouvera toujours de quoi vous dépanner, au fin fond de sa grange se trouve un génie qui sort de la lampe.
  • Un éleveur de mouton toujours près à donner un coup de main, juste faire attention qu »il ne vous casse pas la main quand il vous la serre;-)

Merci pour cette fabuleuse aventure humaine !

La famille Victor.

 » C’est dans les utopies d’aujourd’hui que sont les solutions de demain.  » Pierre Rabhi

https://www.youtube.com/watch?v=KV_nn8S5pG0

Nos paysans, ceux ayant choisi une autre voie différente, les artisans de la terre comme de la vie, ont besoin de vivre, à nous de ne pas les oublier et de les aider au besoin…

14 commentaires

  • lumpenproletariat

    Ce serait intéressant aussi de s’intéresser au sort du clodo du coin, qui n’a jamais eu de famille, dont tout le monde se branle et qui n’a pas la chance d’avoir un bien à vendre où une association qui le soutien et qui par la même lui apporte une dignité.

  • SamLowry

    Le clip de Bernadette est tellement de mauvais goût…

    Les paroles disent « Grâce à Bernadette on mange plus d’merde commerciale », tout ça sur une chanson style Booba en autotune qui aurait tout à fait sa place sur Skyrock.

    Je lui souhaite toutefois que des gens lui donnent ses 25k mais ça ne changera rien, dans 2 ans elle sera encore endettée.

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Effectivement c’est insupportable ces voix de robot ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      • lumpenproletariat

        Ces voix de (g)ro(s) b(i)ob(i)o tu veux dire…

        Il y a en a combien qui fréquentent ce site, qui sont aux stric minima sociaux, vivent en HLM pourris, au milieu du chaos et qui n’ont même pas un balcon pour faire pousser une carotte?

        Alors moi aussi, je lance un appel à tous les pousseurs de choux rave aux vertus et à la pureté insoupçonnés qu’ils lâchent un peu d’oseille, non végétale dans ce cas là, à la catégorie de gens que j’ai cité au dessus, plutôt que de s’acheter du Quinoa venus des Andes hors de prix, d’aller faire du tourisme au quatre coins du monde pour s’émerveiller devant les sociétés primitives et surtout qu’ils arrêtent de se croire honnête.

        • Si tu connaissais les vertus du quinoa, tu ne dirais pas cela. Pas besoin d’être riche pour cela (mais nécessité d’avoir quelques pièces dans le porte-monnaie bien sûr). Il se suffit à lui-même !
          Si on mange de la viande avec, il est certain que ça revient cher.
          OK pour acheter local un maximum, mais il y a des incontournables pour les végétariens.

          Pour le reste de ton com, c’est sûr, il y a toujours plus malheureux.

          • lumpenproletariat

            T’es tombé en plein dedans Biquette avec le terme malheureux !!!
            La meilleure chose que puisse posséder un homme c’est une dignité qui n’est pas forcément lié à son niveau social.

            Plutôt que de filer du pognon à des héritiers qui ne savent pas gérer leur patrimoine, filez le à des mecs qui n’en ont jamais eut et qui eux seront en faire quelque chose.
            Ces héritiers, qui ,lorsque tous va mieux pour eux, claquent leur pognon dans des choses onéreuses et pas forcement indispensables, des choses tous simplement à la mode dans leur petite mouvance, leur accordant ainsi un confort moral dans leur acte économique.

            Je fais de la généralité, je le sais.
            Mais, j’en ai ras le cul de voir des héritiers ratés, qui m’appellent à filer un billet parce qu’on estiment que ce qu’ils font c’est mignon. Qu’ils se démerdent et qu’ils se foutent au RSA. Et après on reparlera de tout ça et on verra pour trouver des solutions VIABLES POUR TOUT LE MONDE, héritiers où pas.

        • Graine de piaf

          Actuellement le Quinoa pousse en France !

    • +1 mes oreilles ont saigné…
      C’est dommage, l’idée est bonne.

  • bonjour

    « homosapienssapiensdestructor » et sa connerie sont au sommet de leur ouvrage……( pouvoir et avoir….)
    les années passées, présentes et à venir sont terribles et vont devenir infernales pour les braves gens…..il y a déjà beaucoup de « boudin » sur la planète…..énormément de souffrance mentale et physique……
    les éléments vitaux sont pratiquement détruits….
    Moutons blancs, moutons noirs,moutons jaunes, moutons rouges, moutons enragés, moutons tout courts accrocher vos ceintures…notre vrai visage va enfin se montrer

  • Le clip est en effet de fort mauvais goût…

  • suzanna

    « Car Yahweh, ton Dieu, te bénira, comme il te l’a dit; tu feras des prêts à beaucoup de nations, et toi tu n’emprunteras pas; tu domineras beaucoup de nations, et elles ne domineront pas sur toi. »

    Torah, Deutéronome, 11-23 ou 15-6.

  • jeremie1023

    Aller c’est reparti pour un tour. Les français sont les plus miséreux, manquant de tout du 1er janvier au 31 décembre.

    C’est marrant parce que les VRAIS nécessiteux ne se font jamais remarquer de façon aussi ostentatoire. Et pourtant ils manquent du nécessaire. Encore une vidéo larmoyante et mélodramatique à souhait comme TF1 saurait si bien nous la présenter entre 2 reportages sur les quiches de tante Pauline.