Brexit: Bien comprendre cette journée et son déroulement

Cette journée est historique, car elle signifie peut-être le début de l’éclatement de ce mensonge colossal qu’est l’Union Européenne! Pour ceux qui en douteraient encore, il suffit de regarder ces explications pour bien s’en convaincre. Et aujourd’hui, malgré l’ensemble des menaces qui ont été faites à l’encontre du Royaume-Uni, ainsi que les conséquences apocalyptiques qui ont pu être mises en avant, les anglais vont décider si oui ou non, leur pays va quitter l’Union Européenne.

Alors qu’il risque de ne rien se passer, même si le OUI l’emporte… Deux spécialistes de l’économie ont justement expliqué ceci, Olivier Delamarche: “Il ne se passera strictement rien”, mais également Jacques Sapir: “C’est un mensonge que de prétendre que le Brexit va provoquer une catastrophe”.

Si le oui l’emporte, alors d’autres voudront suivre, dont l’Italie, car le destin de tous les pays de l’Union Européenne est bien de finir comme la Grèce, exactement ce qu’il est en train de se produire également en France.

brexitPour ceux qui se posent la question, qui souhaitent savoir comment va se dérouler la journée, voici les réponses:

Les électeurs britanniques sont appelés ce jeudi aux urnes afin de se prononcer pour ou contre le maintien de leur pays dans l’Union européenne, un référendum réclamé pendant des années par le camp eurosceptique que le Premier ministre David Cameron avait promis d’organiser avant sa victoire aux législatives de mai 2015.

A J-1 du vote, les sondages donnaient toujours les deux camps dans un mouchoir de poche. Pro et anti-UE étaient donc bien décidés à jeter leurs dernières forces dans la bataille pour tenter de convaincre les Britanniques et notamment les 10% indécis qui pourraient faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre.
Officiellement, ce référendum n’est pas contraignant. Mais si le gouvernement suit l’avis des électeurs, le scrutin aura des implications importantes pour la vie politique britannique comme pour l’Union européenne. En cas de Brexit, il est probable que Londres et l’UE s’engageront dans deux années de négociations sur un « divorce » forcément complexe.

LA QUESTION
Les électeurs recevront une feuille de papier portant la question suivante: « Le Royaume-Uni doit-il rester membre de l’Union européenne ?  »

Ils devront faire une croix en face de l’une des propositions suivantes:

– « Rester membre de l’Union européenne »

– « Quitter l’Union européenne »

Suite à une recommandation de la Commission électorale, cette formulation a été préférée à un simple choix oui/non, jugé trop favorable au camp du maintien. A noter qu’au Pays de Galles, les bulletins sont rédigés à la fois en anglais et en gallois.

QUAND LES RÉSULTATS SERONT-ILS COMMUNIQUÉS ?
Le dépouillement manuel commencera dès la fermeture des bureaux de vote, à 22h00 locales (23h00 HB).

Chacune des 382 circonscriptions de dépouillement comptabilisera le nombre de suffrages exprimés et annoncera le nombre de bulletins, bulletins nuls et votes par correspondance inclus. La commission électorale a estimé que la plupart des chiffres de participation seront connus entre jeudi à 22h30 locales et vendredi à 02h30. Les chiffres définitifs devraient être communiqués vers 05h00 locales (06h00 HB).

Les circonscriptions comptabiliseront ensuite les votes et annonceront le total des bulletins en faveur du maintien de la Grande-Bretagne dans l’Union (« Remain ») et ceux en faveur d’une départ (« Leave »). Ces résultats devraient être connus vendredi entre 02h00 et 04h00 locales. La dernière remontée devrait intervenir vers 07h00 locales (08h00 HB).

Ces résultats seront additionnés pour aboutir à une proclamation nationale qui sera faite à Manchester.

L’heure de proclamation des résultats dépendra de l’écart entre le « Remain » et le « Leave ». Le taux de participation, qui devrait être annoncé plus tôt, pourrait donner une indication précieuse. Élevé, il pourrait favoriser le camp du « Remain ».

QUAND VOTER ?
Les bureaux de vote seront ouverts jeudi de 06h00 à 22h00 locales.

Y AURA-T-IL UN SONDAGE SORTIE DES URNES ?
Aucune chaîne de télévision n’a pour l’heure prévu de sondage sortie des urnes, la marge d’erreur étant trop large.

Source et suite sur 7sur7.be

Le véritable risque avec la victoire du OUI, cela serait un nouvel accord qui annulerait les effets du référendum, ce qui serait littéralement une trahison, ce que nous français avons connu en 2005 avec Nicolas Sarkozy:

Comme on le sait, ce Non massif fut ensuite considéré comme nul et non avenu par les dictateurs de la prétendue « construction européenne ».

Nicolas Sarkozy, en pleine connivence avec François Hollande et les principaux dirigeants du PS, du MODEM et de EELV, décidèrent de soutenir et de signer le traité de Lisbonne qui reprend la quasi-intégralité du projet de « Constitution européenne » rejeté par le peuple souverain.

Dans un article du journal Le Monde intitulé « La boîte à outils du traité de Lisbonne » et daté du 26 octobre 2007, Valéry Giscard d’Estaing résuma en effet le traité de Lisbonne en ces termes :

« Les juristes n’ont pas proposé d’innovations. Ils sont partis du texte du traité constitutionnel, dont ils ont fait éclater les éléments, un par un, en les renvoyant, par voie d’amendements aux deux traités existants de Rome (1957) et de Maastricht (1992). Le traité de Lisbonne se présente ainsi comme un catalogue d’amendements aux traités antérieurs. Il est illisible pour les citoyens, qui doivent constamment se reporter aux textes des traités de Rome et de Maastricht, auxquels s’appliquent ces amendements. Voilà pour la forme.

Si l’on en vient maintenant au contenu, le résultat est que les propositions institutionnelles du traité constitutionnel — les seules qui comptaient pour les conventionnels — se retrouvent intégralement dans le traité de Lisbonne, mais dans un ordre différent, et insérés dans les traités antérieurs.(…)

La conclusion vient d’elle-même à l’esprit. Dans le traité de Lisbonne, rédigé exclusivement à partir du projet de traité constitutionnel, les outils sont exactement les mêmes. Seul l’ordre a été changé dans la boîte à outils. La boîte, elle-même, a été redécorée, en utilisant un modèle ancien, qui comporte trois casiers dans lesquels il faut fouiller pour trouver ce que l’on cherche. »

Valéry Giscard d’Estaing – 26 octobre 2007

Source et suite sur UPR.fr

 

28 commentaires

  • Exigeons nous aussi un referendum pour ou contre la sortie de la France de l’UE.

  • Bonjour LME,
    A 4:30 ce matin une maj des anglais en faveur du brexit…
    Voir le site de la BBC…
    Peut etre est ce le debut de la fin de la dictature europeenne !
    Dissoudre le « machin » et construire un espace europeen de partage ou chaque nation trouvera sa place a la mesure de ses moyens et de sa volonte.
    Et puis Je reve de voir traduit en justice tous ces politiques qui ont trahis les peuples dont ils avaient la confiance…

  • Certains anglais n’ont pas tord. Des bureaux de vote n’ont que des crayons a papier pour remplir les bulletins. Cela sent la magouille plein pot.

    https://francais.rt.com/international/22644-pencilgate–theorie-complot-sur

    • Big brother Big brother

      Entre ce genre de bonne vieilles recettes et le vote électronique (je ne sais pas si ça a été le cas pour ce référendum) Je pense qu’on est complètement verrouillé politiquement.
      Y avait il des « observateurs internationaux » à cette élection, ou part on du principe que sous nos latitudes la fraude est chose impossible, pour la bonne raison que nos démocraties sont l’archétype incorruptible du bien?

  • Nigel Farage : « J’espère que c’est la dernière fois que je parle dans ce parlement »
    Nous l’espérons aussi pour lui.

    https://gaideclin.blogspot.fr/2016/06/nigel-farage-jespere-que-cest-la.html

    • rouletabille rouletabille

      Merci Thierry92
      Ce petit doc est intox à mon avis ,Wall street est complice et la famille qu’on appelle Royale est partie prenante car ils s’en foutent des gens ,n’oublie pas que c’est le Sionisme qui mène la danse ,l’épouse du jovial Prince ,habillé en NAZIS (photos à la demmande) est de la tribu
      Bisous
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Soros couine avant que cela ne se passe.

    Pour lui cela serait une perte monumentale. C’est d’ailleurs le motif de son inquiétude.
    En cas de départ de l’ue la GB se redresserai mais a son détriment.

    https://francais.rt.com/economie/22478-brexit-apocalypse-soros-royaume-uni

  • donarmando

    Je pense que le oui va l’emporter. Il y a eu trop de facteurs émotifs mis en jeu dans la dernière ligne droite avec l’assassinat de Md COX. Le tout associé avec la fabrique des peurs. Les indécis pencheront pour le « remain ».
    Si le « BREXIT » l’emporte, se sera une surprise pour moi et j’attends avec impatience la suite !! Car si rien ne se passe suite à la décision souveraine des anglais (effondrement de la livre, crise économique mondiale etc.) alors tout ceux qui ont jouer sur ce tableau devront s’expliquer ou se faire tout petit, et comme pour la crise de 2008 nombreux seront ceux que les soit-disant experts ne sont pas plus expert que les gens du peuple …

  • Norbert

    === RAPPEL ! === 23 JUIN 2016 ===
    SOIRÉE SPÉCIALE UPR SUR LE RÉFÉRENDUM BRITANNIQUE.
    == ATTENTION AUX HORAIRES ! == PROBABLEMENT PAS DE TENDANCES SUR LE RÉSULTAT DISPONIBLES AVANT 01h00 ==
    ————————————————————-
    Pour suivre et analyser en direct les résultats du référendum sur le Brexit, je vous donne rendez-vous le jeudi 23 juin 2016, – à partir de 17h00 et jusqu’à 02h00 -, à une grande soirée électorale à la Brasserie Botzaris, 2 rue Botzaris, 75019 PARIS. La soirée se tiendra en présence de plusieurs responsables de l’UPR.

    Sauf si le référendum est extrêmement-extrêmement serré, ou sauf si les organisateurs du scrutin entretiennent délibérément le plus grand flou pour truquer les résultats (tout est possible), il est possible – mais ce n’est pas certain – que l’on puisse connaître les premières tendances sur le résultat vers 01h30-02h00 heure française, juste avant la fermeture réglementaire de la brasserie Botzaris.
    Cette incertitude n’en rendra que plus excitante cette soirée électorale passée ensemble.

    J’espère que des premières tendances des sondages sur les premiers dépouillements permettront d’être connues avant la fermeture de la brasserie, ce qui me permettra alors de prendre la parole pour commenter le résultat de ce scrutin historique, probablement pas avant 01h00.
    Et bien sûr, si le Brexit l’emporte, le Champagne UPR coulera à flots… ( http://www.boutique.upr.fr/18-champagne-upr )….
    ———————
    Tous les adhérents, sympathisants, et simples curieux, sont conviés à venir à cette soirée (entrée libre) qui s’annonce très festive si le Brexit triomphe, et qui sera de toute façon très riche d’enseignements pour l’avenir de l’Europe et celui de la France.

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif Voici les résultats, je vous les donne par avance !

    – « Rester membre de l’Union européenne » [ OUI ]

    – « Quitter l’Union européenne » [ NON ]

    Bref, que les rosbifs quittent ou pas, ce sera Kif-Kif ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

  • Le veilleur

    Si dans un premier temps la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne ne change pas grand chose ce n’est pas grave, ce qui compte c’est que les autres pays de l’Europe décident de sortir aussi.

    Ce matin selon un Sondage – Espace européen, 72 % des sondés étaient pour la sortie du Royaume-Uni. Les mentalités changent et de plus en plus de gens comprennent que la politique Européenne a échouée et ne pourra pas continuer ainsi dans le temps.

    Trop de réglementation étouffe l’innovation, limite la créativité, de plus, trop d’inégalités et de corruptions ne font pas un monde, quand le déséquilibre économique ne parvient plus à faire vivre les sociétés alors il faut abandonner le projet avant qu’il ne s’effondre définitivement de lui même et redonner le pouvoir au peuple comme l’on fait les Suisses.

    Le terrible aveu de Donald Tusk : le rêve d’un seul État européen, d’une seule nation européenne est une illusion ! Et c’est le président du Conseil européen qui le dit.

    http://lesmoutonsenrages.fr/2016/05/11/le-terrible-aveu-de-donald-tusk-le-reve-dun-seul-etat-europeen-dune-seule-nation-europeenne-est-une-illusion-et-cest-le-president-du-conseil-europeen-qui-le-dit/

  • Pyramidion

    On déjà eu un avant goût avec l’Écosse ils ne brexiteront pas, malgré une certaine rendance car l’enjeu est trop important c’est une parodie point barre. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

    • Danai

      Je pense moi aussi que les Britanniques choisiront de rester dans l’union européenne, malheureusement pour eux. Je souhaite me tromper et qu’ils quittent cette URSS version Europe de l’ouest.
      Ceux sont ceux qui vont rester qui seront les plus à plaindre car on peut alors se demander ce qui sera inventé pour empêcher tout départ d’un autre Etat.
      Mais il est sans doute encore un peu trop tôt pour que les différents peuples européens ne soient suffisamment éveillés pour mettre un terme à cette farce européenne. L’éveil après des siècles de mensonges ne peut se faire en un jour (à l’échelle d’une personne cela peut être rapide mais quand on parle de millions de personnes…). De plus certaines personnes ne sont pas prêtes ou ne veulent pas faire face à la réalité des choses (le saut dans ce qui est inconnu pour elles serait sans doute trop grand) et restent donc accrochées à ce qu’elles connaissent, c’est à dire ce monde d’illusions fabriqué pour nous. Je pense que lorsqu’elles seront obligées de se réveiller (c’est à dire, à mon avis, lorsque les illusions tomberont et qu’elles ne pourront plus les nier (officialisation de la dictature européenne naissante, effondrement de tout, guerre mondiale, NWO,…), le choc sera dur et alors soit totalement choquées elles accepterons tout ce que les gouvernements diront afin de reprendre un semblant de vie normale, soit elles se révolteront et seront dangereuses pour tous (y compris ceux qui auront vainement tenté de les prévenir).
      Désolé pour la longueur de certaines phrases.

  • Norbert

    == SPÉCIAL BREXIT ===
    SEULE DANS TOUT L’ESPACE POLITIQUE ET MÉDIATIQUE FRANÇAIS, L’UPR OFFRE À SES LECTEURS LE SOUS-TITRAGE EN FRANÇAIS DU FILM « BREXIT THE MOVIE », VISIONNÉ PAR PLUS DE 1,5 MILLION DE BRITANNIQUES.

    Ce 23 juin 2016 est un grand jour.
    Pour marquer l’événement sans précédent que représente le référendum sur le Brexit, et pour faire patienter nos lecteurs jusqu’au moment où le résultat sera connu (sans doute pas avant les premières heures du vendredi 24 juin), nous avons mis en ligne sur notre site le film « Brexit the movie », avec un sous-titrage intégral en français réalisé par les bénévoles du service de traduction de l’UPR.

    Pour voir « BREXIT LE FILM » sous-titré en français, c’est ici :
    http://www.upr.fr/actualite/europe/brexit-le-film

  • au royaume uni, on peut compter sur la magouille des partis pour « améliorer les chiffres ».

  • En Suisse, nous avons aussi eu des votations. (contre l’immigration de masse)
    Si le texte passait, la suisse devait aussi s’effondrer, le commerce devait s’arrêter etc….
    résultat: l initiative contre l immigration de masse a été accepter par le peuple.
    la Suisse ne s est pas effondrer mais est devenu le pays le plus compétitif (2 place gagner ) au monde.
    et le seul pays d europe qui n a pas de risque de guerre.

  • alaindex

    Ne vous inquiétez pas:

    « Ce qui compte, c’est ceux qui comptent. » (Joseph Staline)

  • Pazoozoo

    Bien comprendre la journée:
    – sondages bidons en sortie des bureaux de vote
    – le « non » au Brexit l’emportera inextremis
    – si c’est le « oui » au Brexit, alors le gouvernement choisira de dire « non », comme en France sous Naboléon.

    Et l’Europe… La GRANDE EUROPE, sera sauvée…

    Yes, needs the no win against the no!

  • gnafron

    les conséquences d’un Brexit ???