A Bobigny, faute de moyens pour la justice, des condamnations ne sont plus exécutées

Ce n’est malheureusement pas une découverte, en France, le manque de moyens et de personnel est généralisé, la situation est tellement catastrophique à Bobigny que les condamnations ne sont plus exécutées. Cette région est malheureusement confrontée à un gros problème de violence et de délinquance, et s’il y a bien un tribunal qui devrait avoir les moyens d’agir, c’est bien celui-ci. Au 1er avril 2016, 7300 peines prononcées — de la simple amende à la prison — étaient toujours en attente d’exécution, certaines depuis plusieurs années.

Dormez tranquilles braves gens, avec nos politiciens, nous sommes en sécurité…

Les condamnations France faillites’accumulent au tribunal de Bobigny et le personnel manque pour faire exécuter les peines, dont certaines ne seront jamais appliquées pour cause de délai légal dépassé. Débordés, les agents alertent les autorités.

Les huit agents du service d’exécution des peines de Bobigny étaient en grève le 14 juin pour alerter les autorités sur la situation de ce service administratif, complètement dépassé par le nombre de dossiers en attente de traitement.

La situation est telle que 33 condamnations pour des faits de violence datant de 2013 n’ont jamais pu être appliquées, le délai légal ayant été dépassé.

Il s’agirait de peines comme des «sursis mis à l’épreuve [et du] travail d’intérêt général», dont certaines concernent des cas de violences conjugales.

Selon un fonctionnaire du service interrogé par France Bleu , «c’est comme si la peine n’avait jamais été prononcée [alors que ces] mesures […] sont des manières de suivre ces personnes pour éviter ce type de violences».

Pour répondre à l’urgence de la situation, l’administration a demandé d’établir «des priorités dans le traitement du stock», en commençant par les condamnations les plus récentes. Ce qui laisse craindre que les plus anciennes ne puissent être traitées à temps et causer de nouveaux cas de peines non appliquées. Si «demain une personne qui a eu un jugement d’annulation de permis [a] un accident […], qui sera montré du doigt ?», s’interroge une greffière inquiète de la situation.

7 300 condamnations restaient à exécuter par les chambres correctionnelles au 1er avril.

Lire aussi : Les surveillants pénitentiaires en colère défilent sous les fenêtres de Christiane Taubira

Source: Russia Today

Petit rappel sur la Seine Saint-Denis:

Principaux chiffres de la délinquance du département de la Seine Saint Denis :

Le nombre d’homicides du département de la Seine Saint Denis est de 73 en moyenne par an. Cela représente un risque de 1 sur 21 063 d’en être victime.
Les victimes de coups et blessures sont 9 375 par an, soit un risque de 1 sur 164 d’en être victime.
Le nombre d’agressions est de 4 356 chaque année soit un risque de 1 sur 353 de subir une agression.
Le nombre de cambriolages est de 11 313 par an, cela représente un risque de 1 sur 136 de se faire cambrioler.
Les vols sont au nombre de 61 848, et donc un risque de 1 sur 25.
Le nombre de vols de voitures est de 32 385, soit un risque de 1 sur 47 de se faire voler sa voiture en moyenne dans ville de Bobigny.
Les agressions sexuelles sont au nombre de 1 035 chaque année. Ceci représente un risque de 1 sur 1 486 d’en être victime.
La drogue concerne 9 576 auteurs d’infractions par an, soit un risque de 1 sur 161 d’être confronté à eux.
Les escroqueries sont au nombre de 8 247 soit un risque de 1 sur 186 de se faire escroquer.

Les chiffres de la délinquance du département de la Seine Saint Denis le classe ainsi 96eme département sur 97 au niveau national des départements oú la délinquance est la plus faible.

Source: Ville-data.com

Pour parler principalement des cambriolages puisqu’il s’agit d’un sujet que je connais plutôt bien maintenant, n’oubliez pas que je propose un dossier complet sur le sujet dans ma dernière lettre d’information, avec les meilleures astuces dont certaines totalement inconnues pour bien protéger ses biens et capitaux.

Je le reconnais moi-même, celle lettre est un investissement et pas des moindres, tout le monde ne peut se permettre de débourser autant en une seule fois même pour soutenir un blog aussi important soit-il, donc juste avant les vacances puisque certains ici vont tenter d’en profiter, avant que vous ne quittiez votre logement, je vous propose une « offre de bienvenue », -30% sur l’abonnement annuel (donc 10 lettres d’informations) durant une semaine, afin que le blog puisse continuer, qu’il puisse se professionnaliser, et que vous puissiez bénéficier des meilleurs conseils pour vous protéger des risques de cambriolages.

Pour profiter de l’offre de bienvenue, il vous suffira d’enter le code mouton2016, tout simplement!

Calculez juste une chose, au niveau risque, vaut-il mieux prendre le risque de perdre ses biens les plus précieux? Ou prendre le risque de profiter d’une telle offre qui risque de sécuriser ces biens?

4 commentaires