30 ans que l’enfoiré nous a quitté….

C’est aujourd’hui la fête des pères, et cela fait 30 ans jour pour jour que l’un de mes pères spirituels nous a quitté au détours d’une petite route de campagne. C’est con, il y avait un camion, et après le silence, l’émotion…

Coluche est parti, lui qui a tant fait pour la France, au niveau de l’humour dans un premier temps, mais surtout au niveau du coeur, car quoi qu’en disent certains, Coluche, c’est les restos du coeur, ce sont des millions de repas donnés à certains en ont un réel besoin, beaucoup ont pu manger et nourrir leur famille grâce à Coluche et à sa générosité. Qui a fait pareil dans le pays? Qui s’est autant investi? Il y avait l’abbé Pierre, il y a eu Coluche, pas sur qu’il y en ai réellement d’autres. D’ailleurs, cela fait 30 ans que nous n’en avons plus, juste certains qui prolongent son idée, mais aucun qui vient révolutionner le monde avec un nouveau concept basé sur la générosité…

Il y a toutefois une question en suspend, ce 19 Juin 1986, tu as quitté la scène alors que tu comptais y retourner, le rideau s’est baissé pour une grande majorité des français, à cause d’un « putain de camion » comme l’aura chanté ton pote Renaud, mais ces adieux non pas au music-hall mais à la vie elle-même ont-ils été décidé, ou n’est-ce qu’un hasard de la vie? C’est la question qui restera à jamais sans réponse…

Nous le savons, tu préparais un nouveau spectacle dans lequel tu comptais parler de tout dont de la fille cachée de Mitterrand, tu comptais flinguer par les mots et l’humour nos politiques de l’époque, qu’est-ce que tu te serais régalé à l’heure actuelle, ils sont encore pire et plus vendus que jamais… Mais nous le savons bien, il y a les tueurs de la république, qui sont là pour « régler certains problèmes » à la demande des politiques, et ton spectacle, ils n’en voulaient pas, ils ne voulaient même pas d’un enfoiré qui a montré qu’un seul type, tout seul, avec son coeur et une bande de potes, peut changer le monde pour les pauvres alors que eux avec leurs belles promesses n’ont jamais rien fait, ou si peu…

Ces tueurs de la république, on les soupçonne pour Bérégovoy qui s’est suicidé de deux balles de magnum dans la tête, pour Balavoine, pour le gendarme Jambert, et pour beaucoup d’autres… Alors on se pose la question. Ont-il décidé que tu devais quitter la scène dans un bruit de tôle froissée? Ou n’est-ce qu’un accident con de la vie comme il y en a tous les jours? Comme souvent, il y a une contre-enquête, mais systématiquement, il y en a qui refusent de voir, de croire, qui pensent que nos politiques sont incapables de faire de telles choses…. Et pourtant, s’ils savaient…

https://www.youtube.com/watch?v=gtSkAQ-SSlU

La mort de Coluche, la contre-enquête

Les médias nous ont menti depuis le début: ils n’ont rapporté que la version du chauffeur du camion, jamais la version des deux amis de Coluche (Ludovic Paris et Didier Lavergne) qui étaient quelques mètres derrière lui, à moto, et qui ont tout vu: le chauffeur a braqué au dernier moment en plein milieu d’une ligne droite pour écraser Coluche, qui roulait à 60 km/h, alors que la version du chauffeur et de la télé, c’est que Coluche roulait très très vite, comme un fou, et se serait encastré dans un camion dans un virage car il n’aurait pas eu le temps de le voir.

Didier Lavergne: << Je suivais Coluche à deux, trois mètres, pas plus. Nous étions presque roue dans roue. Le camion a tourné sans mettre son clignotant, sous le nez de Coluche >>.
France-Soir le 20 juin 1986 (comme quasiment tous les médias): << Derrière lui, ses deux amis, Ludovic Paris et Didier Lavergne, n’ont rien vu, leur pote était déjà mort quand ils sont arrivés à sa hauteur. >>

Didier: << Ah mais, c’est complètement faux! J’ai tout vu. C’est même moi qui ait indiqué aux gendarmes l’endroit précis où la tête a heurté. J’ai vu la tête, boum, elle a heurté l’angle du phare. >> <<Lorsque le camion est arrivé à la hauteur de Coluche, tout d’un coup, le chauffeur a braqué la cabine sous son nez >> << À un mètre ou deux près, il aurait freiné >>
Tous les journaux ont écrit: << Quand ils sont sortis du virage, le camion était déjà en travers. >>

Didier: << Mais c’est ça qui est faux! Moi je l’ai toujours dit, le camion venait droit vers nous. Et il était loin. >>

Coluche était un motard chevronné, et n’était ni bourré ni drogué ce jour-là d’après les analyses scientifiques officielles.

Ses deux camarades qui étaient quelques mètres derrière lui ont immédiatement freiné quand le camion a soudainement braqué, preuve que la version officielle est un énorme mensonge: il y avait largement la distance et le temps pour s’arrêter et ne pas rentrer dans le camion.

Didier (trois mètres derrière Coluche): << Ce n’était pas limite du tout. Je me suis arrêté sans faire de traces sur le bitume, et sans tomber…devant la cabine du camion. Michel, lui, n’a pas freiné parce que le camion lui a claqué la porte au nez. Et Michel ne pouvait avoir d’autre réaction que celle qu’il a eue, parce que c’est un réflexe de motard. Un réflexe, c’est quand t’as pas le temps de réfléchir. >> Ludovic (dix mètres derrière Coluche): << C’était un bon freinage quoi, pas en urgence. On n’allait pas vite, encore une fois, ON N’ALLAIT PAS VITE! >>
Didier: << il roulait vers nous, ça j’en suis sûr. Parce que ça aussi…il aurait été arrêté, et puis il aurait tourné et fait la manœuvre quand on est arrivés, bon, peut-être que je me serais posé moins de questions. Mais là, c’était comme s’il avait fait exprès, pour nous foutre en l’air, tu vois. >>

Une expertise scientifique ordonnée par le juge Renard avait prouvé que le chauffeur avait menti sur la vitesse de la moto. Mais le juge est un des fameux juges francs-maçons liés au milieu de Nice, mis à la retraite d’office quelques années plus tard dans le plus grand scandale concernant la justice depuis des décennies: il a choisi (sur ordre?) de ne garder que la version du chauffeur, et d’éliminer 2 des 3 témoins, qui n’ont pas été entendus lors du procès!

Le chauffeur travaillait ce jour-là non pas pour son employeur, mais à son compte: il transportait des gravats provenant du chantier de la gendarmerie de Grasse. Gendarmerie de Grasse…c’est à un barrage de la gendarmerie de Grasse, à la sortie de Valbonne, que les amis de Coluche qui étaient à moto quelques minutes derrière Coluche se sont heurtés, seulement dix minutes après que la camion ait heurté Coluche. Barrage alors que les secours n’étaient pas encore arrivés à Opio sur le lieu de drame! Depuis combien de minutes ce barrage était-il en place? Didier et Ludovic ont trouvé très étrange qu’aucun véhicule ne soit passé sur les lieux du drame entre le moment de l’accident et l’arrivée des secours. Pendant de très très longues minutes, la route était totalement déserte. Il a fallu attendre plusieurs dizaines minutes pour que les secours arrivent alors qu’au bout de 10 minutes la gendarmerie de Grasse avait déjà mis en place un barrage.
Non seulement les médias nous ont caché tout ça, mais en plus ils nous parlaient d’une livraison anodine dans un camping…totalement inexistant en fait à cet endroit là! Encore des mensonges.

Après « l’accident », ce chauffeur ne s’est à aucun moment occupé de Coluche couché par terre contre le camion. Non, il voulait juste signer le constat! Abracadabrantesque. Encore plus abracadabrantesque quand on se souvient que dans les médias à l’époque, dans les jours qui ont suivi l’accident, il nous était présenté comme un homme bouleversé qui aimait Coluche! Encore des mensonges.

Didier: << Attends! Mais le chauffeur, c’était incroyable! Ça aussi, ça m’a choqué… Il est pratiquement sorti tout de suite avec les papiers pour faire le constat, c’est insensé! Le type qui voit un mort et qui attend avec sa sacoche et ses papiers pour faire le constat, c’est un truc de fou. Il ne s’est jamais approché de l’homme qui était blessé par terre, c’est ce qui m’a choqué le plus. Tu vois il marchait en tenant sa pochette derrière comme ça. >>
Didier s’est adressé au chauffeur: << « T’as vu qui t’a mis par terre? C’est Coluche! » Et il n’a pas fait de commentaire. Il ne s’est pas plus approché pour avoir un geste de compassion humain… C’était très bizarre. >>

La vidéo montrée au JT ce jour là confirme d’ailleurs une certaine nonchalance du chauffeur qui indique simplement: « c’est malheureux, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise? »
Pourquoi Coluche a-t-il été tué (d’après 2 des 3 témoins) le 19 juin 86? 
Tous ceux qui ont rencontré Coluche à cette époque sont unanimes: il s’apprêtait selon ses propres termes à << hurler sa pourriture au monde >>. Il était en train de préparer un nouveau spectacle au vitriol pour la rentrée, au Zénith de Paris, dans lequel il allait taper très très fort sur Mitterrand et sur la gauche caviar qui ne faisait rien contre le chômage, et il allait parler de Mazarine! Il connaissait tous les secrets du tout-Paris (politique, show-biz,…) grâce à son secrétaire personnel, Jean-Michel Vaguelsy. << Je vais les secouer, je vais les allumer tous! >> répétait-il souvent. << Jusque-là, on a bien rigolé, mais ils n’ont encore rien vu: cette fois, ils ne vont plus rire du tout! >> (Télé-Obs, 13 juin 2002).

Trois jours avant sa mort, le 16 juin 86, Coluche déclarait à Michel Denisot: << Les hommes politiques vont recevoir. Lors de mon dernier spectacle j’avais fait peur à certains hommes politiques, mais là, je vais carrément leur faire honte. >> (Libération, 20 juin 1986).
Dans un magazine télé en 1986 à propos des hommes politiques: << Un pour tous, tous pourris. >>

Son producteur Paul Lederman, cité dans le livre du journaliste du Monde, Philippe Boggio: << Coluche avait envie d’en découdre avec les socialistes. >>
Mitterrand et le PS étaient probablement effarés à l’idée que l’homme de gauche le plus populaire en France allait passer les deux années avant la présidentielle de 1988 à les attaquer impitoyablement. Et Mitterrand à l’époque faisait tout pour empêcher qu’on parle de sa fille (des centaines d’écoutes illégales, harcèlement physique quotidien de Jean-Edern Hallier par des agents secrets en civil pour le rendre fou; quand il racontait ça tout le monde le prenait pour un parano…mais cela a été confirmé des années plus tard lors du procès des écoutes). Quasiment tout ce que Coluche avait écrit et enregistré a disparu selon sa dernière compagne Fred Romano : << Je n’’ai jamais su trop quoi penser de cet accident, ce qui est certain c’’est qu’’il était en pleine préparation d’’un spectacle explosif, les bandes étaient enregistrées et elles ont disparu comme par miracle après l’’accident, j’aurais aimé savoir ce que contenaient ces bandes….>>

Il allait aussi aller beaucoup plus loin que les restos du cœur et s’attaquer au chômage, à la répartition inégalitaire du travail et des richesses en France. Il allait foutre en l’air tout le théâtre politique actuel. C’était lui ou eux. Les menaces de mort des services secrets français lors de sa candidature à l’Élysée en 1981 sont devenues réalité 5 ans plus tard, après qu’il ait mis le parlement à genou en faisant voter une loi pour obtenir une réduction d’impôts pour les dons aux restos du cœur (et à d’autres associations).

Didier Lavergne: << Il y avait une balle encadrée dans son bureau avec écrit: « La prochaine sera pour toi ». C’était clair. C’est-à-dire qu’on lui avait annoncé que s’il faisait trop chier, on allait le descendre. >> Et depuis son retour sur scène en 1985, il recevait à nouveau des menaces de mort régulières, des balles, des lettres,…Il faisait aussi chanter l’Union Européenne et ses stocks faramineux de nourriture, ainsi que des grands groupes de l’agro-alimentaire, une dizaine de chantages de ce genre en tout, pour obtenir plus de nourriture pour les Restos du Coeur. Il réussissait là où les politiques ne faisaient rien ou si peu, et en plus il allait s’attaquer au chômage, donc faire honte à la classe politique par des actions concrètes et par ses mots dans son spectacle à la rentrée 1986. Il était en passe de discréditer les hommes politiques français.
Coluche pensait qu’ils étaient trop cons pour pouvoir le tuer, comme le dit un de ses proches dans le livre.

Comment les médias ont-ils pu mentir à ce point? Les dépêches venaient de l’AFP, agence de presse dépendant de l’état, où travaillent au moins quatre membres des Renseignements Généraux; plusieurs sont reproduites et analysées dans le livre, et c’est là que l’on retrouve la gendarmerie de Grasse: c’est d’elle que proviennent toutes les informations reprises par le journaliste de l’AFP. Informations? Désinformation plutôt. Sur les faits, dont plusieurs sont carrément inventés: on invente des témoins qui racontent avoir été doublés par Coluche et ses amis << à une vitesse impressionnante >>, alors que, je le rappelle, l’expertise scientifique a prouvé que Coluche roulait à 60 km/h. Et manipulation psychologique: on insiste bien lourdement sur le fait que Coluche était un champion de vitesse à moto. Et une fois les deux témoins amis de Coluche entendus…par la gendarmerie de Grasse, une seule phrase de leurs longs témoignages subsiste dans la dépêche qui en fait mention, le 20 juin au matin, mais rien sur leurs accusations envers le chauffeur du camion.

Fondamentalement, les médias n’ont pas enquêté. Au procès, 99% des médias étaient absents! Et les seuls présents, comme l’AFP et France-Soir, se contentaient de répéter la version totalement incohérente du juge, qui a réussi l’exploit de dissimuler que la version des amis de Coluche était l’exact contraire de la version du chauffeur: il a fait comme s’il n’y avait qu’une seule version et aucune contradiction.

Mentir par omission, désinformer par inaction, c’est très facile, et ça arrive tout le temps, il suffit de lire le Canard Enchainé chaque semaine, puis de regarder le JT pour voir comment ça marche. Le Canard Enchaîné a parlé de ce livre; en fait le Canard Enchaîné a fait semblant de parler de ce livre: au lieu de parler de l’élément central, les témoignages jusqu’ici secrets des deux amis de Coluche, le Canard a exclusivement parlé d’une histoire sans importance: les heures de parution des dépêches de l’AFP, pour critiquer le livre. Mais l’auteur a lui-même admis plus tard que dans une seconde édition du livre, il enlèverait cette partie qui n’apporte rien.

Enfin, les assassinats politiques en France, ce n’est pas forcément nouveau si on se rappelle des très gros doutes sur le « suicide » de Boulin sous Giscard (la famille a demandé la réouverture de l’enquête), du « suicide » de De Grossouvre dans le bureau mitoyen de celui de Mitterrand, alors qu’il venait d’acheter des fleurs pour aller à un dîner chez des amis un peu plus tard…Et les affaires scandaleuses à reprocher aux services secrets, des irlandais de Vincennes (innocents dans l’appartement desquels les services secrets ont mis des armes pour les accuser de terrorisme), au Rainbow Warrior, on est aussi gâté.
Et un camion a déjà été utilisé par un commando de l’armée française pour tuer (quelqu’un en voiture) sur le territoire français, en 1964. La justice, le pouvoir, les médias, ont répété la « vérité » officielle (= un simple accident de la route) pendant 30 ans.

Quelle drôle de coïncidence que les 3 personnes ayant le plus dérangé le pouvoir en place ait périt dans « des accidents »: Ballavoine, Coluche, Hallier.

Sources: Coluche l’accident, la contre-enquête (TheYesNeedsTheNo) / Fawkes News

Et pour ceux qui n’ont pas pu acheter le livre sur le sujet qui depuis est étrangement interdit, il est disponible sur Youtube en livre audio:

Ce livre, qui a été retiré de la vente est maintenant disponible au téléchargement PDF (lien ci-dessous). Il est disponible d’occasion ça et là et on peut le lire sur internet, mais des passages (les noms) sont censurés (?!)

Archivage PDF et montage vidéo par Ced (à partir de MP3 trouvés sur internet et du PDF réalisé) pour l’un des blogs du réseau Activeast, « l’Amer Dessous des Cartes » (http://explicithistoire.wordpress.com…)

http://activeast.wordpress.com
http://explicithistoire.wordpress.com
http://susauxbanques.wordpress.com
http://decroissons.wordpress.com
http://cedglobalchange.wordpress.com
http://www.scoop.it/u/l-esprit-du-moment

[-http://activeast.free.fr]

Alors je préfère reprendre du Coluche, et appeler le maximum de personnes à les emmerder au plus profond, à les faire chier comme jamais, à montrer que nous somme le plus gros lobbys de France, par respect pour Coluche, mais aussi pour ne pas qu’il soit le dernier enfoiré à avoir fait quelque chose de réellement colossal pour la France…

coluche_avis-2-6350a

15 commentaires

  • JBL1960 JBL1960

    @Benji = Merci pour ce billet, très fouillé et dense. A une période de ma vie, je n’ai pas eu d’autre choix que de m’inscrire aux Restos du cœur, mon mari devant se soigner d’une tumeur cancéreuse, des enfants à l’école, n’accédant pour ma part qu’à des contrats aidés style C.E.S. dans les petits villages, où tout ce sait et bien c’était dur à vivre, mais au moins, nous avions un toit et à manger, grâce à un clown. Et parce que c’était lui, on serrait le peu de dents qui nous restaient… Mon mari fan de Coluche, brame, depuis 30 ans qu’on l’a tué, et parfois les gens soulève un sourcil. On s’en fout, on sait aujourd’hui que les versions dites officielles, et on vient de le voir il y a peu avec la tuerie d’Orlando, ben c’est du bidon… 30ans sans lui, ça fait chier quand même…
    Quand j’ai crée mon blog j’ai rédigé un seul billet très intimiste où je me confie un peu plus ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/12/crepusculaire/ et dans lequel, je remercie les Restos du cœur et la Croix Rouge…

    • J’ai également été aidé par les restos du cœur dans ma vie, quand on se pointe à leur porte la veille de Noël et que l’on n’a pas les papiers pour bénéficier de ces restos, et qu’ils t’accueillent à bras ouvert pour t’aider… Que dire, c’est exceptionnel au niveau gentillesse. Même le secours populaire à cette époque m’a envoyé chier, me disant qu’il y avait pire que moi, qu’il y a des étrangers qui ont moins.
      Je suis simplement déçu que certains qui se permettent de cracher sur les restos du cœur, qui se sentent supérieurs aux autres se permettent de faire la fine bouche, de refuser des aliments car ce n’est pas de la marque, qui jettent les dons dans des poubelles à peine sortis du local, qui se battent pour un habit ou qui traitent les bénévoles comme de la merde, aient le droit de continuer à profiter du système alors qu’ils ne le méritent pas!
      Combien de fois ai-je vu des Nike neuves à 170 euros venir chercher un peu de nourriture dans un resto du cœur….

  • ROY

    La revanche de Coluche c’est que malgré son assassinat il a survécu et pour des centaines d’années !

    Ce ne sera pas le cas de tous ces mafieux et autres salopards, ces pourris ( au sens propre comme au figuré )… ils puent de plus en plus !

  • Merci pour vos témoignages sur la vraie vie.
    Ceux qui critiquent bêtement se genre d’institutions n’ont certainement que ça à faire. Ou alors sont incapable de faire la part des choses et mélange tout. Car peut être que dans les hautes instances des resto du coeur certaines choses sont critiquable, mais dans les centres des bénévoles restent des bénévoles je ne vois pas bien ce qu’ils ont avoir avec tout ça, car dans les faits cela reste de l’aide aux plus charitables et on s’en fout un peu du coup l’important est que des familles puissent subsister. En Belgique nous avons aussi des restos du coeur, on a apporter plus d’une fois des vivres et victuailles de toutes sortes ainsi que de beaux habits pratiquement neufs dont des Nike à 170 E (rires). Car donner de notre temps malheureusement pour l’instant c’est pas possible, mais bon vu que je ne compte pas travailler jusqu’à 70 ans il n’est pas impossible que dans l’avenir je donne de mon temps pour les autres.

    Sinon il y a tout de même un truc qui m’insupporte dans se concept, ce sont les Enfoirés honnêtement je ne peux pas les encaisser. Tout leur cirque sonne vraiment mal je ne crois pas une seule seconde à leur sincérité.

    Orné

  • thierry3468

    Il faut se rappeler l’époque de Coluche et son rejet d’une bonne partie de la société.Coluche était certes populaire mais beaucoup le détestaient.Coluche est devenu un mythe pour certains en oubliant rapidement qu’il n’était pas aussi aimé.Je suis certain que Coluche aurait détesté cette image d’icône que beaucoup lui attribue pour mieux récupérer son héritage. Il est devenu rapidement incontrôlable et un danger pour l »ordre établi ».Assassinat ou pas,beaucoup souhaitaient sa « neutralisation ».Cela nous rappelle beaucoup le sort de Dieudo.Il est facile de pleurer les morts quand on ne fait rien pour les vivants. Un bonjour à tous les enfoirés et Coluche aurait probablement adoré les quenelles et les chauds ananas.

    • luffy luffy

      Salut Thierry,

      Tu m’as coupé l’herbe sous les pieds! Tout à fait d’accord avec toi, 2 périodes, 2 façons de procéder.

      2 méthodes radicales pour faire taire les emmerdeurs : on coupe le caquet de l’un en l’assassinant et on diabolise l’autre en déformant le fond et la forme de ses propos. L’un va trop loin (pour certains) dans la provocation, l’autre n’en a pas eu le temps.

      Quand ma mère était trop juste au niveau financier, je me rendais au resto du cœur avec mon oncle SDF. J’avais entre 4 et 6 ans et ne me rendais compte de tout ça, c’était juste une sortie sympa avec tonton « le marginal ».
      Avec le recule, je suis honoré d’avoir été touché par l’humanité de ce grand homme, mais attention! effectivement Coluche est comme Bouddha, il n’est pas à idolâtrer et ces deux là ne l’ont jamais souhaité.
      Dans chaque homme (ou femme évidemment) se cache un Bouddha ou un Coluche, il faut tout simplement le nourrir de bonnes choses!

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif Le même hasard de la vie, et une Mort bien heureuse pour le système; comme pour la meuf anti-brexit http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif; …et voilà le camp du maintient dans l’EU repasse devant dans les sondages, …bref, l’esclave reste encore bien influençable et incapable de voir la magouille de nos tordus de pourritiques et de leurs maîtres ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    • luffy luffy

      Mais où vas tu chercher tout ça ??!! Les gouvernements occidentaux ne tuent évidemment pas leurs citoyens !! Je suis Charlie, Tu es Charlie, il est Charlie … nous sommes Charlie … http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • Bonjour à vous !

    Merci Benji pour cet article et hommage à Coluche.
    J’adorais ce qu’il osait dénoncer, le seul, car plus personne aujourd’hui ose le faire comme lui. Peut-être par peur vu ce qui lui est arrivé…
    En ce qui me concerne, je reste, et ce depuis le jour de sa mort lorsque j’ai vu la circonstance de son accident, persuadé que ce n’était pas un accident, mais bien une élimination. Coluche prévoyait de tout dénoncer sur la société, les abus, les affaires, la pression qu’il a subi en voulant être candidat, et sur la fille de Mitterrand, dans son nouveau spectacle prévu 3 mois plus tard… Il était devenu trop gênant pour le pouvoir, et on sait tous comment finissent celles et ceux qui gênent le pouvoir… Les preuves ne manquent pas !

    Pour qui ne connait pas ce documentaire, « Coluche, un clown ennemi d’État », vous pouvez le voir sur cette page avec d’autres en bas de celle-ci : http://www.inexplique-endebat.com/2015/03/coluche-un-clown-ennemi-d-etat.html
    >> J’y note : « Vu l’actualité politique et mondiale actuelle, que nous dirait tout haut pour agir sur nos consciences devenues aveugles notre trop regrèté Coluche aujourd’hui ?
    Un vrai manque, puisque notre société anti-démocratique devenue dictature et répressive fait peur pour leurs vies et carrières à celles et ceux qui pourraient nous alerter comme il le faisait courageusement… »

    @ Benji :
    L’histoire des « Nike » ! J’ai aussi vu une aberration. Il y a une quinzaine d’années, en attendant ma compagne, j’étais garé face aux Restos, quand une Mercedes Class E270 quasi neuve d’environ 1 an se stationne juste à coté de moi. Le mari reste dans la voiture pendant que la femme et ses 3 enfants sortent les bras chargés de sacs et entrent dans les Restos… J’étais effaré ! Énervé de voir cet abus !
    Bref, 2 ans plus tard, j’étais moi aussi dans une situation plus que précaire… « C’est la vie ! » L’assistante sociale qui m’aidait pour ne pas que je sois expulsé de mon logement avec un bébé à charge, m’avais proposé des tickets pour les Restos. Je n’ai pas résisté et lui ai raconté l’histoire ci-dessus. Parfaitement au courant de tels agissements, elle m’a même dit que certain(e)s revendaient même les vêtements et nourritures donnés par les Restos !! Mes yeux sont sortis de ma tête, comme dans un Tex Avery !! :)
    Tellement dégoûté, je n’ai pas accepté les tickets car je savais que les fournitures des Restos étaient limitées, et des gens peut-être en situation pire que la mienne en auraient plus besoin. Pourtant j’étais sans le sou, mais j’ai préféré ne plus payer aucunes charges et m’endetter à mort pour pouvoir nourrir mon enfant et moi-même.

    Gérard Lanvin : « Coluche vivant, on n’aurait pas la France d’aujourd’hui » : 2,30 mn.
    http://www.youtube.com/watch?v=oYIMmAFO7nw

    Bon dimanche !

  • Dans toute démocratie qui se respecte, le gouvernement ne tue pas les opposants gênants…ils les suicident ou les accidentent, ça passe mieux.

    Balavoine, mort la même année que Coluche, était aussi sur le point de balancer du lourd avant son décès:

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2016/01/daniel-balavoine-t-il-ete-assassine.html

    Autre exemple avec le blogueur Andrew Breitbart qui voulait nuire à Obama pour l’empêcher d’être réélu en 2012.

    Voilà son discours du 09 Février 2012 à la Conservative Political Action Conference

    http://www.youtube.com/watch?v=zS1CacgMWIs

    Il est mort le 01 mars 2012, il n’aura pas tenu 3 semaines. Merci Obama…

    Même son coroner y était passé:

    http://rt.com/usa/coroner-arsenic-death-breitbart-456/

    Même topo pour le journaliste Michael Hastings.

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2013/06/aurait-on-assassine-le-journaliste.html

  • Big brother Big brother

    Je rends hommage à sa mémoire, à ses œuvres de charité, à son courage, à sa franchise, à son talent et à son rapport à la vérité.

    http://www.youtube.com/watch?v=TKbGWiv1dEw

  • Mata Hari Mata Hari

    Mon hommage à  » l’Enfoiré http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif » je l’avais déjà posté sur ce Blog. C’est pour mes enfants que je suis allée aux Restos, pour moi seule, je n’y serais jamais allée en tant que bénéficiaire ! J’ai été pendant plusieurs années, et bénéficiaire et bénévole aux Restos, j’ai vécu tout ceci et de l’intérieur et de l’extérieur, j’ai vu des comportements magnifiques, de la solidarité des deux côtés, mais j’ai aussi vu des abus, des jalousies, des injustices aussi, des bagarres aussi pour une savonnette, bref les vrais comportements humains spontanés et sans fards ! Les directives ont changé après la mort de Coluche, j’ai ressenti moins de naturel dans la démarche et au fil du temps, une pointe d’autoritarisme. Je ne crache pas sur la soupe, c’est juste un constat ! Et comme Galaxien, j’ai aussi vu des 4X4, des Nike, des bottes de poireaux et autres légumes sur la poubelle à la sortie de la distribution, des vêtements revendus aux Puces, et je reconnais que certaines personnes n’ont pas vraiment besoin de ces aides !
    Et je remercie encore une fois, toutes ces personnes si dévouées, pleine de compassion, de tendresse qui m’ont soutenu et encouragé dans des moments terribles de ma vie http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

    LES NAUFRAGES DE LA VIE

    Eh ! Bonjour ma poule.
    Aujourd’hui, aux Restos, il y a foule.
    Ils sont tous là,
    les naufragés de la vie,
    ceux que les rois de France, siégeant dans leurs châteaux,
    vivant dans l’opulence, ont mis sur le carreau.
    Ceux qui n’ont plus de toit,
    ceux qui n’ont plus de lit,
    ceux qui n’ont plus la foi,
    qui croient que c’est fini.
    Ceux qui restent sur le bord de la route,
    ceux qui ont le coeur rempli de doutes.
    Cette femme qu’un homme a lâchement abandonné,
    et cette autre, battue, bafouée, trompée,
    et ces petits vieux, qui malgré leur retraite,
    n’arrivent même plus à payer leurs traites.
    Mais aussi ces réfugiés qui n’ont plus de patrie,
    ils ont cru que la France était leur amie,
    et se sont retrouvés dans des camps surveillés.
    A Sangatte ou ailleurs, ils sont des exilés.
    Et tous ces enfants qui n’ont rien demandé.
    Ce père de famille qui n’a plus de boulot
    et, pour oublier s’accroche au goulot
    d’une bouteille, qui lui donne un espoir éphémère,
    une gorgée encore, peut-être la dernière…?
    Tous ces jeunes aussi, qui n’ont pas de travail,
    et brûlent leur vie comme feu de paille.

    On leur donne aujourd’hui avec un peu de pain,
    de l’amour, des sourires, des petits mots câlins.
    Mais pour cette  » France d’en bas  »
    qui malgré tout ne baisse pas les bras,
    que ce soit l’hiver ou l’été,
    ils sont toujours présents, les Enfoirés
    depuis des années,
    sans jamais rechigner.

    C. F.
    Bourg en Bresse – 9 Janvier 2009
    A mes amis les  » Gueux  » je dédie ce poème,
    Ainsi qu’aux  » Enfoirés « , pour eux, je fais de même.

    • Big brother Big brother

      J’ai de même assisté à l’intrusion du management dans le milieu associatif caritatif, avec ses effets déshumanisants là où la noblesse de coeur devrait s’épanouir mieux qu’ailleurs. Cette subversion du bénévolat a fait fuir ceux qui étaient les mieux disposés.
      j’ai témoigné contre ces effets pervers à qui de droit dans la hiérarchie associative, en leur expliquant qu’on ne peut transposer ces méthodes de gestion du personnel sans tuer l’essence même du bénévolat.
      Bien sûr, on m’a demandé de me conformer ou de m’en aller…
      « Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira »
      Ne laissez pas le monde vous ôter la seule chose qui prévale sur tout le reste.