Pourquoi les experts les plus médiatiques sont-ils les moins compétents ?

Au milieu des années 1980, des journalistes du magazine anglais The Economist1593781604 demandent à quatre ministres des Finances, quatre dirigeants de grandes entreprises, quatre étudiants d’Oxford et quatre éboueurs londoniens de prédire l’évolution de plusieurs indicateurs économiques. Dix ans après, ils constatent que la plupart des prévisions sont fausses. Ils remarquent aussi que les éboueurs ont fait les meilleures prédictions (à égalité avec les dirigeants de grandes entreprises). Les ministres des Finances sont arrivés bons derniers…

Au même moment, Philip Tetlock, professeur à l’université de Pennsylvanie initie une étude beaucoup plus rigoureuse. Il demande à 284 experts de faire des prédictions économiques et géopolitiques (comment le PIB des Etats-Unis évoluera-t-il ? Le Québec fera-t-il sécession du Canada ? Le régime de l’apartheid sera-t-il aboli en Afrique du Sud ? L’Union Soviétique implosera-t-elle ? …)

. Au total, il collecte 82 361 prédictions. Vingt ans après, il publie les résultats de son étude dans un ouvrage qui deviendra une référence (« Expert Political Judgment: How Good Is It? How Can We Know?« , Princeton University Press, 2005). Comme les journalistes de The Economist, il constate que la plupart des prédictions réalisées par les experts sont fausses. Pire, elles ne sont pas meilleures lorsqu’elles portent sur leur domaine d’expertise plutôt que sur un sujet qu’ils connaissent moins. Tetlock remarque aussi que le niveau d’études et l’expérience des experts n’ont aucun impact sur la qualité de leurs prédictions. Une seule variable influence la qualité des prédictions réalisées par les experts : leur exposition médiatique. Plus un expert est médiatique, moins ses analyses sont fiables (lire aussi l’article « Comment les experts gagnent-ils de l’influence« ) !

Source et suite sur Hbrfrance.fr

 

27 commentaires

  • Pyramidion

    Les experts sont un peut comme les médecins qui sont sponsorisés par big pharma, ils sont formatés à l’école pour ne surtout pas pensée par eux-mêmes. Puis une fois dans le monde du travail, ils sont rémunérés pour avoir un certaine vision et vendre du mieux que possible la politique de ceux qui les emploient. Experts ou propagandistes ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    • kalon kalon

      Entièrement d’accord avec toi, Pyramidion !
      Leur expertise est limitée au cadre de référence dans lequel, leur éducation et leur enseignement, les ont baliser !
      On pourrait dire que leurs expertises sont exactes mais uniquement dans le cadre référentiel donné !
      Pour une meilleure expertise, il faut savoir sortir de ce cadre référentiel ou…. n’y avoir jamais été inscrit !
      avoir un style de réflexion « latéral » souvent propre aux autodidactes et qui, de ce fait, n’ont jamais fréquenter ce que l’on appelle  » l’enseignement »
      En résumer, pour être un bon expert, il faut surtout ne pas être expert du tout ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • Panurgie

        Autant je suis d’accord sur le fait que les « experts » médiatiques valent Peu , et doivent composer avec la composante médiatique, les pressions, etc…

        Mais de là à faire une apologie de l’autodidacte clairement pas. L’autodidacte est loin d’être aussi compétent que ce que tu le prétend. De plus le monde des études supérieur (au moins master et au dessus) est un enseignement d’abord des bases, puis ensuite de s’affranchir des bases (dans la recherche notamment). Regarde les grands inventeurs, penseurs, poetes, etc…
        Tous sont passés par des études et c’est pas pour rien, ca apprend la réflexion. L’autodidacte ne doit l’être que en dernier recours. Comme beaucoup ici tu t’exprimes sur le monde de l’enseignement mais qu’en connais tu réellement ?

        • verisheep

          Regarde les grands inventeurs, penseurs, poetes, etc…
          Tous sont passés par des études et c’est pas pour rien, ca apprend la réflexion.

          Et non! Le génie est aussi inné que la connerie, et nombre de surdiplômés de l’enseignement « supérieur » sont au mieux médiocres.

          Thomas EDISON a commencé comme cireur de chaussures, André-Marie AMPERE n’est jamais allé à l’école, Michael FARADAY, apprenti relieur à 14 ans, n’a reçu qu’une éducation primaire, Nikola TESLA n’a fait qu’une année d’études supérieures, etc…

          Beaucoup des plus grands inventeurs et scientifiques sont des autodidactes.
          Il en est de même pour beaucoup de grands écrivains et penseurs (Emile ZOLA, Guillaume APOLLINAIRE, Jean-Jacques ROUSSEAU, Jack LONDON, Ernest HEMINGWAY, Hunter S. THOMPSON, …), mais je te laisse faire tes propres recherches.

          A l’inverse, françois hollande est titulaire d’une licence en droit et diplômé d’hec et de l’ena; pire encore, bhl est agrégé de « philosophie ».

          Les études dites supérieures n’apprennent que la soumission à l’autorité et la pensée dans le cadre.
          Accessoirement elles permettent à certains prétentieux égotiques de se sentir supérieurs, et à quelques naïfs de croire qu’ils le sont.

          • Pour rester dans mon environnement proche, je n’ai fait aucune étude, ça ne m’empêche pas de pratiquer un métier qui demande au moins 3 ans d’étude supérieur et pour l’instant en plus de mon travail j’apprends sur le tas pour reprendre une entreprise. Sans compter que je me débrouille dans pas mal de sujets, sauf quand c’est trop scientifique ou là j’ai certaines lacunes. Quand à la miss franchement (et elle ne m’en tiendra pas rigueur), elle ne savait pas grand chose intellectuellement parlant, sur 4 ans elle a acquit vraiment pas mal de chose. Je ne dis pas que c’est devenu une boule, mais c’est assez spectaculaire ce qu’elle a apprit sur si peu de temps. Quant à son métier, pareil que moi, elle est passé chef de salle sans 1 jour d’étude en hostellerie. Donc oui on peut réaliser des exploits en tant qu’autodidacte, quand on veut on peut. Autre particularité, on a tout les deux un QI supérieur à 130.

            Orné

            • Panurgie

              Toute manière je savais bien que j’allais me confronter à un mur sur ce blog la plupart des gens sont « autodidactes ». Ce n’en fait pas qqchose de bien.

              Me citer quelques personnes n’en fait pas des généralité et je n’ai jamais dit que les gens diplômés étaient tous bien.
              Et verisheep si ça t’amuse on peut lister tout les grands noms autodidacte ou non et tu verras que la majorité sont passés par des écoles.
              Et sans vouloir rentrer dans un débat sans fin la plupart de ceux que tu cites du moins pour les français ont fait des études qui à leurs époques étaient supérieur à la moyenne le lycée n’étant pas ce qu’il est aujourd’hui.

              C’est pas parce que on a pas eu la chance de passer par un cursus supérieur qu’on doit forcément le dénigrer a fortiori quand on en connaît ni les rouages ni l’enseignement.

              Et orne désolé mais je n’ai pas dit qu’être autodidacte était être idiot, mais que ça laissait moins d’armes intellectuels. Pour ce qui est du QI fait attention c’est chose la sont peu fiables, et ne reflète pas toutes les facettes de l’intelligence.

            • verisheep

              la plupart de ceux que tu cites du moins pour les français ont fait des études qui à leurs époques étaient supérieur à la moyenne le lycée n’étant pas ce qu’il est aujourd’hui.

              J’ai cité 4 français: André-Marie AMPERE (qui n’est jamais allé à l’école), Emile ZOLA (qui abandonne ses études après avoir échoué au bac), Guillaume APOLLINAIRE (qui abandonne ses études après avoir échoué au bac), Jean-Jacques ROUSSEAU (en apprentissage dès l’âge de 12 ans).
              Où est ta majorité d’étudiants du « supérieur »?
              A moins que tu considères l’apprentissage à 12 ans comme des études qui « à l’époque étaient supérieures à la moyenne »… Prouve-le moi, toi qui est apprenti historien!

              Aucun n’a suivi les études que tu considères comme « indispensable pour apprendre la réflexion »: selon toi « au moins master et au dessus » (sic).

              si ça t’amuse on peut lister tout les grands noms autodidacte ou non et tu verras que la majorité sont passés par des écoles

              Tu peux, en effet, si ça t’amuses. Moi j’ai une vie, et je t’ai déjà listé les plus « grands inventeurs », dont tu parlais à tord pour étayer ton propos.

              C’est pas parce que on a pas eu la chance de passer par un cursus supérieur qu’on doit forcément le dénigrer a fortiori quand on en connaît ni les rouages ni l’enseignement.

              Il se trouve que je suis diplômé de l’enseignement supérieur depuis longtemps, ce qui n’est pas encore ton cas si j’ai bien compris. Je parle donc en connaissance de cause.
              Tu es d’ailleurs la copie conforme des branleurs que je devais côtoyer à l’époque.
              Mais je n’en retire aucune gloire, je ne considère pas ça comme une « chance » (plutôt comme une perte de temps) et mes études ne m’ont jamais été d’aucune utilité dans ma vie professionnelle, pourtant fort réussie.

              Tu peux toujours te rêver supérieur aux autres, mais sauf piston familial pour trouver une planque de bibliothécaire, ton master d’histoire ne te conduira qu’à pôle-emploi, comme tous tes cogénérationnaires.

              Soit, tu auras peut-être une ou deux missions de prof remplaçant, où tu craqueras à force de te faire humilier par des élèves intenables… Et si tu as de la chance, un cdd au mc-do.

              Mais tu vas très vite redescendre de ton piédestal imaginaire, j’en fais le pari.

          • tobor tobor

            Les hautes études sont aussi l’occasion de se faire « baptiser »; de rejoindre des groupes plus ou moins occultes, de s’inscrire avec zèle dans les tendances dominantes histoire d’être dans les manches de ses profs maçons, histoire de se concocter sa petite place au plus près du « pouvoir »…

            • Panurgie

              Que de vacheries…
              Ne présume pas de mon avenir tu seras gentil et tu ne sais pas où j’en suis donc à part déblatèrer tes petites saloperie il n’y a pas grand intérêt à ton commentaire…

              Oui pour Zola et appolinaire c’est au dessus de la moyenne de l’époque. Pour Rousseau certes il a était apprentit mais il a eu accès à des facilités culturel pas donné au bas peuple de son époque qui ont fait son éducation.
              Mais bon comme d’habitude tu cites, tu chicanes sur les petits points, et tu attaques sur mon avenir. Bref en plus d’être naze ça ne fait rien avancer.

              Tu es titulaire d’un diplôme du supérieur: ouaaaaa
              Et bien on est deux tu sais, pourtant le point n’est pas mis sur la réflexion avant le master. Donc à moins que tu sois titulaire d’un doctorat ou autre on ne s’exprime pas sur les meme choses.
              Et si au lieu d’attaquer méchamment tu partageais ton expérience ?
              Car la tu fais juste frustré.
              Et si faire des études n’est pas une chance et bien lache tes enfants dans la nature après le lycée…

            • Bonsoir Panu :)
              Apparemment si, tu prends les autodidactes pour des idiots.. On le sait très bien que le QI ne reflète pas toutes les facettes de l’intelligence ça calcule surtout l’aptitude de réflexion et l’esprit logique ça reste donc un marqueur intéressent et non négligeable. Un petit conseil panu pour échanger avec tes congénères, arrêtes de les prendre de haut car là tu tends vraiment la perche… ce qui est dommage car tu es un membre intéressent et qui malgré tout me reste sympathique je te l’ai déjà dis.

              Akasha.

        • kalon kalon

          A bien y réfléchir, Panurgie, ne seraient ce pas ceux qui sont le plus bardés de diplômes qui ont tendance à foutre la merde dans la société ?
          Outre que l’on peut définir deux sortes de diplômés,
          Ceux ayant suivis une formation scientifique qui, c’est vrai pour la plupart, ont pour objectif de quitter le cadre référentiel et,
          D’autre part, les autres qui ne savent réfléchir qu’a l’intérieure de ce cadre et n’essayent pas d’en sortir car ce serait, pour eux, penser en terre inconnue ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif
          Rappelles toi Galilée « E pur si muove ! » !
          Il s’exprimait tel un scientifique mais, malheureusement, il était entendu par des « hommes de loi » !
          Chacune des parties étant experte en son domaine !

  • Pazoozoo

    Un expert est une personne qui sait expliquer à la télé pourquoi ce qu’il a expliqué la veille ne s’est pas produit comme il l’avait prévu/prédit.
    Un expert l’est, jusqu’à preuve du contraire.

  • Ce qui est le plus intéressant au travers de ces diverses études, c’est que des citoyens lambda ont une meilleure vision à long terme que des experts ou des hommes politiques professionnels.

    Une démonstration de plus que nous ferions par nous mêmes, bien mieux que les oligarques qui nous gouvernent, nous mentent, nous trompent, nous escroquent, nous volent et nous spolient.

    Et au passage, une belle pierre dans le jardin de ceux qui souhaitent créer une nouvelle république s’appuyant sur des conseils « d’experts »…

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • antho

    Je dirais qu’un « expert » n’est pas un médium, il ne prédit pas l’avenir, il réalise son projet efficacement malgré pluies et déconvenues; La vision du future qu’il a, est celle qu’il réalise. S’ils sont experts politique c’est qu’ils réalisent pleinement leurs projets malgré manifestations & protestations, et les experts médiatique celui de faire voir à chacun la vision qu’il veut voir.

  • Grand marabout Grand marabout

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif
    si, certains le sont sans être médiatisés

    d’autres sont médiatisés sans pouvoir l’être un jour,
    graçe entre autre, au syndrome de la » promotion focus »
    ou syndrome de « peter »

    je me répète comme dirai benji,la même ritournelle
    mais oh combien vérifié!

    de nos jours,on est sur le principe de « Dilbert » qui va bien plus loin,
    dans l’incapabilité
    (il n’y a pas plus haut pour designer les plus bas..)
    http://menace-theoriste.fr/loi-de-lincompetence-maximale/

    • kalon kalon

      Avec un petit bémol toutefois !
      c’est le niveau de « nuisance » maximale qu’ils ont atteint ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

      • Grand marabout Grand marabout

        ah bah
        la nuisance est à son apogée,mais perso je pense
        qu’ils n’ont pas atteint leur « réelle » capacité à nous nuire
        les limites étant repoussées sans cesse!
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

  • william jung

    un morceau de choix….

    Moment détente (?) : L’aveu de François Lenglet « En économie, je suis un imposteur et même un amateur… »

    https://www.crashdebug.fr/diversifion/8331-moment-detente-l-aveu-de-francois-lenglet-en-economie-je-suis-un-imposteur-et-meme-un-amateur

    Amitiés,

    f.

  • STYX

    si non euh…
    enfin j’dis ça j’dis rienhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    http://www.youtube.com/watch?v=JUrvsrOlao4

  • Cela me fatigue de voir constamment les même inepties.

    Revoir la définition et l’origine du mot expert.
    Cela permettra aux moins atteints de  » dissonance cognitive prononcée » mieux comprendre le foutage de gueule des gens par les médias.