Un enfant sur trois ne connaît ni poireau, ni courgette, ni artichaut

C’est une étude réalisée en classe auprès d’un panel de 910 élèves ayant entre 8 et 12 ans, et le résultat est tout simplement tragique!!! Il y a de quoi s’inquiéter avec un tel constat!

Fresh veggies and fruits, studio shot

Fresh veggies and fruits, studio shot

Une enquête de l’Association santé environnement France (ASEF) publiée jeudi 23 mai révèle la méconnaissance d’une majorité d’enfants au sujet de nombreux fruits et légumes ainsi que l’origine des aliments transformés comme les frites ou les nuggets.

Une ignorance qui favorise les mauvaises pratiques alimentaires à l’origine du surpoids d’un écolier sur cinq.

Si les jeunes reconnaissent facilement les poires, les pastèques et les carottes, en revanche ils sont 87 % à ne pas savoir ce qu’est une betterave. Un écolier sur trois ne sait pas non plus identifier un poireau, une courgette, une figue ou un artichaut.

Un quart d’entre eux ignorent que les frites sont faites à partir des pommes de terre. Quant aux chips, jambon et nuggets, ils sont environ 40 % à ne pas savoir d’où ils viennent et près de la moitié d’entre eux ne savent pas l’origine du steak haché ou du jambon de leur assiette. Quant aux pâtes, ils sont seulement un tiers à savoir comment elles sont faites.

Source et suite sur Le Monde

 

8 commentaires

  • Jadis

    Bonsoir, deux enfants sur trois n’a plus de famille, la garde partagée est une aberration, c’est voulu.
    Offre et demande.
    L’enfant aime la tablette, elle est plus fiable que l’Humain. Pour le moment.
    C’est fou.
    Suivant le départ des anciennes générations, le nœud se resserre.
    Bref, rien de surprenant.

    • Bonjour Jadis,

      je n’ai pas l’impression que les divorces soient la cause de l’ignorance des enfants en la matière.

      D’ailleurs, rien dans cette étude n’aborde la question.

      Ce pourrait être intéressant à creuser, mais il en serait de même, si nous avions des chiffres concernant les populations urbaines et rurales.

      Nous serions peut-être même surpris du résultat concernant leurs parents…

      Mais bon, lorsqu’ils auront faim, ils découvriront qu’il existe une multitude d’aliments comestibles, voire même qu’ils peuvent tuer un poulet, un lapin,…

    • .article35.

      Salut à vous
      @ Jadis .
       » la garde partagée est une aberration, »
      Il serait bon de ne pas faire d’une expérience (peut être personnelle ) négative , une généralité . J’ai élevé mes enfants sous le régime de la garde alternée et ni eux ,ni leur mère, ni moi ne le regrettons . Ils sont beaucoup plus « stables » et bien dans leur tête/peau que des enfants qui ont eu a subir la carence d’un des parents ou qui ont grandi dans des foyers en conflit constant .

  • boco

    Quand tu vois les légumes sur la photo il est clair, tu n’as pas envie de les manger !

  • Normal, ils sont en plastique ! Naaannn, je plaisante !!

  • Graine de piaf

    Mais à qui la faute sinon aux parents qui n’éduquent plus leurs enfants ! ne les instruisent plus non plus, l’école ne peut pas tout. Ce dont il est question dans l’article est le B A – ba que tout parent devrait avoir appris à ses enfants dès le plus jeune âge.

    • Bonjour GdPhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      Le souci, c’est déjà que les parents ne savent même pas comment planter des patates…

      La rupture est de plus en complète entre la production de nourriture, et l’acte d’achat sous cellophane à la grande surface du coin…

      Beaucoup trop d’individus sont complétement coupés de la Nature.

      Hormis les « jardins publics », la plage surveillée, et la station de ski, que connaissent-ils ?

      Nous sommes de moins en moins nombreux à pratiquer un mode de vie en contact direct avec les éléments naturels.

      Faut-il s’étonner que cela empire avec les générations ?

      Transmettons ce que nous pouvons à nos enfants et petits enfants, et employons-nous à faire évoluer notre société vers un « Autre Monde ».

      Et nous sommes de plus en plus nombreux à le faire. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • dereco

    Plus personne ne ramasse les châtaignes ou les bonnes pommes, perdues d’arbres en libre accès, ou les bons champignons, en automne, en promenades en forêts autour de chez moi !!

    On ignore de plus en plus et on est trop paresseux, plus qu’autrefois !!