« Épargnants, fuyez ! 96 % des ordres de Bourse sont des faux !! »

Tout est faux, ce n’est pas bien nouveau, nous l’avons même déjà expliqué ici, mais cela serait même pire que tout à première vue…

bourse-dans-le-rouge

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Charles « tu es excessif », Charles « tu exagères », Charles « tu racontes n’importe quoi »… Ces phrases je suppose que vous aussi vous les entendez régulièrement des bonnes âmes qui nous entourent et qui veulent croire en leur monde enchanté de « Oui-Oui ».

Alors évidemment, quand on leur dit les choses, au lieu d’être crus nous passons pour d’horribles et de vilaines personnes, souvent « extrémistes » ou, pire, « complotistes ». C’est la raison pour laquelle je ne traite jamais d’une information sans avoir une source infaillible et que personne ne peut remettre en cause, mais même comme cela, même avec les preuves sous leurs yeux, nos « Oui-Ouistes » ne veulent pas admettre que le monde n’est pas gentil, qu’ils sont juste une « contre-partie » ou des « idiots-utiles ».

Aujourd’hui, je vous propose la traduction hallucinante d’un article de la célèbre agence de presse financière Bloomberg qui est une référence de sérieux dans le monde entier, c’est dire.

Ils restent très politiquement corrects puisque leur article part de l’exemple des marchés… indiens ! Mais il n’y a aucune naïveté à avoir: actuellement, 96 % des ordres passés en Bourse sont des faux qui sont annulés et servent à manipuler les cours de la manière la plus scandaleuse sans que cela n’émeuve personne, ce qui est assez logique puisque les banquiers ont pris le pouvoir mondial.

Si les mesures anti-trading haute fréquence concernent l’Inde, les autres chiffres avancés par Bloomberg, concernent, eux, bel et bien les États-Unis d’Amériques.

En Inde, des mesures sont prises contre le trading à haute fréquence

« « Le régulateur indien a décidé d’augmenter les pénalités infligées aux sociétés de trading haute fréquence qui inondent les marchés avec des ordres qui ne se matérialisent en transactions. (…)

En plus d’appliquer des frais de 0,1 roupie sur chaque ordre annulé quand le ratio ordres/transactions passe en dessous d’un certain seuil (…), le SEBI, Securities & Exchange Board of India, envisage de mettre en place un seuil de vitesse, ainsi qu’un certain temps de latence sur chaque ordre afin que tous les participants puissent voir les marchés évoluer à la même vitesse, d’après les déclarations du président du SEBI, U. K. Sinha, faites ce mercredi à Mumbai. »

Aux États-Unis, pour chaque transaction effective, il existe 26 ordres annulés. Ce qui signifie qu’environ 96 % de tous les ordres de Bourse passés sur les marchés actions américains sont annulés. Dans le jargon technique, cela s’appelle du « quote stuffing », c’est rigoureusement interdit par la SEC, et malgré la statistique que nous venons d’évoquer et qui provient de cette même SEC, rien n’est fait pour punir les contrevenants, sauf s’il s’agit de menu fretin, histoire de sauver les apparences.

En faussant le véritable jeu de l’offre et de la demande, le quote stuffing augmente l’écart entre le prix de l’offre et de la demande d’un actif, aux dépens des investisseurs ordinaires, tandis que les algorithmes utilisent les opportunités d’arbitrage qui découlent d’une telle situation pour engranger des profits. »

Vous devez donc comprendre que nous n’évoluons pas dans un monde de « Bisounours », que l’on ne vous veut pas forcément du bien et qu’enfin, vous êtes soumis à des risques que vous n’imaginez pas ou ne voulez pas voir.

Lorsque 96 % des ordres sur les marchés financiers sont faux, vous imaginez bien le degré de manipulation globale qui a été atteint. Il en est de même pour la reprise, ou l’endettement de la France ou encore pour les chiffres du chômage autour du monde.

Tout est faux, bidonné, mensonger, et vous serez les dindons de la farce, enfin pas vous si vous avez lu ces lignes jusqu’ici, mais tous les autres oui.

En attendant, mes chers amis, préparez-vous, il est déjà trop tard !

Charles SANNAT

Source: Insolentiae

À ceux qui pensent encore que la bourse est un investissement, lisez mes lettres d’information pour bien comprendre quels sont LES VRAIS investissements à l’heure actuelle!

5 commentaires

  • Norbert

    Mais il n’y a pas qu’a la bourse!
    Qui n’est qu’un casino…il ne faut pas jouer a leurs petits jeux pourris.

    A peine hors sujet:

    Meme au parlement Europeen…..il y a arnaque pour berner les peuples.

    Des deputes comme Melenchon et Marine Le Pen ,pour ne citer qu’eux,puisque tous les 2 battent le record d’annulation de leur 1er vote en faveur des lois europeennes qu’il rectifie ensuite en disant qu’ils se sont trompes(90% du temps) pour faire croire qu’ils ont vote comme le souhaitent les Francais et surtout pour berner les militants..
    Pourtant ils savent que ce 2eme vote ne sert a rien,……..seul le 1er compte.

    N’est ce pas fait pour berner les peuples,camoufler les vrais votes, avec la complicite de l’Union Europeenne?
    S’ils etaient honnete ce 2eme vote rectificatif, qui rectifie rien du tout, ne devrait pas etre permis ou bien il devrait en etre tenu compte.

    Est ce que Vous voyez plus clair dans la roublardise de la Marine et de Melenchon?
    Ensuite ils jouent aux innocents quand ils sont pris la main dans le sac…
    Ceci n’est qu’un petit exemple!
    Pour tout le reste de leur politique a geometrie variable…c’est la meme chose.

    La paresse intellectuelle ,Le refus de savoir preferant croire ,le manque d’ouverture d’esprit sont les pires fleaux des peuples inconscients et irresponsables.
    Ouvrir sa gueule, apres coup, sans savoir de quoi on parle,en plus, ne sert strictement a rien.
    On peut le voir actuellement avec tous les mouvements que ce soit Nuit debout ou greves variees et diverses.

  • engel

    Il serait temps de se réveiller.
    Le milieu des années 2000 a vu l’apparition de cette joyeuse pratique.

    Enfin, pas grave tout va bien … 96% , quand même…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Liesi en parlait en 2013. Dans une lettre ils parlaient de la méthode pour faire monter artificiellement les cours avant de balancer les ordres de vente et annuler les ordres d’achats.