« La France va mieux »: La Mutuelle générale santé impose à ses 60 000 clients clients de 50 à 80 % d’augmentation sur ses prestations

C’est dans la revue de presse de Pierre Jovanovic de la semaine que l’on peut retrouver cette information du Parisien, entre autres mauvaises nouvelles, puisque ‘lon en apprend plus sur la baisse des retraites, sur l’état financier de diverses banques, que la Grèce est encore plus foutue tout comme la Deutsche Banl ou la France, bref, pas vraiment du positif. Et il y a cette information, car dans ce pays qui va mieux depuis que la « gouvernature » (gouvernement+dictature) socialiste est au pouvoir, la MGS est dans un état financier déplorable, et l’explique clairement pour justifier les augmentations de prix de 50% à 80%: « Ils affrontent de très graves difficultés ». Avec une telle augmentation, pas certains que ces difficultés réduisent. Bref, un domino va tomber, et c’est imminent…

La MGS impose au 1er juin des hausses de 50 à 80 % à 60 000 clients. Dans un courrier, elle dit affronter de « très graves difficultés ». La protestation s’organise.

Daniel

Et Rebelote. En janvier dernier, nous révélions que la Mutuelle générale santé, MGS, avait augmenté ses cotisations de 25 % en septembre 2015, et récidivait de 15 % en janvier 2016, soit in fine + 43,75 % ! Cette hausse faisait déjà suite à 40 % d’augmentation en juillet 2015.

Mais ce n’était qu’un avant-goût. Le 14 avril dernier, le conseil d’administration a voté à l’unanimité une nouvelle hausse d’un niveau jamais vu.

+ 158 % en huit mois

Les mêmes contrats qui ont subi la dernière hausse de 43,75 % vont coûter 80 % de plus à leurs souscripteurs, et ce dès le 1er juin. En huit mois, ces assurés auront donc vu leur facture s’envoler de 158 %.

Le conseil d’administration a également décidé d’une hausse de 50 % sur une longue série d’autres offres. Cette inflation tarifaire ne cible que les contrats souscrits par l’intermédiaire d’un courtier. Environ 60 000 contrats et sans doute beaucoup plus d’assurés sont concernés.

« Graves difficultés financières »

La MGS, qui revendique 100 000 assurés, est-elle enlisée dans une mauvaise gestion ou victime de la forte concurrence, comme le soutient son entourage ? La direction, sollicitée par notre journal, n’a pas souhaité répondre. Dans un courrier aux adhérents daté du 30 avril et posté le 15 mai, la directrice générale, Patricia Cairat, apporte toutefois des explications : « Nous vous informons que la MGS rencontre de très graves difficultés financières. » Ce courrier invoque les contraintes de la directive Solvabilité II, qui oblige tous les assureurs, y compris les mutuelles, à augmenter leurs réserves financières.

La lettre pointe ensuite le coût du réseau de courtiers qui commercialisent ses offres. Enfin, elle évoque les « pertes techniques de ces contrats ». En résumé, ce n’est donc pas un problème de gestion, mais la faute des courtiers, trop gourmands en commission, et des assurés dont les soins coûtent trop cher… « La MGS a fait un mauvais choix en proposant d’importantes commissions pour chaque nouveau contrat et des tarifs sous-évalués de 15 % pour gagner des parts de marché. C’était une bombe à retardement », rétorque un courtier, sous couvert d’anonymat. « La MGS n’arrive pas à assumer les offres qu’elle a mises sur le marché et cherche maintenant à se défaire des adhérents de ces contrats », analyse de son côté Kevin Zeglin, avocat.

Source et suite: Le Parisien

 

5 commentaires

  • BA

    Mardi 31 mai 2016 :

    Emmanuel Macron devra payer l’impôt de solidarité sur la fortune.

    Le ministre français de l’économie Emmanuel Macron estimait ne pas être redevable de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Mais les vérifications fiscales déclenchées après sa nomination au gouvernement ont conduit à une réévaluation du patrimoine de son couple.

    L’ancien banquier d’affaires de Rotschild, entré au gouvernement en août 2014, n’était jusque-là pas assujetti à l’ISF, payé par les ménages disposant d’un patrimoine supérieur à 1,3 million d’euros.

    Mais « les vérifications entreprises » suite à son arrivée à Bercy, dans le cadre des mesures de transparence mises en place après l’affaire Cahuzac, ont conduit le fisc à réévaluer son patrimoine, lui faisant « franchir le seuil de l’ISF », écrit Mediapart.

    Le ministre « a finalement admis qu’il devait payer l’ISF et déposé une déclaration rectificative pour les années 2013 et 2014 », poursuit le site d’informations Mediapart. Ce rattrapage devrait « rester inférieur à 10 000 euros, intérêts ou pénalités compris ».

    Contactée par l’AFP, l’administration fiscale n’a pas souhaité confirmer l’information, invoquant le « secret fiscal ».

    Selon sa déclaration de patrimoine disponible sur le site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), le ministre a gagné près de 2,4 millions d’euros lors de son passage à la banque Rotschild, entre 2011 et mai 2012.

    http://www.romandie.com/news/Emmanuel-Macron-devra-payer-limpot-de-solidarite-sur-la-fortune_RP/708036.rom

  • Maverick Maverick

    Pas étonnant que les coups de pieds au c** ne soient pas remboursés, avec tous ceux qui se perdent … http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • dereco

    Macron, comme beaucoup de petits riches, s’est fait avoir par le piège à co… de Sarkozy , avec le seuil ISF qui fait passer de rien à beaucoup d’ISF très brutalement pour epsilon de richesse en plus au dessus du seuil, et donc ainsi les contrôleurs du fisc récoltent plein de primes, en quelques secondes de travail sur tout petit riche proche du seuil fatidique !!

    Sinon les mutuelles sérieuses sont tuées par la fausse concurrence d’un marché libéralisé qui fait des morts surtout avec celles mal gérées, avec les vieux payant plein pot leurs maladies de vieux !!

    Il va y en avoir d’autres !!

    Donc évitez de changer de mutuelle attiré pour quelques € en moins, via un courtier qui vous démarche comme une pompe à fric, € économisés qui après deviendront des centaines voire milliers d’€ en plus, dans une fausse mutuelle foireuse, piège à co……. !!

  • Philippe30

    Maintenant que les mutuelles sont devenues obligatoires c’est beaucoup plus facile d’augmenter vus que les moutons sont devenus captifs d’un système destinés à les appauvrir au profit des actionnaires.