Se soigner autrement: voici 6 plantes autres que le cannabis qui sont riches en cannabinoïdes

Nous en avons déjà parlé à de multiples reprises sur ce blog avec liens à l’appui (une simple recherche cannabis-plant-and-lot-of-euro-money-from-drugsuffit), pour soigner le cancer, la chimiothérapie n’est pas la seule voie pouvant être suivie, d’autres solutions existent mais moins officielles et surtout cela ne rapporte pas systématiquement aux laboratoires pharmaceutiques. Le cannabis par contre peut apporter un véritable plus dans le combat à mener, pourquoi? Grâce au THC contenu dans le cannabis. Mais le cannabis n’agit pas uniquement sur le cancer, mais également sur d’autres problèmes. Le problème reste la légalité du cannabis, difficile d’en trouver suivant les régions, difficile également de trouver la variété la mieux adaptée, et surtout la qualité idéale pour pouvoir se soigner.

Il y a pourtant 6 plantes pouvant agir dans ce sens, et qui permettent de bénéficier de certains bienfaits des cannabinoïdes.

Mais pour ceux qui en douteraient encore des effets du cannabis sur le cancer pour ne citer que cela, je ne peux que vous remettre ici la liste de 82 études scientifiques qui démontrent l’effet positif des cannabinoïdes sur le cancer:

Études de l’action des cannabinoïdes contre le Cancer

  • Usage des cannabinoïdes en tant qu’agents anti-cancer. Cette étude disponible en ligne depuis Juin 2015, sera publiée dans la revue Progress in Neuro-Psychopharmacology and Biological Psychiatry en Janvier 2016.
  • Endocannabinoïdes et Cancer. Publié dans le Handbook of Experimental Pharmacology, en Septembre 2015.
  • Effets anti-tumeurs du cannabis. Publication actualisée sur le site de l’Institut National du Cancer du gouvernement des États-Unis en Janvier 2016.
  • L’activité anti-tumorale des cannabinoïdes non psychoactifs dérivés de la plante de cannabis. Étude publiée dans le Journal of Neuroimmune Pharmacology de Juin 2015.
  • Le Cannabis dans le soin du Cancer. Étude publiée dans la revue Clinical Pharmacology & Therapeutics en Juin 2015.
  • Nouveaux regards sur les effets anti métastatiques et anti-angiogènique des cannabinoïdes. Étude publié dans l’International Review of Cell and Molecular Biology en Janvier 2015.
  • Les cannabinoïdes en tant qu’agents thérapeutiques contre le cancer : statut actuel et implications futures. Étude publiée dans le journal médical Oncotarget en Juillet 2014.
  • Préparation et caractérisation de microparticules biodégradables chargées en THC, et leur efficacité anti-tumorale sur des lignées de cellules cancéreuses. Étude publiée dans le Journal of Drug Targeting en Juin 2013.
  • Le système endocannabinoïde: une cible thérapeutique pour réguler la croissance du cancer. Étude publiée dans la revue Life Sciences en Octobre 2012.
  • Le Cannabidiol CBD, en tant que médicament anti-cancer potentiel. Étude publiée dans le British Journal of Pharmacology en Avril 2012.
  • Les cannabinoïdes en tant que modulateurs contre le cancer. Étude publiée dans la revue Progress in Lipid Research en Octobre 2012.
  • Le CBD inhibe l’angiogenèse via de multiples mécanismes. Étude publiée par le British Journal of Pharmacology en Mai 2012.
  • Vers l’utilisation de cannabinoïdes en tant qu’agents anti-tumoraux. Étude publiée dans la revue Nature en Mai 2012.
  • Mécanismes de mort cellulaire associés aux cannabinoïdes dans des modèles de tumeurs. Étude publiée dans l’International Journal of Oncology en Mars 2012.
  • Les cannabinoïdes, endocannabinoïdes, et le cancer. Étude publiée dans la revue Cancer Metastasis Reviews en Décembre 2011.
  • Cancer et système endocannabinoïde: implication thérapeutique. Étude publiée dans le British Journal of Pharmacology en Février 2011.

Cannabis contre le Cancer du Cerveau (Gliomes, Glioblastome…)

  • L’action anti-tumorale des cannabinoïdes sur la genèse du gliome. Étude publiée dans la revue Histology and Hispathology en Juin 2015.
  • La combinaison de CBD et de THC améliore l’ effet anticancer des radiations dans un modèle murin orthoptique de gliome. Étude publiée dans la revue Molecular Cancer Therapeutics de Décembre 2014.
  • Le Cannabidiol (CBD), un composant non psychoactif du cannabis, inhibe la prolifération et l’invasion des cellules de gliomes de type U87-MG et T98G en agissant sur plusieurs cibles. Étude publiée dans la revue Public Library of Science en Octobre 2013.
  • Le CBD, une nouvelle cible thérapeutique contre le glioblastome. Étude publiée sur le site Cancer Research en Décembre 2012.
  • Des microparticules chargées de cannabinoïdes inhibent la croissance des cellules tumorales dans un modèle de glioblastome multiforme. Étude publiée dans le journal Public Library of Science en Janvier 2013.
  • Les cannabinoïdes inhibent la croissance des cellules malignes de gliome humain de type U87MG. Étude publiée dans la revue Oncology Reports en Mai 2012.
  • Une thérapie préclinique combinée de cannabinoïdes et de Temozolomide contre le gliome. Étude publiée dans le journal Molecular Cancer Therapeutics en Janvier 2011.
  • Le CBD améliore les effets inhibiteurs du THC sur la prolifération et la survie des cellules de glioblastome humain. Étude publiée dans la revue Molecular Cancer Therapeutics en Janvier 2010.
  • Les cannabinoïdes induisent la mort des cellules du gliome humain par autophagie. Étude publiée dans The Journal of Clinical Investigation en Mai 2009.
  • Les cannabinoïdes inhibent l’invasion des cellules du gliome en modulant à la baisse l’expression des
    métalloprotéinases matricielles de type 2. Étude publiée dans le journal Cancer Research en Mars 2008.
  • Les cannabinoïdes et les gliomes, étude publiée sur le site Molecular Neurobiology en Juin 2007.
  • Les cannabinoïdes inhibent la genèse des gliomes. Étude publiée dans le Journal of Biological Chemistry en Janvier 2007.
  • Une étude clinique pilote du THC sur des patients atteints d’un glioblastome multiforme récurrent. Les résultats furent publiés dans le British Journal of Cancer en Juin 2006.
  • Le CBD inhibe la migration des cellules de gliome humain grâce à un mécanisme indépendant des récepteurs à cannabinoïdes. Étude publiée dans le British Journal of Pharmacology en Février 2005.
  • Les cannabinoïdes inhibent la voie du facteur de croissance de l’endothélium vasculaire (VEGF) dans les gliomes. Étude publiée dans le Journal of Cancer Research en Août 2004.
  • Effets anti-tumeurs du CBD, un cannabinoïde non-psychoactif, sur des lignées de cellules de gliome humain.  Étude publiée dans le Journal of Pharmacology en Novembre 2003.
  • Inhibition de la croissance in vivo du gliome par l’activation sélective du récepteur à cannabinoïdes CB(2). Étude publiée dans le Journal of Cancer Research en Août 2001.

Cannabis contre le Cancer du Sein

  • Action anti-tumorale du Cannabidiol (CBD) dans le cancer du sein. Étude publiée dans la revue Molecular Oncology en Janvier 2015.
  • Cibler les multiples voies anti-tumeurs des cannabinoïdes mène à l’inhibition des stages avancés du cancer du sein. Étude publiée  dans le British Journal of Pharmacology en Septembre 2014.
  • Le CBDA (forme acide du CBD, que l’on retrouve dans la plante fraîche) inhibe la migration des cellules de cancer du sein de type MB-231. Étude publiée dans le journal Toxicology Letters en Novembre 2012.
  • Cannabinoïdes: un nouvel espoir pour la thérapie contre le cancer du sein? Étude publiée dans la revue Cancer Treatment Reviews en Juin 2012.
  • Voies permettant au CBD de réduire la prolifération, l’invasion et la métastase des cellules du cancer du sein. Étude publiée dans le journal Breast Cancer Research and Treatment en Août 2011.
  • Le CBD induit la mort programmée des cellules du cancer du sein en coordonnant la communication entre l’apoptose et l’autophagie. Étude publiée dans la revue Molecular Cancer Therapeutics en Mai 2011.
  • Les cannabinoïdes ralentissent la progression du cancer du sein lié au gène ErbB2. Étude publiée dans le journal Molecular Cancer en Juillet 2010.
  • Le CBD, un nouvel inhibiteur de l’expression du gène Id-1 lié au cancer agressif des seins. Étude publiée dans le journal Molecular Research Therapeutics en Novembre 2007.
  • Le THC inhibe le cycle de progression des cellules de cancer du sein par la régulation du gène Cdc2. Étude publiée dans le journal Cancer Research en Juillet 2006.
  • L’activité anti-tumeur des cannabinoïdes de la plante met l’accent sur l’effet du CBD sur le carcinome du sein. Étude publiée dans le journal de l’American Society for Pharmacology and Experimental Therapeutics en Mai 2006.

Cannabis contre le Cancer du Sang (leucémies, myélomes, lymphomes..)

  •  Les effets du CBD et sa synergie avec le Bortezomib dans les lignées de cellules de myélome multiple. Étude publiée dans l’International Journal of Cancer en Décembre 2013.
  • Augmenter l’activité du CBD et des autres cannabinoïdes contre la leucémie.  Étude publiée dans le journal Anticancer Research en Octobre 2013.
  • Un extrait de Cannabis pour traiter la leucémie lymphoblastique aiguë à chromosome de Philadelphie. Étude publiée dans la revue Case Reports in Oncology en Septembre 2013.
  • Inhibition de la croissance de cellules de lymphome, par l’activation des récepteurs à cannabinoïdes de type CB1 et CB2. Étude publiée  dans la revue International Journal of Cancer en Juin 2008.
  • Action des cannabinoïdes sur le lymphome à cellules du manteau. Étude publiée dans la revue Molecular Pharmacology en Novembre 2006.
  • Apoptose des cellules de leucémie de type Jurkat par le THC. Étude publiée dans le journal Molecular Cancer Research en Août 2006.
  • Cibler les récepteurs à cannabinoïdes CB-2, une nouvelle thérapie pour traiter les maladies lymphoblastiques malignes. Étude publiée dans le journal Blood de l’American Society of Hemmatology en Juillet 2002.

Cannabis contre le Cancer du Poumon

  • Evaluation  in vitro and in vivo de nanoparticules de THC/PGLA en chimiothérapie contre le cancer. Étude publiée dans l’International Journal of Pharmaceutics en Avril 2015.
  • Les cannabinoïdes augmentent la destruction des cellules du cancer du poumon grâce aux cellules tueuses à lymphokine activée transformée, via la régulation des récepteurs ICAM-1. Étude publiée dans la revue Biochemical Pharmacology en Novembre 2014.
  • Les cannabinoïdes inhibent les capacités d’angiogenèse des cellules endothéliales, par la libération de tissu inhibiteur des métalloprotéinase matricielle de type 1 des cellules de cancer du poumon. Étude publiée dans la revue Biochemical Pharmacology en Septembre 2014.
  • Les voies COX-2 et PPAR-γ permettent au CBD d’induire l’apoptose des cellules de cancer du poumon humain. Étude publiée dans la revue Molecular Cancer Therapeutics en Décembre 2012.
  • Le CBD inhibe l’invasion et la métastase des cellules du cancer du poumon, via l’expression de la molécule d’adhésion intercellulaire de type 1. Étude publiée dans le Journal of the Federation of American Societies for Experimental Biology en Décembre 2011.
  • Les récepteurs à cannabinoïdes CB1 et CB2, de nouvelles cibles pour l’inhibition de la croissance et de la métastase des cellules du cancer du poumon non à petites cellules. Étude publiée dans la revue Cancer Prevention Research en Janvier 2011.
  • Le THC inhibe le facteur de croissance épithélial (EGF) de migration des cellules du cancer du poumon en vitro, ainsi que leur croissance et leur métastase in vivo. Étude publiée dans le revue Oncogène en Juillet 2007.

Cannabis contre le Cancer Colorectal

  • La carcinogénèse du colon est inhibéepar le Cannabigerol (CBG), un cannabinoïde non psychotrope issu de la plante de Cannabis, et antagoniste du récepteur TRPM8. Étude publiée dans la revue Carcinogenesis en Septembre 2014.
  • Inhibition de la carcinogenèse du colon par un extrait standardisé de Cannabis Sativa riche en CBD. Étude publiée dans la revue Phytomedecine en Décembre 2013.
  • Effet chimio-protecteur du phytocannabinoïde non-psychotrope CBD dans le cancer du côlon. Étude publiée dans la revue Journal of Molecular Medecine en Janvier 2012.
  • Les cannabinoïdes contre l’inflammation intestinale et le cancer. Étude publiée dans la revue Pharmacology Research en Août 2009.
  • Action des récepteurs à cannabinoïdes sur la croissance de la tumeur colorectale. Étude publiée par le Cancer Center de l’Université du Texas en Juillet 2008.

 Cannabis contre le Cancer de l’Estomac

  • L’activation des récepteurs à cannabinoïdes en tant que traitement alternatif contre les cellules du cancer de l’estomac résistantes au 5-Fluorouracil. Étude publiée dans le journal Anticancer Research en Juin 2013.
  • Mécanisme anti-prolifératif des cannabinoïdes dans les cellules de cancer de l’estomac humain. Étude publiée dans le Journal of Cellular Biochemistry en Mars 2011.

  Cannabis contre le Cancer de la Prostate

  • Effet pro-apoptique des endocannabinoïdes sur les cellules de cancer de la prostate.  Étude publiée dans la revue Oncology Reports en Avril 2015.
  • Les cannabinoïdes inhibent la croissance du carcinome de la prostate, in vitro et in vivo: effets pro-apoptotiques et mécanismes sous-jacents. Étude publiée dans la revue British Journal of Pharmacology en Décembre 2012.
  • Le rôle des cannabinoides dans le cancer de la prostate: perspective scientifique et applications cliniques potentielles. Étude publiée dans l’Indian Journal of Urology en Janvier 2012.
  • L’induction de l’apoptose des cellules du cancer de la prostate et du colon par les cannabinoïdes, est dépendante de la phosphatase. Étude publiée dans la revue Anticancer Research en Novembre 2011.

Cannabis contre le Cancer du Foie

  • Implication de la voie PPARγ dans l’action anti tumorale des cannabinoïdes sur le carcinome hépatocellulaire (CHC). Étude publiée dans la revue Cell Death and Disease en Mai 213.
  • Évaluation de l’effet anti-prolifératif des cannabinoïdes sur les cellules d’hépatocarcinome humain. Étude publiée sur le site Informa Healthcare en Octobre 2012.
  • Action anti-tumorale des cannabinoïdes sur le carcinome hépatocellulaire. Étude publiée dans la revue Cell Death and Differentiation en Avril 2011.

 Cannabis contre le Cancer du Pancréas

  • Les cannabinoïdes inhibent le métabolisme énergétique et induisent l’autophagie des cellules du cancer du pancréas. Étude publiée dans la revue Cell Death and Disease en Juin 2013.
  • Les cannabinoïdes induisent l’apoptose des cellules de tumeur du pancréas. Étude publiée dans la revue Cancer Research en Juillet 2006.

 Cannabis contre le Cancer de la Peau

  • Rôle différencié des cannabinoïdes dans la pathogenèse du cancer de la peau. Étude publiée dans la revue Life Science d’Octobre 2015, dans laquelle les résultats des chercheurs confirment la valeur des cannabinoïdes exogènes pour le traitement du mélanome.
  • Utiliser l’autophagie cytotoxique induite par les cannabinoïdes pour tuer les cellules de mélanome. Étude publiée dans la revue Journal of Investigative Dermatology de Mars 2015.
  • L’activation du récepteur CB2 inhibe la transmigration des cellules de mélanome. Étude publiée dans la revue International Journal of Molecular Sciences en Mai 2014.
  • Les récepteurs à cannabinoïdes, de nouvelles cibles pour le traitement du mélanome. Étude publiée dans le Journal of the Federation of American Societies for Experimental Biology en Décembre 2006.
  • Inhibition de la croissance et de l’angiogenèse de la tumeur de la peau in vivo, par l’activation des récepteurs à cannabinoïdes. Étude publiée dans le Journal of Clinical Investigation, en Janvier 2003.

Cannabis contre les autres types de Cancer

  • Vessie: Le cannabis pourrait réduire les risques de cancer de la vessie. Étude publiée sur le site Medscape en Mai 2013.
  • Sarcome de Kaposi: Le CBD inhibe la croissance et induit la mort cellulaire programmée du sarcome de Kaposi associé à l’infection de l’endothélium par le virus Herpes. Étude publiée dans la revue Genes & Cancer en Juillet 2012.
  • ORL (nez, bouche, gorge, oreilles): Les cannabinoïdes tels que le THC sont capables d’éliminer les cellules de cancer ORL humain. Étude réalisée par le Département de Pédiatrie de l’Université d’Etat de New York, publiée en Juin 2010.
  • Voies biliaires: Le double effet du THC sur les cellules du cholangiocarcinome: activité anti-invasion à faible concentration, et induction de l’apoptose à concentration plus élevée. Étude publiée dans la revue Cancer Investigation en Mai 2010.
  • Ovaires: Les récepteurs à cannabinoïdes en tant que cibles thérapeutiques du cancer des ovaires. Étude publiée dans la revue Cancer Research en Avril 2006.

Source+informations supplémentaires sur Alchimiaweb.com

Bien évidemment, cela ne doit pas pour autant vous inciter à consommer de cannabis puisque cela reste illégal, mais il y a toujours possibilité d’utiliser des alternatives qui elles, ne sont pas interdites. À vous de voir comment vous pouvez profiter des « bienfaits » de ces alternatives. Cela peut donc s’avérer intéressant pour les personnes ayant besoin de tester des plantes aux traitements classiques, ou qui souhaiteraient renforcer le-dit traitement par de tels compléments.

1. La Coneflower – Echinacea

Cette plante est bien connue pour sa capacité à aider le corps à combattre le rhume. Ellel est également utiliséé pour soulager l’anxiété , la fatigue, les migraines et l’ arthrite. Cette échinacée est un peu différente du cannabis parce qu’elle utilise des cannabimimétiques au lieu des cannabinoïdes pour produire l’endocannabinoïde, en particulier le récepteur CB2. Comme pour THC dans le cannabis, les amides N-alkyl (AAN) en échinacées sont responsables de la régulation du système immunitaire, de la douleur et de l’inflammation.

cone-flower-196699_960_720

2. Electric Daisy – Acmella oleracea

Originaire de la région amazonienne, la marguerite électrique est utilisé pour créer un antidouleur. Avec succès elle bloque les récepteurs de la douleur au niveau des terminaisons nerveuses, suivant des essais menés par l’Université de Cambridge. Les composés découverts dans la marguerite électrique sont appelés N-isobutylamides, et de manière similaire à d’autres composés cannabinoïdes, ils régulent la douleur et l’inflammation . Ce remède naturel est en train d’émerger comme remède dentaire pour des maux tels que ceux concernant les dents de sagesse.

Spilanthes-groundcover-large

3. Helichrysum umbraculigerum

Originaire d’Afrique du Sud, cette marguerite a une capacité de stabilisation de l’humeur et est un fort anti-dépresseur en raison d’une grande quantité de cannabigerol (CBG), également trouvé dans le cannabis.

L’helichrysum a été étudié par un chimiste italien expert en produit naturel, Giovanni Appendino. Il a présenté à l’International via la Cannabinoid Research Society sa découverte expliquant que les composés similaires aux cannabinoïdes sont produites par des plantes, à partir d’un acide aromatique qui est différent du cannabinoïde classique. L’helichrysum est utilisé dans les cérémonies rituelles africaines pour créer des fumées avec un psychotrope potentiel dont l’effet est similaire à d’autres cannabinoïdes.

Helichrysum_basalticum_1

4. Liverwort – Radula marginata

Cette plante, originaire de la Nouvelle-Zélande, contient de grandes quantités d’acide perrottetinenique qui est remarquablement similaire au THC, le composant psychoactif du cannabis. On pense qu’il agit sur les récepteurs CB1, tout comme le THC, bien que liverwort n’est pas connu pour avoir des effets psychoactifs. Il est surtout connu pour sa capacité à traiter la bronchite, et historiquement, il a été utilisé pour soulager la vésicule biliaire, le foie et les problèmes de vessie.

625px-Radula_complanata_100108a

5. Cacao – Theobroma cacao

La fève de cacao a de nombreuses propriétés thérapeutiques et elle est connue pour être un puissant et délicieux super-aliment. Le cacao affecte le système endocannabinoïde en désactivant l’enzyme appelée FAAH. Depuis l’anandamide est identifié comme étant la version naturelle du corps du THC, et manger du chocolat naturel augmente les quantités d’anandamide dans le cerveau car l’enzyme FAAH est moins active.

Le résultat est similaire à ce que beaucoup de gens éprouvent quand ils fument du cannabis – un sentiment général d’être détendu et heureux – bien que le résultat est loin d’être aussi puissant que le THC. Des chercheurs de l’Institut Neurosciences de San Diego ont expliqué que le chocolat ne contient que trois composés qui agissent comme des cannabinoïdes de guérison

Matadecacao

 6. Black Pepper – Piper nigrum

Une molécule très commune d’arôme ou de terpène (Note de Benji: Le terpène est une classe d’hydrocarbures, produits par de nombreuses plantes, en particulier les conifères), appelée bêta-caryophyllène (BCP) a été découverte dans une usine d’huiles essentielles et est abondamment présente dans le poivre noir notamment. Celle-ci fonctionne comme un cannabinoïde. Similaire à d’autres cannabinoïdes issus de plantes, le BCP se lie aux récepteurs CB2, en lui donnant comme effet thérapeutique la réduction de l’inflammation . Diverses recherches ont suggéré que le BCP pourrait être utilisé dans le traitement de l’arthrite et l’ostéoporose, et est susceptible d’augmenter l’efficacité de certains médicaments anti-cancéreux.

Piper_nigrum_fruitsSource: Wakingtimes.com Traduction: Les moutons enragés

 

6 commentaires

  • Natacha Natacha

    Bonjour tout le monde, :)
    Voilà, je trouve en effet utile de faire connaître d’autres plantes moins sujettes à polémique ou à interdit ou à bénéfice … aux bienfaits et vertus aussi, voire plus efficaces spécifiquement. La nature a un réservoir de pouvoirs qui ne cessent de nous émerveiller ! :-)

  • rhubarbe

    Remarquer que nos Têtes creuses décidantes interdisent le cannabis mais facilitent le déploiement des produits hyper nocifs tels que les pesticides,certains vaccins et médicaments ; donc il est bon d’empoisonner mais surtout pas de plaisir pour la populace

  • L’Helichrysum umbraculigerum ou l’Helichrysum Italicum, variété voisine ont des propriétés similaires.
    Utilisées en tant qu’anti inflammatoire, contre les contusions, hématomes, entorses.

    Associées a d’autre huiles elles aident a atténuer les douleurs, et a éviter certains produits toxiques appelés médicaments allopathiques.

  • Balou

    WEED 3 : La révolution du cannabis, reportage du Dr Sanjay Gupta (CNN) (2015) (STFR)

    Dans ce nouveau documentaire WEED 3, le Dr Sanjay Gupta de la grande chaine américaine CNN poursuit ses recherches sur le cannabis médical, nous montre des preuves évidentes de ses bienfaits thérapeutiques, et nous explique pourquoi le cannabis ne devrait pas être classé dans le groupe 1 des substances contrôlées par le Gouvernement Fédéral américain.

    Le Dr Sanjay Gupta rencontre des patients tels que le vétéran Sean Kiernan, et la mère au foyer Amelia Taylor, qui souffrent de troubles de stress post-traumatique, et pour qui le traitement au cannabis se montre beaucoup plus efficace que n’importe lequel des médicaments qu’ils ont pu testé auparavant.

    Le Dr Gupta interroge également les chercheurs Rick Doblin et Sue Sisley sur l’étude scientifique qu’ils souhaitent mener à ce sujet. Cette troisième édition du reportage WEED s’intéresse également au rôle que pourraient jouer les cannabinoïdes contre la maladie d’Alzheimer, en protégeant les neurones de la dégénérescence.

    Sous-titres FR : Marcel

    http://www.youtube.com/watch?v=OMZ0twjb8K0

  • Graine de piaf

    Tout cela est bel et bon, et je ne peux qu’approuver, mais il faut avant tout s’occuper du terrain, c’est à dire trouver la raison initiale psychologique qui a induit un cancer à la suite d’un événement déclenchant. Tant que ce travail n’aura pas été fait en profondeur, tous les traitements naturels ou non, ne seront qu’un emplâtre sur une jambe de bois. Certes, dans un premier temps la personne semblera guérie, mais un autre cancer – appelé d’ailleurs improprement « métastases » – surgira ailleurs.