Transformer soi-même son véhicule en voiture électrique, réelle alternative ou illusion?

Les véhicules hybrides électriques sont très tendance, mais il ne s’agit pas pour autant d’une alternative intéressante car il faut bien les recharger, et pour cela, il faut du nucléaire. Le gros problème c’est que le nucléaire a montré ses limites depuis longtemps déjà, et que ses dangers font de plus en plus l’actualité, avec un très gros risque, qu’un Tchernobyl ou qu’un Fukushima se produise de nouveau mais en Europe cette fois-ci.

Nous pouvons quand-même nous intéresser aux véhicules électrique, et à la possibilité de transformer soi-même (avec de l’aide même) son véhicule en moyen de transport fonctionnant autrement qu’avec un moteur à combustion.

C’est en consultant le blog des alternatives que je me suis mis à m’intéresser aux véhicules électriques à transformer soi-même:

différentiel-voiture-électrique

Voici une contribution qui va plaire à nos amis africains. Vous êtes très nombreux à nous suivre du Maghreb et de l’Afrique de l’Ouest. Merci à vous  Aujourd’hui on va voir comment se fabriquer une véritable voiture électrique pour pas cher du tout. Et quand j’écris « véritable voiture » il faut traduire par véhicule très performant avec une excellente autonomie. Alors pour commencer on va essayer d’examiner les tenants et les aboutissants.

Si cet article est particulièrement orienté vers nos lecteurs africains c’est parce qu’ils ne sont pas bridés au niveau de la législation comme on peut l’être en Europe. Pour eux cela ne pose aucun problème d’adapter un véhicule et pourquoi pas d’en faire une activité professionnelle. C’est même fortement recommandé. Pour les autres il faudra le faire en cachette pour rouler sur un circuit privé 😀

Les avantages

Rouler à l’électrique vous permet de ne pas asphyxier tout le monde avec les rejets de votre pot d’échappement. Pour être 100% non polluant vous devez impérativement recharger votre véhicule avec une énergie renouvelable. Sinon cela n’a pas beaucoup de sens de rouler en électrique, c’est juste transférer la pollution d’un endroit à un autre.

Évidemment, il y a aussi le facteur du bruit. Votre véhicule sera très silencieux, ce qui est plutôt agréable, reconnaissez le. Et pour finir, c’est sans doute ce qui va vous séduire le plus, cela vous reviendra beaucoup moins cher que de faire rouler votre voiture avec de l’essence ou du gasoil. Cela vous coûtera aussi beaucoup moins cher en entretien car il n’y a rien de plus fiable qu’un moteur électrique. Et en bonus vous n’aurez plus besoin de faire de vidange et donc d’acheter de l’huile moteur.

Au niveau du comportement du véhicule, il y a plus de couple qu’avec un moteur thermique. La conduite est plus reposante car il n’y a plus les secousses engendrées par les changements de vitesse. Lorsque vous êtes arrêté à un feu rouge, ou bien bloqué dans la circulation, votre voiture ne consomme absolument rien.

Les composants

Tout ce que vous avez besoin pour motoriser un véhicule en électrique c’est : 1 moteur électrique, 1 régulateur, 1 parc de batteries, 1 accélérateur et du câble.

Source et suite de l’article sur Solutions-alternatives.org

Il existe déjà un kit pour cela, mis au point der des étudiants universitaires italiens:

Comment transformer une voiture essence en un véhicule hybride à énergie solaire ? L’université de Salerne en Italie propose une réponse. Professeurs et étudiants ont travaillé sur un appareil le “HySolarKit”:
http://www.hysolarkit.com/default_EN.php qui permet de recharger les batteries grâce à des panneaux solaires souples et fins et à de l‘énergie cinétique. Les panneaux peuvent produire deux kilowatts par heure soit un quart de l‘énergie nécessaire en utilisation urbaine.

Gianfranco Rizzo, Université de Salerne : “Les panneaux photovoltaïques sont révolutionnaires c’est la seule façon d’utiliser de l‘énergie primaire directement avec un court circuit entre la nature et la mobilité. HiSolarKit a été breveté et développé par notre groupe de recherche et peut être installé sur tout type de véhicule réduisant ainsi consommation et émissions.”

Cet équipement peut être installé sur une voiture à traction. Les roues avant sont animées par le moteur à combustion alors que deux moteurs électriques sont installés dans les roues arrières et reliés à la batterie.

Ainsi le véhicule peut fonctionner en mode électrique ou en mode hybride.

Dario Marra, Université de Salerne : “Le kit est vendu 3000 euros. L’investissement peut être amorti en trois ans. Mais il faut aussi savoir que ce kit améliore les performances comme l’accélération et la tenue de route grâce à la motricité des roues.”

Le moteur contribue lui aussi à recharger les batteries notamment dans les descentes et les phases de freinages sont aussi récupérées. Et bien sûr les panneaux fonctionnent toujours, que la voiture soit sur la route, ou à l’arrêt.

Source: Euronews

Mais pour réellement avoir une idée de ce que représente au niveau travail (et bricolage pour certains) un tel changement, il faut se tourner notamment vers le site Wikihow qui fourni quelques explications intéressantes:

Une voiture électrique permet de préserver l’environnement en plus d’être nettement plus économique qu’un modèle à combustion, car l’électricité coute moins cher que les carburants. Si vous rêvez d’avoir un véhicule électrique, mais que vous ne disposez pas de suffisamment d’argent pour acheter un modèle commercial, peut-être devriez-vous songer à en construire une à partir d’un véhicule à moteur à combustion. Lisez cet article et vous saurez comment vous pouvez réaliser cette opération en investissant relativement peu d’argent si vous possédez un véhicule thermique à boite de vitesses manuelle.

728px-Build-an-Electric-Car-Step-1

Étapes

  1. Choisissez la voiture à combustion que vous allez transformer en véhicule électrique. Sélectionnez de préférence un modèle assez classique et à la mécanique et à l’électronique relativement simples, pour lequel vous trouverez assez facilement des pièces de rechange.

    • Ce véhicule doit être léger de préférence, car il sera alors plus facile à déplacer. De plus, vous ne devez pas oublier qu’il sera alourdi par un ensemble de batteries nettement plus lourd qu’une batterie classique de moteur à combustion. Le véhicule idéal ne possède qu’un seul siège passager en plus de celui du conducteur et il ne pèse pas plus d’une tonne.
    • Si vous souhaitez obtenir une voiture électrique relativement rapide, choisissez un modèle plutôt bien profilé, c’est à dire, ayant de bonnes qualités d’aérodynamisme, grâce à une carrosserie aux formes arrondies. Un vent de face peut diminuer la vitesse de déplacement du véhicule de 8 à 16 km/h.
    • Une voiture avec boite à vitesses manuelle est plus facile à transformer en un véhicule électrique qu’un modèle à boite automatique. En général, les véhicules électriques ne possèdent pas de mécanisme de transmission et c’est un contrôleur qui gère la puissance délivrée par le moteur. De plus, le système de transmission manuelle d’un véhicule à combustion offre tous les éléments nécessaires pour rouler en toute sécurité sur les réseaux routiers. Il comporte notamment un câble de compteur de vitesse, qui permet de connaitre à tout moment à quelle vitesse la voiture se déplace et un contacteur de marche arrière, qui déclenche l’allumage des feux arrière lorsque la voiture recule.[1]
    • Vous devez choisir le véhicule en fonction de la place qu’il offre pour le rangement d’un ensemble de batteries qui doit lui délivrer assez de puissance électrique. Vous devez pouvoir accéder facilement au compartiment où sont logées les batteries qu’il vous faudra entretenir. Les batteries doivent être fermement fixées et leurs poids doivent être équitablement répartis pour que la voiture ait une bonne tenue de route.
  2. Choisissez un moteur électrique que vous allez pouvoir installer vous-même dans votre voiture. En général, les voitures électriques sont équipées de moteurs, à courant continu et ayant un volume réduit, comme ceux des charriots élévateurs.

    • On peut facilement trouver des moteurs de ce genre en offres d’occasion et il suffit généralement d’enlever le cache, la graisse et les salissures pour les remettre en état de marche. La plupart du temps, il n’y a pas besoin de rétablir les connexions électriques aux bornes du moteur (la réparation la plus fréquente) ou d’effectuer une quelconque réparation.
  3. Procurez-vous des batteries que vous allez utiliser pour votre véhicule électrique. Il vous en faudra deux. Une batterie, dite primaire, qui va alimenter le moteur et une batterie secondaire (12 V) qui va fournir de l’énergie aux équipements électriques du véhicule.

    • Pour la batterie primaire, recherchez de préférence un modèle VRLA (Valve Regulated Lead Acid = acide-plomb à valve régulée) au gel. Une batterie de ce type ne nécessite aucun entretien et vous n’avez pas à vérifier régulièrement le niveau de liquide dans ses cellules ni à ajouter de l’eau. Une valve de sécurité qui permet d’évacuer le surplus de pression en permet le scellement. Vous pouvez vous procurer une batterie VRLA au gel ainsi que ses pièces détachées chez un fournisseur de véhicules électriques.
    • Vous pouvez également vous acheter des batteries lithium-ion, mais elles coutent beaucoup plus cher que les batteries VRLA au gel. Elles offrent une grande variété de voltages (tensions) et d’intensités. Vous pouvez utiliser une ou plusieurs (à relier en parallèle ou en série comme vous le feriez avec des modèles au gel) de ces batteries pour alimenter votre moteur électrique.
    • Pour être en mesure de tracter le véhicule et deux personnes, le moteur doit être alimenté par une batterie capable de fournir 72 volts et 40 à 60 ampères par heure. Si vous souhaitez conduire votre voiture électrique à plus de 65 km/h et éventuellement sur une autoroute, vous devez disposer d’une batterie qui fournit 144 volts et environ 80 ampères par heure. Dans les voitures électriques commerciales, de tels voltages et intensités ne sont fournis que par des batteries lithium-ion, pour des raisons de poids. En effet, il faut une douzaine de batteries VRLA au gel (volumineuses et lourdes) pour les obtenir.
  4. Enlevez le moteur thermique et la batterie du véhicule que vous souhaitez transformer.

    • Vous devez utiliser un système de levage et une clé avec coude et rallonge pour enlever le moteur à essence qui va être remplacé par le moteur électrique que vous vous êtes procuré. Prenez votre temps pour ôter les boulons et les vis très serrés ou rouillés. Vous pouvez utiliser un produit lubrifiant et la technique qui consiste à progresser lentement en dévissant puis revissant, pour vous faciliter ce type de tâches.
    • Sortez le moteur et tous les éléments qui assurent son fonctionnement, comme le réservoir, le système d’échappement, le radiateur, etc. Laissez en place tous les éléments que vous utiliserez avec la voiture électrique comme le système de freinage, la transmission, la base du support de moteur, le panneau de fusibles, le klaxon, etc.
    • Le système de direction assistée de votre véhicule à combustion ne peut pas être réutilisé avec le moteur électrique qui ne possède qu’un arbre de sortie à relier au mécanisme de transmission. Il n’y a pas d’arbre disponible pour faire tourner la pompe du système de direction assistée. Si un tel système existe sur votre véhicule à combustion, vous devez couper le circuit de pression hydraulique au-dessus de la crémaillère et du pignon (au bout de la colonne de direction) et le refermer au même endroit à l’aide de colliers de serrage de manière à le réduire à sa partie comprenant le volant où doit être préservé un maximum de liquide de pression.
  5. Installez le moteur électrique et les deux batteries. Vous allez très probablement devoir installer une structure de support adaptée au nouveau moteur. Par contre, vous devriez pouvoir profiter du support de la transmission (de la force motrice aux roues) qui est déjà présent sur le véhicule. Alors que le moteur électrique est monté sur vérins, couplez-le à la transmission et voyez la différence qu’il y a entre les trous du support de l’ancien moteur et la disposition des boulons de fixation autour du moteur électrique.
    Source te suite des étapes sur Wikihow

 

58 commentaires

  • mstoutlemonde

    Bonjour,

    Etant un fin connaisseur du domaine je peux vous affirmer que l’article est du n’importe quoi… Un melange de simplifications et de raccourcis …

    Bref vous voulez rouler avec un voiture electrique pas cher vous achetez un prius 2 et vous passez chez ev store por l’equiper des batteries necessaires en plus… Fiable et pas cher…
    Apres il suffit d’avoir un panneau photovolataique a la maison pour recharger

    • Merci de la réponse. Nous devons explorer les solutions et alternatives possibles, avec le risque de proposer des possibilitess qui au final ne sont pas optimales, c’est le risque, mais sans prendre ce risque, comment avancer?

      • mstoutlemonde

        Il n’y a pas encore d’alternatives viables… Surtout a cause du rapport poids encombrement \ puissance des batteries…

        La meilleur solution que je connais c’est la prius 2, voiture tres fiable a la base, hybride, la quelle on ajoute des batteries supplementaires pour pouvoir faire environ 30km tout electrique. Une fois la batterie vide on roule en hybride… Ce fait une moyenne de 2.5l aux 100km si on charge tous les jours ….

        Sinon l’article est vraiment mauvais desolé…

        • Mais tu n’as pas à t’excuser, je sais reconnaître les erreurs. J’ai tenté de proposer une alternative avec des connaissances limitées en ce qui le concerne ne sachant pas si tout cela était possible ou juste illusoire, j’ai maintenant la réponse, donc merci.

          • Et l’article reste tel quel sachant cela ?
            « Les commentaire s’envolent les articles restent. » ;)

            Un lien vers un autre pourrait aussi conclure : http://lesmoutonsenrages.fr/2013/09/24/voitures-electriques-ni-plus-ecologiques-ni-plus-propres/

          • gerard51

            C’est dommage que sur cet excellent site on trouve des articles très médiocres sur l’énergie.
            Article fallacieux: on ne compare pas une voiture thermique 4 places (genre Clio, C3, 208 etc…) avec un engin transportant 2 personne à 65km/h sur une courte distance. L’énergie ne tombe pas du ciel, surtout l’électrique qui est une énergie noble, c’est à dire issue de la transformation d’une autre énergie avec un rendement de 0,85 (houille blanche) à 0,3 (thermiques).
            L’énergie venant de panneaux photovoltaïques n’est pas gratuite non plus.
            Dans toutes ces pseudos exposés, les énergies grises sont occultées : énergie pour fabriquer l’engin, exemple les voitures hybrides qui demandent plus d’énergie pour être fabriquées que les classiques, d’où le prix plus élevé (le prix est toujours proportionnel à la somme des énergies entrantes) d’où les primes à l’achat pour cacher ce problème, mais d’où vient l’argent des primes : des impôts de votre voisin qui a vécu, travaillé, mangé, s’est déplacé…etc… c’est à dire a consommé de l’énergie. Tout cela, le grand publique ne le sait pas, on ne veut pas que cela se sache disons.
            Il n’y a pas de solution miracle, la plus propre serait toutefois l’électrique (genre Twizy, Ion, etc….) mais à condition que l’électricité provienne de houille blanche (barrage) et que l’on se satisfasse d’un tout petit véhicule pour des courtes distances. Il est vrai que 8 ou 9 voitures sur 10 n’ont que le chauffeur à bord.
            Si vous voulez avoir bonne conscience, évitez de vous déplacer : habitez près de votre lieu de travail et prenez votre vélo, ou à la limite un train sur rail.

    • engel

      Je confirme cette article est une arnaque.
      …Tout est toujours facile sur le papier !

      • Mais le concept semble possible pourtant avec certains véhicules comme l’explique cet article:

        Votre rêve le plus fou : transformer votre auto adorée en véhicule écolo. Bonne nouvelle, c’est possible ! La preuve : Rolland Bougie, 52 ans, habitant en Montérégie (Région administrative de la province de Québec) l’a fait. Il a converti sa voiture à essence, une Renault 5, en voiture 100% électrique. Si vous êtes un(e) pro du bricolage, vous pouvez vous y mettre aussi pour une somme variant entre 2000 dollars et 5000 dollars d’après ses estimations. La Renault de Rolland roule jusqu’à un maximum de 20 km/h et a une autonomie d’environ deux heures. D’après lui, « c’est parfait pour faire ses courses ou se rendre au travail. » Il a acheté cette voiture en 1992 pour un montant de 900 dollars. Désormais, elle est propulsée par un moteur électrique de 2,5 forces, lequel vient d’une voiturette de golf payée 2000 dollars. Le moteur est alimenté par six batteries de six volts : il y en a trois sous le capot et trois dans le coffre arrière. Il faut compter huit heures pour complètement recharger les batteries. Le système électrique de l’habitacle (radio, tableau de bord, etc.) et les phares de la voiture fonctionnent grâce à une batterie de 12 volts qui peut être alimentée par énergie solaire. Pour moins de 3000 dollars et après une cinquantaine d’heures de travail, ce Canadien est fier d’avoir donné le jour à une auto écolo très personnalisée ! Rolland explique : »Il est possible d’équiper une voiture (une sous compacte, de préférence) avec un moteur électrique de 6 forces, voire de 12 forces pour encore plus de puissance. Mais les frais de transformation seraient, du coup, nettement plus élevés. L’autonomie et la pesanteur du véhicule en seraient également influencées. »
        Suite sur http://www.caradisiac.com/Comment-transformer-sa-Renault-5-en-voiture-electrique-843.htm

        • Arf oui tout est possible avec un peu de créativité et de jugeote…Mais bon voilà tu te rends-compte 20 km/h !!! C’est juste pas possible, c’est même pas envisageable…Je me vois déjà me rendre au boulot à 20 km/h..Déjà que bien souvent je suis en retard sans respecter les normes de vitesses je serai bien dans la merde à cette vitesse !

          Akasha.

          • chris68

            En effet cet article est farfelu, voire dangereux.
            Farfelu car ce n’est pas avec une voiture bricolée qu’on atteindra des vitesses auxquelles l’aérodynamique est importante, alors qu’il conseille de choisir un modèle profilé. Et d’ailleurs, sur quelles routes en Afrique pourrez-vous aller à cette vitesse ?

            Par ailleurs, il n’évoque pas la connectique qui est un problème capital quand on parle d’intensité de 80A !!! Les câbles et les connexions, à ces ampérages, ça ne s’improvise pas, et ça coûte bonbon. Pas de bricolage à l’africaine ici. La moindre erreur, et c’est l’incendie.

            On ne peut pas mettre non plus n’importe quel moteur comme il semble le suggérer.

            Et enfin il ne suffit pas d’équilibrer la charge, il faut aussi surdimensionner pneus et suspension (on ne parle pas d’un supplément de 100kilos !).

            Bref, raisonnablement, c’est infaisable, même en Afrique.

        • Lors de la lecture, remplacer « forces » par « Watts ? KiloWatts ? KiloVolts ? » ;)

          • engel

            Peut-être : 2,5ch (chevaux réels)

            Soit 2,5 x 736 w = 1840 watts

            Consommation réels : 1840 : 0,9(phi) = 2Kw

            Soit : 170 Amp sous 12Volts

            Capacité batterie pour 2heures :

            170x 2 = 240 Amp/heure
            Sachant que pour durée, des batteries au plomb ne doivent pas se décharger trop rapidement et jamais en dessous de 80% de la charge maxi. Une capacité de 600 Ampères/heure serait un minimum pour assurer un certaine longévité aux accus, pour 20 Km/h…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif sans vent de face.

        • engel

          Bien sûr que c’est possible, …tout est possible.
          …Pour un mec très expérimenté, débrouillard ayant énormément de temps disponible, beaucoup d’outillages, pour un résultat somme tout très modeste.

  • On peut rappeler quand même, même si la solution électrique peut être intéressante, ( en Afrique, par exemple, où les infrastructures collectives sont ravagées quand elles existent ) que le VRAI problème c’est la (dé)structuration du monde pour faire place à l’automobile individuelle… Déstructuration des villes , lotissements n’importe où, centres commerciaux à 10 km des lieux habités, monopole de l’automobile sur toutes les voies aménagées pour le déplacement, et, bien sûr, absence à peu près totale de transports en commun.

    • jardinfleuri

      Je ne sais pour tout les pays , mais dans là où je suis (Sénégal), (et j’ai séjourné dans plusieurs pays d’Afrique), l’électricité coute une blinde! Ici, c’est environ 4 fois plus cher qu’en France.
      L’essence est à 700 cfa soit 1,06 centimes d’euros le litre. Quant au KWh, le prix augmente en fonction de la consommation. Donc,pour l’instant, aucune chance pour la voiture electrique.

      • Pinpin

        Oui, ici en tunisie l’électricité a triple en 4 ans…. Par contre les panneaux solaires donne plus que le rendement de 80% annoncé…!!!

  • ben moi G 2 machins plats mais bien cambrés au centre, avec pour chacun, 5 machins sortes de petits radis (qu’on peut décorer) dont le 5e est CAPITAL pour l’équilibre.
    ces machins sont mes petits petons. Que la Nature est bien faite !

    OK, j’me barre http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Dans le cadre d’une approche autonome et n’utilisant pas de carburant fossile, je vous invite plutôt à vous intéresser au gazogène à bois.

    Tant pour un véhicule, que pour un groupe électrogène.

    Bonnes recherches, et bons bricolages, les ME…

  • Pinpin

    Ou il existe des modeles fiables testés et abordable….

    Par exemple a partir de 5000€ clés en main….
    http://www.voiture-de-golf.com/voiturette-de-golf-electrique.php

    En occasion garantie… Vous economisez pour par exemple doubler les batteries… http://www.trconseil.com/trconseil/cat/371-voiturettes-electriques.html

    Pour chercher un deux trois ou quatre roues tout electrique ( a partir de 3000)…
    Par ici.. http://www.breezcar.com/vehicule/sev_etriks

    Cela fait plus de 40 ans que les voiturettes électruques existent….!!

  • Une solution aux déplacements électriques urbain est le velo.
    Là on a un vrai rapport poids/energie interessant.

    Pour avoir réalisé le mien, voici les données que j’avais :
    – puissance max : environ 1000W
    – vitesse de pointe : 50km/h en pédalant sur du plat.
    – autonomie : 100km avec 5 bornes de montée dans mon cas. Donc forcement plus sur du plat.
    -> plus d’infos ici : http://www.dekloo.net/projets/velo-electrique-moteur-choix-roue/velo-electrique-batterie-moteur/364
    (je vends rien)

    Une voiture electrique est écologiquement interessante quand on aura un bon smart-grid.
    C’est à dire utiliser les productions qui ne sont pas forcement en phase avec la consommation générale.

  • Le veilleur

    Ce Français remplace les moteurs diesel… par de l’électrique !

    Transformer sa voiture Diesel en voiture électrique, c’est désormais possible ! Un célèbre inventeur français a enfin trouvé une solution simple, écologique… et économique ! De quoi révolutionner le marché ? C’est probable ! Explications.

    http://positivr.fr/carwatt-voiture-diesel-convertie-moteur-electrique-gerald-feltzer/

    • Intéressant comme concept.
      Dommage qu’il n’y ai aucun chiffre sur leur site…

      -> écologique en France ou notre électricité est nucléaire (si on peu appeler ca propre…) En chine ca serait de l’électricité au charbon…
      -> économique ? prix ? entretien ?

  • Pascual

    Bonjour,

    N’auriez vous pas oublié que la première voiture à atteindre et dépasser les 100 km/h était électrique ?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Jamais_contente

  • Honnêtement la voiture électrique en l’état actuel des choses ne m’intéresse pas encore en outre mesure. C’est surtout au niveau de la fourniture électrique que le bas blesse encore, son autonomie insuffisante et le fait que ce n’est pas encore assez garanti de se fournir en électricité vert. Pourtant ils commencent à faire de beaux véhicule très performant, nous avons vu ici récemment sur le blog la nouvelle Tesla, avec ses 600 ch Et bien plus encore il y a aussi la Lexus Hybrid ls 600 h 2 voiture que j’aimerai bien essayer.

    Sinon en attendant je privilégie l’essence au diesel c’est déjà un peu moins polluant surtout en grosse cylindrée. J’ai un métier qui de plus réclame une telle voiture un autre point qui me fait justement encore hésiter pour l’électrique je parcourt environs 80.000 km par ans pour mon métier. mais un jour je ferai le pas, je suppose que dans 5 ans se sera au poil.

    Orné

  • La problématique économique/écologique est bien plus complexe que de changer le mode de propulsion.
    C’est une problématique physique.
    Pour mettre en mouvement (avant de le maintenir) il faut de l’énergie.
    Et tant qu’on comprendra pas que changer le type d’energie (electrique/essence/diesel) ne change RIEN à la quantité d’énergie à consommer…

    0.5*m*V² c’est la seule vérité.

    Et vu les coefficients pour économiser l’énergie à utiliser faudrait commencer par être moins gourmand en vitesse…
    Puis réduire la masse des véhicules.

    • engel

      Ton approche est lapidaire.

      -Ta formule est celle de l’énergie cinétique.
      Elle représente la quantité d’énergie nécessaire que pour assurer la mise en mouvement du véhicule.
      Ce dit, cette quantité d’énergie est de nos jourd de plus en plus récupérer… au moment des décélérations et freinages.

      -Par contre, tu fais l’impasse sur la conservation du mouvement qui est pourtant le cœur de la consommation avec ses paramêtres tels que Zcx, frottements, rendement, etc…)

  • Anatole

    Moi j’adore ce genre d’article… ça me rappelle une amie de ma mère, lorsqu’elle lui avait appris que j’allais faire des études d’Ingénieur: Elle l’avait regardé catastrophée: Oh ma pauvre ! Il va travailler dans un garage ?!

    Je me demande bien combien de gens seraient capables actuellement en France de mener à bien un tel projet de transformation sur leur auto: on doit être quelques centaines tout au plus, et encore.
    Et pas des gens très jeunes, je dirai entre cinquante et soixante ans, avec une grosse expérience technique acquise au travail les mains dedans, pas seulement dans des bouquins ou sur Internet. Pas le genre de « profils » de ce qui sort de nos écoles à l’heure actuelle, ni de celles d’Ingénieurs d’ailleurs, ni non plus des lycées d’enseignement professionnel…

    Voilà pour le niveau technique nécessaire.
    Pour ce qui est de l’intérêt d’une telle transformation, je reste très dubitatif. L’électrique pollue énormément, mais pas de la même manière: Quelle que soit les batteries utilisées, elles pèsent très lourd dans la balance des polluants, car elles contiennent toutes des métaux lourds difficiles à extraire et à épurer, et difficiles à recycler en fin de vie. Idem pour les panneaux solaires, pour ceux qui croient qu’ils sont « propres » … (difficile signifie générateurs de polluants pour la planète).
    Ensuite pour la part génération de l’éléctricité à mettre dedans, tout le monde connait le problème je pense.

    Donc on convertit une auto qui pollue par le production de son carburant fossile et par ses émissions de carburation, en une auto qui pollue par la production de son énergie et de production de ses éléments électro-chimiques: Kif-Kif…
    Avec les performances et l’agrément de conduite en moins, avec 500 kg de batteries à trainer à 50km/h sur 300 ou 400km maximum.
    Pas glop, pas glop…

    Au risque de me répéter, le mieux que l’on puisse faire pour la planète à l’heure actuelle est de rouler dans une ancienne auto bien entretenue et ne la remplacer sous aucun prétexte, et éventuellement la convertir au gaz naturel ou à la rigueur au GPL.
    C’est à dire une démarche exactement à l’opposé de celle prise par nos gouvernants, avec leurs primes à la casse et leurs interdictions des vielles autos, et leurs hybrides qui coûtent des fortunes à produire et entretenir.

    • mstoutlemonde

      Fortunes a entretenir les hybrides? Je ne connais pas tous les hybrides mais je connais ceux de lexus\toyota tres bien….ca ne coute pas des fortunes a entretenir, d’ailleurs ca coute bien moins qu’une voiture vulgaire…

      Pas d’embrayage, pas de demarreur, pas d boite de vitesses, pas d’alternateur!!!! Des composants tres robustes qui ne tombent presque jamais en panne, certains on fait plus 500mil km avec la batterie d’usine…des economies de freins non negligeables: des que vous lachez l’accelerateur uns des moteurs electriques qui fait office de generateur transforme l’elan en electricite et charge les batteries pareille au freinage c’est le generateur qui freine sauf freinage fort.. Etc etc
      Et ces voitures coutent moins cher que une equivalente diesel

  • Maverick Maverick

    A mon avis, la solution optimale serait une voiture hybride, dont le moteur thermique serait optimisé façon Pantone (avec injection d’eau) … Et surtout il faut attendre encore, la technologie des accumulateurs n’est pas mature; elle a encore des marges énormes de progression. Par exemple :
    http://www.journaldugeek.com/2016/04/25/une-batterie-qui-tient-des-centaines-de-milliers-de-cycles-sans-se-degrader/
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • yanomami

    « Les véhicules hybrides électriques sont très tendance, mais il ne s’agit pas pour autant d’une alternative intéressante car il faut bien les recharger, et pour cela, il faut du nucléaire. »
    La première phrase de ce billet m’interpelle. La Toyota Prius est hybride et nul besoin de recharger les batteries sur une prise.

    • rouletabille rouletabille

      J’attendais la réponse…
      La voiture électrique dépend de la fourniture des centrales NUC bien entendus.
      .
      L’exploitation des puits de pétrole,le raffinage et la distribution ne consomme pas de électricité ??
      Le traitement se cette pollution du Moyen Age qu’est le pétrole amniotique (Ben oui,renseignez vous)nécessite beaucoup plus que le déplacement d’une bagnole avec capteurs solaires comme alimentation.
      juste un rappel.
      .
      http://www.gatsbyonline.com/main.aspx?page=text&id=414&cat=auto
      .

    • Si « nul besoin de recharger les batteries sur une prise » d’où vient l’énergie stocké dans les batteries ???

      Du moteur thermique… qui fonctionne avec du …. ?

      • rouletabille rouletabille

        Recharger ses batteries c’est comme prendre du pétrole,il faut de l’électricité dans un cas comme l’autre.
        C’est quoi votre question ,?
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

        • Aucune on est d’accord.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
          J’ai juste l’impression que quelques uns pensent qu’on peut recharger ses batteries « gratuitement » en roulant.

          C’est tout.

          • rouletabille rouletabille

            En roulant c’est possible de produire de l’électricité évidement.
            http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

            • rouletabille rouletabille

              Le déplacement d’un objet quel qu’il soit produit de l’énergie .
              Pourquoi pas une bagnole débile ,,?
              Le vent ,la température ,le mouvement et aussi le TEMPS .
              Bof
              Tant que cette configuration idiote est notre punition ,inutile de discuter.
              bisous
              http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

            • Je crois que je vais m’arreter là.

              Produire de l’énergie electrique (ou autre) en roulant, n’est possible qu’en puisant dans une autre source d’énergie (ton réservoir d’essence en général).
              Donc peut etre que la toyota peut recharger ses batteries en roulant (à la même vitesse), mais dans ce cas elle consomme plus d’essence que si elle ne le faisait pas (à la même vitesse).

              Revoir les cours de physique.
              Bonne soirée

            • gerard51

              Oui « delkoo », il y a pas mal de neuneus ici qui n’ont aucune notion en énergétique, et quand nos décideurs sont presque tous des juristes, des énarques, des commerciaux, aucun ou presque ayant fait sup/spé/ingénieur il y a de quoi s’inquiéter.
              Trop d’incompétents encombrent les forums de commentaires ridicules.

            • Pinpin

              Gerard….

              Il y a trop de neuneus ?

              Il ya trop de gens qui n’on pas fais d’études qui encombre les forum ????

              NON MAIS TU T’ES LU LA ?? Ce qui encombre les forum c’est les personnes prétencieuses ( comme toi) qui ont un complexe de supériorite qui les empechent de se remettre en question…!! Ton comm est prétencieux et arrogant….

              Les ‘petites gens’ qui n’ont pas fais d’études sont ceux qui pourraient te donner bien des leçons…; de savoir vivre, d’humilité, des valeurs de la vie et enfin d’intelligence pratique…!!

              Piur ton info, toutes ses formules dont tu te pavanne de connaitre les secrets ne sont rien, elle n’étaient pas vraies il y a deux siecles et ne le seront plus dans un….

              Elle ne sont que le reflet de ce que certains scientique crouent savoir du monde… Elle rassurent et sont utiles mais ne sont pas absolues….

              Tu es peut être un errudit, mais a mes yeux, tu n’es qu’un pauvre humain condescendant, qui n’as pas encore compris que la grandeur ne vient pas du savoir mais de la sagesse !!!

            • gerard51

              Je ne suis pas celui que vous pensez.
              Je précise mon propos : l’énergétique c’est un domaine de compétence particulier, comme d’autres sont compétents en droit, en charcuterie, en histoire, en chimie, etc…etc…
              Ce qui est pesant c’est de lire des commentaires écrits par des personnes qui sont visiblement contentes de voir leur textes sur un site, mais des personnes qui n’y connaissent rien du tout, donc racontent n’importe quoi.
              La grandeur vient du savoir et de la sagesse.
              Il n’est pas interdit d’être un sage genre anachorète dans une niche à chien accrochée en haut d’une falaise, si cela mène à quelque chose je veux bien : laissons les vivre.

            • Doucement les gars, ça part en vrille là …

              Nous avons BESOIN des deux : des hommes de savoir, et des hommes de sagesse

              N’oublions pas que : « Science sans conscience … »

              Mais aussi : que serait la conscience sans la science ?

            • mstoutlemonde

              les batteries se chargent lors que on lâche l’accelerateur ou qu’on freine…

              le moteur s’arrête des que on lâche l’accelerateur
              un des moteurs éclectiques qui est en même temps un alternateur transforme l’Élan en énergie électrique qui charge la batterie…
              bien sure la énergie recoupéré du freinage et dans les descentes est biens moindre que celle que on consomme en roulant!

              il y a plein de vidéos sur youtube au respect du fonctionnement de ce systeme et il n’est pas nouveau
              il suffit de taper toyota HSD sur youtube tout y est

  • Comment ça : ABSOLUMENT PAS sur l écologie et les papillons ??

    Mais si AUSSI bien sûr ! et aussi sur le survivalisme, et les éco-villages, et … on t’emmmm… miel !!

    • Pinpin

      Voilà… Je me souviens a quoi me fais penser cet article… On jugerai qu’il est sorti du magazine SYSTEME D

      Entre nous, beaucoup d’article de ce magazine doivent etre d’une grande actualitr aujourd’hui !!