Comment moins dépendre du système : Habitat, nourriture, autosuffisance, entraide : petit manuel de conseils pratiques au quotidien

C’est décidé, celui-là va faire partie de ma collection, toujours utile!

comment-moins-dependre-systeme-6526

Nous vivons une période de remise en question. Chacun de nos gestes impose une réflexion, dans les domaines de la santé, du budget et de l’écologie. La tendance actuelle est au vivre autrement : autoproduction, partage, consommation raisonnée, aller à l’encontre du gaspillage, mieux gérer son budget tout en prenant soin de la planète…

Ce livre est là pour vous aider à retrouver une indépendance dans tous les domaines de la vie courante : l’habitation, l’alimentation, l’entretien de la maison, les soins du corps… Il vous donne des idées pour une utilisation optimale des ressources dont vous disposez.

Moins dépendre du système est avant tout le résultat d’une multitude de petits actes simples à la portée de tous. Les auteurs cheminent depuis une quinzaine d’années sur cette voie et vous font partager leur expérience à travers ce livre.
Au sommaire :

  • Introduction : L’air du temps.
  • Habiter : Une maison bien pensée – Faire baisser le prix global de la maison – Réduire la facture d’électricité – Vers l’autonomie en termes d’électricité et de chaleur –  Réduire la facture d’eau courante –  Utiliser les eaux gratuites.
  • Être responsable de sa nourriture : S’organiser à l’année – De nouvelles habitudes – Se réapproprier la cuisine – Des conserves entre nature et tradition – Maîtriser la congélation.
  • Jardiner : Se mettre au jardin vivrier – Créer un verger – Privilégier une haie vive – Choisir une technique de jardinage économe –  Une chimie naturelle et gratuite –  Produire et échanger semences, graines et plants.
  • Produire : Des légumes pour l’année – Des fruits pour l’année – Des protéines pour l’année – Aller plus loin dans l’autonomie alimentaire.
  • Vivre l’autonomie au quotidien : Un intérieur utile – Un quotidien économe – Des déplacements maîtrisés – Prendre soin de soi – La pharmacopée naturelle.
  • Bibliographie.

Source: Editions.rustica.fr

 

12 commentaires

  • verisheep

    Pour ceux que ce sujet intéresse, un stock de ressources en pdf:
    http://partageurs.com/verisheep/AUTONOMIE-DIY

    • Pinpin

      Boco ?

      Vivre autrement fait peur… J’ai passé le cap en 2011… Il m’a fallu +- 2 ans pour m’adapter et m’organiser et me désintoxymédiatiser mais ensuite… C’est la LIBERTE, la RICHESSE et une QUALITÉ de vie que je n’avais jamais connu avant ( et pourtant j’ai éte directeur dans le privé). La manipulation au deuxiéme degré est celle de ton esprit… La peur qui tiraille quand on abandonne l’avoir pour l’etre…

      Je vous laisse… Je pars faire mon ‘marché’ ( mon surplus d’oeufs et oranges… Contre…? On verra…en fait je n’ai rien besoins de particulier…. Peut etre du tissus… Ca sert toujours..lol)

      Grand bonheur a tous…

      Pinpin

      • boco

        Pour certains ça peut être le bonheur, une certaine richesse. Mais pour tous ? Tous pareils ? J’ai peur que ce ne soit pas si simple !
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
        Merci pour le ton respectueux, ça devient assez rare par ici !

        • Pinpin

          Simple ?

          C’est tout sauf simple…. Avant de commencer, il faut se dire… De quoi ais je vraiment besoin…

          Là, tu prend ta liste, tu la relis a tete reposée et tu la reformule en remplacant tous les verbes avoir par etre… ( par ex : avoir de la nourriture, devient…étre capable d’alimenter ma famille… Ce qui EST TOTALEMENT différent).
          La ‘mise en route’ est parfois compliquée mais paradoxalement, elle l’est parce qu’elle n’est pas simple ( Lapalisse n’aurait pas dit mieux). Plus les Reels besoins vitaux sont simplissimes… Manger, se loger, se soigner… Et si possible de l’amour (familial)…. Organiser la réponse a ces besoins, c’est pas compliqué du tout… LA chose difficile c’est se passer du reste… On nous conditiinne toute notre vie dans l’avoir… S’en passer pour ETRE dans l’ETRE… C’est juste une désintoxication avec des phases de manque treeees difficiles (les anciens toxico ou aalcoliques comme moi connaissent bien)… Mais… Passer ce cap, c’est une liberté et une simplicité INDEFINISSABLE…

          La comparaison avec l’alcoolisme est assez juste… Personne ne peux vous arréter si l’idée ne viens pas au départ sincérement de vous… Apres il faut plus que du courage et du soutiens…

          Pour mon marché… J’ai tout donné… Je n’avais besoin de rien… Lol… Ca vous parait utopiste ? Pourtant c’est trés valorisant pour l’esprit…. Et la vie…et les relations… Ne rien attendre en retour, ne pas calculer….

          Si mes besoins diminuent encore un peu, j’ecrirai peut etre un guide aussi….

          Voila… Je vais respirer la mer… A demain… Bon courage a tous ceux qui tentent… C’est magnifique…!!!

          Courage… Y penser… C’est dejà un peu l’envisager et c’est un bon début…!!!

          Pinpin

  • Marty

    Merci verisheep pour le lien !

  • On peux toujours viser un juste milieu, le but est quand même d’être épanouis tout en étant actif pour l’écologie et être activiste à l’encontre de notre système. Mais ça dois rester ludique et agréable il est inutile de se frustrer. Tout comme il est inutile de tomber dans la catastrophisme de voir ça de façon survivaliste, non on dois avant tout vivre ! Mais en étant plus autonome et conscientisé aux besoins et priorité de notre planète, c’est ça l’idée.

    http://www.lesfilsdelaloideun.com/t165-alternative-de-societe-et-conscience-pour-gaya

    Akasha.

  • Bravo Pinpin ! Merci pour ton témoignage, tu ne nies pas les difficultés, et j’imagine le plaisir que tu peux ressentir à te sentir libre !
    Tu signales la peur ? Tu as bien raison: la peur de manquer, la peur de lâcher les habitudes de confort (même spartiate), la peur de l’inconnu.
    Ce serait bien que tu détailles ton expérience sur le forum.

    Dommage, il faudrait acheter ce livre ? Je crois qu’il y a déjà beaucoup d’informations qui circulent sans cela.

    Merci Verysheep, j’oubliais de venir sur ton site alors qu’il est si bien fait !

  • Graine de piaf

    Pour vivre autrement il ne faut pas non plus oublier de déménager si nécessaire pour des régions plus favorables.

    Je viens d’aller faire un tour sur le Net ( le Bon Coincoin pour ne pas le nommer) et j’ai trouvé dans les environs de mon enfance, le 41, des maisons avec de grands jardins, à des prix à couper le souffle ! Exemple pour une maison de 7 pièces avec jardin entièrement rénovée récemment comme la plupart, ici dans le 83, j’oublie le 06 hors de prix, c’est celui d’un petit deux pièces !
    Seulement qui accepte de quitter le soleil du Midi pour aller en un lieu où il fait très beau quoi qu’on en pense, mais où il pleut cependant un peu plus souvent ? je n’en connais pas beaucoup dans mon entourage.
    Je n’ai plus l’âge de m’occuper d’un grand jardin, mais cela me fait rêver !