Conflit syrien, la pression monte?…

Que veut exactement le président turc Erdogan? Les déclarations vont bon train d’un côté comme de l’autre. Il en résulte une escalade à ne pas négliger, si on regarde les forces en présence. Mr Erdogan a téléphoné à Obama qui l’aurait assuré de son soutien. Pour savoir et comprendre, voir l’analyse des faits réalisée par The-Saker.is qui dit, La situation en Syrie est à un tournant et une escalade dramatique de la guerre semble imminente. C’est aussi l’avis du Pdt Hollande, nous dit Le-Journal-de-Montréal. Souhaitons pour tous, que les diplomates puissent désamorcer ces tensions et, nous éviter un conflit dont nous ne voulons pas. Reste à faire savoir à tous nos zélus, que leur réélection dépend de leurs capacités a influer sur la politique extérieure de notre pays. Qu’ils nous prouvent qu’ils méritent leurs émoluments. S’il n’y a pas d’argent pour payer les minima sociaux, il ne doit pas y en avoir pour payer des bombes.

Img/Sputniknews

Erdogan téléphone à Obama et se prévaut de son soutien

La présidence turque a déclaré vendredi que Barack Obama l’avait assurée de son soutien dans le conflit syrien au cours de la journée. Quelques heures plus tôt, un échange tendu avait eu lieu entre les deux alliés sur le rôle des milices kurdes en Syrie.

Ankara a fait état d’une conversation téléphonique d’une heure et vingt minutes pendant laquelle le président américain a déclaré à son homologue turc Tayyip Erdogan qu’Ankara avait le droit à l’autodéfense. Barack Obama a exprimé sa préoccupation face à la progression des forces kurdes dans le nord-ouest de la Syrie.

Selon la Maison Blanche, ce dernier a dit à son interlocuteur que les miliciens des YPG (Unités de protection du peuple) ne devaient pas chercher à exploiter les gains récents de l’armée syrienne pour s’emparer de nouveaux territoires.

Le président des Etats-Unis a toutefois également demandé à Ankara de faire preuve de « retenue réciproque » en arrêtant de bombarder les positions des YPG en Syrie, indique un communiqué.

La Turquie accuse les YPG d’avoir commis l’attentat qui a fait 28 morts, des soldats pour la plupart, mercredi à Ankara. Mais les YPG ont démenti et l’attaque a été revendiquée vendredi par un groupe kurde dissident du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Dans la journée, Tayyip Erdogan a mis en cause son allié américain en déclarant que des armes fournies par les Américains aux YPG avaient été utilisées contre des civils. Le département d’Etat, qui considère les YPG comme un allié précieux dans la lutte contre le groupe Etat islamique, a répondu que les Etats-Unis n’avaient fourni « aucune arme d’aucune sorte » aux Unités de protection du peuple.

Pour l’EI ou le PYD
Devant des journalistes à Istanbul, Erdogan s’est déclaré déçu que les Occidentaux ne classent pas le PYD (Parti de l’Union démocratique), qu’Ankara voit comme une filiale syrienne du PKK, comme organisation terroriste. Les YPG sont le bras armé du PYD.

« Je lui dirai: ‘Regardez à quoi ces armes que vous avez fournies ont servi’, » a déclaré le président turc en évoquant sa conversation à venir avec Barack Obama.

« Il y a plusieurs mois, je lui ai dit que les Etats-Unis fournissaient des armes. Trois cargaisons d’avion sont arrivées, la moitié a fini entre les mains de Daech et l’autre moitié entre les mains du PYD », a affirmé Tayyip Erdogan. « Contre qui ces armes ont-elles été utilisées’ Contre des civils. »

Le président turc semblait faire allusion à l’envoi par avion, fin 2014, d’une aide militaire aux combattants kurdes luttant contre l’EI près de Kobani. Le Pentagone avait alors reconnu qu’un des 28 « paquets » alors parachutés avait été récupéré par Daech, ajoutant par la suite qu’il avait détruit cette aide ensuite lors d’une frappe aérienne.Source Romandie.news

36 commentaires

  • En ce qui concerne la turquie, il serait bon de rappeler avec qui ils étaient alliés pendant la dernière guerre.
    Et rappeler qu’ils ne sont plus a un génocide près

  • depuis la révolution : toujours les mêmes familles qui mettent en place les guerres (civiles ou militaires)…..

  • stereo

    Comme tous les fous, j’ai l’impression qu’Erdogan ne pas (ou plus) où il habite !!!
    Ces types là sont de vrais dangers, hélas…

  • Petite chose qui passe inaperçue des moutons car ils sont réfractaires a la langue de Shakespeare.

    http://www.fort-russ.com/2016/02/nato-refuses-to-support-turkey-in-event.html
    PS: Ce n’est pas de gaîté de cœur mais sous la torture que je fais l’effort de le lire.

  • Kool

    S’il continue comme cela,http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif le dernier soutien d’Erdogan sera Hollande…PDR

  • BA

    Samedi 20 février 2016 :

    Migrants : vers l’implosion de Schengen et une crise humanitaire en Grèce.

    Angela Merkel, désormais seule, qui a dû céder à un ultimatum, et la Grèce qui risque de vivre une crise humanitaire et de replonger dans la tourmente financière : le Conseil européen du jeudi 18 février marquera un tournant, dramatique, dans la crise des réfugiés. La décision prise la veille par l’Autriche, qui a fixé unilatéralement de stricts quotas journaliers de réfugiés admis sur son sol, risque de précipiter l’isolement total de la Grèce et l’implosion de la zone de libre circulation de Schengen.

    Ce sont les partisans du « plan B », du chacun pour soi et de la fermeture des frontières nationales qui risquent, dans les semaines qui viennent, de l’emporter et d’enterrer le « plan A » de la chancelière allemande et de la Commission européenne. Un plan basé, lui, sur la solidarité des Etats membres et l’accueil des réfugiés.

    « Nous avons conscience de l’urgence de la situation, nous devons très rapidement avoir une analyse de la situation pour savoir si notre plan est le bon ou pas », a déclaré Angela Merkel dans la nuit de jeudi à vendredi, à l’issue du conseil. Elle a obtenu de ses partenaires la tenue d’un sommet extraordinaire avec les dirigeants turcs, probablement le samedi 5 mars, à Bruxelles, en espérant, a-t-elle répété jeudi, qu’à ce moment-là Ankara démontrera enfin son engagement à diminuer les flux de migrants partant vers la Grèce. La tenue de cette rencontre a été confirmée par le président du Conseil européen, Donald Tusk, dans la nuit de jeudi à vendredi.

    Preuve de l’inquiétude grandissante, les conclusions adoptées dans la nuit par les vingt-huit Etats membres de l’Union ont été enrichies d’allusions à la nécessité d’apporter une aide humanitaire « aux Etats membres affectés ». En clair, à la Grèce. Par ailleurs, Mme Merkel, M. Hollande et M. Tsipras devaient se rencontrer vendredi matin pour discuter des risques de déstabilisation politique, financière et humanitaire pour la Grèce.

    Ce qui se dessine est le scénario catastrophe que redoutaient beaucoup – surtout à Berlin. Si les frontières européennes se ferment davantage, des milliers de migrants pourraient être pris au piège en Grèce. Totalement déstabilisée par cette crise humanitaire, Athènes serait incapable de mettre en œuvre la réforme des retraites qu’exigent ses créanciers internationaux. Une crise financière s’ensuivrait, doublée d’une crise politique – le gouvernement d’Alexis Tsipras ne dispose que d’une très courte majorité – et d’un nouveau défi pour l’Europe. « On danse sur un volcan », avouait, jeudi soir, un haut fonctionnaire du Conseil.

    La Grèce et ses créanciers

    L’Autriche, qui était jusqu’à présent une alliée de l’Allemagne, a changé de cap brutalement en annonçant, mercredi 17 février, sa décision de restreindre l’accès à son territoire et de ne plus accepter, dès vendredi, que quatre-vingts demandeurs d’asile par jour – et 3 200 en transit vers l’Allemagne. Au grand dam d’Angela Merkel, qui a vivement dénoncé cette démarche. « La réunion a été tendue, crispée », confirme l’un des participants. « Les solos nationaux ne sont pas à recommander », a plaidé le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, à l’issue de la réunion.

    La Commission européenne évoque un projet « clairement incompatible » avec le droit européen. Sans ébranler la conviction de Vienne, qui semble en outre avoir concerté sa décision avec la Slovénie voisine : en fermant elle aussi ses frontières, la Slovénie organiserait le « bouchon » pour bloquer, en bout de ligne, les réfugiés en Grèce.
    La décision de l’Autriche enclencherait effectivement l’effet domino tellement redouté par Berlin et Bruxelles. Au premier abord, elle semblait servir les intérêts de son voisin allemand, en réduisant mécaniquement le nombre de demandeurs d’asile arrivant dans le pays. « Pas question de raisonner comme cela : on ne veut pas de ces murs qui risquent d’isoler la Grèce, de l’empêcher de faire ses réformes et d’effectuer ses remboursements à ses créanciers internationaux [dont l’Allemagne] », insistait une source diplomatique.

    Trier les réfugiés

    L’Allemagne et la Commission envisagent la suite avec anxiété : les pays des Balkans, pour ne pas se retrouver avec des milliers de personnes refoulées d’Autriche, risquent, à leur tour de bloquer tout passage. La Macédoine, qui a commencé à filtrer les arrivants, pourrait envisager un blocage total, avec l’aide des pays (la Croatie, la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie) qui lui ont proposé de l’aide.

    Jeudi, les polices de Macédoine, de Serbie, de Croatie, de Slovénie et d’Autriche ont, en tout cas, décidé de mettre en place un enregistrement commun de réfugiés arrivant de Grèce en Macédoine et d’organiser leur transport vers l’Autriche. Il s’agira notamment de déterminer, à partir de données biométriques, s’ils viennent de pays considérés comme dangereux (Afghanistan, Irak ou Syrie).

    Initialement, le sommet de jeudi n’avait d’autre objet que de rappeler les règles de solidarité et de fonctionnement (le règlement de Dublin sur le premier examen de la demande d’asile, les règles Schengen sur la libre circulation…). L’occasion, aussi, d’un appel réitéré à une « solution européenne ». Mme Merkel et M. Tsipras comptaient même profiter de l’occasion pour transmettre des nouvelles encourageantes : quatre centres d’enregistrement (« hot spots »), et un cinquième bientôt, sont opérationnels en Grèce, enregistrant 80 % des arrivants tandis que les départs de Turquie semblent moins nombreux, ce qui laisserait entrevoir une application du plan d’action signé avec les Européens à l’automne dernier.

    Un « minisommet », qui devait précéder le conseil européen et aurait permis de confirmer l’engagement de la Turquie, a toutefois dû être annulé en raison de l’attentat commis, jeudi, à Ankara. La coalition des pays dits « de bonne volonté » (acceptant des réfugiés), mobilisée au départ par l’Autriche, a visiblement vécu… En tout cas, le sort de la Grèce, comme sans doute celui de Schengen, se jouera indéniablement dans les semaines qui viennent. Avec un arbitre instable : la Turquie.

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/02/19/migrants-la-politique-europeenne-sur-le-point-d-achever-la-grece_4868148_3214.html

  • Balou

    France 2 : Enfin un reportage objectif sur la Syrie ?

    La télévision française changerait-elle de cap ? Dans ce reportage de France2, le discours sur la Syrie est complètement différent de celui que nous entendions jusqu’ici. Mieux vaut tard que jamais. Ce nouveau discours a encore besoin d’un peu de maturité, mais c’est déjà énorme. Pour continuer sur la bonne voie, il faudra à la télévision française le courage de se poser quelques questions fondamentales, parfois suggérées dans ce reportage, mais sur lesquelles on a glissé un peu trop rapidement.

    http://reseauinternational.net/france-2-enfin-un-reportage-objectif-sur-la-syrie/

    • Ecomotard

      Merci beaucoup pour ce lien indispensable. C’est encore plus clair que ce que je pensais.
      Donc :
      – Sarko, l’andouille et Fabius nous ont menti / trahi, comme d’habitude
      – Les journalistes ont encore attendu qu’il soit trop tard pour commencer à faire leur boulot
      – La France + USA ont clairement livré des armes aux alliés de DAESH
      – Le gaz et le pétrole sont les principaux enjeux d’ou le financement de DAESH par la Turquie + Qatar + …
      Les hautes trahisons se répètent (Irak 1, Irak 2, Financement d’Al Qaida, Afghanistan, Libye) et nos journalistes nous servent immanquablement la soupe de nos poly-tocards.
      Bientôt des conférences au Qatar à 150 000 € pour l’andouille et ceci en toute impunité comme Sarko.
      On les paye pour nous trahir, quand on en veut plus, on les paye encore (2 à 3M€ / an) quand ceux-ci vont chercher leurs chèques de bon collabo dans le Golf.
      C’est insupportable et les journalistes ont leur part.

  • Blackice

    ce qui est assez inquiétant, ce sont les primaires US. faut espérer que ce fou de Trump, ne soit pas le successeur d’Obama. c’était déjà chaud avec le « prix Nobel de la paix » Obama. mais si Trump s’empare de la maison blanche. la, la 3 ème guerre mondiale est assurée. pratiquement sur.!
    avec la mère Clinton, ce ne serait guère mieux c’est vrai. a suivre très attentivement cette élection US..
    surtout qu’en France, nos politiques sont de vrais caniches a la solde de l’oncle Sam. droite gauche confondue..

    • Bobbafett84

      Les dés sont pipé depuis le début. Trump n’était pas prévu dans la liste de ceux qui devait « aidé » l’élection de Clinton. Car chez les républicains, aucun candidats ne pouvaient avoir la crédibilité suffisantes pour avoir les épaules suffisamment large, ou tous du moins dans la ligne conservatrice (car on a quand même Ron Paul, un républicain qui n’a pas sa langue dans sa poche, qui était opposé à l’Irak et qui est contre l’expansionnisme géopolitique, mais évidemment pas dans la ligne du parti). Trump est en réalité le guignol qui démonte tous les codes d’une campagne de primaire, comme il va démonté les codes de la campagne présidentielle. Car il y a de forte chance que les vrais maîtres du jeu, voient en Trump le parfait candidat pour permettre à Clinton de s’assuré le siège a la maison blanche. Car aujourd’hui, ils viennent de se rendre compte que la notoriété d’Hillary a été très surestimé, et que bon nombre d’électorat acquis aux démocrates, ne donne pas leurs bons dieux sans confession à la candidate toute désigné. Les résultats du New Hampshire on démontré qu’il va y avoir un problème. D’ou la nécessité d’adopter l’assurance de son élection non plus sur un base électorale classique, mais sur un vote barrage . Et qui mieux que le grossier, raciste, inculte Trump pour satisfaire a cette ambition ? Tiens, n’est ce pas exactement ce que l’on pratique maintenant en France pour s’assuré le poste ? Faire monter celui qu’on montre du doigt comme le diable, pour s’assuré qu’au deuxième tour on va raflé la mise, en bénéficiant du vote de gens qui d’ordinaire n’auraient jamais voté pour eux. Sans doute la raison pour laquelle, comme aux USA, on va se retrouver avec deux tonnes de prétendants de tous bords, qui vont tous vouloir aller face a Marine LePen au deuxième tour…. Quant a Trump, le milliardaire de l’immobilier, depuis le début il sait qu’il n’a aucune chance d’aller a la maison blanche. Mais il a voulu taper fort dans une amérique sclérosée, bigote, allant raclé les fonds de tiroir tapant sur tous ce qui bouge. Mais a la surprise général, il plaît. Il plaît a une amérique trompée, dupée, arnaquée, trahit par le bi partisme. Une amérique qui ne réfléchit peut être pas assez, mais qui a pour ainsi dire comprit que son image, sa réputation, son avenir, sont fortement entaché par 8 ans de Bush et 8 ans d’Obama. S’attaqué aux empires de fonctionnaires, d’administrés, d’élites, de la finance, de la justice, s’attaqué a Jeb sur son frère et sa croisade, s’attaqué aux discours complaisant des démocrates, qui veulent la jouer sociale, avec toujours plus de dette, s’attaqué a l’impérialisme américain, à l’immigration massive, aux mensonges du réchauffement climatique, …. autant de sujet qu’il aborde avec légèreté dans le fond, mais avec violence et vulgarité dans la forme, n’est pas pour déplaire a un électorat qui vient de surprendre de par son nombre selon les sondages. Oui, Trump va sans doute pouvoir s’amuser encore plus a jouer les trublions, sachant comme beaucoup que l’amérique n’a plus de démocratie depuis longtemps, que les candidats sont généralement choisit à l’avance, et que les américains vont bêtement mettre Hillary et son regard de folle psychopathe à la maison blance. Et cela sans savoir qu’elle est destiné a être sacrifié pour appuyer sur le bouton rouge du reset généralisé.

      • rouletabille rouletabille

        Je vous comprend PAS.
        Pourquoi ajouter des lignes et des lignes pour nous étourdir????
        Faites SIMPLE ,svp,la situation actuelle est SIMPLE et n’a pas besoin de démonstrations ,SIMPLIFIEZ svp ,l’échéance est proche et évitons les longueurs .
        merci
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

        • Kool

          @blackice en debat sur la politique etrangere ton fou de Trump a dit : « Si les russes attaquent DAESH en Syrie, je leur dis allez-y, merci, j’applaudis. » Pour l’Ukraine il a dit grooso-modo: « Que les europeens reglent leurs problemes entre eux, on a rien a foutre la-bas ».

          A contrario, la Hyllarie a toujours proclamee que l’Iran est dans son viseur, elle aurait meme insinuee la possibilte d’usage d’arme tres tres lourde pour arriver a cette fin.

          Infos dites ouvertement, venant des medias main stream, meme pas de sites alternatifs.

          Conclusion: Quel epoque!!!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

        • Tous pour i

          plus simple c’est pas facile http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • Balou

    Rapport de renseignement russe sur l’aide actuelle turque à Daesh

    Recrutement de combattants terroristes étrangers à destination de la Syrie, facilitation de leurs mouvements transfrontières vers ce pays et livraisons d’armes aux groupes terroristes opérant sur son territoire

    Selon les informations disponibles, des représentants de l’État islamique d’Irak et du Levant (ÉIIL) ont créé un vaste réseau à Antalya, avec l’aide des services spéciaux turcs, pour recruter en Turquie des personnes originaires de pays de l’ex-Union des Républiques Socialistes Soviétiques en vue de les faire participer au conflit en Syrie et de les transférer éventuellement en Russie.

    http://reseauinternational.net/rapport-de-renseignement-russe-sur-laide-actuelle-turque-a-daesh/

  • La guerre par procuration contre Daech en Syrie a atteint son point culminant.
    Escalade militaire menant à une invasion terrestre commanditée par les USA et l’Otan?

    http://www.mondialisation.ca/la-guerre-par-procuration-contre-daesh-en-syrie-a-atteint-son-point-culminant-escalade-militaire-menant-a-une-invasion-terrestre-commanditee-par-les-usa-et-lotan/5507662

    La Russie pourrait utiliser des armes atomiques pour s’opposer à l’invasion saoudienne en Syrie

    http://reseauinternational.net/la-russie-pourrait-utiliser-des-armes-atomiques-pour-sopposer-a-linvasion-saoudienne-en-syrie/

    La paix au Yémen, garantie de notre sécurité

    http://www.investigaction.net/La-paix-au-Yemen-garantie-de-notre.html

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • JBL1960

    Herdogan joue double voire triple jeux, et ça rajoute du bazar au bazar ambiant. Cela m’a remis en mémoire un article de Youssef Hindi, source géopolintel que j’avais traité dans ce billet de blog ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/14/468/ Je l’ai mis à jour, car il est bon, à mon sens de ce remémorer certaines choses, certaines positions et propos des uns et des autres (pas nous, mais les baltringues qui jouent aux chefs de guerre) ceux qui sont atteint du syndrome du larbin et ça fait du monde, tenez c’est dans ce billet là ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/01/29/le-syndrome-du-larbin/ Ce qui est sûr, à mon sens, ce n’est que mon avis ; C’est qu’ils ont une envie de se servir de leur dernier jouet nucléaire, tous… Pas sûr qui zarrive à se retenir encore bien longtemps. C’est pas que j’ai envie d’être dispersée façon puzzle dans l’univers, non… Mais si on les appellent les psychopathes aux manettes, c’est pas pour rien quand même… A+ Peut-être JBL

  • JBL1960

    Je viens d’intégrer le démenti de l’YPG au dernier attentat d’Ankara qu’à traduit fr.sott.net dans ce dernier billet, https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/20/de-false-flag/ Et par ailleurs, je rappelle un article de R71 de juillet 2015 qui dénonçait la Turquie (Otan) armée de l’air de l’EIIL contre les communes libres kurdes autogérées. Car l’expérience kurde du Rovaja est à n’en pas douter, un gros caillou dans la chaussure de Herdogan…

    • rouletabille rouletabille

      En quoi nous brancher sur des attentats en Turquie change la donne?
      Les Turcs ne sont pas des gens dégueulasses,les Français non plus,être digérer par des clown qui ne nous représentent pas ,fais pas de nous des COMPLICES ,faut arrêter de dire LA FRANCE,LA TURQUIE etc ,les gens ne décident PLUS RIEN ,ils sont aux mains de PARANOÏAQUES.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • rouletabille rouletabille

        OUCHE ,bien que l’indigestion est courante en regardant leurs crapuleuses infos ,je dis que dirigé est un mot qui convient bien,de la naissance au crématoire en passant par la sueur ,le suaire du travailleur est rassurant pour le régime.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

        • rouletabille rouletabille

          je savais que changer une ampoule est impossible sans un technicien,vlan ,la batterie (7 Ans)de ma merde ss est foutue,j’essaye de l’enlever et de la remplacer (comme un grand),IMPOSSIBLE ,50€ pour venir dévisser et la remplacer ,jvous dis pas que conscient le brave ACTIF et moi on s’est offert une gorgée de CHIMAY en remerciement de vivre l’absurde en connaissance (il connais quelques astuces mécaniques sans espoirs ).
          Ca fout la trouille comme un pneu crevé.
          http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Arnaud M

    La Turquie comme 40 autres pays (pas forcément au niveau du gouvernement) ont payés la mise en place de Daesh. Tous les pays limitrophes (surtout Israël) veulent se partager le territoire Syrien. Les russes vont être obligés de s’arrêter dans les semaines à venir (repli sur son territoire pour les catastrophes à venir), et à ce moment s’en est finit de la Syrie qui va être attaquée de tous côtés.
    Suite aux génocides de l’EI, il faudra que sunnites et chiites cessent leur différent pour s’unir contre le faux califat islamique.

  • Balou

    Le fils du président Erdogan écroué en Italie pour transfert d’importantes sommes d’argent

    http://reseauinternational.net/le-fils-du-president-erdogan-ecroue-en-italie-pour-transfert-dimportantes-sommes-dargent/

  • Balou

    Scènes surréalistes en Syrie: Turcs et US bombardent et soutiennent les Kurdes!!

    La crise syrienne nous aurait montré de toutes les couleurs, surtout lorsque l’acteur occidental entre en jeu.

    Que ce soit à l’ONU, ou dans les régions frontalières entre la Syrie et la Turquie, des scènes surréalistes se présentent et virent à la mascarade.

    http://reseauinternational.net/scenes-surrealistes-en-syrie-turcs-et-us-bombardent-et-soutiennent-les-kurdes/

    • Balou

      Les Bérets verts sont-ils à la tête des YPG qui prennent la poche d’Azaz ?

      La prise de la poche d’Azaz par l’armée arabe syrienne et les troupes des YPG (Unités de protection du peuple) kurdes syriennes progresse bien. La poche, formée après que l’armée syrienne a réussi à se frayer un corridor jusqu’à la frontière turque à travers le territoire que tenaient les rebelles, entre la ville d’Alep et la frontière turque. L’objectif est maintenant de repousser vers le nord, en Turquie, toutes les forces soutenues par l’étranger qui sont encore dans cette poche (en vert sur la carte) et de prendre le contrôle de toute la frontière.

      http://lesakerfrancophone.fr/les-berets-verts-sont-ils-a-la-tete-des-ypg-qui-prennent-la-poche-dazaz

  • Balou

    L’ancien chef d’état-major britannique dénonce la politique anti-Syrie

    Le général Lord Richard Dannatt, qui fut chef d’état-major des armées britanniques de 2006 à 2009 puis conseiller personnel de l’actuel Premier ministre David Cameron, a violemment critiqué la position du Royaume-uni sur la Syrie.

    Selon l’actuel « Connétable de la Tour de Londres », Londres commet une grave erreur en soutenant les jihadistes, dont la défaite est désormais certaine. Le gouvernement devrait donc suivre l’exemple russe et se rapprocher sans tarder de la République arabe syrienne.

    Le Royaume-Uni a déployé secrètement des SAS qui encadrent divers groupes jihadistes, dont Jaysh al-Islam, le groupe armé financé par l’Arabie saoudite qui bombarde chaque jour les habitants de Damas.

    http://www.voltairenet.org/article190330.html

    • rouletabille rouletabille

      Pire que père Noel avec sa quincaillerie bling bling ,pauvre décadent ,qui crois que ce type est un foudre de guerre comme notre blanchete GéGé ?
      Bof ,il n’a pas HONTE ce déguisé ,à poil tous les généraux .
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif