Fleurs de Bach, huiles… petits remèdes pour époque stressante ….

De petits conseils pour affronter l’hiver parce qu’il faut rester en forme….

Tension extrême, angoisses, nervosité, stress ? Nous devons tous parfois faire face à des événements inattendus, brutaux, voire terrifiants. Il n’y a hélas pas de solutions miracles pour vivre les moments douloureux, mais quelques saines réactions permettent d’atténuer rapidement les chocs. Petite trousse d’urgence pour périodes difficiles.

Comment prendre soin de nos émotions ?

Les fleurs de Bach, qui sont des élixirs floraux, ont précisément pour but de nous aider à retrouver l’équilibre émotionnel. D’un emploi simple, sûr et sans effets secondaires, elles sont au nombre de 38 et permettent d’agir sur cinq grands groupes d’émotions, dont la peur. Dans de nombreuses situations, elles doivent, pour être efficaces, être bien choisies, en fonction des besoins précis de chacun.

Parmi elles, il y a cependant un remède d’urgence, le Rescue, qui permet, précisément, d’atténuer très rapidement les chocs.

Il y a différentes manières de l’utiliser, et le dosage peut varier de cas en cas.

  • On préconise généralement de diluer 4 gouttes de concentré dans un verre d’eau et de boire par petites gorgées, jusqu’à ce que la personne reprenne ses esprits. Elle peut ensuite prendre une ou deux gorgées toutes les 30 ou 60 minutes, tant que cela semble nécessaire.
  • Si la personne n’est pas en état de boire, on peut aussi faire tomber quelques gouttes de la dilution ou même du concentré directement sur ses lèvres, ses tempes ou sur ses poignets.

Le Rescue est une quintessence qui réunit 5 fleurs de Bach, chacune répondant à des états spécifiques.

Les cinq s’utilisent bien sûr aussi séparément, mais deux d’entre elles, Star of Bethleem et Rock Rose répondent spécialement bien aux états de stress extrême.

Rock Rose aide plus particulièrement à lutter contre le sentiment de peur, de terreur et de panique, tandis que Star of Bethleem réconforte après une catastrophe, une mauvaise nouvelle ou un choc, quelle que soit la nature de ce dernier.

  • Vous pouvez prendre l’un ou l’autre de la manière que le Rescue, ou alors, une fois l’élixir dilué, quatre gouttes 4 fois par jour sous la langue, en prolongeant la prise plusieurs jours.

Et les enfants ? A leur intention, le Rescue existe aussi en gouttes sans alcool, ainsi qu’en pastilles à sucer.

Il existe évidemment d’autres gammes d’élixirs floraux. Nous avons choisi ici les Fleurs de Bach, parce que ce sont elles que l’on trouve le plus facilement partout, en drogueries ou en pharmacies notamment.

Respirez…

Côté huiles essentielles, vous le savez, elles ne sont pas à utiliser sans quelques précautions. Limitons-nous donc à deux suggestions qui ne présentent aucun danger et se révèlent fort utiles pour retrouver son calme :

Au plus simple ? …./….

Lire la suite de l’article

Auteur Véronique Desarzens pour ConsoGlobe

Voir:

A savoir:

11 commentaires

  • SURICATE

    Bonjour et Merci les M.E . J’ai pris bonne note !

    Cela même si notre époque est plus que porteuse de stress lié à la trouille, puisqu’elle distribue la MORT sans tambour ni trompettes !

  • tavax

    Comme toujours.

    Merci les M.E.

  • lolita3

    personnellement, j’utilise aussi le roller « stress » de PURESSENTIEL;

    il est composé de 12 huiles essentielles, et très efficace!

    expérimenté lors d’une crise d’angoisse, conseillé par le pharmacien qui m’a accueillie…

    j’en ai toujours avec moi, dans mon sac, et je l’ai fait tester à de nombreuses personnes qui l’utilisent maintenant quand l’angoisse ou le stress les gagnent.

    à frotter sur les poignets et éventuellement le plexus solaire

  • bobby3

    Mouais les fleurs de bach… sacré budget de com pour un remède de grand mère !

    • boco

      Le prix des stages doit être une bonne indication du niveau « business » des produits et vendeurs actuels, n’en déplaise …

      750 €/litre pour un produit « pharmaceutique » « miracle » n’est pas totalement excessif.


      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

      • Graine de piaf Graine de piaf

        Ce n’est pas un produit « pharmacutique » d’abord, ensuite les fleurs ne se récoltent pas toute l’année, il en faut énormément pour faire un peu, un peu seulement, de produit, et pour finir, tout est récolté et fait à la main; si tu veux aller aider tu verras le travail !ce ne sont pas des produits « miracles » même si comme le Rescue, ils peuvent agir très vite, mais ce sont des traitements de fond. Ils vont à la cause et non à l’effet comme la pharmacopée habituelle qui se soucie comme d’une guigne des effets secondaires d’une part, et de l’autre de l’origine de la maladie ! tout le monde avale ou se fait piquer avec le même produit, tant pis pour les individualités qui sont différentes.

        quant au prix des formations, il est très souvent bien moins cher que bien d’autres… Je n’ai pas constaté que les formateurs, au moins ceux que je connais, font cela pour faire du beurre sur le dos des stagiaires.
        J’ajoute qu’il faut seulement deux gouttes par flacon de 30 ml, qu’un traitement peut durer de quelques jours à quelques semaines selon le cas, et que ces préparations se gardent des années.
        qui peut en dire autant dans le domaine pharmaceutique habituel ?

      • boco

        Ce travail de guérison a été effectué, publié et
        distribué gratuitement pour que des gens
        comme vous puissent s’auto-aider, en cas de
        maladie ou pour rester fort et en bonne santé.
        – Edward Bach, dans un discours
        à l’occasion de ses 50 ans,
        le 24 septembre 1936

        Qu’en reste t-il ?

      • Graine de piaf Graine de piaf

        Je suis d’accord, mais d’abord le Dr Bach avait des patients en tant que médecin, et ensuite, nous ne sommes malheureusement plus à la même époque ! pour finir, il concevait ses remèdes pour les gens de son entourage et ses patients, non pour les envoyer à travers le monde.

        sur le fond je suis d’accord avec toi, mais il faut voir la réalité des choses et le monde dans lequel nous vivons.
        Je ne fais rien payer non plus quand je suggère à telle ou telle personne des Fleurs qui lui conviennent, et je ne suis pas la seule dans ce cas.
        Est-ce que les pharmaciens en font autant ?

      • rouletabille rouletabille

        J’adore les plantes,le Houblon surtout.
        Bisous GDP.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Ce ne ne sont pas des remèdes de grand mère, bobby3 ! avant de parler et de critiquer il faut avoir essayé, alors on parle en connaissance de cause.
    je me sers des Fleurs de Bach « original » car toutes les autres marques sont des copies, souvent totalement inutiles, heureusement pas dangereuses, il ne manquerait plus que ça !
    Cela fait 25 ans déjà. Je me suis formée au fil du temps et maintenant je peux aider les autres et je n’ai, jusqu’à présent jamais eu d’échecs.
    Mon fils aîné a eu il y a quelques années, un très grave accident : 6 fractures du crâne, rien que ça ! quand j’ai été avertie il était alors dans le coma. Dès mon arrivée à l’hôpital je lui ai mis des gouttes de Rescue sur les lèvres, puis quand il a enfin repris connaissance, encore et encore, d’ailleurs il ne voulait plus quitter le flacon dans son état de demi-conscience. Il savait que j’étais en train de le sauver. j’y ai ajouté des séances de Reiki tous les jours. Il s’est rapidement remis au grand étonnement de tout le personnel médical qui le connait bien puisqu’il en fait partie dans le même hôpital. Il n’a eu aucune séquelle !
    Quand à moi, pour éviter un joli cancer par la suite, dès l’annonce de cet accident j’ai aussi pris du Rescue.

    Alors je m’indigne quand j’entends critiquer ces remèdes par des personnes qui ne parlent que par ouï-dire.
    Une chose est certaine, c’est que même un pharmacien, s’il n’est pas formé à l’emploi de ces Fleurs ne pourra renseigner que par ouï-dire lui aussi, parce que des clients lui en auront parlé.
    D’autre part, prendre comme ça, au hasard ou sur un conseil non éclairé n’importe quelle plante, ne pourrait avoir aucun effet, beaucoup de plantes se ressemblent, il faut un questionnement un peu poussé pour arriver à déterminer quelle est, ou quelles sont, les Fleurs adéquates. Cela ne se prend pas comme un cachet d’aspirine, bon à tout ou presque.
    Seul le Rescue peut être pris dans tous les cas d’urgence : traumatismes physiques ou moraux principalement.

  • Je les utilise aussi depuis des années, avec succès. J’ai toujours Rescue dans mon sac.
    Je rajouterais, suite à cet excellent article, qu’il faut avoir un peu de patience au début d’un traitement de fond car la transformation se fait peu à peu.
    Par exemple, Mimulus pour une personne timide qui connaît ses peurs, Aspen s’il y a des peurs inconnues (une sensation de peur, sans savoir d’où elle vient). Pris sur le long terme, on peut ne pas se rendre compte du résultat, jusqu’au moment où on se trouve à parler en public, sans avoir les boyaux qui se tordent.

    La seule contre-indication est réservée aux alcooliques graves, qui, après une cure de désintoxication, ne doivent pas avaler la moindre goutte d’alcool. Mais je crois qu’il existe maintenant des formules sans alcool.

    Encore un point: il était dans la philosophie d’Edouard Bach de ne pas fabriquer des remèdes multi-fleurs, car il estimait que chaque personne avait son ressenti, ses états d’âme, et donc qu’il faut personnaliser les remèdes.

    Enfin: il y a une date limite légale, mais les FdB s’utilisent sur des dizaines d’années. Pas la peine de jeter le flacon parce qu’il serait périmé ! On utilise encore des préparation de Bach, datant de 1935 !