Le Brésil face à une catastrophe écologique sans précédent…

Et pendant que le Sage montre la Lune …………

Le 5 novembre dernier, deux barrages ont cédé dans les environs de Mariana, dans l’État du Minas Gerais au Brésil. Les conséquences humaines et environnementales sont dévastatrices et continuent encore plusieurs semaines après le drame.

 Des effets désastreux de cet accident

Les barrages appartiennent aux sociétés minières brésiliennes et australiennes Vale et BHP Billiton. En cédant, ils ont libéré des milliers de tonnes de boues toxiques retenues suite aux activités d’exploitation minière dans la région. La ville de Bento Rodrigues a été purement et simplement rayée de la carte, faisant 12 morts et 12 disparus, et environ 600 personnes déplacées.

Les effets désastreux de cet accident ne font toutefois que commencer : en effet, les boues toxiques se sont déversées dans le fleuve Rio Doce, 5ème plus grand fleuve brésilien, provoquant de nombreux problèmes économiques et environnementaux. En effet, les habitants ne peuvent plus s’approvisionner en eau potable ; les agriculteurs ne peuvent plus utiliser l’eau pour irriguer leurs champs et des millions de poissons sont morts suite au passage de la boue.

Les autorités brésiliennes et les entreprises d’exploitation tentent de dissimuler le problème en affirmant que les boues ne sont pas directement nocives pour la santé. Toutefois, les analyses effectuées montrent que l’on y retrouve des résidus de mercure, d’aluminium, de fer, de plomb… « Pour donner une idée, la quantité d’arsenic retrouvée dans l’échantillon s’élève à 2,64 milligrammes, alors que la quantité réglementaire maximale est de 0,01 milligramme », note Neto Barros, le maire de la ville de Baixo Guandu, touchée par la catastrophe.

Les entreprises ont été condamnées à payer une amende de 61 millions d’euros, la négligence au niveau de la maintenance des barrages ayant été avérée. Toutefois, les dégâts semblent plutôt se chiffrer en milliards d’euros, même s’il est trop tôt pour évaluer l’ensemble des conséquences de la catastrophe.

Une pollution irréversible sur des centaines de kilomètres

Les barrages se sont rompus à 850 km de l’océan ; depuis deux semaines, la boue suit le cours du fleuve et se déverse aujourd’hui dans la mer.

Certaines espèces locales de poissons et de tortues seront peut-être rayées de la carte  : la boue les a atteints en pleine période de reproduction. La zone du delta du Rio Doce est très riche en biodiversité et en vie aquatique ; l’eau d’ordinaire claire est à présent couleur d’argile, et empêche l’oxygénation des milieux aquatiques et des espèces animales, ce qui crée des effets immédiats d’asphyxie et risque de durer dans le temps.

« La faune et la végétation du fleuve seront affectées irrémédiablement ; comme les boues sont lourdes, elles vont mettre très longtemps à être évacuées par le fleuve » indique David Zee, océanographe à l’université de Rio de Janeiro ; selon lui, le dessin même du fleuve a été modifié. « L’ensemble du delta du Rio Doce va être impacté de manière très profonde et sur le long terme ».

A présent que la boue atteint la mer, on ne connaît pas les effets qu’elle aura sur les récifs coralliens présents et sur les poissons marins aux alentours ; la zone est d’ores et déjà déclarée impropre à la baignade sur une durée indéterminée. Les habitants de Regência, un spot de surf à l’estuaire du Rio Doce, ont vu avec impuissance l’eau changer de couleur du jour au lendemain.

Les brésiliens entre mobilisation et résignation… […]

Lire la suite

Auteur Pauline Petit pour ConsoGlobe

10 commentaires

  • GROS

    Un coup des illuminatis, avec l’aide des franc-Mac, pour supprimer la population mondiale. C’est évident.
    Non ?

    • geronimo87

      N’importe quoi!!!
      C’est un missile russe que c’est égaré. Putine m’a téléphoné la semaine dernière à ce sujet!!!

    • pour ce qui est de la pollution engendré j’opterais pour « homosapiens destructor » (les frères la truelle ainsi que les dirigeants du peuple élu étant bien évidemment à la source de tous ces profits engendrés par leurs actions)
      ce qui serait intéressant c’est que tu ailles te baigner dans ce merdier, bien sur sans combinaison pour ta protection, je dirais dans le plus simple appareil…mais bon

      je souhaite de tout mon coeur que tu continues à bien vivre dans l’abondance, la joie, et le bonheur et en bonne conscience.. bien à toi et vive le piment….. c’est vrai que ce petit légume est bon pour la santé…

    • alba13

      GROS,
      Quelqu’un t’appelle là bas, au fond.
      Vas voir, et surtout ne reviens pas.

  • Thierry92 Thierry92

    @gros.
    Tu merites presque le qualificatif de « fabius ».

  • Graine de piaf Graine de piaf

    les amendes ne servent pas à punir réellement les auteurs de ces catastrophes! ils devraient non seulement être emprisonnés pour de longues, très longues années, mais dans me même temps, être astreints physiquement et matériellement à travailler à ce qui peut, peut-être, être sauvé.

  • Pauvres gens ! Pauvre nature ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif
    Triste monde….

  • Le chien

    Bonjour a tous,

    Je m’excuse d’avance car je n’ai pas pris la peine de chercher si vous en aviez déjà parlé ici.
    Mais nous avons en France aussi un grave problème de pollution de la méditerranée par les boues rouges de l’usine ALTEO située a Gardanne (dpt13) et qui rejette depuis des décennies, au large de Cassis, des milliers de mètres cubes par jours en plein parc national maritime…