Les 20 conseils en cas d’attaque pour sauver votre vie et celle des autres!

plaque-identificationNous risquons de devoir vivre de plus en plus souvent dans une sorte de schizophrénie permanente.
D’un côté nous vivons dans un calme et une tranquillité apparente. Puis dans notre normalité quotidienne, parfois, nous aurons à faire face à une irruption de violence extrême. C’était le cas il y a quelques jours à Paris.

La normalité a été brisée pour laisser place à l’horreur la plus abjecte. Certains ont pu survivre, d’autres ont été blessés, enfin, beaucoup trop de nos concitoyens ont été tués et y ont laissé la vie.

Cet article aurait du être écrit par des professionnels de la sécurité, de l’armée, de la police ou de la gendarmerie. D’ailleurs il n’est pas trop tard et je rajouterais tous les éléments qui semblent pertinents pour que ce document accessible à tous et que je vous invite à partager avec le plus grand nombre puisse, tout simplement sauver le maximum de vies. Il aurait du… mais comme il ne l’est pas nous allons le faire nous-même, et je vais commencer.

Soyez préparés ! C’est votre responsabilité !!

Avant de vous donner cette liste de conseils pratiques, je vous invite à vous former aux gestes de premiers secours. J’ai eu l’occasion de suivre les cours de secourisme de la protection civile de Paris. Non seulement j’ai trouvé cela passionnant intellectuellement, mais surtout, cela a amélioré ma culture du risque et m’a appris les gestes essentiels qui peuvent sauver les autres. La formation est excellente, les mises en situation assez stressantes et vous permettent de mieux vous connaître.

Je vous invite également à garder à l’esprit la devise scout qui au-delà de l’expression est en réalité tout un programme de responsabilisation personnelle. Soyez toujours prêts ! Pour vous, comme pour les autres.

Être prêt, c’est savoir quand on rentre dans un lieu… par où on peut en sortir en cas de problème.

Être prêt c’est avoir toujours un plan quoiqu’il se passe.

Être prêt c’est avoir envie d’aider les autres et lors de l’attaque du Bataclan, j’ai vu une femme, sous les coups de feu ennemis passer d’une fenêtre à l’autre pour remonter une autre jeune femme pendue et tenant plus qu’à un fil, suppliant et disant qu’elle était enceinte. Être prêt, c’est comme cette femme, faire preuve de cet immense courage. C’est comme tous ces gens, anonymes qui ont tiré leur proche, leur copain ou des inconnus blessés hors de l’enfer.
Dans cette attaque, les secours ne peuvent pas intervenir tant que les terroristes ne sont pas neutralisés par les forces d’intervention. Cela prendra quelques heures comme ce fût le cas le 13 novembre. Vous serez seuls pour assurer les premiers soins. En contactant les secours, un médecin régulateur pourra vous assister pour les premiers gestes, les poses de garrot, ou encore les points de compression pour endiguer une hémorragie. Dans de tels cas, concentrez-vous sur ceux que vous pouvez sauver. Pour les autres il est déjà trop tard. C’est pour cette raison de délais d’intervention que vous devez passer votre brevet de secourisme. Mettez des bougies si vous voulez et si cela vous fait du bien, mais concrètement, devenez secouristes ! On aura besoin de plus en plus de secouristes et les accidents de deux roues, à Paris, c’est tous les jours. A titre personnel je suis déjà intervenu à 3 reprises pour des deux roues au sol.

Être prêt c’est aussi ne pas être coupé de son environnement, c’est observer. Si la nature nous a doté d’oreilles pour entendre et des yeux pour voir, c’est que ces organes ont permis la survie de notre espèce. Être prêt c’est donc lever la tête des écrans pour observer ce qui se passe, garder ses sens en alerte comme le fait d’écouter ce qu’il se passe. Écouteurs, musique et portable font de vous des cibles plus que faciles.

Être prêt c’est anticiper. Je vais vous donner deux exemples concrets. Ma femme dit, oui mais « si on avait été sur l’une des terrasses, on se serait fait surprendre ». C’est une mauvaise remarque. La bonne question à se poser est maintenant que l’on sait ce que l’on risque qu’elle est la meilleure place à occuper pour ne pas être surpris. Lors des attaques de Charlie Hebdo nos policiers ont été surpris. Ils ont payé un lourd tribut. Hier, aucun mort dans les rangs des policiers. Ils ne se sont pas laissés surprendre. Vous devez donc avoir une place qui vous permette l’observation, qui vous permette de fuir, ET de vous protéger en vous cachant d’éventuels assaillants.

Être prêt c’est savoir comment traverser une rue… et aussi comment attendre pour traverser une rue. En Israël, il y a de plus en plus d’attentats où les terroristes utilisent tout simplement une voiture qu’ils précipitent dans une foule (nous avons déjà eu un cas en France de la part d’un « déséquilibré isolé » qui avait foncé dans une foule dans un marché). Généralement à un carrefour ou sur un abris bus. Soit les gens attendent leur bus soit ils attendent de traverser. C’est donc ce regroupement qui sera visé et permettra de semer la mort et la panique. Vous avez intérêt à attendre un peu plus loin que sous l’abri bus. De la même façon pour traverser ne vous agglutinez pas avec tout le monde… Soyez en retrait ou protégé par le pilier du feu tricolore (assez solide en cas de choc avec une voiture), un platane fait aussi un excellent rempart.

Être prêt c’est tout cela. Alors le bobo culculgnangnan qui pose sa bougie en disant « même pas peur » m’expliquera sans doute que je suis « parano ». Mais au moment où j’écris ces lignes, j’ai 129 raisons d’être parano, et 129 raisons de partager ces informations avec le plus grand nombre.

En cas d’attaque vous avez 3 options qui s’offrent à vous. Pas une de plus. Il va falloir choisir et vite.

Retenez le CCB !

Cela veut dire Courir, se Cacher ou se Battre. Ce sont vos trois options. Bien souvent vous n’aurez pas vraiment le choix.

Face à une attaque vous allez devoir réagir vite, réagir bien. Vous allez devoir affronter deux problèmes de base de la psychologie humaine. La sidération (ou la tétanie) et l’affolement du « je ne sais pas quoi faire… ». Ces deux phénomènes sont tout simplement mortels.
Courir (ou la fuite)

Votre priorité absolue est de fuir. C’est la meilleure de toutes les options. Dans tous les cas vous devez évacuer la zone d’attaque par tous les moyens possibles. Vous aurez, préalablement lorsque vous êtes arrivés dans un lieu public, salle de concert, de cinéma ou même musée, repéré les issues de secours. A tout moment vous devez savoir par où partir. Lorsque vous êtes dans une salle de spectacle soyez situés toujours à proximité d’une issue de secours. Dans votre fuite tentez de prendre le maximum de gens avec vous, vous les sauverez sans doute. Soyez autoritaires et ne laissez pas le choix.

Lorsque vous courez et que ça tire dans votre dos, ne courez pas en ligne droite. Faites des zigzag (dans un couloir de faible longueur largeur, prenez vos jambes à votre coup vous ferez les zigzag plus tard, y’a pas la place). La raison est simple. Celui qui n’a jamais fait de tir ou n’a pas d’instruction militaire, n’a pas idée du fait que bien viser ce n’est pas si facile, une cible qui bouge et qui change rapidement d’endroit est difficile à toucher car il est difficile pour le tireur d’ajuster avec précision ses coups.

Courez le plus vite et le plus loin possible. Ceux qui veulent s’abriter derrière une voiture peuvent le faire… mais une carrosserie de voiture n’arrête aucune balle… encore moins de kalach car c’est des calibres puissants. Donc pour s’abriter derrière une voiture, on se met derrière la roue… à l’avant avec le moteur qui fait obstacle car un moteur lui arrête une balle… pas le reste d’une voiture qui sera trouée comme une passoire.

J’ai aussi vu des gens s’abriter de manière super pertinente derrière une… poubelle verte « mairie de Paris » en plastic… le plastic c’est fantastique mais ça ne stoppe pas les balles de kalach… Réfléchissez, même si c’est dur. Pensez, pensez, pensez !

Quand il n’y aucun endroit où se cacher… allongez-vous par terre pour offrir le moins de prise possible aux balles perdues ou pas.

Cachez-vous !

Si vous ne pouvez pas fuir, cachez-vous, planquez-vous ! C’est la deuxième des moins mauvaises solutions. N’oubliez pas d’éteindre la sonnerie de votre téléphone portable, parce que sinon, le copain qui veut savoir si vous allez bien et qui a la brillante idée de vous téléphoner à ce moment-là va vous faire trouer la peau !

Cachez-vous ça veut dire barricadez-vous, planquez-vous, fermez à clef si vous pouvez, sinon improvisez un système de fermeture. Une cale placée sous la porte peut bloquer son ouverture, un tuyaux de lance à incendie aussi en servant de corde pour attacher une poignée par exemple…

Éteignez la lumière. Tentez de rentrer en contact avec les secours ou avec un proche par sms silencieux qui communiquera avec les services de secours. Ne faites aucun bruit pour ne pas attirer l’attention des méchants. Le premier qui pleure, qui tremblotte ou qui gémit, vous pouvez l’assommer !

Si vous ne pouvez ni fuir, ni vous cacher, alors battez-vous !

Se battre !

La plus mauvaise des plus mauvaises solutions, mais il n’y a pas le choix. Beaucoup parmi vous ne se battront pas ou seront tués avant de pouvoir le faire. Lorsque ça tire, couchez vous ou accroupissez-vous au sol.

Vous ne pourrez intervenir avec une chance raisonnable de succès qu’au moment où le ou les tireurs rechargeront leurs armes. C’est valable quand il y a un tireur. En cas de tireurs multiples, jouez le tout pour le tout si vous en avez la force morale (je ne sais pas si j’y arriverai) mais c’est le scénario le pire et c’était celui du Bataclan. Impossible de neutraliser plusieurs tireurs en même temps.

Dans un tel cas, « recommandez votre âme à Dieu. Puis faites le mort… je rappelle qu’un mort a les yeux souvent ouverts et immobiles… un mort ne fait pas semblant de dormir. Trempez-vous dans le sang du voisin si vous n’êtes pas suffisamment blessés pour faire un mort crédible. Je sais, c’est immonde, mais il faut survivre à un moment de guerre et la survie est souvent à ce prix.

Dans tous les cas, tentez d’agir en groupe. Si homo sapiens a pu survivre et se hisser tout en haut de la chaîne alimentaire ce n’est pas parce que l’homme est le plus fort mais parce que nous sommes l’espèce animale qui a su développer les stratégies de groupe les plus puissantes. A plusieurs vous pouvez neutraliser un tireur. Souvenez-vous de l’attentat raté du Thalys. Ils ont failli y laisser leur peau mais ils ont sauvé la leur et celles des 500 autres passagers par leur action… de groupe.

Enfin improvisez des armes. Un pieds de chaise ou de table, un magazine enroulé et serré très fort est aussi solide qu’une matraque par exemple, un extincteur, ou encore un stylo planté dans l’œil (faudra bien viser et vous aurez qu’un essai donc c’est pas gagné du tout) montez à l’assaut avec votre groupe lorsque le tireur recharge.

Lorsque les forces d’intervention arrivent…

Ils viennent sans doute de se faire tirer dessus, ils ne savent pas si vous êtes hostiles ou victimes. Montrez vos mains… Toujours ! Ne tenez rien, ne dissimulez pas vos mains, tenez les bien en évidence, signalez votre statut, blessé, pas blessé, civil, votre nombre. Indiquez toujours ce que vous allez faire… et obéissez aux ordres. Ce serait dommage d’avoir survécu à tout ça pour vous faire neutraliser par un policier trop nerveux.

Vous pouvez penser que c’est improbable, mais lors de l’assaut au Bataclan, la situation était extrême et inconnue… donc tout est possible dans un tel contexte.

Conclusion :

Soyez toujours prêts et préparez-vous au pire.

Soyez vigilants et observez votre environnement.

Quand quelqu’un vous semble suspect (et au diable les délits de sale-gueule, laissez-ça aux débats stériles entre bobos des plateaux télé) surveillez toujours les mains. Les mains et les mains. Le danger vient toujours des mains.

Quand vous rentrez quelque part soyez toujours en mesure de savoir par où en sortir en cas de problème.

Quand vous entendez des gros boum et des pétards, arrêtez de faire vos bisounours socialos bien pensants ! Pensez d’abord que c’est une Kalach, tant mieux si ce n’était que des pétards et pas l’inverse du genre tient des pétards…. ho merde alors une kalach !

CCB, courir, se cacher ou se battre.

Enfin, au moment où j’écris ces lignes nous avons plusieurs dizaines de nos compatriotes soit morts soit blessés que l’on est incapable d’identifier. On ne vous le dit pas trop mais au Bataclan, la réalité c’est que vous avez trois kamikazes qui se sont fait sauter… il ne reste pas grand chose.
On ne vous le dit pas trop mais une balle de calibre militaire dans la tête cela donne une « gueule cassée ». Alors les militaires depuis bien longtemps ont réglé le problème avec des plaques d’identification… Vous pouvez parfaitement vous équiper de telles plaques d’identification.

Cela peut même être un cadeau pour noël… bon ma femme me dit que c’est morbide comme idée. Je le concède mais je ne suis pas non plus d’humeur très joyeuse.

Nom, prénom, groupe sanguin numéro de sécu ou encore un ICE (in case of emergency) qui est le numéro de téléphone auquel on peut joindre l’un de vos proches. En fait s’il m’arrive quelque chose, je ne voudrais pas que mes proches restent dans l’incertitude. Et puis que les services de santé connaissent votre groupe sanguin et vos antécédents médicaux ce n’est pas une mauvaise idée.

N’hésitez pas à partager le plus largement possible ces conseils.

Préparez-vous, il est déjà trop tard !

Charles SANNAT
Insolentiae signifie impertinence en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Abonnez-vous également à ma lettre d’informations, c’est gratuit, donc ce n’est pas cher, vous pouvez aussi abonner vos amis, votre famille, ou pas… !!! C’est juste en dessous, le gros machin rouge qui ressemble à une flèche!!

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com »

Source: Insolentiae.com

 

36 commentaires

  • rouletabille rouletabille

    Une seule option ÊTRE ARME,se défendre et dans l’impasse,avant de voir sa famille,ses enfants etc se faire violés,torturés et TUES,les tuer sois même avant de se suicider.
    Pas d’autres issues.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • dereco


      En France il y a bien plus de morts par accidents domestiques, du travail, et sur la route ( 23000 par an environ ), par la malbouffe, le sel, le sucre mis partout, les saletés chimiques, l’amiante, le tabac, l’alcool, la pollution que par terroristes ( 1000 fois plus ).
      J’en ai mille fois plus peur que des terroristes et donc j’y ajoute des conseils 1000 fois plus efficaces pour sauver votre vie et celle des autres !!!
      Autour de chez moi, tout proche, j’ai vu des morts en montant sur une échelle, par automobile avec alcool, par cancers et maladies dues à la malbouffe et donc il en découle quelques conseils 1000 fois plus utiles
      Bloquez votre échelle en bas et en haut pour qu’elle ne glisse pas, prenez le temps de penser au risque d’accident tout bête !!
      Ne roulez pas après avoir bu de l’alcool, ni trop vite, en respectant les autres personnes sur la route !!
      Mangez bio, sans OGM et roundup, rien d’industriel plein de saletés, de sel de sucre, de chimie, de nano-particules cachées, qui vous tuent à petit feu bien mille fois plus que les terroristes!!
      N’utilisez pas de roundup et boycottez tout ce qui est cultivé ou nourri avec ce roundup et ses OGM !!
      etc..

  • SURICATE

    Partage le commentaire de Rouletabille !

    Un blog a été fermé cette nuit après avoir divulgué des témoignages qui faisaient références à des victimes du BATACLAN morts dans d’atroces souffrances puisque égorgées au couteau !

    2 Questions s’imposent 1/ Pourquoi avoir attendu DEUX HEURES avant de donner l’assaut. 2/ Pourquoi le G.I.G.N
    n’a pas été CHOISI pour ce sauvetage de 1.500 personnes ?

    • Thierry92 Thierry92

      Quand ils veulent capturer les agresseurs ils envoient le G.I.G.N.
      Quand ils ne veulent pas qu’ils parlent ils envoient le RAID

    • Parce qu’avant de lancer un assaut et d’envoyer des gars avec toi au casse-pipe, tu te renseignes un minimum sur la situation, les lieux, les issues, les accès, les voies de dégagements et de fuite, le nombre d’otages, la mise en place des troupes d’assauts, des secours, dégager les abords, prendre en charge les victimes et blessés,…..

      Deux heures avant d’y aller, je trouve qu’ils n’ont pas trop trainés les gars qui y sont allé.

      Respects !

      • dereco

        1400 personnes coincées encore vivantes et donc il valait mieux intervenir vite, demande par mobile de personnes dedans !!
        merci.

      • Pour finir par un carnage avec deux cents victimes de plus ?

        Vous regardez trop la télé les ME.

        Monter un assaut dans les conditions de l’autre soirée, cela n’a rien à voir avec l’assaut d’un avion pour lequel les gars ont répétés des dizaines de fois des simulations.

        Dans un lieu non connu avec des milliers de personnes, tu ne débarques pas comme un cow-boy en tirant à tort et à travers…

        Cela demande un minimum de préparation et d’organisation si tu ne veux pas faire un carnage.

        L’objectif étant de sauver les vies.

        Pas uniquement de mettre hors de nuire les terroristes.

        Surtout lorsque tu dois prendre en charge des centaines de personnes choquées, et/ou blessées.

        Avec un périmètre de protection à mettre en place en cas de risque d’explosion.

      • engel

        Dixit: « Deux cents victimes de plus »

        Ouahhh, les terroristes sont-ils venus chacun en poussant une brouette pleine de munitions?
        …Parce qu’après deux heures de full-auto, j’ai comme un doute dans ta perspective de la chose.

        Faudra aussi m’expliquer, comment des informations crédibles sur les terroristes (nombre,type d’armement, situation, localisation etc..) on pu être glané en deux heures de fusillade nourri… et surtout, dans un tel bordel.

        Faut aussi dire que le problème c’est principalement résolu par lui-même; les tireurs s’étant fait explosés dans la foule occasionnant au final un maximum de dégâts.

        ..Comme dénouement difficile de faire pire, surtout après les avoir laissé mitrailler à tout va pendant des heures.

      • @ Engel,

        Ben oui, il y aurait eu encore plus de victimes si les forces de police étaient montées à l’assaut comme des cow-boys.

        Et les victimes n’auraient pas forcément étaient abattues par les terroristes…

        Un assaut, ainsi que je l’ai dit précédemment, cela se prépare un minimum.

        Après, si tu penses que tu aurais fait mieux, explique-nous…

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Ce texte c’est « leçon de parano pour les nuls », ou comment maintenir les gens dans une angoisse permanente.
    Seul l’appel à se former aux premiers secours est à retenir … Si aujourd’hui il faut réfléchir avant de poser son séant en terrasse pour ne pas être surpris et rester en permanence sur le qui-vive à observer les alentours tel un tireur d’élite ou encore se planquer derrière un platane pour attendre le bus :) , autant rester enfermé dans sa piaule pour boire une mousse en regardant passer les bus par la fenêtre ! Quant au « CCB » (courir, se cacher ou se battre), ben vas-y, bats-toi contre une Ka-lach :) Désolé Charles, mais là, je ne cautionne pas.

    Le conseil du moment serait plutôt : sortez de ces mouroirs que sont les grandes agglomérations et redécouvrez nos belles campagnes françaises, de plus ce sera tout bénef pour votre santé …

    M.G.

    • Graine de piaf

      @ Mouton Grain, ton commentaire est pétri de bon sens.

      Pour avoir formé des secouristes pendant des années, je ne peux qu’encourager toute personne qui lit ces lignes à se former soit auprès de la Croix Rouge, soit de la Protection Civile ! c’est la première des choses à faire pour soi et pour les autres, dont nos familles en priorité. « Le geste qui sauve » n’est pas une belle expression, c’est une réalité !
      Quant aux « belles campagnes » je pense que beaucoup de citadins ne pourraient s’y faire, trop habitués à avoir tout sous la main dans les grandes villes.
      Par contre, arrêter de fréquenter longuement les lieux publics comme les cafés, théâtres grandes surfaces, ou autres lieux, me semble une bonne précaution. D’ailleurs certains l’ont déjà compris car samedi beaucoup de gens sont restés cloîtrés chez eux. un peu inutilement car une réplique ne serait pas venue dans les heures suivant les attentats, mais pourrait arriver quand tout le monde, un peu rassuré, reprendrait ses habitudes…

      Bien sûr « on ne peut s’empêcher de vivre » répondront certains, mais le principe de précaution devrait être la règle numéro un en ces temps plus que troublés.

      • Orné & moi avons notre brevet de secouriste et de natation, on peut sortir une personne de l’eau ! On est aussi au poil question condition physique. Et en auto défense, je pense que Orné n’a rien à envier même face à des professionnels, vu qu’il maîtrise un sport de combat (kick-boxing) depuis plus de 25 ans. On suis toujours des entraînements sportifs ce qui affûte les réflexes et le sans froid. Bon, bien entendu les raisons 1er ne sont pas de pouvoir réagir en cas de force extrême, mais il est évident que c’est un plus au cas où….

        Et on compte au vue des circonstances appuyer notre entraînement dans cette optique, on veut être capable de pouvoir défendre nos proches et notre vie !

        Déjà notre lieu de vie est hyper protégé, ce n’est pas de la parano, mais une nécessité, et je pense qu’elle le devient encore plus..Inutile de tenter le diable, c’est dissuasif aussi ;)

        Dans les temps à venir, nous allons mettre l’accent sur la maîtrise des armes..Cela fait un temps qu’on en parle, les événements vient de nous convaincre de ne plus attendre…

        Akasha.

      • Graine de piaf

        si votre brevet de secouriste est encore valable, car il faut régulièrement se mettre à jour, vous pouvez bien préparer et passer celui concernant les NBC.Vous n’aurez bien sûr pas le matériel nécessaire, mais vous apprendrez à vous en servir ce qui peut être bien en cas d’attaque pour renforcer les services de sécurité.

      • Il date de 2 ans environs, on l’a passé à la croix rouge belge. On le brevet de la formation BEPS et en aquatique le BNSSA (brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique). Le brevet BEPS est valable 5 ans.

        Akasha.

  • geronimo87

    Bonsoir à tous.
    Je n’ai pas trop compris le titre : 20 conseils…
    3 suffisent, ils me semble.

  • Emy Emy

    courir n’est pas une bonne idée tu sers de cible
    se battre euhh non

    se cacher il faut avoir le temps
    le mieux est de faire le mort des que ça tire tu tombes( certains animaux et insectes font ça) on ne tire pas sur un mort, il faut juste être a une place ou ceux qui paniquent ne te marchent pas dessus.

    • Ikyro

      Si tu ne cours pas, tu es une cible non mouvante, donc facile à dégommer.
      Si tu ne te bats pas, bah…. t’es mort.
      Faire simplement le mort… les types qui tirent savent à peu près qui ils ont visé, si tu étais loin du ‘lot’, il y a de grande chance qu’ils tentent de t’achever. Une balle pour être sur…

      • Emy Emy

        t’es jamais allé en foret les mecs dés qu’un truc bouge ils tirent
        répondre a la violence par la violence surtout quand l’autre est plus fort c’est pas très malin c’est la raison pour laquelle on s’attaque toujours a plus faible que soi.

        puis quand ça tire dans la foule ça vise rarement.

  • En plus des plaques d’identité militaire, qui peuvent être arrachée lors d’explosion, je vous recommande le tatouage du groupe sanguin et des divers numéro sous l’aisselle gauche.

    Il est prouvé que c’est la zone du corps la plus fréquemment épargné y compris sur les grands brulés…

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • suzanna

    Sans être désagréable, un vendeur d’or devrait rester dans son domaine. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • alba13

    Salut les ME,

    Hors sujet mais quelqu’un a t’il suivi ce sujet ?
    http://fondation-keshe.blogspot.fr/2015/10/2410-m.html

    L’énergie libre …… ça donne un peu d’espoir en ces temps moroses …

    • GROS

      Rien à voir, effectivement : tu aurais pu te dispenser de ce commentaire.
      D’autant qu’on a déjà établi que cette histoire n’était qu’un gros flan.

      • dereco

        En plus si vraie, on en fera une bombe à énergie libre infinie pour terroristes dans un stade, grosse comme une petite bille !!
        Une horreur nano bombe à énergie libre infinie pire que la bombe atomique !!

  • GROS

    Charles verse de plus en plus dans le pessimism-porn, lui aussi…
    Quelle perte de sang-froid et de discernement, c’est impressionnant.