Des agriculteurs labourent leurs champs avec des vers de terre.

Trouvée sur Survivre au Système

Des vers de terre à la place de la charrue…
Genève : des agriculteurs labourent leurs champs avec des vers de terre
Un fabuleux travail naturel de labour et de fertilisation des sols.
Cette méthode dite « agriculture de conservation » est plus écologique et moins agressive pour le sol.

A Genève, ils sont aujourd’hui 17 agriculteurs à avoir délaissé la charrue pour cette méthode de préservation qui ne fait pas encore l’unanimité dans le canton.

Extrait de Couleurs locales du 4 novembre 2015.

Lire la suite avec d’autres vidéos >>>

Lire la suite avec d’autres vidéos>>>

13 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    C’est juste une question de bon sens ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif mais bravo à nos amis suisses quand même pour leur bonne prise de conscience ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • vico

    le titre n’est pas bon? il laboure pas ! il broie ces végétaux est plante au dessus des champs pour faire remonté ou attiré les vers qui eux travail le sol tout en bougeant !

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif un bonne exemple et état d’esprits, bravo voilà une Quenel aux monde mondialisme !

    ILS produit autant et même plus mouahahahaaha bha oui la nature à pas attendu ces charognard.

  • Baltazar Baltazar

    Manger des vers de terre crus
    Si son aspect ne vous dégoûte pas, la dégustation « du ver de terre cru » est possible comme la vidéo postée sur http://www.koreus.com/video/vers-de-terre.html (beurk)
    ou en salade avec un filet d’huile de noix et de vinaigre balsamique.
    Manger des vers de terre cuits
    Entiers ou coupés en tronçons, selon vos goûts culinaires avec des oignons ou des échalotes, revenus à la poêle avec du beurre ou un filet d’huile d’olive, et salés légèrement à la fin de la cuisson. Si vous cuisinez des vers de tailles différentes, les petits vers seront trop saisis, alors que les gros manqueront de cuisson. Commencer par les vers de grande taille et ajoutez les petits en fin de cuisson.
    Manger des vers de terre séchés
    « Refroidir » les vers préparés dans le congélateur pendant 30 minutes. Poser les vers dans une assiette sur une couche de papier absorbant, puis exposer au soleil brûlant de l’été pour les dessécher. Placer un film alimentaire protecteur et surveiller. Ventiler quelques secondes si de l’humidité apparaît sur le film. Plusieurs heures sont nécessaires pour un durcissement complet et une bonne conservation.

    Le jus de vers de terre
    Mixer les vers avec une centrifugeuse, assaisonner. Pour surprendre vos convives, colorez le jus avec un colorant alimentaire.
    http://www.youtube.com/watch?v=sZeTEyI9fNw
    http://forum.davidmanise.com/index.php?topic=1050.0
    Source: http://maitrerenardinfo.wordpress.com/category/ma-terre-a-nous/page/3/
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Depuis longtemps les vrais écologistes ne retournent plus la terre, ou se servent d’une grelinette pour l’aérer, et protègent non seulement les vers de terre mais toute cette petite faune souterraine qui fait le travail en silence à leur place.
    Dans nos jardins ce sont des aides précieux qui non seulement enrichissent le sol avec leurs déjections, mais économisent les forces des jardiniers (ères). Dans quelques jours, je vais mettre sur la très mauvaise terre de mon jardin, des couches de carton, puis des feuilles et des déchets ménagers, puis de la paille, j’en ai peu hélas,du compost réalisé derrière la maison, des branches et quelques pierres pour tenir le tout en cas de grand vent, toujours possible ici.
    Au printemps Dame Nature et ses petits ouvriers auront travaillé pour moi, il me restera à laisser la terre se réchauffer ce qui prend du temps, car bien souvent elle est gelée entre 10 et 20 centimètres de profondeur. Ensuite je pourrai planter.

  • dereco

    Tout les terrains n’ont pas plein de vers de terre, que les bonnes terres arables, pas mortes avec les pesticides variés ou les roches dures!!
    Chez moi ils travaillent tellement qu’ils enterrent vite mes dalles en pierre !!
    Evidemment il faut les nourrir avec plein de végétaux, d’humus du type terra préta (charbon de bois ).
    Les sangliers aussi labourent de façon très efficace en mangeant les vers et champignons les terres humides, à répétition chez moi, tout est retourné, creusé !! !!

  • Les sangliers sont en effet les champions du labourage !

    Cela fait plaisir de voir des méthodes anciennes revenir sur le devant de la scène. Les connaissances intuitives deviennent souvent connaissances scientifiques, mais de cette science qui explique la vie, permet de mieux la comprendre, qui ne la démolit pas en pensant savoir mieux qu’elle.

  • engel

    Le plus dur avec le labourage avec les vers de terre, c’est d’accrocher la charrue.