Un parti politique contre les compteurs intelligents se présente aux régionales

Après l’article sur la mode de déchirer les cartes d’électeurs pour protester contre nos politiques, voici une raison de garder ces cartes et de voter aux prochaines élections. Un parti politique qui mérite plus de médiatisation qu’il n’en a s’oppose aux compteurs électriques intelligents, et donc il compte bloquer ce projet insensé qui jouera non seulement sur l’économie des ménages, mais surtout sur leur santé, puisque ces compteurs sont reconnus comme étant dangereux, études à l’appui. Bien évidemment, cela n’est pas le seul argument de ce parti qu’est l’UPR, mais cela en est un à prendre en compte comme les autres de ce parti.

linky-1961766-jpg_1746523

Je vous transmet tel quel le courrier de Arnaud, membre actif:

« Chère Madame ou Monsieur,

La diffusion des compteurs Linky répond à plusieurs logiques qu’il est essentiel de décortiquer afin de comprendre à quoi précisément nous faisons face.

La privatisation des fournisseurs d’électricité et de gaz, l’ouverture du marché de détail de l’électricité au 1erjanvier 2016 ainsi que l’abandon des tarifs réglementés du gaz imposés par l’Union Européenne, la commission européenne et les GOPE impliquent une évolution du réseau d’électricité d’un système de production centralité vers un système de production décentralisé. La connaissance des données des consommations personnelles devient alors un élément décisif dans ce nouveau marché.

Les compteurs Linky rentrent donc dans la problématique du Big Data (l’échange de volumes importants de données) dont les dérives évidentes concernent la récupération et l’utilisation de données personnelles et notamment la faiblesse de protection de la vie privée des utilisateurs.

Les éléments que les électeurs doivent connaître :

1-   1. Le coût financier : le renouvellement du matériel est toujours facturé aux usagés et le coût pour 35 millions de foyers est de l’ordre de 4 milliards d’euros. (120 à 150 € par compteurs).

2-    2. L’automatisation des relevés, détruirait à coup sûr plusieurs dizaines de milliers d’emplois et la fin d’une mission de service public de présence et de convivialité avec les citoyens

3-    3. L’absence totale de garanties quant au fait qu’ErDF (l’entreprise de distribution de l’électricité) ne revende pas les données personnelles des utilisateurs.

4-    4. Certaines associations de consommateurs tirent déjà la sonnette d’alarme, notamment « UFC Que Choisir ».

5-    5 . Pour finir, beaucoup s’inquiètent des retombées nocives sur la santé humaine quant à l’exposition constante à ces fameux compteurs.
La société médicale n’a pas le recul nécessaire pour apporter une réponse quant aux risques encourus.
De plus en plus de personnes se déclarent allergique, hypersensibles aux ondes radio, wifi et autres signaux électromagnétiques.
Cette « maladie » à été reconnue récemment comme un  » handicap grave » par un tribunal français.

Fidèle à son programme de libération nationale présenté aux Français le 3 décembre 2011, l’UPR prend position sur :

      – l’arrêt des privatisations des entreprises du secteur public, et la renationalisation d’EDF et GDF. En effet, il est inadmissible que les ressources naturelles nationales, et notamment, la production, le transport et la distribution de l’Energie tombe entre les mains du secteur privé, alors que ces entreprises font partie de l’héritage direct du CNR de 1944 et auxquelles les Français sont attachés. L’Energie et les réseaux d’exploitation qui lui sont associés doivent demeurer une compétence exclusive de l’Etat.

      – La protection des données de la vie privée des citoyens.

Par conséquent, l’UPR s’oppose à la diffusion des compteurs Linky, qui répond à des logiques autres que celles de l’intérêt du citoyen.

Je vous laisse seuls juges, mais quitte à contester durant ces élections, un vote massif pour un parti différent des gros partis généralement présentés est une option qui mérite réflexion…

17 commentaires

  • vico

    Datagueule j’aime leurs vidéo bien d’écrite, un peut vite mais efficace bien précise http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    je remarque même dehors les gens avec un bracelet au poignet ou surtout autour du bras comme brassard Alias électro-cardio ! en fessant leur jogging http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif
    pfff peuvent pas s’en passez c’est moutons ? podomètres pfff un bon vieux chronométré ou montre suffise ! prendre son pouls à l’ancienne poignet ou gorge ! miayamaaaaaa haaha Coucou j’arrive bande de quintessence idiotie !
    j’ai horreur d’un monde ou tout est chronométré, calculé intensément frénétiquement ! engendre un tresse chronique est un monde fuyant une réalité ! Au lieu d’être observateur de chaque choses et prendre un Laps de temps qui nous entours, bref big brother/BIG DATA sont un 2/1 .

    Boycottons bordel ! non non non même la notice seras stipulé de faux garantie sécurité, jprèsume !

    « Par conséquent, l’UPR s’oppose à la diffusion des compteurs Linky, qui répond à des logiques autres que celles de l’intérêt du citoyen. »
    En bon citoyen est humaniste n’importe quels parties devrait de faites hein ^^ Quant même .. merde :p

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Désolé François.A., je ne vote plus ! D’ailleurs j’avais brièvement exprimé mon point de vue sur les élections ICI
    Quant au compteur « intelligent », je le refuse tout net, de plus les sanctions initialement prévues en cas de refus (1 500 € d’amende) ont été retirées du texte, donc pourquoi se tracasser …

    M.G.

    • Dubitatif

      Mouton Grain
      pourquoi se tracasser ?
      car après Linky, on va avoir le compteur Gaspar, et ché pu
      quel nom pour le compteur d’eau sur le MEME principe

      donc les ondes ça suffit.
      de + et pas des moindres Robin des Toits dit bien que si
      on refuse LINKY, EDF te coupe le zizi électricité !
      encore une fois ce n’est pas INDIVIDUELLEMENT QQU’ON SE FERA
      ENTENDRE MAIS BIEN TOUS GROUPEShttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • voltigeur voltigeur

      Vous ne pouvez pas refuser le remplacement de votre compteur sous peine de vous retrouver sans électricité.

      Allons-nous devoir subir ces rayonnements CPL ou nous éclairer à la bougie ?

      http://www.electrosensible.org/b2/index.php/compteurs-communicants/linky-edf-et-vous-un-dilemne-cornelien

      Agenda du déploiement : http://www.erdf.fr/linky-bientot-chez-vous

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        @Dubitatif & @voltigeur,
        Oui, vous avez certainement raison toute les deux, mais …

        « ce n’est pas individuellement qu’on se fera entendre mais bien tous en groupe »
        « Allons-nous devoir subir ces rayonnements CPL ou nous éclairer à la bougie ? »

        Donnez-moi d’abord un exemple d’initiative de groupe, pétition ou autre action qui aurait pu faire plier le pouvoir; Rien, nada, même un referendum c’est du flan ! Donc moi je prends les devants en anticipant sur l’ingérence des pouvoirs, en œuvrant chaque jour pour un peu plus d’autonomie : (bougies :) , énergie solaire, récupération d’eau de pluie, chauffage et cuisine au bois, …), pour la partie concernant les énergies. Bien sûr, dans une cage à lapin au cœur d’une mégalopole c’est mission impossible. Donc à un moment donné il y un choix à faire : Soit nous restons blottis au cœur du système en acceptant l’état de servitude qui va avec, noyés dans les ondes, gaz toxiques et pollutions en tous genre, sans parler d’une promiscuité parfois insupportable avec des individus devenus de plus en plus agressifs … soit on prend la seule décision qui s’impose pour son bien-être et celui de sa famille en s’écartent de cette folie. La France est vaste et les villages accueillants suffisamment nombreux (demandez aux migrants) :) . Je ne dit pas qu’un tel changement soit aisé techniquement ou financièrement parlant, ni sans efforts d’ailleurs, mais vital pour retrouver une vie saine et humaine, ne plus subir toutes ces vibrations néfastes et surtout sortir au maximum de la dépendance et de l’esclavagisme. Alors pour conclure, s’il faut attendre que des individus décérébrés par la TV s’éveillent un beau matin pour se regrouper et lutter contre le système, d’ici là on aura tous un compteur linky dans le trou de balle …

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif
        M.G.

      • Graine de piaf Graine de piaf

        Il est parfaitement possible de se passer d’électricité. seulement nous avons pris l’habitude du confort et c’est cela qui sera le plus difficile à réformer.

        Quant j’avais 30 ans et quatre gamins de 8 à 5 ans, je n’avais toujours pas de lave-linge, pas de réfrigérateur et surtout pas de chauffage électrique, pas de TV non plus, sauf une au moment de Noël que je louais pour les enfants pendant 15 jours. Et nous n’en souffrions pas.
        Avant, lors de mon enfance et adolescence, c’était pareil.
        Donc, sur ces plans là je pense pouvoir m’en passer facilement, ce sera sûrement un peu dur au début à cause de mon âge, notamment pour le lavage, mais qu’importe.

        Maintenant il y a beaucoup de moyens de se passer d’EDF : groupes électrogènes, panneaux solaires, petites éoliennes – au moins pour ceux qui en ont les moyens – etc… le Net fourmille d’idées en ce sens. Elles sont à étudier dès maintenant si l’on veut réellement se passer d’électricité, et ne pas être pris au dépourvu lorsque ce sera le moment.

        Bon, là je parle surtout pour ceux qui ont la chance d’avoir une maison. Mais il y a aussi pas mal de « trucs » pour ceux qui sont en appartement. Pendant la guerre il n’y avait que deux heures de courant par jour, une le matin et une le soir, et nous n’en sommes pas morts. On a fait avec, et maintenant il y a, encore une fois, pas mal de solutions sans passer obligatoirement par les bougies.

        je plains sincèrement tous ceux qui, ne voyant pas plus loin que le bout de leur nez, sont passés au tout électrique !
        Pour ma part, quand j’ai fait ma maison, j’ai même refusé l’installation d’une chaudière afin de n’être pas tributaire de l’électricité si un jour elle venait à manquer !ceci au grand dam de mon électricien qui ne comprenait pas ma façon de voir les choses. Maintenant, et compte tenu de ce qui se prépare je suis vraiment heureuse de mon choix !

        je pense aussi que, si une majorité de Français au lieu de suivre bêtement et en râlant cette nouvelle installation, dénonçaient leur contrat EDF, nous n’aurions pas longtemps à attendre pour que tout rentre dans l’ordre… peut-être suffirait-il même d’avertir cet organisme, avant, de notre intention de résilier l’abonnement ! cela ferait réfléchir en haut lieu !

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Très juste GDP, car si un jour le réseau s’effondre, accidentellement ou non, ça risque de couiner dans les chaumières …

        M.G.

      • Je suis bien d’accord aussi. Cela se prépare, d’autant plus que, oui, s’il y a un jour rupture de normalité en la matière, pour de multiples raisons, nous ne serons pas pris au dépourvu.

        Cependant, ce compteur va se développer par zones, et il est bien difficile dans ce cas d’organiser une action commune. Ma voisine se dit harcelée par un gars d’EDF au sujet du Linky, mais personne d’autre n’en parle. Bizarre…

        Autre point, sans rapport direct: j’ai interrogé la SAUR, une des grandes boites qui gèrent l’eau en s’en mettant plein les poches. Cette société ne pose pas de compteurs informatisés (je n’aime pas le mot « intelligent ») car ils sont trop coûteux. Ouf !

      • Graine de piaf Graine de piaf

        je pense que la LYon*** ne fera pas tant d’histoires pour les poser. Mais là je pourrai toujours agir car déjà je l’ai dans le collimateur, et ensuite je pourrai toujours prendre de l’eau à la source qui n’est pas très loin. Et comme je me sers de leur sacrée eau dite « potable » que pour la vaisselle, le linge et la toilette, voire l’été pour le jardin, cela ne me gênerait guère.
        Pour moi il n’y a pas à discuter non c’est NON ! Na !

        Ce qui m’amuserait ce serait d’aller laver mon linge dans la petite rivière qui coule tout près, c’est absolument défendu, mais qui le verrait il y a tant d’endroits pour être tranquille !.. mais je ne lui ferais cela à ma jolie rivière qu’en cas d’extrême urgence, je l’aime trop… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

      • Ici, il y a encore des lavoirs, et on m’a dit qu’on pouvait s’en servir. Mais l’eau est bien froide, et nos mimines contemporaines ne sont plus aussi résistantes que celles de nos anciens.
        Enfin… s’il le fallait…
        GDP, il y a des produits naturels, pour ce faire, comme la lessive à la cendre.

        Il y a aussi toutes les communes qui gèrent en régie l’eau. Pas de souci, elles ne mettront jamais ces compteurs.

        Mais pour l’électricité, c’est une autre paire de manches…

  • bonjour

    chic… un parti politique en plus….très bonne initiative…. il existe aussi un nouveau parti politique: contre le vote… congre le travail… contre l’es super marchés, contre les élus de tous bords, contre le pet (mais attention les gaz ainsi obtenus montent à la tête et donnent des idées de merde),contre les rotmachins, et rockmachins ,contre le nucléaire, contre les ogm, contre les pesticides, contres les engrais chimiques, contre l’esclavage , contre les guerres , pour le revenu universel, pour le bel ouvrage, pour la paix… pour l’instant très peu d’adhérent à ce parti.. aux vues de la division qui règne entre nous (moutons ou non moutons) les dirigeants du peuple élu ont de très beau jours devant eux

    • voltigeur voltigeur

      Ca fait un peu-beaucoup propagande pro UPR, à cause de
      ses positions contre Linky.
      Et si justement cette proposition était faite pour avoir des voix?
      Allez je rigole, je me fais l’avocat du diable, juste pour voir
      les réactions. :)

      • salut

        à l’apparition de l’upr… j’ai envoyé un courrier au sujet des ogm… pesticides… nucléaire…. et la réponse m’a semblé assez fuyante….je n’ai plus les mots exactes en mémoire..bon il n’y a que les « idiots » qui ne changent pas d’opinion……hi….hi…hi….

        et merci pour les infos

      • whackangel

        Je crois savoir ce qu’ils vous auraient répondu : « nous ne prenons pas position » – c’est d’ailleurs étonnant qu’ils le fassent sur le Linky. Leur idée est de laisser le choix « démocratique » aux citoyens : exemple, le nucléaire, organiser un grand débat avec les pours et les contres, et chacun pourra ensuite voter pour que la France garde ou rejette l’idée… Je suis très étonné qu’ils aient à ce point tranché sur Linky, mais s’ils appuient que la décision d’installer ces compteurs vient des directives européennes, ca peut faire sens…

      • Graine de piaf Graine de piaf

        Pas si diable que ça, Volti. il y en a qui ont l’art de ramer dans le sens du courant, c’est très profitable à tous points de vue. Il suffit d’opiner du bonnet à toutes les revendications et d’aller dans leur sens…les gens se sentent écoutés, compris, et plein d’allégresse à l’idée qu’un sauveur est né.

  • rhubarbe

    Un petit essai de contrer le Linky:Le principe est de limiter en temps et en espace les radiations mais il est entendu que ce n’est pas applicable aux logements « tout électrique » habituels (sauf en été peut être !);il s’agit d’abord de concentrer la grande partie des appareils électriques dans une pièce ,la cuisine par ex ou une cuisine + un local attenant et de couper le réseau des autres pièces via un coupe circuit afin d’y supprimer le courant et donc les radiations paraît-il émises jusqu’à 2,5m des conducteurs (3m d’après certains) et de tout appareil électrique quelconque branché ;ça ne pose pas de problème de jour,déjà..La nuit,il est important de ne pas subir le rayonnement, surtout pour les enfants qui vont avoir à en en subir pendant des décennies; donc prévoir un modeste circuit annexe pour en particulier l’éclairage(batterie sur un balcon jamais en intérieur) ou une(des) lampe(s) alimentée(s) par pile rechargeable;La télé ou autre appareil peu utile, peut être alimentée par une simple rallonge venant du local sous tension et être débranchée ensuite (car même si aucun appareil n’est branché dans un circuit sous tension,le courant y est,dans une rallonge branchée aussi et le rayonnement de même qu’un mini champ magnétique y sont)…L’idéal est de pouvoir produire un peu d’électricité solaire via des panneaux pour recharger une ou des batteries en basse tension pour alimenter la « zone hors secteur »;un meilleur pied serait de couper carrément le compteur sur de longues périodes mais là il faut choisir un certain style de vie ! ..(faisable pour beaucoup de végétariens ou vegan qui n’ont ni frigo ni congélateurs,viande ,charcuterie et produits laitiers étant surtout les occupants de ces lieux ! )
    Ceci est une petite ébauche de ce qui peut être fait pour éviter un tant soit peu les ondes nocives qui s’ajouteraient à celle de notre environnement domestique(wifi,antennes téléphone etc):certains diront que couper l’électricité de parties de logement est un retour à Cro Magnon,non ce n’est qu’un début de Cro Macron tout simplement …mais il me parait important de protéger surtout nos enfants d’incessantes radiations nocives car qu’en est-il au bout de 30 ou 40 ans autrement ?
    Comprendre aussi que dans certains cas idéals ,bien conçus,le courant peut être coupé au disjoncteur toute la journée ,pour les absences ,voire la nuit ,et être remis au besoin ,ceci pour contrer la traitrise du procédé Linky.
    La solution de refaire toute son installation en câbles blindés conformes n’est pas la panacée car le rayonnement demeurera autour des appareils,des prises etc
    Au départ il faut refuser le compteur bien entendu

  • Voter pour un parti au motif qu’il ne veut pas du Linky est bien insuffisant. Là encore, ce serait lui donner notre pouvoir de rejeter ce projet.

    Il vaut mieux que nous nous occupions de nous-mêmes, sans compter sur les autres. Même si cela nous coûtera cher, en sacrifice. Il faut là encore avoir suffisamment de c…ran pour accepter les conséquences de notre refus.

    C’est le nombre qui fera basculer les pouvoirs publics, avec le risque… qu’ils ne basculent pas !