Et certains mettent l’anarchie en bouteille…

Rien que pour les soutenir, l’achat de leurs bouteilles est justifié, comme ce fut le cas pour le thé 1336 qui là également, mérite son succès. Il est dur de se lancer dans une grande aventure, ils l’ont fait avec brio, produisant un vain bio, sans pesticides, sans produits chimiques, et avec un petit plus non-négligeable, l’autonomie! Car si la plupart des vignobles utilisent des moyens modernes pour produire le vin, eux ont opté pour des méthodes simples et écologique, pour exemple le pressoir qui fonctionne grâce à un vélo…

collectif-anonym-wine-bottlesLes bouteilles des différentes cuvées du Collectif Anonyme, design fait maison. Photo de l’auteur.

Sous le soleil du Sud de la France, près de la frontière espagnole, une dégustation de vin au goût libertaire se déroule sur les hauteurs de Banyuls-sur-Mer.

« La qualité des raisins est exceptionnelle cette année », lance un homme.

« Celui-là a vraiment un bon goût sucré. Les grappes sont laissées plus longtemps sur pied pour que le jus de raisin soit plus concentré », explique un autre.

Parmi les types qui sont en train de goûter le vin, aucun ne ressemble à cette image stéréotypée du vigneron entrepreneur avec de bonnes joues rosées, bien habillé, et qui se gargarise la bouche de vin avant de le recracher bruyamment en l’honneur des coutumes françaises. Aujourd’hui, le groupe en question compte environ sept passionnés de pinard et tous sont membres du « Collectif Anonyme », un « groupuscule techno punks ». Installés devant les caravanes qui leur servent d’habitations à même le vignoble,

ils sont en train de prendre un malin plaisir à déguster quelques bouteilles choisies parmi les meilleures cuvées de leur cru.

Ce groupe de potes – qui tiennent tous à rester anonymes – produit du vin naturel français depuis 2013. À l’image des premiers groupuscules punks des années soixante-dix, leur but est d’instiller un état d’anarchie, à la différence que cette fois-ci la cible n’est pas le système étatique dans son ensemble, mais l’industrie française du vin, qu’ils jugent trop élitiste.

« On voulait produire du vin tous ensemble. C’est la vraie revendication Collectif Anonyme : je ne considère que c’est mon vin ou celui de quelqu’un autre – je considère que c’est notre vin » balance Kris, l’Australien de naissance à la tête du Collectif, qu’il a fondé avec Julia, une Allemande. Il poursuit : « Il y a toujours un aspect social avec le vin et des gens qui viennent vous voir en disant « voici mon vin » racontent des bobards – c’est un raccourci complètement trompeur. En créant le Collectif, on voulait aussi donner une dimension politique à notre démarche. Le fait que j’ai toujours plus ou moins gravité autour du mouvement punk y est sûrement pour quelque chose. »

Au milieu des années 2000, Kris et Julia fréquentaient les milieux d’extrême gauche à Berlin, c’est là-bas qu’ils se sont rencontrés. Ils ont ensuite décidé de partir bosser ensemble dans le Languedoc-Roussillon, une région bien connue pour son pinard et ses vignes ensoleillées.

Mais en travaillant dans les différentes exploitations agricoles du coin, le couple s’est senti à nouveau prisonnier d’un système duquel il avait voulu s’émanciper en quittant l’Allemagne. Leur constat était qu’ils finissaient toujours par bosser pour l’un de ces mêmes « types » – ces fameux patrons aux bonnes joues rouges qui se gargarisent de vin et s’en foutent plein les poches.

« Quatre ou cinq ans en arrière, en faisant les vendanges, on s’est rendu compte que l’on se tapait tout le sale boulot et qu’il y avait toujours un mec en costume qui débarquait à la fin et qui disait : « Ça, c’est mon vin », se souvient Kris, écœuré. La vérité, c’est que c’était nous – les petites mains – qui le faisions, ce vin. Lui, c’était juste la figure capitaliste qui mettait son nom sur la bouteille en bout de chaîne. Ce qui fait vendre le vin ici, c’est le nom sur l’étiquette : ‘Domaine de bla-bla’, ce genre de trucs. »

La réponse du Collectif ? Faire un gros doigt d’honneur au système en place en produisant un vin aussi bon, mais en totale autonomie.

La solution la plus simple pour mener à bien cette entreprise aurait peut-être été de s’inspirer du mode de production des producteurs de vin pour lesquels ils ont bossé et qu’ils maîtrisent bien. Mais Kris et Julia ont préféré tout reprendre à zéro et mettre en pratique les méthodes traditionnelles du siècle dernier : tout le vin produit par le Collectif est issu de raisins biologiques et contient très peu de sulfites, il est donc considéré comme un vin naturel.

« C’est du jus de raisins fermenté, rien de plus », précise Kris.

Ça paraît con, mais quand on sait ce qui baigne dans certains vins produits à grande échelle, il semble important à Kris de le rappeler.

« Pas de glycérine, pas de composants chimiques de synthèse, aucun additif… », insiste-t-il ironiquement, en listant quelques ingrédients présents dans les vins que l’on trouve dans la grande distribution.

Le vin du Collectif est entièrement fait à la main. Les membres du groupe cultivent la vigne sans utiliser de produit chimique de synthèse ni aucun pesticide. Ils récoltent ensuite les fruits à la main et les écrasent dans un pressoir alimenté à l’énergie d’une bicyclette, avant de laisser fermenter le jus dans des tonneaux en bois.

Selon les saisons et la période de l’année, l’équipe varie entre trois et une vingtaine de personnes. Il y a par exemple Haida, une amie du couple, artiste bricoleuse qui a dessiné plusieurs de leurs logos de bouteilles. Il y a aussi Boris, organisateur de soirées et accessoirement champion en titre de Air Guitare en Autriche. Ensemble, le Collectif a produit une cuvée de 13 vins et espère sortir au total environ 14 000 bouteilles cette année.

14 000 bouteilles de vin faites à la main – tu parles d’une équipe de choc.

Article en intégralité sur Munchies.vice.com

 

24 commentaires

  • « produisant un vain bio »: pour une fois, je relève car cette expression m’a fait rire (sans critique surtout). Je veux bien espérer que ce vin ne soit pas vain. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    Dommage que je ne boive pas, mais là, j’aurais bien goûté. le vin du commerce, pouah ! Pour moi, il pue ! (je dis bien pour moi, je ne veux dégoûter personne). http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • lalumiere

    Super initiative !

  • jp31 jp31

    BZzzzz !

    ça tournes bien sur !

    MERCI !
    Pis , Zikal hors-sujet si vous me per-me-tteZ ..

    http://www.youtube.com/watch?v=zrtOJzgts3c

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Il y a longtemps maintenant que je ne bois que du vin bio certifié. Mais j’avoue regretter quelques grands crus, aussi trafiqués que la piquette !

    Il me reste quelques vieilles bouteilles de Bourgogne de l’époque où il était encore sain, et bizarrement, alors que le vin d’Alsace n’est pas réputé pour bien vieillir, des bouteilles datant des années 70 qui sont devenues superbes, là cela m’a laissé pantoise ! je n’osais même pas les déboucher si j’avais des invités…

    Je n’ai pas les moyens de m’offrir de grands vins bio, beaucoup trop chers pour ma modeste bourse, mais celui que je prends est quand même honnête en bouche, c’est déjà ça !

    • Natacha Natacha

      Bonjour Petit oiseau, :)
      De plus en plus de Grands Crus, de Crus classés sont revenus à des méthodes de travail du sol propres à entretenir l’équilibre de la vie favorable à la qualité du raisin et par suite n’empoisonnent plus les fruits, promesses de délicatesses. Certains continuaient à le faire sans rien en dire durant des décennies.
      La concurrence étrangère est rude et les vins bio révèlent mieux le terroir, c’est connu ! Les nouveaux viticulteurs, œnologues savent que ces pratiques sont inéluctables s’ils veulent sauver la réputation de la France. Heureusement pour nous.
      ! :-)

  • La vigne, voila bien une culture d’aristocrate. C’est mignon de vouloir se la jouer libertaire, tant qu’il y aura du monde pour y croire. Prochaine étape, la chasse à courre 100% bio ?

  • Natacha Natacha

    Je trouve cela excellent et ne doute pas de la qualité de leurs vins. Tout plein de bonne énergie ! :)

  • Super intéressant, moi qui est une grande amatrice de vin de qualité..Surtout le blanc..J’aime bien le Sauternes ou le Chardonnay. Mais les vins bio me parlent de plus en plus je dois dire, on commencent seulement à sortie de belles choses dans cette catégorie.. »Gustativement » parlant ici j’entends^^

    Akasha.

  • Taz

    C’est pas le collectif qui a écrit : »l’insurrection qui vient » ?

    • Natacha Natacha

      Je ne sais pas, mais, ça c’est du bon. :)

      • rouletabille rouletabille

        Merci du lien c’est (Nigel Kennedy)
        Vite compris ce que j’avais malheureusement oublié ,super rappel,Bravo NATACHA..
        Les yeux noirs par un virtuose.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • Natacha Natacha

        ;-)
        Ce concert est excellent ! :-)

      • rouletabille rouletabille

        A mettre en bouteille.
        bisous
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • Natacha Natacha

        Je m’en vais faire un tarte aux poires en l’écoutant une nouvelle fois.
        Belle soirée à toi. :)
        Belle soirée à tous. :-)

      • Natacha Natacha

        Un cru dont tu peux abuser ! ;)

      • rouletabille rouletabille

        C’est l’Automne et j’ai acheter la colchicine en prévision de ma crise de goute bis Annuelle (Printemps /Automne).

        Je finirais comme Charles Quint dans un Monastère ou Graine De Piaf viendras me donner l’extrême onction.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

      • Graine de piaf Graine de piaf

        Extrême onction avec un bon vin ?

        « Si je meurs je veux qu’on m’enterre, dans une cave où ya du bon vin… »
        Va RTB, vu mon âge c’est toi qui m’enterreras ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • Faites attention avec se genre de discours, vous allez vous faire insulter de pochard et alcoolo et de propos inutiles par un petit vieux (rires).

        le bon vin bu avec modération est salutaire pour la santé, car il contient des flavonoïdes :

        « Les flavonoïdes constituent la plus importante catégorie de polyphénols, des molécules très réputées pour leurs vertus antioxydantes. On les trouve dans les fruits et légumes mais aussi dans le chocolat ou le vin (rouge, surtout). Leur étude connaît un regain d’intérêt depuis qu’on leur prête, notamment, des propriétés anticancéreuses mais aussi des effets dans le domaine cardiovasculaire. »

        lire la suite : http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/medecine-bienfaits-flavonoides-22355/

        Orné

      • rouletabille rouletabille

        Hahah GDP
        Tu survivras ,la Foi soulève des montagnes ..

        N’écoute pas les flavnoides dévoilés sur le bucher par Orne et Akasha..

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

      • Coucou RTB

        Non justement les flavonoïdes c’est salutaire pour la santé, c’est un anti oxydant puissant et c’est justement conseillé pour les personnes d’un âge plus mûre. Les médecins de familles conseillent souvent un ou deux verre de vin aux personnes d’âge mûres. Un vin rouge de préférence, car il y a plus de flavonoïdes que dans le blanc.. Voilo Voilou.

        Une bonne soirée à vous

        Akasha.

    • verisheep

      @Taz: difficile de répondre à cette question, l’insurrection qui vient est signé par le Comité Invisible, et non par le Collectif Anonyme.

      Les RG attribue sans preuve l’insurrection qui vient au groupe de Tarnac.
      Il est vrai qu’une partie de ce groupe à participé à la rédaction de la revue Tiqqun, qui se rapproche un peu de cet ouvrage par le style et les idées…

  • cavavin

    Hello,

    Je comprends pas ce truc, ils sont anars mais produisent quand meme en grande quantité 14000 bouteilles… C’est pas pour donner, ou partager, c’est ce qui manque dans cet article. Désolé mais j’aimerai savoir s’ils ont des vignes a eux, s’ils achetent les raisins aussi ?
    Je travaille dans ce domaine, en tout cas ils payent pas les taxes sur les bouteilles de la photo y a pas de capsules.
    Apres s’ils rajoutent pas du sucre, permettez moi de douter de la qualité de la picrate.

    Commentaire a ne pas prendre mal, mais juste que je me questionne sur ce qui n’est pas dit :)