Le Figaro fait dans la théorie du complot avec « le vagin de la reine »

Et si au final c’était tout bénef pour l’artiste? Et si les dégradations étaient voulues et médiatisées pour des raisons pratiques? Et si au final on nous prenait pour des imbéciles? Impensable, ils oseraient faire ça? Ben oui! Comme sur beaucoup d’autres sujets d’ailleurs….

XVMdf319014-58a1-11e5-9418-6eaa5da508fb

Christine Sourgins estime que les inscriptions qui ont défiguré l’installation d’Anish Kapoor a Versailles permettent de faire grimper la cote d’un artiste à qui le scandale bénéficie.

A nouveau la sculpture monumentale d’Anish Kapoor à Versailles «Dirty corner» a été vandalisée. Dans la nuit du 5 septembre, des inscriptions «à caractère antisémite» ont maculé cette trompe d’acier, s’en prenant aussi aux «tradis», tandis que les capitales de «Sacrifice Sanglant» exhibent le sigle SS de sinistre mémoire… Mais cette fois, l’Art dit contemporain, l’AC, celui qui est officiel et financier, est pris à son propre piège.

Car l’artiste affirme refuser qu’on enlève ces graffitis qui font désormais partie de l’œuvre. Le ministère entend respecter la liberté de création de l’artiste. Voilà donc un artiste qui crée par vandalisme interposé, ce qui est courant dans l‘AC où tout peut devenir art, du moment qu’un artiste le proclame et qu’une autorité ratifie. Nombre de ses confrères, habiles au jeu de la provocation institutionnalisée, ont pris l’habitude de considérer que l’œuvre du vandale complète la leur. Kapoor, star de l’AC, est ici logique: ayant déclaré vouloir semer le chaos à Versailles, il a récolté deux tempêtes peinturlurées. Une agression bien gérée rapporte des dividendes: un acte de vandalisme brandi comme un trophée attire les médias, donc donne de la notoriété qui renforce la cote…

Tout cela ne se déroule pas dans le parc d’un milliardaire capricieux et cynique: dans un espace privé on

pourrait, à la rigueur, tolérer des entorses à la loi commune (et encore, la jurisprudence ne l’entend pas ainsi). Mais à Versailles, nous sommes dans un monument national, géré par des fonctionnaires au nom du peuple français, lui-même régi par des lois. Dont la loi Gayssot qui réprime fortement toute incitation à la haine raciale ou antisémite: il est donc inimaginable qu’un Etat de droit laisse à la vue de tous des inscriptions qu’il déclare infamantes. Et ce ne sont pas les «panneaux explicatifs», promis par le ministère, qui transmuteront, par la magie du nominalisme, l’offense en pédagogie.

Par conséquent, si on reconnait à l’artiste le droit de continuer à compléter son œuvre en y incorporant des propos punis par la loi, «Dirty corner» doit être immédiatement démontée car elle offense et les citoyens et la loi: elle doit quitter Versailles. Ou bien une palissade pourrait dissimuler le délit, et donc cacher l’œuvre de Kapoor qui s’en fait le support. On voit dans quelle pétaudière juridique se sont mis les organisateurs de ce supposé dialogue entre un certain art contemporain, l’AC, et le patrimoine.

Mais allons plus loin. Quand on nous dit que des actes de vandalismes prouvent qu’une œuvre est réussie car elle fait réagir et donne à penser. «Dirty corner» démontre le contraire: elle réveille les vieux démons pour le plaisir de les exhiber. L’AC sécrète des réactions idiotes, viscérales, chez certains détracteurs mais tout autant chez certains partisans: cet art contemporain-là hystérise la vie sociale. On peine à rapporter qu’un des admirateurs de Kapoor ait osé comparer des injures verbales avec le saccage de Palmyre! Rappelons que Kapoor a encore la tête sur les épaules, tandis que le malheureux archéologue qui défendait le patrimoine antique contre Daech l’a payé de sa vie. Ce genre de comparaison outrancière montre que l’AC est un incitateur à l’exaltation extrémiste. L’artiste lui-même, en déclarant «honte sur la France», sombre dans ce qu’il est convenu d’appeler l’amalgame, jugeant des millions de personnes d’après l’acte d’un seul ou d’une poignée. L’AC nous emporte vers un gouffre de bêtise, grondant comme le vortex que l’artiste a installé dans les jardins du Roi.

Finalement, une profanation fonctionne comme un bon plan média, Kapoor, vandalisé le 5 septembre, démarre une nouvelle exposition le 10 au couvent de la Tourette dans la cadre de la Biennale d’art contemporain de Lyon. Lors de la Fiac 2014, le Plug de McCarthy avait été vandalisé place Vendôme et le brouhaha médiatique avait judicieusement lancé son exposition à la Monnaie…où McCarthy avait, lui aussi, transformé l’attaque en oeuvre.

Invectives et indignations sur-jouées serviraient-elles à cacher les vraies questions? Après le premier acte de vandalisme, l’Etat avait renforcé la surveillance. Il est bizarre qu’un vandale ait pu écrire autant d’inscriptions, car il y en a beaucoup, sans être inquiété dans un pays qui est en alerte rouge avec le plan vigipirate. Cela pose un sérieux problème de sécurité.

Autre question gênante, qu’un artiste désormais martyr de l’AC s’empressera de trouver indécente: celle des conditions de réalisation de l’exposition versaillaise qui semble avoir été ouverte sans autorisation. Kapoor a imposé d’amples travaux de terrassements: une plainte pour dégradation de monument historique a été déposée, une enquête préliminaire est en cours…Vraiment ce second acte de vandalisme tombe à pic. Comment demander des comptes à un malheureux artiste «agressé»? Il serait temps aussi que toutes ces expositions d’AC, dans lesquelles l’argent du contribuable est engagé puisqu’on touche à un monument national, soient accomplies en toute transparence financière…historiens de l’art et sociologues le réclament en vain depuis des années.

Source: Le Figaro

 

33 commentaires

  • gnafron

    appeler « artiste » un tel énergumène, ça décoiffe !

    moi aussi, je coule un bronze tous les matins, mais je ne l’expose pas !

    pour une visite de mes oeuvres, contacter mon agent…..

  • Vous souvenez-vous du crucifix dans une bouteille de pisse? La aussi on parlait  » d’oeuvre « ,  » d’art « …
    Maintenant on en est au  » vagin de la reine « … jusqu’où descendront-ils les  » artistes  » soutenus par la bien-pensance gauchiste?
    C’est la D.G.V, décadence à grande vitesse encouragée par hollande et sa clique de traîtres francs-mac.
    Pauvre Marie-Antoinette, après t’avoir coupé la tête ils t’insultent au travers de leurs  » oeuvres « .
    Maudits soient les pourrisseurs d’âmes et d’art.

  • SURICATE

    Ce créateur est tout sauf un Artiste. C’est un autre MAC CARTHY avec son plug anal vert en érection, censé représenter un sapin place Vendôme l’an dernier !

    Heureusement que le vrai et magnifique sapin est arrivé de Russie, devant notre DAME de PARIS, pour réparer le goût de chiotte prononcé du présient hollande.

  • HCELINE

    Aarrgh non !

    on touche pas la vagin de la reine …..

    Je prefere la chat de ma voisine-é

    • marco marco

      coucou le troll
      ça paie combien pour etre troll?

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • pourquoi l’attaquer gratuitement ?

        C’est un peu du mépris je trouve….http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

        Akasha.

      • marco marco

        parce je n’aime cet assassin de bush et ses acolytes, et donc tous ceux qui soutienne les horreurs et massacre qu’ils ont commis, et vienne MENTIR sur ce site sur tous les sujets dans le but de discréditer le site.

        les nouveaux qui viennent lire doivent savoir qui il est.

      • Oui je peux comprendre, je suis comme toi..Moi aussi je me bat pour les mêmes raisons, je suis mû aussi par la justice et la vérité.
        Mais je trouve qu’il est inutile malgré tout d’aller vers la haine et le mépris..Moi aussi souvent il m’énerve, depuis plus de deux ans en plus…Je dois me coltiner en tant que modératrice ailleurs…Mais je préfère de loin me défendre en arguments, plutôt que de me laisser aller dans la haine, même si parfois comme tout le monde je cède…

        Akasha.

      • marco marco

        il en a rien a foutre de tes arguments, pour lui ce qui compte c’est d’arriver à placer un max de post (mensonger) sur un max de sites. point final.

        pour destabiliser les pas encore convaincus.
        en acceptant ses coms mensonger, le site cautionne le mensonge en quelque sorte.

        et j’ai horreur du mensonge

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Pauvre Versailles, pauvre histoire de France, et pauvre culture actuelle !
    Je suis outrée de voir défigurer, non seulement cette œuvre splendide qu’est Versailles et ses jardins, mais beaucoup d’autres endroits de France. tout ça au nom d’une modernité de très mauvais goût !
    quand je pense qu' »ils » veulent louer une aile du château pour en faire un hôtel… c’est scandaleux, et cela se fera car les « amis de Versailles » comportent majoritairement des Américains qui financent les travaux, donc, s’ils veulent pouvoir y habiter, ils feront tout pour que ce projet aboutisse !
    Dire que de grands rois, d’autres pays, et non des moindres, ont tenté de copier, voire d’égaler le château et ses jardins… et que leurs populations actuelles respectent ces constructions et les gardent en bon état et qu’ici…. quelle tristesse et quelle déchéance !

  • stereo

    La prochaine grande œuvre sera forcément… « La qu… du Roi avec ses bourses » !!!

  • Enki13

    je mettrait bien un bon gros doigt d’honneur en bronze de 7 mettre devant Buckingham palace avec le drapeau français et la roue Lakota.

    ps:celui la de message il va lui rentré dans les annales , donc j’attends 5 minutes pour qu’il ne s’efface pas…

  • Wolfen

    http://twitter.com/WolfenSpiritAct
    Réponse de la France à la perfide Albion.. A partager sans modération.. :o))
    Fraternellement,
    Wolfen.

  • rouletabille rouletabille

    OUAW,le seul endroit en France ou faire une quenelle n’est pas encore condamnable ?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • rhubarbe

    Sur la fumisterie de l’art con temporain (et au départ l’implication de la CIA,Ah pourquoi pas puisque c’est de la m…) voir la video marrante de Frank Lepage:
    http://www.youtube.com/watch?v=a23aQOpwhCY

  • rhubarbe

    2)Le son se détériore vers la fin sur la video

  • Chapaate

    C’est du lard.

  • rouletabille rouletabille

    Bientot la QUEUE d’un PRÉSIDENT et le CUL d’un PAPE.
    C’EST pour L’ART sans odeurs.
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • rouletabille rouletabille

    Juste un test ,pour voir si sa passe ?

    Bientot le prépuce arraché avec les dents ,un monument en couleurs.

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • CoolDude

    Mouaiiff…
    Ça, c’est pas grave!

    C’est de l' »art contemporain » qui vaut rien mais qui paie un max… Quand je pense que beaucoup d’artistes classiques avait du mal à vivre de leurs oeuvres.

    Enfin, je ne dis rien car je trouve que ça embellie le parc que je connais très bien vu que je n’habite pas loin depuis 2000. Par contraste… Le reste est merveilleux. Et ces trucs là sont temporaires. Enfin, l’histoire de Versailles… Mais c’etait là quand je suis arrivé en 2000 et c’est un patrimoine historique d’une valeur inestimable qui était quasiment « free » à visiter. Mais plus ça va, plus ça se privatise et ça devient cher pour y accéder. A l’époque, l’art, c’était ça, ce coté patrimoine Français énorme et accecible au plus grand nombre.

    Mais il y a eut un vrai drame pire que ça récemment, un vrai à mon gout, c’est: Le « Bosquet du Théâtre d’Eau ». Et on n’en parle pas.

    Qu’est ce que c’est moche… Et ça, c’est pas temporaire.
    Une horreur.

    On a défiguré cette fois le parc de manière permanente.
    On est très loin de la restauration… Comme ils osent nous le vendre. Bref, sans commentaire.

    • voltigeur voltigeur

      Le Projet de Louis Benech
      et Jean-Michel Othoniel

      «Il faut avoir entendu Louis Benech évoquer le rythme ternaire qui ponctue la composition du bosquet du Théâtre d’Eau et Jean-Michel Othoniel décrire les pas de la « belle danse » qui inspirent les fontaines pour mesurer combien l’esprit du roi Louis XIV est omniprésent dans cette création contemporaine.» souligne Catherine Pégard, présidente du château de Versailles.

      En effet, les deux artistes ont conçu leur création à partir des vestiges du bosquet. S’inspirant presque exclusivement de l’histoire du lieu, ils ont renoué avec son idée originelle : un théâtre de verdure où les effets d’eau jouent avec les structures végétales pour qu’y règne une atmosphère festive.
      http://presse.chateauversailles.fr/evenements/actualites-du-domaine/bosquet-du-theatre-deau/

      Louis XIV doit se retourner dans sa tombe devant cette horreur! :(