Comment la ferme protège de l’allergie

640px-Christian_skredswig_ferme_venoix

L’excès de propreté serait à l’origine de la multiplication des allergies dans les pays industrialisés. Une étude révèle pourquoi respirer l’air des étables a un effet protecteur contre ces pathologies

Allergies alimentaires, asthme, rhume des foins, eczéma… les pathologies allergiques ne cessent de progresser dans les pays industrialisés. Le nombre d’allergiques a été multiplié par 20 en deux décennies et l’Organisation mondiale de la santé prédit qu’une personne sur deux sera touchée à l’horizon 2050. Comment expliquer cette augmentation? La théorie privilégiée par les spécialistes met en cause la trop grande aseptisation de nos modes de vie. Un manque d’exposition aux microbes, particulièrement durant l’enfance, entraînerait un dysfonctionnement du système immunitaire. Cette théorie dite de l’hygiène sort renforcée d’une nouvelle étude publiée ce vendredi dans la revue Science . Des chercheurs y expliquent comment l’inhalation de poussières issues d’étables protège contre les allergies respiratoires.

L’idée d’une augmentation de la fréquence des allergies et d’autres maladies auto-immunes liée à un excès de propreté date de la fin des années 1980. Elle repose sur des études épidémiologiques ayant montré que les enfants qui grandissent dans des familles nombreuses ou dans des exploitations laitières souffrent beaucoup moins souvent d’allergies que les autres. Une recherche de ce type, publiée en 2012 dans The Journal of allergy and clinical immunology , a ainsi révélé que les enfants des communautés Amish aux Etats-Unis étaient très peu touchés par les allergies, probablement du fait de leur mode de vie particulier, au contact des animaux et dans de grandes fratries. Leur taux d’allergie était plus faible que celui d’enfants suisses vivant dans des ­fermes, pourtant eux-mêmes relativement épargnés par rapport à leurs camarades des villes.

S’ils suggèrent un lien entre le mode de vie et les allergies, ces travaux ne disent rien des mécanismes en jeu. Qu’est-ce qui, dans la vie à la ferme, protège les enfants contre l’allergie? Les auteurs de l’étude parue dans Science ont voulu savoir si la poussière présente dans les étables pouvait jouer un rôle. On sait en effet qu’elle est très riche en éléments issus de pathogènes, notamment des composants d’enveloppe de bactéries appelés endotoxines. Les scientifiques ont donc prélevé de la poussière dans des exploitations laitières allemandes et suisses avant de les faire inhaler à des souris pendant deux semaines. Puis ils ont exposé ces souris à des acariens, qui sont fréquemment à l’origine d’allergies respiratoires. Résultat, les souris ayant d’abord respiré la poussière ont développé nettement moins de symptômes allergiques que les autres souris. «Avec cette étude, nous sommes les premiers à montrer non pas seulement une corrélation mais bien un lien de causalité entre l’exposition aux pathogènes des fermes et la protection contre l’allergie», souligne Bart Lambrecht, de l’Université belge de Gand, l’un des auteurs de l’étude.

Le scientifique et ses collaborateurs ont par ailleurs découvert que cet effet anti-allergique de la poussière ne fonctionnait que chez les souris capables de synthétiser une enzyme particulière, appelée A20. «Cette enzyme est fabriquée en plus grande quantité lorsque l’organisme est exposé aux endotoxines; comme elle a un effet anti-inflammatoire, elle atténue la réaction du système immunitaire face aux allergènes», explique Bart Lambrecht.

Un mécanisme similaire existerait chez l’être humain. Les scientifiques s’en sont rendu compte en étudiant les données issues d’une cohorte de 1700 enfants ayant grandi à la ferme ou pas, et dont le code génétique était connu. Certains de ces enfants ne pouvaient pas fabriquer l’enzyme A20 du fait d’une mutation génétique rare. Or ces enfants étaient nombreux à souffrir d’allergies, même lorsqu’ils vivaient à la ferme. Tout semble donc indiquer que l’enzyme A20 intervient comme médiateur dans la protection contre l’allergie procurée par la poussière de ferme.

Article en intégralité sur Letemps.ch

 

22 commentaires

  • engel

    Précisons vitale:

    PROTÈGE : La Ferme paysanne, version ancestrale traditionnelle.

    TUE : La ferme moderne version exploitation agricole à profit intensif.

    comme quoi, faut pas se tromper…

  • rhubarbe

    Enfonçage de clou-2
    Dans la plupart des fermes de France,de Navarre,ou ne sont plus respectées depuis longtemps ni les cycles ni la beauté de la nature mais ou est exploité à outrance la générosité de cette nature et des corps animaux,on peut douter de la protection aux allergies;mais admettons…D’un autre coté ces mêmes fermes nous balancent des tonnes de Monsanto,Bayer et Machin suisse(j’ai oublié son nom) dans les champs,des antibiotiques,des produits interdits quelquefois(trafique d’hormones et pesticides)des productions OGM importés ou planqués dans des mélanges,et autres poisons dont la liste va s’allonger avec le Tafta de scélérats.
    Oui le séjour à la ferme c’est bien poétique et sain mais pas dans les fermes prônés par le mafieux président de la FNSEA(voir l’émission 28mn d’Arte d’hier en +7)

  • Natacha Natacha

    Bonjour ! :)
    Eh bien oui ! La nature a horreur du vide et trop d’asepsie nous mène à une concentration déséquilibrée de bactéries, virus, parasites en tous genres.
    Bien avant nous, elle a fait ses preuves d’équilibre.
    Je n’ai jamais vu autant d’enfants asthmatiques que ceux qui vivent dans des maisons modernes où l’on traque le mouton (pas celui d’ici, quoi que !), le poil de chat, de chien, l’acarien, etc … sans aucune pitié. Comment leur immunité peut-elle se développer sérieusement ? !
    Je veux bien qu’on vienne m’en parler dans les salles d’opération,et là il y a encore beaucoup à dire.

    • Natacha Natacha

      Bien sûr, on parle ici de vraie ferme et non de ces usines à malbouffe qui utilisent des poisons violents jusqu’à la mort.

    • rouletabille rouletabille

      Salut NATACHA http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      Quand j’étais scout on dormais dans les granges avec une paillasse remplie de paille,il fallait 1 jour ou 2 avant que les démangeaisons disparaissent(piqures de ce que je ne sais pas sur tout le corps )PLUS RIEN ENSUITE , bisous
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
      PS
      mon chat resté entier,dort avec sa vermine sur mon lit et ronronne et me mordille amicalement les mains ,ca me fait un bien FOU .

    • Graine de piaf Graine de piaf

      ce qui détruit le système immunitaire des enfants, en premier lieu, ce sont les vaccinations pratiquées lorsqu’ils sont trop jeunes et que leur SI n’est pas encore capable de les défendre contre les attaques de ce qu’on leur injecte !
      pour le reste je suis d’accord avec Natacha.
      Lorsque mes enfants étaient encore petits, le pédiatre m’avait défendu de les doucher tous les jours, une toilette simple seulement et le lavage des mains par contre, fréquent. Il déplorait cette mode venue « d’Amérique » comme il disait, qui les empêche de laisser leur SI se fortifier tout seul. Aussi grâce à ses conseils et ses bons soins mes enfants ont eu une bonne enfance et une fois devenus parents eux-mêmes ont vraiment regretté qu’il ne soit plus de ce monde !

  • azteck

    Le scoop! vivre sainement empêche l’asthme…

    j’ai côtoyé les cours de ferme et n’ai jamais été asthmatique
    ! Humain je suis et le resterais à vous de trouver votre réalité..

  • Le décodage de l’asthme est: j’étouffe, je n’ai pas ma place, je manque d’espace ! Il est certain qu’on retrouve cette situation davantage en ville qu’à la campagne, mais cela peut aussi venir de parents étouffants, d’une fratrie dans laquelle on ne trouve pas sa place, voire d’un appartement trop petit avec deux enfants dans la même chambre…

    Les allergies touchent le rapport avec l’extérieur et le sentiment de se sentir agressé. L’objet de l’allergie est en rapport avec un conflit mais pas directement: la première rupture amoureuse dans un centre équestre pourra donner une allergie au poil de cheval !

    Sachant que les enfants récupèrent souvent le conflit des parents, avec la pathologie adjacente. (psychogénéalogie)

    La multiplication des allergies laisse aussi à penser que nous sommes de moins en moins adaptés à ce monde qui nous agresse en permanence, physiquement et psychologiquement.

    • Mata Hari Mata Hari

      Biquette, j’approuve entièrement ton propos !
      Lorsque j’étais à la campagne, je n’avais aucun problème respiratoire, malgré mes chats, chiens, sanglier, mon mouton, poules, oie, plumes, poils, fleurs, arbres, foin, pollens, etc..
      Maintenant que je suis en ville, je répète en longueur de journée, que j’étouffe, que je manque d’air, que j’ai besoin de nature, et j’ai des problèmes respiratoires récurrents, asthme, rhumes, rhinite, sinusite, l’horreur ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

  • Trollzilla Trollzilla

    Sans oublier qu’avant dans les fermes, ils se fabriquaient eux-même le super alicament miracle avec leurs fruits, tue grippe, bronchite, sinusite et autre cochonnailles du système ORL grâce à un petit instrument qui fut chassé de nos campagnes par les lobbys de l’alcool dans les années 60, j’ai nommé le bon vieil alambic en cuivre des familles !
    C’est un fait !

  • vico

    d’antan nos aïeux, Qui savait vivre et bon vivant! une convivialité >buvait à boire! a ce bourré la gueule ou bien bu :D alcool fort ! périodiquement avant ou pendant le début et la fin de l’hiver ! permettais Tué virus..

    https://sites.google.com/site/polognedavant/l-alcool-dans-les-campagnes

    http://ajrt.org/pdf/N25-ajrt-2013.pdf

  • quantum latin

    Superbe illustration…

    • Mata Hari Mata Hari

      Oui, c’est ce que j’avais remarqué, j’aime beaucoup !

      • voltigeur voltigeur

        Je ne sais pas si c’est toujours en vente…
        19 Mars 2015
        S’offrir un hameau pour le prix d’une maison

        8 maisons pour le prix d’un 44 m² à Paris (vidéo sur le site)
        En France, de nombreux hameaux désertés sont en danger de disparition. Les Ages, petit hameau situé sur la commune corrézienne de Chartrier-Ferrière, comprend 8 maisons, un terrain d’environ 3,5 hectares et un manège équestre. Pour l’ensemble, l’acquéreur devra débourser 369 250 €. Un prix au m² très bas qui permet de s’offrir ce hameau pour le prix d’un 44 m² à Paris.
        D’autres ==> http://edito.seloger.com/lifestyle/people-insolites/s-offrir-un-hameau-pour-le-prix-d-une-maison-article-3364.html
        Pour le prix d’un appartement, offrez-vous tout un village (janvier 2015)

        Son prix : 369 000 €.

        3,5 hectares de terrain (idéal pour se dégourdir les jambes),
        4 000 m² habitables (on imagine d’ici les parties de cache-cache interminables auxquelles vous pourriez vous adonner),
        8 maisons en pierre de taille (changer de demeure tous les jours, voilà comment éviter la routine),
        42 chambres,
        24 salles de bains (fini d’attendre qu’on vous cède la place),
        1 four à pain (plus besoin de faire la queue pour acheter votre baguette),
        1 salle des fêtes,
        1 salle de restaurant.
        http://edito.seloger.com/lifestyle/people-insolites/pour-le-prix-d-un-appartement-offrez-vous-tout-un-village-article-2343.html

      • lily

        c’est super mais quand on est seul,isolé
        on risque davantage de se retrouver avec une autoroute ou autre près de chez soi.
        Vérifier les cadastres , les alentours
        sur plan …afin de voir si ces choses là sont possibles d’être exploité à l’avenir par les « mastodontes »..

  • quantum latin

    Et la lumière…
    Comme si on y était!o)