L’Europe des beaufs-crétins-lobotomisés…

FrEurope1

Les lois liberticides se succèdent (transactions en espèces, exploitations des données personnelles au motif de lutte contre le terrorisme) tandis que les droits élémentaires de chacun à la paisible jouissance sont de plus en plus bafoués (incivilités, vols et dégradations de propriété, rackets) en toute impunité.
Lorsqu’un Etat prend des lois pour se protéger mais n’assure plus l’ordre élémentaire il est temps de se poser des questions…

Le premier des survivalistes fut le cafard
Le cafard existe depuis 350 millions d’années, il a survécu à toutes les catastrophes et cataclysmes…, pas parce qu’il était intelligent ou brillant ou athlétique (à quoi sert d’être intelligent et sportif si c’est pour courir à sa perte ?)…, nous, les bipèdes qui n’avons que 200 mille ans d’existence, devrions connaître le secret du cafard : il survit parce qu’il va dans la direction opposée au vent qui lui signale l’approche d’un prédateur : survivre, c’est donc d’abord reconnaître puis fuir nos prédateurs.

Même si cela dérange intellectuellement, l’Etat-providence se mue progressivement en Etat prédateur dont le seul objet devient de se protéger lui-même à votre détriment.

billets-eurosVous n’êtes pas obligé d’être survivaliste, de basculer dans l’anarchie ou le nihilisme… en revanche vous restez libre d’agir à votre niveau, il suffit de reconnaître que la collectivité est faillible et d’en envisager les conséquences, c’est également vrai pour la survie de votre indépendance financière, de votre niveau de vie à la retraite ou de votre santé !

Début 2015, démonstration que l’Euro est une arnaque, une gigantesque escroquerie, Mario Draghi a obtenu son imprimatur de la Cour européenne de justice…, la planche à billets en euro s’est mise à fonctionner à plein régime.
Joie et allégresse, l’Europe a ainsi le droit de masquer sa presque totale insolvabilité par de la fausse monnaie, comme les Etats-Unis et comme le Japon.

Si les gens s’intéressaient à l’argent et à la monnaie, tout le monde s’en porterait mieux, hélas, la plupart des gens préfèrent s’intéresser à la politique…, ce qui va nous coûter très cher puisque l’art de la politique contemporaine consiste à faire passer des vessies pour des lanternes…

J’en viens maintenant à une autre information qui va vous passer au dessus de la tête, en effet 95% des gens sont des beaufs-crétins lobotomisés, incapables de discernement…, d’ailleurs ces mêmes restent persuadés que toute dette doit être remboursée, que l’argent est une valeur sure, que la révolte des Grecs va ruiner la France… et blablabla…
La réalité est qu’en tant que contribuable vous payez des intérêts sur de l’argent qui n’a aucune existence réelle.

1049-pq-euro-A

C’est très désagréable de savoir qu’on se fait rouler, n’est-il pas ?
Cependant, le statut d’une vérité désagréable évolue dans le temps…, au début, c’est une idée rejetée, assimilée à une théorie du complot, de la conspiration. Ensuite, c’est une idée dont on va entraver la propagation car elle est trop dérangeante, trop désagréable.
Mais l’idée résiste…, n’oubliez pas, c’est une vérité…, elle a donc la peau dure et persiste à cheminer.
Au bout de son chemin, cette idée devient un fait accepté comme une évidence.
Après, il ne reste plus qu’à agir.

Le monde croule sous les dettes dont la plupart ne correspondent à aucune épargne !
Ce n’est l’argent de personne.
Il s’agit simplement d’argent créé à partir de rien par des banques commerciales qui ont le privilège d’avoir une licence bancaire.
Avec un euro de fonds propres, elles peuvent prêter 20 euros, 30 euros, 40 euros selon les règlementations auxquelles on les soumet et leurs propres calculs.

Le vocabulaire est distordu pour vous faire croire qu’on parle de vrai argent, mais il n’en est rien.
L’accès au crédit est confondu avec le capital adossé à de l’épargne, les crises de solvabilité sont appelées crises de liquidité, etc.
Les banques prêtent donc et demandent des intérêts proportionnels au risque de l’emprunteur ; mais cela n’a rien à voir avec leur propre risque qui est nul puisqu’elles prêtent ce qu’elles fabriquent sans aucun mal…

Et c’est à ce système que la Constitution Européenne s’est solidarisée en transformant la population européenne (vous), en population d’esclaves !
L’affaire était tellement mirifique pour les banques, que des milliards ont été donnés aux principaux dirigeants des pays européens pour que « leur » pays adhère à cette Constitution, même si les populations ayant pu donner leur avis par référendum, ont voté NON…
En France, ce « mauvais vote » de 2005 a donc été écarté (c’est anti démocratique au possible) et il a été procédé à un nouveau « bon vote » entre amis du même bord…
Un « moyen » tellement performant qu’il sera ré-utilisé pour engager la France dans des guerres pétrolières…

Après la crise de 2008, l’endettement public a explosé.
Pour sauver le système financier (c’est-à-dire ceux auxquels des gouvernements avaient accordé une licence de création monétaire), les Etats se sont endettés.
Ils ont choisi la dette car sinon il aurait fallu lever l’impôt en quantité tellement extraordinaire que les gens se seraient révoltés.
La plupart des contribuables auraient refusé d’être taxés à seule fin de conserver leurs rentes à ceux qui touchent des intérêts sur de l’argent qui n’existe pas.
Le recours à la dette publique permet d’esquiver le débat démocratique sur l’emploi de l’impôt et donc sa justification.

Aujourd’hui, le cumul de la dette publique montre à l’évidence qu’elle ne pourra jamais être remboursée, les contribuables n’en ont pas la capacité.

Le cas particulier de la France…
Cette dette publique correspond majoritairement à de l’argent qui n’existe pas car une partie est dans les banques et les banques centrales, majoritairement car il y a malgré tout de l’épargne là-dedans, notamment en France.
Ce sont vos livrets A, vos assurances vie en euros et vos dépôts bancaires.
Ce cas particulier de la France explique pourquoi notre pays emprunte à un tarif si peu élevé comparé à celui des Etats-Unis.
Cependant, les épargnants français étant minoritaires en nombre, il ne sera politiquement pas trop risqué de les dépouiller pour tenter de prolonger le système.
C’est d’ailleurs ce que prévoit de faire le FMI avec la taxe Lagarde.

Pour le monde politico-financier, l’important n’est plus le remboursement du principal des dettes puisque c’est impossible ; l’essentiel est de garantir le flux des intérêts, sa rente, pour maintenir la fiction que le système est viable…, ce qui amène à une question primordiale : pourquoi payer des intérêts pour maintenir cette fiction ?

En tant qu’individu, épargnant et contribuable, vous avez intérêt à placer votre épargne (le vrai argent) de façon à ce qu’il ne soit en aucun cas confondu avec le faux argent (celui qui est créé par les banques) et hors de portée de la taxe FMI.
Vous avez intérêt à ne plus posséder aucune obligation (assurance-vie en euro, livrets A ou de votre banque)…, ainsi lorsque la révolte contre les intérêts injustifiés commencera, votre épargne sera moins en danger.

Evidemment, l’establishment politico-financier ne va pas vous simplifier la vie…, il ne veut pas de révolte…, pour l’éviter, il faut que vous restiez prisonnier du système financier.
Le contenu de votre porte-monnaie est donc en passe de devenir illégal.
La dernière grande idée évoquée par les autorités consiste à rendre le cash (les espèces) illégal.
Votre épargne liquide et vos revenus, obligatoirement parqués dans le système bancaire, seraient ainsi toujours prêts à être ponctionnés pour pouvoir payer ces intérêts indus.
C’est ainsi qu’à partir de septembre, les Français ne pourront plus rien payer en cash qui est supérieur à 1000 euros…, posséder plus sera considéré comme suspect…, dans peu de temps ce sera illégal…
Les Gouvernements prétendent ainsi lutter contre les activités illégales…, comme si les tueurs à gages, les maffieux et les maquereaux allaient cesser toute activité faute de monnaie !
Mais aussi, ces experts ont l’arrogance de nous vanter que cela éliminera la limite zéro sur les taux d’intérêt qui menottent les banques centrales depuis la crise financière !
En fait, les banques centrales qui essaient de fixer des taux trop négatifs pour ruiner les populations, craignent que les gens iront se réfugier dans le cash (souvenez vous de ce qu’Eric Cantona disait avec justesse et prophétie en préconisant de retirer tout l’argent possible des comptes de tout un chacun dans les banques).., donc en payant les décideurs gouvernementaux à ériger des lois liberticides incluant des limitations drastiques de l’argent cash, les banques préparent l’asservissement général des populations…

En réalité, ce qui est voulu n’est pas la fin des activités illégales au sens de criminelles ou contraires à la morale ; ce qui est voulu, c’est qu’aucune activité ne puisse échapper à la taxation la plus arbitraire, au paiement de la rente indue, des intérêts de la dette.
Voilà.
La boucle est bouclée : sans monnaie autre que numérique ou digitale, plus aucun échappatoire…
Mais comme d’habitude, les technocrates omniscients n’auront pas tout prévu et un autre système se mettra en place…
Le « NON » Grec est d’ailleurs une révolte contre le système !

La monnaie n’est pas une « convention sociale », comme le pensait Platon qui fut keynésien avant l’heure…, la monnaie est la garantie de notre liberté de pouvoir dépenser ce que nous avons légitimement acquis comme et quand bon nous semble…, même si le « quand » se situe loin dans le temps.
Cette liberté est un droit naturel fondamental qui ne dépend pas des droits nationaux et qui garantit notre propriété…, car la seule garantie à toute épreuve, c’est la valeur intrinsèque de la monnaie, comme le pensait Aristote.

Dire qu’il y a trop de dettes publiques est devenu banal.
En France, ce fardeau pèse plus de 33.000 euros par habitant…, il serait plus juste de dire que chaque personne qui travaille doit 87.000 euros.

Comment en sommes-nous arrivés là ?…/…

Lire la suite

Source Gatsbyonline Via  Réseau-International

 

 

49 commentaires

  • samlours94

    Comment en sommes-nous arrivés là ?…/…

    Tu l’as dis toi-même :

    95% des gens sont des beaufs-crétins lobotomisés, incapables de discernement…, d’ailleurs ces mêmes restent persuadés que toute dette doit être remboursée, que l’argent est une valeur sure, que la révolte des Grecs va ruiner la France… et blablabla…

    CQFD !!!

    • si la dette n’est pas rembourser, ce sont les fonctionnaires (mais eux s’en fichent il suffit de monter les impôts), les retraités, et les malades qui en pâtiront.
      L’argent est créé ex-nihilo, c’est vrai, mais ce qui lui donne sa valeur, c’est le travail des gens, en vrai, qui est derrière.
      Ce qui paye les retraites, ce n’est pas les billets de banque, mais ceux qui produisent la nourriture, l’essence, les maisons, etc…

      Donc quand la dette n’est pas remboursée, ça modifie la répartition de la VALEUR. Donc papy qui pouvait prétendre à la maison de retraite à 2000€, il ne pourra plus. Fini les 3 voyages autour du monde pour les retraités de la fonction publique, et donc, fini l’argent qu’il pouvait dépenser ailleurs … c’est tout un pan de l’économie qui ralentit.

      La dette, c’est « ça », c’est la source de la création monétaire, c’est le sang de l’économie. Mais le mot « dette » est connoté par les vielles conceptions : épargne => dette, alors que c’est l’inverse dette => épargne de nos jours…

      • Les fonctionnaires sont des contribuables comme chacun de nous, généralement mal payés pour des objectifs de plus en plus lourds et des effectifs de plus en plus légers. Ils ne se fichent pas de l’augmentation des impôts, ils pâtissent comme chacun du coût de la vie.
        La stabilité relative – non réelle mais quand même plus sûre que dans le privé – en fait des corvéables à merci, et c’est l’administration qui utilise le plus le placard.
        Combien de fois faudra-t-il le préciser ?
        Si vous les croyez nantis, essayez donc d’y rentrer et vous verrez…

        Je ne parle pas des hauts fonctionnaires, bien évidemment.

        Je te réponds, Yoananda, mais aussi à toutes celles et ceux qui se font encore une fausse idée sur le sujet, même si chacun peut éventuellement connaitre un planqué, comme il y en a partout. C’est une espèce sérieusement en voie de disparition !

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Pour ma part, je ne fais pas de différence entre public et privé. Nous sommes tous dans le même bateau et l’équipage nous conduit droit vers l’iceberg. Si t’as une bouée tu peux toujours sauter avant l’impact, sinon sache qu’il n’y aura pas assez de places pour tout le monde dans les chaloupes.

        M.G.

      • lily

        D’autant que les fonctionnaires des collectivités territoriales sont les parents pauvres de la fonction publique… Les gens confondent souvent avec ceux

    • gerard51

      Un ami, prof en communication, me disait que les crétins-beaufs-lobotomisés etc… approchent les 97%.
      Seuls 3% de gens ne se font pas piéger par les média aux ordres, les publicités arnaques, etc… conclusion il y a du souci à se faire surtout quand les média sont contrôlés par …/… (des intouchables). En d’autres termes il n’y aura pas de changement à espérer dans les mentalités tant qu’il n’y aura pas une reprise en main totale des média.
      Pour les beaufs : il y a je pense de l’espoir pour ce soir « plus belle la vie », le JT de 20H et un match de foot

  • GROS

    Eh oui, la zone Euro est un gros Monopoly. :-)

  • Chaque personne qui travaille doit 87.000 euros.
    Mais si on parle des personnes qui produisent, c’est à dire si on enlève les fonctionnaires qui ne produisent pas (qui sont justement payés en partie par cette dette !!! en plus des impôts), on est à combien ? avec 54% du PIB en dépenses publiques, on est au moins au double : 174 000€

    sympa non ?

    pour l’instant les taux sont à 1% (j’arrondis), ce qui nous fait du 1740€ par ans.
    Mais imaginez que les taux continuent de remonter (en principe, il faut du 4% minimum pour que ça aie du sens), on aurait ~7 000€ par ans.
    Je pour les intérêts, sans parler de rembourser le principal.

    Et je ne parle pas de ce qu’on verse en impôts, qui sert, en partie pour les retraites, le chômage, et la sécu, mais en partie aussi pour les fonctionnaires.
    Sachant que le service rendu, malgré les prix qui montent, est de plus en plus médiocre … quand on ne se fait pas simplement jeter d’un air méprisant le jour ou est obligé d’avoir affaire à un fonctionnaire du « service public » (je finis par me dire qu’ils ont compris que le public était à leur service). Je met à part le personne hospitalier et les gens de la sécurité qui eux, ont encore le sens des valeurs et qui font un vrai job, pas des tamponne papier.

    • engel

      Trop compliqué pour les plus de 95%! …Sauf la fin http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      Sinon, +1

    • Décidément, tu leur en veux ! Essaie de voir ce qu’il y a derrière, essaie de comprendre la pression sur eux, essaie de les interroger – par delà leur devoir de réserver = de se la fermer – pour toucher du doigt ce qu’ils vivent au quotidien: les engueulades des clients/usagers, les problèmes d’effectifs, leur envie -pour la plupart et surtout les anciens- de faire bien sans en avoir les moyens…

      Je suis d’accord sur le fait qu’ils sont au service du public. Mais l’objectif des directions est le service de l’Etat, c’est-à-dire des dirigeants, plus du public. Désolée, il y a inadéquation. Le fonctionnaire sert l’Etat, pas les usagers.

      C’est très dur de passer outre le désir de faire au mieux (plus le temps), de bien comprendre les lois qui changent si souvent, de se battre contre les directives qui arrivent trop tard et sont souvent incompréhensibles, d’être freinés par des logiciels qui ne s’entendent pas entre eux, par un manque de dialogue entre les services (pas le temps), de répondre aux objectifs chiffrés et de devoir passer son temps à justifier pourquoi on n’a pas pu les tenir, de recevoir des menaces pour le cas où les prochains ne seront pas tenus…

      Je ne comparerais jamais avec le privé, ce n’est pas le but. Je dis simplement: arrêter de tirer sur les fonctionnaires, parlez leur, essayez de comprendre. Si vous les appelez en leur aboyant après comme en tant que représentants de l’Etat, désolée, ils sont juste des larbins, et ils vous répondront peut-être pas vraiment… avec le sourire. Et si vous tombez derrière un gueulard, le pauvre aura du mal à reprendre ses esprits et à vous répondre gentiment…
      Même s’il y a des mal lunés partout…

    • .article35. .article35.

      « Chaque personne qui travaille doit 87.000 euros. »
      http://www.polemia.com/84-milliards-cout-budgetaire-de-limmigration-selon-le-rapport-posokhow/
      Donc en arrondissant , il faut 1.000.000 de personnes pour régler la note annuelle de l’immigration . Addition à laquelle participent ces « parasites » de fonctionnaires. Alors plutôt que de se taper sur la tronche les uns des autres (privè VS fonction publique) on pourrait aussi envisager de voir les causes extérieures . Je n’entend pas par fonctionnaires les hauts placés, qui représentent à eux seuls une bonne partie du camembert des stats niveau budget .Mais le fonctionnaire de base, participe à son niveau à l’économie du pays, il fait construire sa maison (pour les mieux lotis) quand il le peut , fait réparer sa voiture, fait ses courses , appel le plombier ou l’électricien, part en vacances ( des fois)…. malgré ses « privilèges outrecuidants » il participe au fonctionnement de l’économie, ce n’est pas un trou noir dont la seule fonction est de faire disparaitre des sommes colossales .
      Pour ça on a des spécialistes . Je suis d’accord : on ne tond pas un oeuf, mais tout de même :
      http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/comment-l-etat-francais-efface-132945
      Et ce n’est là qu’une partie de l’iceberg .
      Alors , oui je suis d’accord on en a plein les tiroirs des fonctionnaires inutiles à commencer par ceux de Bruxelles . Mais je ne pense pas non plus que ce soit la source principale de nos malheurs .
      Sinon…non, je ne suis pas fonctionnaire .

      • engel

        Formidable ce paradigme qui veut qu’une personne est utile/rentable à l’économie parce qu’elle dépense et consomme.
        ….Mais quelle connerie sans nom d’enfant gaté!

      • .article35. .article35.

        Ça devient usant …il n’est plus possible de dire quoi que ce soit sans se faire carrément insulter . De plus par des « spécialistes de la question » qui ne prennent même pas la peine de comprendre ce qui est écrit . A quel moment ai-je déclarer que consommer est UTILE et/ou RENTABLE pour l’économie? J’ai utilisé le terme PARTICIPER qui n’engage aucun jugement de valeur .Cela par opposition à l’image du trou noir dont la seule fonction connue est l’absorption pure et simple de la matière sans redistribution visible.
        A vouloir trop se mettre en valeur et faire figure d’étalon de la pensée on fini par sombrer dans le ridicule .

  • john galt

    Lobotomisés et abrutis dès le plus jeune âge par la merveilleuse école laïque, publique, socialiste et obligatoire et peaufinés à la sauce télévision tous les jours !!!

      • Jujusmart

        Apr§s des siècles de lobotomisation par la religion, outre le fait de Dieu, où l’on a appris à ne pas répondre, à ne pas poser de questions aux adultes, à ne pas remettre en cause la parole des adultes, à être puni sinon et catalogué d’insolent ou d’impertinent …On en arrive à ce millénaire, où l’instruction que nous étions supposé acquérir ne nous a toujours pas libéré du joug de l’autorité ! Qui n’est certes plus épiscopale mais bien politique.
        Donc, quel que soit notre niveau d’instruction, dit de qualité ou non, on en revient toujours au même : même style de société ou des « chefs » nous dirigent.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Au début de notre vie on nous apprend à parlé et à marcher, pour au final nous dire de nous taire et rester à la même place.

        M.G.

      • john galt

        Désolé, mais l’autorité et l’ordre sont la base de toute société sinon c’est la chienlit.
        L’enfant a besoin de butoirs et l’adulte de règles sociétales, tout le reste n’est que fantasme ….

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Plutôt expéditif comme conclusion. Pour ma part je suis persuadé qu’un nombre non négligeable d’individus sur terre possèdent une réelle sagesse qui permettrait un vivre ensemble en harmonie avec un respect naturel pour autrui, sans besoins d’une autorité dirigeante dotée d’un service d’ordre. Concernant les enfants c’est très simple puisque tout se joue avec l’éducation que l’on veut bien leur donner. Malheureusement, ces individus étant peu nombreux et largement dilués dans la masse mondiale, leur réunion reste une étape difficile.

        M.G.

    • samlours94

      En quoi cette école est socialiste dites moi ?
      Montrez avec de l’argumentation en quoi l’idéologie socialiste de Jaurès par exemple est à l’oeuvre à l’école, donnez des exemples sinon vous resterez dans le slogan !

  • Le veilleur

    Je suis désolé mais je ne payerai jamais ces 33.000 euros, d’abord parce que je ne fais jamais de crédit ou de dette (c’est un principe chez moi je préfère payer comptant ou ne rien avoir du tout ) et après parce que je n’ai pas choisi de vivre dans ce système qu’on nous impose.

    Notre société vit au dessus de ses moyens mais à qui la faute ? d’autant plus qu’on nous impose de sauver les banques qui ont joué à « t’a joué, t’a perdu »! non mais un peu de dignité ! il faut refuser de payer cette dette absurde surtout lorsqu’on ne sait pas où part l’argent.

    Le jour où on aura plus de transparence à tous les étages, alors là, peut-être pourrons-nous envisager volontairement et librement de participer financièrement à créer un monde meilleur pour tous.

    • engel

      On ne te demande pas ton avis.
      Tu es déja contraint et depuis un bout de temps! ..A moins que tu te sois exilé à l’étranger.

      Dans le cas contraire, tu m’expliques comment tu fais pour ne pas payer une augmentation de TVA ?
      Ceci n’étant qu’un exemple, parmi une multitude de contraintes possibles et « imparable » que le système socialo/communiste(tous partis confondus) dévoyé peut mettre en place.

      • Jujusmart

        Pour ne pas payer la tva, en belgique on va chez le paki du coin ! Là-bas, on trouve de tout à des prix défiant toute concurrence et les autorités font des descentes pour fermer les magasins, qui réouvrent le lendemain ! Et faute de moyen, les flics ne reviennent jamais le lendemain…

      • engel

        C’est quoi un paki ?

      • Jujusmart

        C’est le diminutif de pakistanais. On appelle ces magasins des pakis parce que souvent ce sont eux qui les gèrent et ont des filières assez douteuses pour se fournir en marchandises.

  • Mata Hari Mata Hari

    Volti, tu as lu les commentaires sous l’article en question ?
    Si non, vas les lire !
    Bisous

    • voltigeur voltigeur

      Oui Mata Hari merci! :)
      On en sortira pas si on lui accorde l’attention
      qu’il ne mérite pas. J’espère que la dame dont il prétend
      que c’est moi, ne prendra pas ombrage de cette utilisation de son
      image, et n’exigera pas réparation. :)

  • Grand marabout Grand marabout

    L’idée de donner aux banques privées un monopole sur la création monétaire remonte au XVIIe siècle en Angleterre. Le gouvernement britannique, dans un marché faustien, a accepté de permettre à un groupe de banquiers privés d’assumer la dette nationale comme garantie pour l’octroi de prêts, confiants que l’État serait en mesure de payer les intérêts de la dette sur le dos des contribuables.

    Et rien n’a changé depuis. Alexander Hamilton admirait beaucoup ce régime, qu’il a appelé le système anglais, lui et ses successeurs ont finalement été en mesure de l’établir aux États-Unis, et par la suite dans la plupart des pays du monde.
    ()
    http://lesakerfrancophone.net/dis-papa-ca-nait-ou-largent/

    http://fr.sott.net/article/26024-Quel-est-le-probleme-avec-notre-systeme-monetaire-et-comment-y-remedier

  • Magnifique, entre ceux qui pestent contre le socialisme et ceux qui s’en prennent aux fonctionnaires, on est en plein dans les « beaufs-crétins lobotomisés, incapables de discernement… »

    Même en leur expliquant, ils sont incapables de sortir de leurs vieilles haine contre untel ou untel et essayer de comprendre…

    « Le mort, il ne sait pas qu’il est mort, c’est les autres qui sont tristes. Le con, c’est pareil. »

    • Jujusmart

      La bonne ou la mauvaise nouvelle, au choix … Nous serons tous dans la position du mort qui ne sait pas qu’il l’est … Et du con ?

      • Ouais, d’accord, on est tous le con de quelqu’un. Mais il y en a quand même qui ont pris vraiment beaucoup de rab…

        Qu’est ce que le système de création monétaire qui est imposé à la quasi totalité des pays du monde a à voir avec les socialistes ou les fonctionnaires ?

      • Jujusmart

        En fait de la réthorique je m’en fous !
        Les français ont tendance à tout catégoriser, mettre des étiquettes, ça doit rassurer peut-être ?
        Mais que ce soit gauche, droite, centre, extrême droite, centre droit, centre gauche, extrême gauche …. ou est l’intérêt de choisir UNE VOIE quand la société est si complexe ? Le hic c’est que quelle que soit son besoin d’appartenance à une catégorie ou une étiquette, plus rien ne fonctionne pour l’ensemble de la collectivité (qu’elle soit locale, nationale ou internationale). Il faudrait peut-être que chacun balaie devant sa porte pour commencer pour remettre de l’ordre dans un sens plus vaste !

      • engel

        Hector c’est tellement simple que certains n’ont pas besoin d’attendre la mort pour se dévoiler.

        Sans création monétaire disproportionnée(sa fameuse inflation de dette) point de gabegie possible et d’augmentation ahurissante du nombre de fonctionnaires de ces 45 dernières années.

        Sans paye, point de salarié fonctionnaire!
        …Sait simple, non?

      • Ok t’as raison, tu as trouvé la solution au problème. Le système financier n’est pas le problème, il fonctionne très bien. C’est juste à cause du nombre de fonctionnaires qu’on est endettés. Il suffit d’en supprimer assez, et on aura plus de problème de dette. Tu devrais voter Sarko, il pense la même chose. Tout ce qui est public doit être privatisé, ça marche tellement mieux après.

        Bravo et merci. On peut compter sur la sagesse populaire pour sauver le pays. Vivement la démocratie directe.

      • engel

        Mais quelle salade!
        ..Et encore une fois tu inverses cause et effet.

      • « Sans création monétaire disproportionnée(sa fameuse inflation de dette) point de gabegie possible »

        L’augmentation de la masse monétaire de manière disproportionnée induit de l’inflation. L’inflation, qui est la perte du pouvoir d’achat de la monnaie, engendre une diminution du poids de la dette. En gros, exactement le contraire de ce que tu dis.

  • Jujusmart

    On peut créer 1 loi liberticide ou bien 1000 lois liberticides, et alors ?
    Celui qui accepte de suivre la loi, parce qu’il a foi en cette « logique » de donner à une poignée d’hommes le droit de décider de sa propre vie en société, en dépit de tout bon sens, est quelqu’un qui ne peut même pas réaliser le pouvoir du NON !

    Si on dit non, si on ne fait pas ce que des lois imposent, que vont-ils faire ? Ils ne peuvent nous en imposer qu’avec notre consentement. Mais ils l’ont oublié.

  • Norbert

    Beaucoup,je pense confonde 2 choses:

    La dette d’etat et la dette des particuliers.

    -La dette d’etat qui n’ existe pas pas tant qu’elle est cree par lui-meme et donc sans interets et a condition qu’elle soit controler afin d’eviter un exces d’inflation.
    Car ce sont les interets qui posent probleme puisque les etats,en toute complicite, ont confies la gestion a des prives BCE et avec un intermediaire supplementaire obligatoire les banques commerciales..ce qui augmente encore un peu plus les interets.
    Cette dette d’etat est illegitime parce un pays n’a nul besoin d’un tiers pour creer sa propre monnaie ce qui revient dans le cas contraire a confier la gestion de son porte-monnaie, et en plus avec interets pour un service inutile,a son voisin.

    -La dette des particuliers est basee sur les memes principes sauf que la ,il est bien normale de remunerer le travail des banques commerciales,a moins qu’elle soient toutes nationalisees, car les particuliers n’ont pas les moyens ni le droit de creer la monnaie du pays ce qui n’est pas le cas de l’etat.

    Cette dette doit etre remboursee avec interets ou sans interet si c’est l’etat.

    Le capital n’est que jeu d’ecriture de part et d’autres mais les interets dettes n’ont jamais ete cree il faudra donc reemprunter pour rembourser les interets ,s’il y a,et ainsi de suite …c’est sans fin.

    La vraie richesse et ce qui donne la vraie valeur a l’argent monnaie c’est le travail….meme de celui du fonctionnaire s’il y en a pas plethores et participe,donc, a la richesse du pays.
    Tout est une question d’equilibre et de bonne gestion.

    L’homme est ne pour reflechir et transformer le monde et non pour etre l’esclave d’une minorite qui s’octroie tous les droits bases sur rien de tangible.

    • Jujusmart

      « L’homme est ne pour reflechir et transformer le monde et non pour etre l’esclave d’une minorite qui s’octroie tous les droits bases sur rien de tangible. »

      L’homme n’a pas encore prouvé ce qu’il atteste !

      • Norbert

        Jujusmart,

        Pourquoi le createur,je n’ai pas dit Dieu,puisque createur il ya ,a cree l’homme,apparemment,plus intelligent que le reste de tout ce qui vit sur terre.

        Je pense que ce n’est pas sans raisons.
        Du moins….je le crois… sans savoir.

      • Jujusmart

        Justement, plus intelligent par rapport à quoi ? On est capable de faire des choses que nous ne pouvons comparer qu’avec notre environnement. Est-ce que cela fait de nous des êtres intelligents ou bien seulement des êtres capables de pouvoir utiliser sa fonctionnalité ?
        On n’a pas autour de nous de possibilités de mesurer notre intelligence avec autre chose que nous-mêmes ou bien en nous comparant à ce qui nous semble inférieur ou soumettable ! Je n’appelle pas cela de l’intelligence mais de l’instinct primaire

  • Grognard

    Voila qui ferait une belle affiche.
    Le slogan
    Je suis un beauf crétin lobotomisé.
    Je suis pour l’EU.
    L’illustration:
    Une tête de bourricot hilare.

  • Basta, Les Copines et Copains !

    Ne rentrons pas dans le jeu des oligarques qui ne cessent de créer des divisions, voire utilisent la technique de segments.

    Considérer que 95 % de la population est constituée d’abrutis, sauf nous bien sûr, revient à rentrer dans leur logique d’élites.

    Les beaufs, ce sont les autres…..

    Mais nous sommes toujours le con de quelqu’un…

    Alors, croyez-vous qu’il soit si aisé pour un électeur lambda, entre les merdias, et son conditionnement familio-socio-culturel, de se mettre spontanément à penser par lui même ?

    Comment fonctionniez-vous avant de prendre peu à peu conscience des techniques de conditionnement et de manipulations utilisées en permanence ?

    Avant de remettre les choses, ainsi que vous mêmes en cause ?

    Nous sommes bien plus que 5 % à prendre conscience des choses. Et nous ne cessons d’être de plus en plus nombreux.

    Grâce à internet, ainsi qu’en communiquant autour de nous, nous faisons sans cesse évoluer les choses.

    Continuons !

    Et méfiez-vous des articles où le terme d’anarchie et utilisé à la place du chaos… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • Nez

      C’est exactement ce que je pense. Nous sommes bien plus nombreux que cela à comprendre les choses, mais nous avons la chance d’avoir une autre vision de l’actualité via les Moutons enragés, qui nous confirment les mensonges des hommes politiques et des médias dans de nombreux domaines.
      A nous de donner à celui avec qui nous échangeons, des clés pour que lui même revienne à ses fondamentaux et le soutenir au lieu de le mépriser. Comme nous il ne le fera pas obligatoirement dans tous les domaines, mais la prise de conscience devient de jour en jour de plus en plus grande et dans tous les milieux…. Donc continuons …

  • Grognard

    Tu n’as pas tord.
    Toutefois, ne le prend pas mal, il y a aussi les cohortes de celles et ceux qui développent une « stratégie négative » a savoir faire un peu comme les 3 singes: ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire.

    Ceci dit il faut savoir faire simple.
    Par exemple combien sommes nous à aller chaque jour sur:
    http://info.pinterac.net/
    pour simplement mettre en avant le site des ME?