25 commentaires

  • rouletabille rouletabille

    J’ai suivi à fond sa dernière intervention (1H du matin),il est sincère et ses bases sont honnêtes à mon avis.
    C’est un grand poète aussi..
    Merci de cette ouverture ,(une de+)
    Avec des gens comme lui on progresse dans la configuration de la pensée avant qu’ils l’éteignent.

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • Le veilleur

    C’est vraiment dommage que la plupart des archéologues et scientifiques de tout bord soient arrêtés sur des idées et hypothèses toutes préconçues et ne veulent pas ouvrir leur esprit aux multiples découvertes qui pourraient faire avancer l’humanité.

    Comment peuvent-ils, dans ces cas là, découvrir les grandes vérités de ce monde. Actuellement la vérité sur les civilisations du passés et leurs origines est loin d’être découverte et bouclé et toutes nouveautés apportés à l’édifice est en prendre en considération.

    Je suis désolé de le dire ça mais malgré des années d’études, notre monde matérialiste ne sait rien car pour moi le plus grand tort des archéologues est d’étudier ce qui est mort alors que le vivant renferme tous les secrets de la vie !

    • Graine de piaf Graine de piaf

      C’est exactement ce que j’écrivais ici il y a quelques jours !

    • Trollzilla Trollzilla

      Idem pour la « médecine », on étudie la mort, à aucun moment la vie si ce n’est pour lui refiler des « vaccins », « antibio » et autres « productions marchandes ».
      « Ces gens là » ont tellement de respect pour la vie qu’ils nous tuent à tour de bras…
      La misère et la ruine de l’âme sont les mamelles dont ils veulent que l’on s’abreuve ; ce sont des fous.

      Merci Benji pour le doc, t’es un chef.

  • Maverick Maverick

    Je vous laisse, j’ai un truc à regarder http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

  • gnafron

    pi – phi² = 0.52 = la coudée
    c’est tout mimi, sauf qu’il faudrait admettre que les bâtisseurs
    des pyramides connaissaient le mètre….
    alors pourquoi utiliser des coudées ?

    elles sont pas franches leurs coudées (je sors) http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    • rouletabille rouletabille

      Reste ,t’est la solution pour construire une PYRAMIDE .

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    • Trollzilla Trollzilla

      Car cela a à voir avec les proportions et non pas avec les mesures (???)
      C’est une supposition, tirez pas svp…

      • gnafron

        ben exactement ! 0,52 ou bien 52% …
        pour trouver 1 coudée = 52% de 1 mètre, il faut déjà avoir un mètre…..alors si les bâtisseurs connaissaient le mètre,
        que ne l’ont-ils utilisé ?

      • Trollzilla Trollzilla

        Après visionnage de ce super docu,

        Etant donné que les anciens se basaient plus sur « le ciel » (constellations, uranologie, tout ça…) que sur « la terre » (à savoir que la mesure métrique est basé sur la vitesse de la lumière dans le vide 1/299 792 458″ depuis 1983!!!) que celle ci fut trouvé par l’oscillation d’un pendule par Wilkins en 1668 pour être affiné plus tard par le dix millionième de la distance d’un pôle à l’équateur.
        http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A8tre

        ça nous fait quand même trois façons de déterminer cette mesure, mais concernant la question, on s’en tamponne le coquillard…
        Je m’explique ; ce qui me trouble dans tout ce fatras c’est la portée de cette constante (la coudée) dans la temporalité car dans les traditions qui sont parvenues jusqu’à nous de façon « intelligible », il est question autant de notion « spatiale » (mètre, coudée, système de mesure) que de notion « temporelle » par rapport aux cycles des solstices et des équinoxes (c’est bien marqué quelque part dans la Bible concernant le nomade qui s’est fait dézingué par son « frère » il me semble, lui il connaissait les mouvements des corps célestes…), bref si ces couillons là ne se sont pas servis du mètre « terrestre » proprement dit, je pense qu’il serait judicieux de vérifier cette distance de la coudée avec certains corps célestes à la manière d’un gnomon pour comprendre le pourquoi de cette mesure…

        Mais là nous ne sommes plus dans la matérialité mais dans la perspective spatiale ET temporelle chère aux « anciens » (la chronobiologie est fondamentalement une lecture temporo-spatiale et toutes les fêtes « religieuses » quelles qu’elles soient servent de repères à ces « marques » là…)qui se servaient plus volontiers d’un compas que d’un mètre à ruban…

        Rebref ; en allant dans ce sens il devient logique de penser que cette négation du mètre dans ces constructions antédiluviennes ait comme origine une connaissance des distances terrestres et stellaires et une correspondance de perspective à définir, mais si je dis ça, y a deux options.
        Soit je suis schizophrène bien que j’ai passé l’age où ça peut se déclarer, soit on a encore affaire aux ziti, mais ça ça serait bizohar ;) comme explication et me livrerait aux foudres de la vindicte du « politiquement correct »…

        Voila voila, je passe (encore) pour un hurluberlu (faut croire que j’aime ça…)!

        Après il me semble qu’il serait intéressant de reprendre les côtes de la construction du temple de Jérusalem avec la coudée égyptienne qu’a trouvé Mr Grimault pour être un peu plus terre à terre que ce qui précède ; NB je dis ça, je dis rien, je ne suis pas à l’abri de ma connerie…

    • Tyr

      Définition du mètre sur wikipedia: Le mètre est défini officiellement le 26 mars 1791 par l’Académie des sciences comme étant la dix-millionième partie de la moitié de méridien terrestre (ou d’un quart de grand cercle passant par les pôles), ou encore le dix-millionième de la distance pour aller par le plus court chemin d’un pôle à un point donné de l’équateur3. Il s’avère que cette grandeur est quasiment identique au mètre du pendule défini à une latitude de 45° et au niveau de la mer, puisque celui-ci valait 0,993977 m de la nouvelle unité

      Les Égyptiens avaient donc, s’ils avaient les fabuleuses connaissances géographiques et mathématiques qu’on leur prête, tous les moyens d’arriver au mètre ou un de ses dérivés.
      Une coudée = 52% de 1 mètre… mais pourquoi ne pas avoir utilisé un mètre? Et bien peut-être qu’ils étaient comme nous, qui n’avons pas beaucoup de règles de 1 mètre dans notre quotidien, mais des double, triple et quadruples décimètres.
      Quand aux 2% de 1 mètre, quand on voit les problèmes historiques pour définir précisément un mètre, avec les erreurs de calculs ou de mesures, ce n’est quand même pas mal parlant, une marge d’erreur aussi basse.

  • MiracleBoy

    car les concepteurs de la pyramide n’ont pas utilisé une unité conventionnelle , mais l’unité de mesure la plus juste en fonction du résultat qu’ils voulaient . mais même si on avait ces petites règles , ça explique pas comment ils ont pu aligner tout ça de niveau , créer des angles non droits aussi parfaits et équilibrés de toutes parts .. créer les angles droits entre les pierres a 0.001 degrès près c’est impossible , alors si en plus il faut faire ajuster les pierres par des hommes et des poulies .. loul c’est tout simplement impossible .. créer ensuite avec le poids que ca représente la chambre du roi .. avec les dalles vibratoires énergétiques .. il suffit de comprendre que nos techniques de construction sont obsolètes et pour cause : ils ont caché les véritables outils et machines qui leur ont permis de construire les pyramides ..sans parler de tous les autres sites construits dans le monde à la même période sur les lay lines

  • Et que certains sites continuent a être construits sur ces mêmes l’ay lines : Cern, louvre, etc…

  • filipos

    C’et quoi ce personnage qui apparît à 35 min 05 ?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif