Question à la ministre de la santé : Vaccination des Bébés : Où sont les tests de Phase I, II, III et IV ?

Vaccination des BébésMadame la ministre,

Votre parcours n’ayant aucun lien avec le médical hormis les dernières fonctions que vous occupez, je vais donc par la présente m’adresser à la Mère, autant qu’à la Femme et vous inviter à la réflexion citoyenne en vous demandant de bien vouloir chercher des réponses, auprès de vos experts et conseillers, aux quelques questions simples qui vont suivre auxquelles j’apporte moi-même quelques réponses qui ne demandent qu’à être, par l’argumentaire, contredites.

Merci de bien vouloir également, par l’intermédiaire de votre blog par exemple, nous faire part des réponses qui vous auront été apportées.

J’invite également tous les lecteurs des lignes qui vont suivre à vous relancer régulièrement, car il parait que seul le nombre important des votants potentiels insatisfaits permet de faire bouger les élus représentants et dépendants du peuple….

Madame la ministre,

savez-vous que la raison pour laquelle la quasi-totalité des médicaments sont déconseillés voir strictement interdits à la femme enceinte vient du fait que l’accès aux tests d’essais pharmacologiques sur volontaires (quelque soit la phase) ne lui sont pas accessibles (sauf cas très particuliers) selon la loi et que l’on ne peut donc pas déterminer (Jusqu’à quand avec la Gestation Pour Autrui, la « GPA » ?) le facteur bénéfice/risque sur la femme porteuse de vie.

C’est ici le fameux « principe de précaution » qui s’applique de la plus naturelle des manières et c’est bien la moindre des choses me direz-vous…

Maintenant puisque les choses sont donc si simple, nous allons tenter de comprendre l’incompréhensible qui veut que le principe de précaution le plus élémentaire ne s’applique pas aux vaccins que l’on injecte dans le corps des nourrissons, qui je vous rassure, sont également exclus selon la loi (enfin presque) des phases de tests sur volontaires (Bébé ne pouvant en effet, donner son avis et encore moins exprimer correctement ce qu’il ressent cela probablement pour embêter dès les premiers jours les gentils laboratoires pharmaceutiques)

Pas de tests, pas d’autorisation de mise sur le marché :

Sur le site de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) il nous est indiqué que l’obtention de l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) passe par différents points obligatoires dont les tests précliniques (sur les animaux) et essais cliniques (sur l’homme).

Voir premier chapitre « La genèse d’un médicament »

http://ansm.sante.fr/Activites/Autorisations-de-Mise-sur-le-Marche-AMM/Definition-et-modalite-des-AMM/(offset)/0#vac

Les essais cliniques c’est quoi ? :

Ce sont ces essais cliniques sur l’homme que nous allons étudier ici en détail, en rappelant pour commencer leurs fonctions :

Un essai clinique, ou étude clinique, a pour objectifs de déterminer l’efficacité et les effets secondaires indésirables d’un traitement chez l’homme.

Pour ce qui est des médicaments (vaccins inclus), des essais de phases I, II et III doivent être réalisés avant qu’une demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM), ou homologation, puisse être déposée aux autorités.

Les essais cliniques se décomposent en 4 phases réparties de la manière suivante :

Les essais de phase I sont généralement réalisés avec des volontaires sains et visent à s’assurer que les résultats concernant la toxicité obtenus lors du développement préclinique, sont comparables à ceux obtenus chez l’homme, c’est également dans cette première phase de tests qu’est déterminé la dose maximale admissible.

Les essais de phase II, menés avec quelques centaines de personnes, ont pour objectif de déterminée la posologie optimale en termes d’efficacité et de tolérance.

Les essais de phase III sont menés avec plusieurs milliers de personnes représentatives de la population de malades à laquelle le traitement est destiné. Ces essais visent à comparer le médicament testé à un traitement efficace déjà commercialisé ou à un placebo afin d’évaluer son intérêt thérapeutique (son rapport bénéfice/risque).

Les essais de phase IV sont réalisés une fois le médicament commercialisé (donc après obtention de l’AMM). Ils visent à vérifier à grande échelle, et dans les conditions réelles d’utilisation, la tolérance et les effets indésirables relativement rares qui n’ont pas été mis en évidence lors des phases précédentes.

Pour en savoir plus sur les phases de test c’est ici :

http://www.novartis.be/fr/recherche-developpement/essais-cliniques/decouverte-medicaments.shtml

 

Ce que dit la loi sur les essais sur l’homme

Article L1121-2

Modifié par Loi n°2004-806 du 9 août 2004 – art. 88 JORF 11 août 2004

Aucune recherche biomédicale ne peut être effectuée sur l’être humain :

– si la recherche biomédicale n’a pas été conçue de telle façon que soient réduits au minimum la douleur, les désagréments, la peur et tout autre inconvénient prévisible lié à la maladie ou à la recherche, en tenant compte particulièrement du degré de maturité pour les mineurs et de la capacité de compréhension pour les majeurs hors d’état d’exprimer leur consentement.

 Article L1121-5

Modifié par Loi n°2004-806 du 9 août 2004 – art. 88 JORF 11 août 2004

Les femmes enceintes, les parturientes (femmes qui accouchent) et les mères qui allaitent ne peuvent être sollicitées pour se prêter à des recherches biomédicales que dans les conditions suivantes :

– soit l’importance du bénéfice escompté pour elles-mêmes ou pour l’enfant est de nature à justifier le risque prévisible encouru ;

– soit ces recherches se justifient au regard du bénéfice escompté pour d’autres femmes se trouvant dans la même situation ou pour leur enfant et à la condition que des recherches d’une efficacité comparable ne puissent être effectuées sur une autre catégorie de la population. Dans ce cas, les risques prévisibles et les contraintes que comporte la recherche doivent présenter un caractère minimal.

 

Article L1121-7

Modifié par Loi n°2004-806 du 9 août 2004 – art. 88 JORF 11 août 2004

Les mineurs ne peuvent être sollicités pour se prêter à des recherches biomédicales que si des recherches d’une efficacité comparable ne peuvent être effectuées sur des personnes majeures et dans les conditions suivantes :

– soit l’importance du bénéfice escompté pour ces personnes est de nature à justifier le risque prévisible encouru ;

– soit ces recherches se justifient au regard du bénéfice escompté pour d’autres mineurs. Dans ce cas, les risques prévisibles et les contraintes que comporte la recherche doivent présenter un caractère minimal.

 

Les nouveau-nés (bébé de 0 à 28 jours) et les nourrissons (bébé jusqu’à 2 ans) sont-ils des mineurs comme les autres ? : 

Il est en effet plus qu’étonnant qu’une loi sur les tests ne fasse pas de distinction entre un mineur et un bébé jusqu’à ses deux ans et pourtant c’est bien un système immunitaire en pleine formation pendant les 10 premiers mois au moins (cette formation se terminant vers les 7 ans) qui va caractériser nos chers bambins.

Evolution de la concentration en anticorps dans le sang du nourrisson

Les questions qu’il convient donc de se poser (et de ne pas hésiter à poser à son médecin pour certaines) après avoir exposé les données de base vues plus haut, sont les suivantes :

Question :

– Quels parents peuvent accepter de faire participer leur bébé à des tests de Phases I II (III et IV compréhensible si besoin vital) en vue d’une obtention d’AMM pour un vaccin, même dans le cas d’une amélioration de celui-ci avec une nouvelle formule ?

Réponse :

Aucun puisque de toute façon, aucun laboratoire spécialisé n’existe pour ce type d’essais sur bébés.

Question :

– Les médecins ont-ils conscience que ces tests ne peuvent pas être effectués autrement que dans un cadre d’étude faussé puisque le panel des volontaires obligatoirement majeurs n’est pas valable car différent physiologiquement par définition d’un panel de nouveau-nés, nourrissons ou d’enfants mineurs dont le système immunitaire est en croissance ?

Réponse :

Si Oui alors le « Primum Non Nocere » (premièrement ne pas nuire) n’est pas respecté entrainant le viol du serment d’Hippocrate puisque le principe de précaution n’est pas appliqué.

De toute façon dans la quasi-totalité des cas la réponse est non. De plus il suffit de voir leur tête lorsque vous leur posez la question qu’ils ne se sont jamais eux-mêmes de toute évidence posé. Vous prenez alors toute la mesure de ce que vivre dans un paradigme fait de dogmes et de fausses certitudes signifie. En effet les tests ayant pour objectif de s’assurer que le remède ne sera pas pire que le mal, si ces tests ne sont pas effectués, alors il y a mise en danger de la vie d’autrui au mieux par négligence au pire en toute connaissance de cause.

Le principe de précaution n’est-il d’ailleurs pas appliqué pour bien moins que cela dans bien d’autres domaines à grand renfort de battage médiatique ?

Il faut rajouter que l’argument que certains oseraient vous glisser dans le creux de l’oreille du type : « rassurez-vous, ces tests sont effectués sur les enfants indiens où d’Afrique » est totalement irrecevable en plus d’être un crime de plus envers ces populations, car si les races n’existent pas selon la loi et le politiquement correct, elles existent bel et bien en ce qui concerne la différence de réaction aux effets de produits pharmacologiques injectés ou ingérés. C’est la raison pour laquelle les tests cliniques de Phase I II III et IV tiennent compte des origines.

Les questions qui ouvrent la boite de pandore :

Comment prétendre que la mort subite du nourrisson ne peut avoir pour origine le nombre de vaccins (au moins 8) que bébé va recevoir la première année de son existence ?

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1175.pdf

En effet, seuls des tests de phase I (pour chacun des vaccins mais également pour leurs interactions les uns envers les autres) sur volontaires sains permettent (grâce à une lente augmentation des dosages et aux multiples équipements assurant un suivi permanent des fonctions vitales) de déceler tout début de crise majeure chez le volontaire et de stopper tout programme d’étude avant la mort (quelques cas seulement de décès sont à déplorer depuis des décennies durant ces phases de tests).

Les laboratoires spécialisés dans les phases de tests sur volontaires, sont d’ailleurs certainement et paradoxalement les endroits les plus sûrs pour prendre un médicament !!

Mais revenons à la mort subite du nourrisson et surtout posons nous la bonne question :

Le fait que des vaccins aient été testés sur des volontaires sains majeurs, suffit-il pour garantir leur innocuité si ces mêmes vaccins sont administrés à des enfants de 0 à 2 ans ?

Un des paravents du corps médical en réponse à cette dernière question est l’enquête Nationale faite entre 2007 et 2009 dans 17 départements français auprès de 281 familles ayant eu à faire face à la perte d’un enfant des suites d’une « mort inattendue de nourrisson de moins de 2 ans ».

http://www.invs.sante.fr/publications/2011/morts_nourrissons/morts_inattendues_nourrissons.pdf

Voir à partir de « 4.2.6 Les 72 dernières heures de l’enfant »

En effet, à la question posée « Votre enfant a-t-il été vacciné dans les 72 dernières heures » seulement 2 enfants avaient été vaccinés, l’un par Prevenar®, l’autre par Infanrix® et Prevenar®.

De plus il est nécessaire de mettre en relation la période de cette étude avec la recommandation du Ministère de la Santé sur les « Les nouvelles recommandations vaccinales » du 09 mars 2007 concernant le BCG et où l’on peut lire entre autre la phrase suivante : « Le 9 mars 2007 le Comité technique des vaccinations et le Conseil Supérieur d’hygiène publique de France a émis un avis recommandant la suspension de l’obligation vaccinale par le BCG et un régime de recommandation forte pour les enfants les plus exposés. »

http://www.sante.gouv.fr/vaccination-par-le-bcg.html

Mon petit doigt me dit qu’ils auraient voulu que le nombre de décès de nourrissons soit le plus faible possible pendant l’étude qu’ils ne s’y seraient pas pris autrement….

Maintenant une toute dernière question :

Sachant qu’un vaccin agit pendant plusieurs semaines à plusieurs mois jusqu’aux rappels, puis ensuite tout au long de la vie selon les propres affirmations des laboratoires vantant leurs produits, combien d’après vous des 281 cas de « mort inattendue de nourrissons de moins de 2 ans » auraient été concernés par une question posée de la manière suivante :

« Votre enfant a-t-il été vacciné ? »

Stef2892 pour les moutons enragés

32 commentaires

  • Mata Hari Mata Hari

    Merci Stef http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
    Et la maxime ( Dans le doute, abstiens-toi ! ) prend dans le cas du problème vaccinal tout son sens !

  • nutty juggler nutty juggler

    Tu pourrais éviter les fautes de français, quand-même. C’est à une ministre que tu t’exprimes.

  • Trollzilla Trollzilla

    Un grand Merci Stef, super article !

    Concernant la « vaccination de demain ».
    Avec un peu d’anticipation on est amené à penser qu’une fois les travaux en cours pour passer la barrière hémato encéphalique, nos « chères » labos pourront épandre directement dans l’atmosphère…

    Est ce cela la science pour demain, est elle déjà dans les cartons (dans les soutes…) ?
    Je vous l’demande ma’ame Michu…
    Quoi la Touraine ? C’est le nouveau nom de la tarte à la crème socialo-éducative ? Bel exemple fumant que tout cela…

    http://www.diencong.com/la-barriere-hemato-encephalique-et-la-muraille-de-chine

    http://www.gurumed.org/2014/10/23/des-scientifiques-utilisent-des-ultrasons-pour-franchir-linfranchissable-la-barrire-hmatoencphalique/

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    Merci de votre lecture.

    • Merci à vous, il ne fait aucun doute que les prochains modes d’administrations se passeront de notre consentement, d’ailleurs n’est-ce pas déjà le cas par exemple avec les OGM qui sont en réalité autant de médicaments perturbateurs que des Organismes Génétiquement Modifiés destiné à être consommé ?

      • Trollzilla Trollzilla

        Ainsi que les perturbateurs endocriniens que sont les ondes artificielles liés aux « nouvelles technologies » (cellulaire, wifi et « Linky » en tête) ainsi que la découverte récente des ultrasons et infrasons qui provoquent les mêmes nuisances (parc éolien en allemagne)…

        Faudra penser à remercier notre science sans conscience pour les efforts d’adaptativité que ça impose à nos petits brins d’ARN en folies toutes ces merdes qu’ils sponsorisent pour les profits fi de quelques uns seulement…

        Il parait qu’ils appellent ça le progrès http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • On peut toujours tester un vaccin ou un médicament et les mettre sur le marché, rien ne parle des effets à longs termes. De toute façon, on nous dira toujours qu’il n’y a pas de lien avéré entre les deux. L’arnaque complète !

  • CoolDude

    Merci Steff.

    Superbe initiative et raisonnement. Ça parait tellement évident après coup.

    Concernant les vaccins, je ne sais pas vous, mais j’ai l’impression que c’est un des prochains scandales sanitaires majeur. Je me semble qu’il y a une explosion de maladie auto-immunité en ce moment – Personnellement, je fais un lien très fort entre l’auto-immunité et les adjugeant vaccinaux.

    Dans mon environnement proche, je connais deux personnes qui ont une sclérose en plaque et deux autres qui ont la maladie de Crohn. J’ai moi même eut des petits souci après avoir fait mes rappels. Bon, j’ai fait l’erreur d’en faire deux en même temps. C’est…

    Mais bon, mon arrière grand-mère est morte du Tétanos.
    C’est pas si vieux.

    Bref, conclusion:
    En attendant, je pense qu’il faut mieux espacer les vaccinations obligatoire le plus possible (ne pas faire comme moi, CAD plusieurs en même temps) et les vaccins de confort non nécessaire… Poubelle.

    Le pire dans tout ça, c’est que je suis presque convaincu qu’ils le savent… Mais ils ne font rien.

    • Bonjour CoolDude,

      La vérité est obligatoirement simple, parce que la nature l’est malgré son apparente complexité, complexité fabriquée pour les besoins d’une poignée dont le seul soucis est de garder pour eux ce qui appartient à tous. Une nature et une vérité simple et belle à en pleurer. C’est ce que je tente de démontrer dans cette lettre ouverte.

      Autre exemple :
      En ce qui concerne le Tétanos, il s’agit d’une bactérie anaérobie. Les bactéries anaérobies meurent en présence d’oxygène.
      Si l’on accepte l’idée que les vaccins sont efficaces alors seuls doivent être vaccinés les personnes connues pour avoir une déficience en oxygène présent dans le sang, par ce que sinon le Tétanos qui est un anaérobie strict, ben il meurt avant même d’avoir eu le temps de produire la moindre toxine.

      Pour la sclérose en plaque, si vous regardez la carte de la répartition du potentiel de cette maladie à travers le monde : http://www.accrosante.com/images/sclerose_en_plaque_geo.jpg
      que vous savez que la Chine vaccine contre l’hépatite B (c’est un exemple parmi d’autres)
      Que vous regardez de nouveau la carte, vous sentez qu’il faut chercher ailleurs.
      Je paris pour un lien direct entre le niveaux d’électrification(vous croyez que les Suisses enterrent leur lignes pour faire joli ?) et le potentiel de cette maladie.
      Certains corps ( et mode de vie) étant plus passant que d’autres le courant circule et ne s’accumule donc pas dans le système nerveux centrale et plus particulièrement dans l’antenne réceptrice que constitue le cerveau.
      Ces quelques lignes vous font sourire, proposez donc deux à trois douche (douche pas bain !) par jours à vos connaissances ainsi que la marche pied nus le plus souvent possible et des lavages de mains finissant par quelques secondes avec le bouts des doigts restant sous l’eau.
      Qu’est-ce que cela coute ? même pas de faux espoirs puisque qu’ils le feront uniquement pour vous faire plaisir sans y croire une seule seconde. Et pourtant le fait d’être « A la masse » beaucoup plus souvent qu’à leur habitude pourrait bien avoir quelques effets positifs sur l’état de santé de vos connaissances.

      pour conclure sur votre propre conclusion, sauf à trouver une explication rationnelle au points que je soulèvent sur létude de l’invs et la recommandation au même moment du Ministère de la Santé de suspendre l’obligation vaccinale du BCG, nous sommes effectivement face à un organisme de santé qui sous couvert de besoin de protection contre les maladies, fait prendre le risque chaque année à plus de 250 familles de perdre leur enfant.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Ils le savent puisqu’il y a de plus en plus de médecins qui refusent de vacciner leurs propres enfants !
    je ne suis pas vaccinée contre le tétanos non plus, mais je sais comment me préserver en cas d’accident, comme le jour où je me suis enfoncé un morceau de ferraille sortant de terre dans la cuisse en tombant. j’ai boité pendant trois mois car le muscle avait souffert, mais je n’ai pas eu le tétanos.Il y a de cela près de 17 ans.

    • engel

      Totalement normal,

      Le tétanos a comme origine une bactérie anaérobie.
      Donc au contact de l’oxygène elle meure. De plus, elle ne se trouve que très très profondément en terre.

      Sans compter que l’infection n’est pas immunisante, par voie de conséquence il est possible d’être infecté plusieurs fois.
      …Alors faudra m’expliquer comment fonctionne le vaccin, s’il n’y a pas de rémanence imunitaire!!!

      Bouahhh,….Apparemment les médecins ne le savent pas.
      Ou bien, si non…

  • Dubitatif

    Grandiose Steff2892
    Merde aux fautes c’est le fond qui compte !

    c’est pas nuttijuggler (peut pas avoir un nom la france d’ailleurs qu’englais ???) qui a eu les C…. de pondre cette
    lettre encore moins l’idée et surtout pas oser la poster

    j’en ai vraiment marre des C….ards qui savent critiquer
    mais rien proposer

  • Balou

    Et donc si j’ai bien compris, ceux qui persistent à rendre obligatoire le DTP sont hors la loi, étant donné qu’ils ordonnent actuellement, sous peine de poursuites, l’inoculation de plusieurs vaccins ajoutés qui ne devraient pas avoir l’autorisation de mise sur le marché, car non testés sur les publics concernés.

    Elle touche combien en pots de vin Marisol Tout Reine ?

    • rouletabille rouletabille

      Ils sont tous en examens,haha
      Ils inventent des commissions pour les examiner.
      Et le résultat ,hahahahh,PÉREMPTION,des tiques gouvernent
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    • Trollzilla Trollzilla

      À mon humble avis beaucoup moins qu’un Fabius pour l’affaire du sang contaminé (alors que les travaux de René Quinton sont depuis longtemps dans les cartons…).
      De même moins que la Bachelot pour les 660millions de doses de « vaccins » qu’ils auraient voulu « obligatoires » à ce moment là déjà, achcou la date de péremption (et oui ! la même en couleur RTB !!!)…

      D’ailleurs ça m’a pourri mon quotidien régional, avant dans le var matin y avait que deux rubriques à suivre, la page BD et « le billet de Bouvard », il était bien corrosif et critique du système d’ailleurs le Michel il a sa place comme M.E d’honneur à propos mais…
      Devinez par qui il a été remplacé–> http://www.avoir-alire.com/local/cache-vignettes/L200xH268/arton9029-15ff3.jpg

      Dommage, on m’a téléphoné pour que je me procure celui de ce jour en urgence.
      C’est plutôt con hein http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Trollzilla Trollzilla

        Plus j’y pense et plus je ne vois les fonctionnaires de la politique « républicaine » que comme des commerciaux marrons encore plus tordus que la merde qu’ils nous vendent de force, pour ne pas dire sous contraintes.
        Ce n’est même plus un système mafieux, c’est pire, c’est devenu un mouvement religieux qui transforme le mouton en fanatique que l’on veut kétaminer de force et le Manu qui part à la chasse aux « intégristes » hétérodoxes de tout poils « Zay » plumes, v’là l’tableau…
        Bhêê !!!

        C’est légal de telles pensées ?

        67 millions de personnes en prison ou 67 millions de malades en puissance pour l’édification du roman national estampillé du nom d’un patelin en Suisse sis dans le canton du Valais svp ?

        Si quelqu’un connait un protocole apte à traiter le mal à la racine je suis preneur.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

      • Mata Hari Mata Hari

        En France il y a plein de villes, villages, hameaux, collines estampillés du même nom !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • Balou

        Madame Roselyne, voyante à ses heures…

        http://www.terresacree.org/camembert.html

      • Trollzilla Trollzilla

        Elle loge où la dame en ce moment ?
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

      • Mata Hari Mata Hari

        Au 33ème étage http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • engel

    Très beau boulot!