La Médecine Ayurvédique…

Ayurveda-sign-300x300L’Emission Solidarité Santé le Mag présente La médecine Ayurvédique.
Linda Gobindoss, Guadeloupéenne, Diplômée Universitaire en Médecine Ayurvédique (Ayurvéda) nous parle de cette médecine ancestrale. En ce moment elle pratique en Guadeloupe: www.Satya-Ayurveda.com

Mis en ligne par SatyaAyurvedaTV relayé par Informaction.info

Voir aussi:

24 commentaires

  • samlours94

    Du bon gros pognon à se faire…pas de doute !

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      développe

      • Darkos

        médecine est un bien grand mot, c’est de la parapharmacie quoi. Mais bon ça a pas l’air méchant pour les petites maladies c’est comme si on allait voir un ostéopathe ou diététicien.

        Les phrases genre « prendre le pouls avec trois doigts permet de ressentir la consitutiion de base d’un individu, son état actuel et ses déséquilibres » puis elle te balance que ton élement air est plus vitalisé….

        Après je suis assez terre à terre, c’est peut être pour ça que les explications du style « élement air vitalisé » me paraissent farfelues http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • Trollzilla Trollzilla

        ‘Lut Darkos,
        Contrairement à ce que tu penses, l’ayurvéda n’est pas de la bobologie, de même que l’ostéopathie et la diététique…
        Ce sont des arts médicaux, empiriques car ils ne dépendent que des « limites » propres à chaque praticien dans sa compréhension du « véhicule & du chauffeur », reste le « code de la route » qui n’est plus enseigné depuis lurette (alimentation, sommeil, dentisterie, exercice physique etc…)–> déresponsabilisation de l’individu devant la toute puissance du « corps médical », sic…

        C’est un peu comme quand tu amènes ta voiture au garagiste, le « réceptionnaire » tout sourire tiré à 4 épingles qui te vend les travaux n’est pas le mécano qui met les mains sous le capot et dont dépend la qualité des « prestations » !

        T’expliquer la sphygmologie (c’est le terme exact correspondant à l’étude des pouls) et sa réalité n’est pas une mince affaire ; par contre ce que je peux te dire pour la pratiquer depuis longtemps, c’est que tu serais surpris de voir tout ce que l’on peut déduire avec « 3 doigts ».

        En fait on peut avoir un instantanée global de « qui » tu es par les pouls, le hic c’est concernant ce que tu décris comme étant farfelu se base sur la quantité, la qualité, la surface, la profondeur, le niveau médian, les « formes » du pouls (28 formes différentes de Wang Sho Hu), et tout les « systèmes » qui y sont reliés ; le fameux « terrain » que la médecine allopathique dénigre à qui mieux-mieux, les facteurs climatiques, la régulation endocrine, l’équilibre global entre para et ortho sympathique, les différentes fonctions et leurs correspondances, et j’en omets des wagons pour ne pas alourdir ce com…

        Tout cela est une réalité, la nier serait dire que les lois de l’hydraulique n’ont rien à voir avec le corps humain http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

        Niveau orient tu as le Maï Jing comme « classique d’étude des pouls », en occident avant « le siècle des lumières » c’était un pan complet et incompris de la médecine d’alors dont on se gausse par paresse intellectuelle et fatuité des tenants de l' »ordre » en place…

        Tout ça pour dire que si un « gogo » comme moi te prend les pouls, y a plus que des chances que tu me prennes pour un sorcier par rapport à ce que l’on est capable de voir par ce biais là et ce sans passer par la case labo, examen radio et touti quanti.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

        Bref, un peu de lecture ?
        http://link.springer.com/chapter/10.1007%2F978-2-8178-0010-3_10
        http://www.challenge-sep.org/index.php/couverture/sphygmologie-chinoise

        Voici des vidéos de formations sur ce sujet, le coût est prohibitif c’est sûre, mais regardez le descriptif (trèèès succinct, le sujet ne se résume pas qu’à « ça », c’est un monument !) pour vous donner une idée de la sémantique utilisée dans ce « petit examen capilotracté » et farfelu pour les novices dans cette conception de la réalité en orient…
        http://sionneau.com/formations/formations-en-ligne/diagnostic-par-le-pouls-chinois

        Y en a à dire et à comprendre http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • dek

        Darkos, tu es un sans ( dents ) âme.

      • Trollzilla Trollzilla

        L’âme est bien présente dans les considérations d’un tradipraticien de quelque obédience qu’il ou qu’elle soit, reste les « barrières » propres à tout un chacun…
        Le corps (pour ne pas dire le psychisme…) les met en places pour ne pas troubler ce qui fait défaut, « en vide » ou en « insuffisance » dans ce poème qu’est l’humain…

        Le désaveu de ce type de « médecine » est qu’elle ne coûte rien ou quasiment que dalle à la pratique ; ça ne vous rappelle rien ?
        Un indice, ça commence par un T et son prénom était Nikola ; nulle doute que tout le monde en bénéficie dans notre société « idéale » (ceci est du cynisme…)
        Reste les gogos…
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

      • Darkos

        Merci pour les liens ! Je vais aller creuser un peu du côté du pouls, sait on jamais =)

  • Kool

    C’est quand meme la medecine la plus ancienne de l’humanite, elle est hyper complexe et vraiment efficace pour des traitements de profondeur et sur le long terme.
    Comme pour la naturo, l’homeo et les autres si c’est de l’urgence (accident grave, grosse fievre, etc…), bien sur il faut aller vers l’alopathique!
    Par contre pour devenir un « vrai » medecin ayurvedique, ca ne se fait pas comme ca, et je doute que la fille de la video puisse etre reconnue comme tel…

    • Graine de piaf Graine de piaf

      permets-moi de te contredire, en cas d’urgence, sauf pour un accident par exemple, l’homéopathie agit immédiatement j’ai déjà raconté ici comment en quelques minutes elle m’a sauvé d’un œdème de Quinck. Si, par malheur, j’avais été transportée à l’hôpital je ne m’en serais sortie qu’après certainement une intubation et quantité de piqûres et autres soins et je serais sortie qu’au bout de quelques jours les jambes flageolantes !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      • Kool

        Oui, ca peut arriver aussi (c’est super), mais tu sais bien que tous le monde ne reagit pas pareille a l’homeopathie.
        Je dis cela en pensant des parents qui donnait de l’homeo et autres trucs naturels a leur enfant qui faisait une forte fievre. Comme de juste, ils disaient la fievre est une reaction saine du corps contre la maladie. Mais, la fievre est montee trop haut et l’enfant s’est retrouvee avec des sequelles au cerveau, pour le reste de sa vie. Qui voudrait vivre avec ca sur sa conscience.
        PS: J’ai grandi avec l’homeo et pourrais raconter des pleins « miracles » (vecus et entendus) de l’ayurveda, n’empeche pour mes enfants j’evalue toujours pour prendre le minimum de risques.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    La médecine ayurvédique a selon les sources, entre 2000 et 5000 ans !

    Tout comme l’homéopathie, l’exercice de la médecine ayurvédique implique de soigner le malade, non la maladie.

    Après un bilan ayurvédique personnalisé, le praticien détermine le type de traitement à mettre en place. Fondé sur la diététique, la phytothérapie, le massage ayurvédique, la méditation, la respiration, le yoga ou le chant, ce traitement va vous aider à rétablir et à maintenir l’équilibre entre votre corps et votre esprit…

    De l’Inde à la France

    En Inde, toutes ces techniques sont enseignées à l’université ! il existe des pharmacies, des cliniques, des centres ayurvédiques. Néanmoins, la pratique de l’Ayurveda en France ne se concentre aujourd’hui que sur l’aspect  » bien-être  » de la discipline… Discipline pourtant reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme étant une médecine à part entière…

    Si vous voulez en savoir davantage, (avant de critiquer ou de dire n’importe quoi, il faut se renseigner) voici :

    http://www.ayurveda-france.org/praticiens/-l-ayurveda-l-essentiel-.html

    la formation, en France, réservée aux professionnels de santé :
    http://ecim.pro/formations/formation-en-medecine-ayurvedique.html

    En Inde il faut plus de 5/6 ans pour apprendre cette médecine et avoir un diplôme.

    Voir la vidéo :
    Mon docteur indien, documentaire Arte

  • Bonjour les ME,
    J’adhère complétement à tes dires « Graines de piaf », en ajoutant que la médecine « chinoise » fait toujours référence dans bien des domaines, liée comme elle l’est aujourd’hui à celle de l’inde. les médecins ne savent peut-être pas que le fameux serment d’Hippocrate ne comporte pas seulement ce qu’on leur apprend en école de médecine. Il y en a une autre plus d’actualité:
    Tout le monde a un docteur en lui, nous devons juste l’aider à faire son travail.
    La force naturelle de guérison présente en chacun de nous, est la force motrice de notre bien être.
    signé: HYPPOCRATE

    • Graine de piaf Graine de piaf

      Eh oui ! on oublie trop souvent la force de guérison qui est en chacun d’entre nous, et la force de l’esprit sur le corps.
      Comme tu le dis, il suffit de deux choses, l’une : ne pas être pressé (ce qui n’est pas dans l’air du temps ou l’on veut tout tout de suite, santé comprise), l’autre bien se connaître. Ainsi on sait, sans médecin, ce qu’il se passe et comment s’en sortir.

      le serment d’Hippocrate a été jeté aux orties, les jeunes médecins n’ont plus à le prononcer maintenant, cela peut se comprendre vu qu’il n’était plus appliqué !

      La MTC ou Médecine Traditionnelle Chinoise, est vraiment quelque chose d’excellent, encore faut-il qu’elle ait été correctement apprise, et non moins correctement pratiquée, et c’est là le hic dans nos pays occidentaux ! j’ai connu deux médecins qui la pratiquaient, l’une une parfaite nullité, l’autre vraiment efficace. Il faut savoir où l’on met les pieds et aussi avoir une bonne dose d’intuition et de sensibilité, sinon on se fait avoir en beauté.

      • dek

        Avec la MTC, il faut être apte à capter les différentes énergies émisent par le corps du patient afin de déterminer le bon traitement.
        Ce qui n’ est, effectivement, pas donné à tout le monde.
        C’ est une tradition qui s’ hérite de père en fils depuis des millénnaires. Alors, lorsque quelques oxidentaux s’ y mettent,
        on a souvent des mauvaises surprises.

      • Trollzilla Trollzilla

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

        Clair qu’il faut s’extraire de la pensée matérialiste occidentale pour en apprécier l’essence, beaucoup s’y raccroche comme une bouée alors qu’on leur dit de nager…

        Pour paraphraser GDP, si il n’y a pas d’empathie (!) avec le praticien, changez de crèmerie.
        Ce type de pratique est un échange, il n’ y a rien à « croire » ni à espérer de magique, juste s’autoriser de retrouver ses axes, et ça c’est pas toujours gagné d’avance par les CVs que l’on pourra vous montrer, à vous de faire votre propre expérience sur la réalité d’une moitié de l’humanité.

  • dek

    Depuis quelques jours, vous proposez des sujets sur l’ alimentation et la medecine.
    Bravo! et très instructif. Félicitations.

  • Encore une fois, ce que je trouve stupéfiant c’est que, dès qu’il s’agit de médecines non allopathiques, on va toujours chercher la victime handicapée à vie, voire carrément morte, alors qu’on ne cite jamais les dégâts de l’allopathie et de ces médecins allopathes tueurs.
    Il y a des bons et des mauvais partout, et vu le nombre de décès dus aux médicaments allopathiques (sans compter les surdiagnostics…), la balance ne joue pas en sa faveur.

    Je milite bien volontiers pour ces médecines qui prennent en compte l’entièreté de l’individu et l’ayurvédique en fait partie. Et ceci en priorité. Tout ce qui est naturel et respecte le rythme et la nature du vivant doit être priorisé.

    Même si je ne suis pas contre un remède de cheval allopathique si on n’a rien d’autre sous la main et qu’il y a urgence. A chacun de voir.

    • voltigeur voltigeur

      @ Biquette et Graine de Piaf, un moyen naturel de soigner l’arthrose et les
      rumathismes.. Je m’entraine……je m’entraine…. je sens que
      je vais y arriver ;)
      http://www.youtube.com/watch?v=jZ572yLH9sc

    • Trollzilla Trollzilla

      Les personnes se « rabattant » sur ces pratiques sanitaires dites traditionnelles sont à 70% les moutons à 5 pattes de la médecine légale ; les « syndromes » (=cause « indéterminée » en langage allopathe) et les « idiopathies » diverses et variées…
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
      Bref ceux qui dérangent les conventions établies par la « Big pépette Pharma », la poussière sous l’tapis quoi…
      Mais chut, faut pas le dire.