Quand les intégristes laïques se lâchent : une collégienne exclue pour une jupe trop longue…

Le ministère de l’éducation nationale se distingue une nouvelle fois par sa bêtise crasse et son intégrisme laïque.

Une collégienne de 15 ans résidant à Charleville-Mézières a été interdite de cours le 25 avril dernier parce qu’elle portait une jupe noire jugée comme étant un « signe religieux ostentatoire d’appartenance religieuse ».

Le rectorat a indiqué dans un communiqué qu’«Il est parfois difficile de distinguer simplement ce qui relève du port ostentatoire de signes religieux, de la provocation ou de la tentation d’éprouver les limites des règles communes».

Dans le monde paranoïde et ultra sécuritaire post #jesuischarlie, la jupe longue apparaît donc aux petits kapos « de gôche » de l’éducation nationale comme une provocation insupportable.

Les enseignants se distinguent une nouvelle fois par leur fondamentalisme anti-religieux et islamophobe, et leur esprit de meute face aux directives ministérielles visant à traquer tous les réfractaires aux « valeurs républicaines » imposées par le gouvernement le plus impopulaire de l’histoire.

Selon l’élève, qui porte le voile et le retire à l’entrée du collège, sa jupe «n’a vraiment rien de particulier, elle est toute simple, elle n’a rien d’ostentatoire. Il n’y a aucun signe religieux du tout».

La nouvelle « normalité »

Tenue vestimentaire républicaine (vous êtres une marchandise, donc consommable…)

Subversif : interdiction d’entrer au collège

Après avoir massivement réprimé les manifestations d’élèves qui ne se « sentaient pas Charlie » en déférant notamment au commissariat des enfants de 8 ans, l’éducation nationale semble poursuivre dans la voie de la répression de toute expression jugée contraire aux « valeurs de la république ». Alors que les fondamentalistes républicains ne trouvent rien à redire aux jeans taille basse qui laissent voir les fesses des élèves ou au port du string, il semblerait donc que la jupe longue soit considérée par les fonctionnaires de l’éducation nationale comme un signe inadmissible de prosélytisme religieux, attentatoire à la marchandisation des individus et au culte du libre marché.

Il est vrai qu’à notre époque de « mariage pour tous » et de dissolution de l’identité nationale dans la globalisation consumériste, des jeunes ayant des valeurs religieuses constituent in fine un danger subversif bien plus grand que les gauchistes ou anti-fas de base qui restent mobilisables à la première vente privée. Dans le contexte actuel de chômage de masse, d’impuissance et de soumission du pouvoir politique aux autorités « fédérales » de Bruxelles ou aux diktats de la finance et du capital transnational, il ne reste en réalité aux élites plus que le champ sociétal pour imposer leur autorité. Alors que les domaines de l’économie ou de la diplomatie internationale ont été délibérément abandonnés par le pouvoir politique dans le cadre de l’UE, des traités de libre échange ou encore de l’OTAN, les élites françaises apparaissent de plus en plus comme les administrateurs d’un pays redevenu un protectorat américano-germanique. Leur abandon de leur rôle traditionnel d’acteur de l’histoire les confronte aujourd’hui à une crise de légitimité dans l’opinion publique qui perçoit de mieux en mieux leur impuissance et leur trahison de l’intérêt comme de la destinée nationale.

Face à cette crise de légitimité, que l’on peut observer notamment avec la multiplication des ZAD, à Notre Dame des Landes, Roybon, ou encore Sivens, le pouvoir politique a enclenché, sous le prétexte des attentats de janvier et de la « guerre au terrorisme » (qu’il a d’ailleurs largement contribué a créer en soutenant les djihadistes en Libye et en Syrie), une séquence sécuritaire et coercitive, qui vise littéralement à terroriser la population française, en ciblant toutes les expressions divergentes aux valeurs sociétales libérales portées par les partis de gouvernement. La répression brutale des manifestants pacifiques de la « manif pour tous » qui s’opposaient à la marchandisation de la reproduction humaine est à cet égard tout à fait symptomatique du fait que le pouvoir actuel trouve dans l’imposition de valeurs sociétales qu’il juge « progressistes », sa dernière forme d’action politique. Pour comparaison, le mouvement d’opposition violent à l’écotaxe a connu un niveau de répression policière plus mesuré et s’est soldé par le retrait du dispositif, avec un coût qui pourrait avoisiner 1 milliards d’euros pour les contribuables.

La crise de légitimité du pouvoir politique, qui découle de l’abandon de la souveraineté nationale et de ses capacités à être acteur de l’histoire, débouchera donc logiquement sur des crispations autoritaires de plus en plus violentes et coercitives. Cette dérive autoritaire du pouvoir est la manifestation de sa perte de légitimité croissante et s’appuie sur les derniers leviers de puissance qui restent en sa possession, comme l’embrigadement idéologique de la population à travers le ministère de l’éducation nationale et les médias, ou encore les forces répressives traditionnelles de toute dictature, le ministère de l’intérieur et l’armée. Ce n’est ainsi pas un hasard si l’enseignement civique et moral a fait son retour dans les programmes officiels de l’éducation nationale en même temps qu’était présenté le projet de loi sur le renseignement intérieur destiné à instaurer une surveillance de masse.

L’affaire de la « jupe longue » est donc un symptôme parmi d’autres de cette dérive totalitaire qui vise en réalité à réprimer toute expression divergente par rapport au volet sociétal du projet néolibéral, la dissolution des identités traditionnelles, communautaires et religieuses, et l’atomisation sociale dans le consumérisme sans limites, institué en « valeurs de la république ».

Guillaume Borel

25 commentaires

  • bouledeneige

    Maintenant vous soutenez les extrémistes? Elle portait une jupe en signe de provocation et pour se revendiquerendre d’une religion. C’est du prosélytisme et de la provocation. Pour une fois que les institutions agissent…Vous vous sabrez les efforts des personnes de bonne volonté qui résistent aux caprices des minorités fanatisees… Le prochain niveau c’est le soutien des polices religieuses dans les banlieues sensibles?

    • Mario Trahan

      Bonjour …

      Il me semble qu’il y a quelques incohérences et préjugés dans votre texte, si vous permettez que je vous en fasse part ?

      – Qui vous dit que ce sont des extrémistes ???
      – Qui vous dit que c’est pour de la provocation ???
      – Qui vous dit que c’est pour revendiquer une religion ???
      –  »Pour une fois que les institutions agissent ». Au Québec, on appelle cela le ‘gouverne-maman’ qui voudrait un monde parfait, tout-le-monde égal comme on dit. Ce qui est une aberration !!!
      –  »Vous vous sabrez les efforts des personnes de bonne volonté  ». C’est gens de bonne volonté, ‘sont faussement Charlie’ ou pire !!! Ou vous êtes un ‘troll’ ou vous êtes inconsciente ??? En tout respect !

      Sur les sites faussement appelés ‘conspirationistes’ comme celui-ci vous n’avez aucune emprise, car c’est un paradigme différent, vraiment ! Ceux que vous croyez vos ‘sauveur’ dans ce pays ou dans un autre, pour nous se sont pour une bonne part des criminels de guerre qui se cache derrière la loi.

      Probablement que nous les verrons emprisonné ou en fuite dans à peine quelques années !!!

      C’est un des évènements qui calmera beaucoup d’extrémistes et une bonne part des terroristes.

      C’est mon avis bien sûr !!! ;)

      • bouledeneige

        Ce n’est pas la ministre qui est contre c’est les autorités de l’école… il reste encore des français qui sont pour l’émancipation des femmes et l’égalité homme femme. Desolé je ne suis pas pour l’obscurantisme et les fanatiques religieux. Ces extrémistes font pression sur les musulmans modérés afin qu’ils portent des vêtements du moyen âge. Ce n’est pas le modèle de société que nous voulons. Après au Québec vous faites comme vous voulez ce n’est pas ma nation, je vais pas vous faire la leçon pour vous dire comment administrer vos arpents de neige.

      • Mario Trahan

        Bonjour …

        Pour le fait que ce soit l’école et non un dirigeant qui fasse partie du sujet de la nouvelle, je vous l’accorde.

        Peut-être même que je saisi mal votre propos, il semble ‘extrême’ , sans discussion possible ?

        Pour ce qui est du ‘lobbying’ que pratique certains regroupement religieux, encore là je vous l’accorde, mais notre planète est devenu un immense marché ou chacun ‘vend et achète’, alors pourquoi pas la religion !?

        S’il y a de la violence, quel que soit le camp qui le prone, on ne doit faire aucune exception, évidemment !!!

        Nous TOUS, les humains, devont trouver une solution intermédiaire pour concilier les deux courants de pensés qui s’oppose, la laïcité et la religion, je pense que c’est urgent.

        Probablement aussi que l’islamisme va rapidement gagné du terrain, entre autres parce que les pays les plus développés et les moins ‘religieux’ font beaucoup moins d’enfants mais surtout parce que le capitalisme sauvage et ‘sans âmes’ de l’occident(y icluant l’Europe de l’Ouest) est entrain de tuer notre civilisation

        La laïcité mur-à-mur, absolue, qui devient totalitaire, pour moi non merci, pas plus que l’autre extrême ;)

        C’est mon avis bien sûr !

      • Ender Ender

        La jupe est donc un vêtement du « moyen-âge » ?
        Il faut arrêter de considérer l’islam et les musulmans comme une « cinquième colonne », selon le mot d’Estrosi, c’est une théorie du complot (tout à fait acceptée, celle-là…) tout à fait raciste.
        Avez-vous déjà entendu parler d’une exclusion de jeune fille de bonne famille catholique en jupe plissée bleu marine ?
        De plus, on « émancipe » pas les gens contre leur volonté, ou alors en Union Soviétique…

      • Mario Trahan

        Bonjour …

        Moi aussi je n’aime pas que l’on catalogue quelqu’un comme moyenâgeux :( Nous serions donc plus ‘évolués’, l’Axe du bien qui combat l’Axe du mal(G.W. Bush) ?

        J’ai entendu et vu plusieurs dirigeants dirent de leur pays ou de la région qui est sous leur gouverne, des choses étonnantes, quand ce n’est pas raciste tout simplement.

        2 exemple de mon pays. J’y vais de mémoire

        –  »le Canada est le plusss(il a dit les 3 ‘s’) meilleur pays du monde » d’après l’ancien premier ministre du Canada, Jean Chrétien.

        Il y a aussi cette perle. Ancien premier ministre du Québec: »nous sommes ce que l’humanité a de mieux à offrir »

        Le Canada n’a pas, ou plutôt n’avait pas une tendance guerrière – car nous sommes maintenant à la remorque de l’OTAN qui elle semble chercher confrontation – mais plusieurs nations se pensent réellement élu, et aussi que l »autre » n’a pas droit d’existence :(

        Je commence à penser que c’est ma nation qui est rétrograde, quand je pense à la façon dont on traite nos vieux(en tout respect) et nos enfants.

        À 2 ou 3 mois, les jeunes sont en garderie, pour que le couple puisse travailler, et nos aînés  »parqués » dans une pension et on y pense plus, ou presque.

        Je passe sur le taux d’avortement qui peux aller jusqu’à 5 par femme, simplement par contraception :(

        Je comprends que les choix ne sont pas toujours facile, mais nous avons des responsabilités, des obligations. C’est cela la vie !!!

        Qui est le ‘sauvage’ dans tout cela ?

        Pour moi, nous régressons en tant que ‘civilisés’ :(

    • Robert

      Je trouve que le port de votre pantalon est une provocation intolérable (envers…euh…les naturistes, tiens, pourquoi pas?) et qui sert sûrement à revendiquer quelque chose! Enlevez ces fringues extrémistes sur le champ et adoptez la tenue républicaine!

  • MiracleBoy

    lol .. c’est plutôt bien pensé les religions .. chacune ayant une différence bien précise par rapport à l’autre dans le but de vivre bien divisés ..comme un charlie qui dit : vous comprenez nous n’avons pas les mêmes valeurs :) nous évolués vous pas comprendre

  • Trollzilla Trollzilla

    Le dénominateur commun des trois religions du livre ?

    Bhêê elles portent toutes un voile (les femmes hein, pour les religions c’est une chape de plomb qui serait nécessaire pour lutter contre les fanatismes, surtout ceux des laïcards !).

  • samlours94

    Encore une news où manifestement tout n’est pas dit.
    Virer quelqu’un juste pour une jupe trop longue est tout simplement impossible en France, faut arrêter les conneries.
    Je pense que cette jeune fille devait garder son voile en réalité voire est peut être venue en Tchador ou un truc du genre…
    D’ailleurs, en cinq minutes, on a la véritable explication, suffir de laisser parler les responsables …

    Interrogée par francetv info, l’académie précise que, plus tôt dans le mois, « quatre ou cinq élèves » se sont présentées voilées, vêtues d’une jupe similaire, et qu’elles ont tenté de pénétrer dans le collège. L’instance précise qu’après discussion, elles ont accepté de retirer le voile. Mais, d’après l’académie, les adolescentes ont indiqué qu’elles portaient ce type de jupe pour revendiquer leur appartenance religieuse. Ce qui explique la décision prise à l’encontre de Sarah.

    CQFD : Donc la décision est JUSTIFIÉE, point barre !

    • Robert

      Mais le hic c’est que cette jupe n’a rien de bien particulier. À en juger par l’image, il s’agit d’une banale jupe longue noire, comme celles que l’on porte dans une multitude de nations, depuis une multitude d’époques, et qui sont encore populaires chez une multitude de femmes, sans que cela dérange quiconque. Si vous ne m’aviez pas indiqué qu’il s’agissait d’un vêtement « intégriste », je n’aurais jamais pu deviner. Bref, c’est…une jupe, quoi!

  • lalumiere

    La Lumière pense qu’elle portait une jupe longue parce qu’elle adore porter ce truc qui ressemle à rien (ou pas), à savoir si elle en porte depuis le début de l’année pour juger le truc. A moins qu’elle ait des bleus que son père musulman lui inflige pour être vêtue en jupe trop courte le reste du temps, thèse qui me paraît plus crédible, et sur ce point, les services sociaux ont toujours 12 ans de retard.
    Le titre de l’article me paraît étrange. Bizarre en effet. Le vrai problème, c’est que les autres filles musulmanes de l’établissement feront pareil demain. Et le fait d’en parler fera boule de neige, ou boule de sable comme vous voulez. Le com ci-dessus dit que d’autres collégiennes prétendaient même porter ce chiffon pour se revendiquer musulmane… alors effectivement, effet de mode, vous dis-je.

    Enfin, on ne vire personne pour une jupe trop longe, en premier, on prévient les parents, on les concoque, ils expliquent, on donne un avertissement à la jeune fille, on recommence une fois, on reprévient, on reconvoque, ils re- s’expliquent, on r’avertit la jeune fille, on rerecommence, on rereprévient les parents, on rerereconvoque, on vire. Par ailleurs, le minsitre de l’Intérieur l’a dit ce matin sur Bof FM, elle a été avertie à 2 reprises.

    Quant à la qualité tu tissu (photo en haut), elle en dit déjà beaucoup.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Tout serait tellement plus simple, si le port de la blouse était obligatoire dans les écoles de la maternelle au Lycée !
    Quand j’ai fait mes études c’était le cas, et gosse de riche ou gosse de pauvre, religion ou pas, nous étions toutes à la même enseigne. Et cela a duré jusqu’au Bac !
    La seule obligation était la couleur de la blouse, bleue en l’occurrence et peu importait sa forme ou sa longueur.

  • bigbourn

    en partant du fait que l’athéisme est une religion il faut aussi interdire minijupes , t-shirt trop court piercings , talons aiguilles etc .
    Une seule solution : tout le monde a poil comme ça les profs pourront au moins se rincer l’oeil et se branler derrière leur bureau sans que personne n’y vois a redire hein ?

  • Nanker

    Rapport à la 3ème photo : ostentatoire je sais pas mais moche certainement…

  • Grand marabout Grand marabout

    leur laïcité ne m’interdira pas de mettre mon keffieh pour emmener mes mômes à l’école
    si ça me chante!
    c’est sur, que les profs,eux,sont restés aux costumes velours et tailleurs CAMIF,il y a de la marge..
    c’est un choc pour eux,traumatisant.
    http://www.youtube.com/watch?v=GEwLnxOmW7M

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

  • azteck

    Je reviens sur l’intro: post #jesuischarlie
    Charlie et sorti de rien pour aller nul part,laissez le retrouver le sommeil éternel le non accouchement qui était sa déstiné…
    Charlie c’est un leurre, c’est une idée crée pour rabattre le troupeau dans les clous…
    Charlie c’est à l’air ce que marine est Hallo quoi vous ^tes des filles et vous n’avez pas de shampoinng?